CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Site] Reboot VS Code Lyoko : le dossier
[IFSCL] Le retour des voix officielles!
[Site] Un nouveau dossier : Le français...
[Site] Un nouveau fanprojet : RTTP Podcast
[IFSCL] IFSCL, Bande annonce du 9e anniv...
[IFSCL] Sortie du jeu IFSCL 38X!
[Créations] Code Lyokô sort du grenier
[IFSCL] Trailer IFSCL, Fin du cycle 36X!
[Site] Apparaissez sur la chaîne offici...
 
 Derniers topics  
[Jeu Vidéo] Interface IFSCL 38X!
[Fanfic] Overpowered [Terminée]
[Fanfic] Goodbye, my lover
Quel est votre personnage préféré ?
[Fanfic] Le risque d'être soi
[One-Shot] Hypno's lullaby
[One-shot] Love Interruption
Les origines de vos pseudos
[One-shot] L'homme des foules
[Fanfic] Mondes Alternés
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] CL Infinity

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 1 sur 3

Aller à la page 1, 2, 3  Suivante





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Abadjin Pieckoyt MessagePosté le: Lun 03 Nov 2008 17:12   Sujet du message: [Fanfic] CL Infinity Répondre en citant  
Défenseur Galactique


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 559
Localisation: Aux côtés du Catalyseur pour mettre fin à la menace des Moissonneurs...
Salut à tous. Je me lance à mon tour dans la rédaction d'une saison 5. N'hésitez pas à lâcher des commentaires même si vous n'avez pas tout lu et apportez aussi vos critiques positives ET NEGATIVES. Ma vision des aventures de Jérémie, Odd Yumi, Ulrich, Aelita et William après leur victoire contre Xana c'est maintenant dans:

Code Lyoko Infinity: Saison 5
Les Chroniques de la Forge Virtuelle


http://img.codelyoko.fr/souvenirs_1.jpgEpisode 96:Activité

Cinq, c'était le nombre de mois passés sans Xana, les cinq premiers mois d'une longue série qui composerait la vie désormais normale de nos cinq héros. La classe de Aelita, Ulrich, Odd et Jérémie sortit finalement de son dernier cours de la journée sous le soleil tranquille et déclinant d'un crépuscule toujours plus proche. Ils allèrent rejoindre Yumi qui prenait déjà la direction de la grille du parc.

- Yumi, attends !!!

- Ah, désolé de ne pas vous avoir attendus, je croyais que vous étiez déjà en étude.

- Parce qu'on a une tête à faire du zèle ? lança malicieusement le jeune homme en mauve.

- Bon, sinon qu'est-ce qui se passe ?

- Demain c'est la nouvelle séance du cinéclub...

- Je sais Odd, tu tiens à ce qu'on soit tous là demain soir pour venir voir ton tout nouveau chef-d'œuvre, t'inquiète pas pour ça j'ai prévenu mes parents et je pourrais être là demain.

- Bon à part ça je sais pas si vous êtes au courant mais Jim fait une inspection des chambres ce soir, filles ET garçons donc si on pouvait se dépêcher un peu, lança Jérémie.

- Eh, Odd, t'as pensé à Kiwi ? demanda Ulrich à son compagnon de chambre.

- C'est vrai, avec le cinéclub j'avais complètement zappé.

- Si tu te magnes, t'auras juste le temps pour l'aller-retour à l'usine avant le dîner, l'informa Jérémie.

- OK, je fonce.

Il fit demi-tour et piqua un sprint jusqu'au bâtiment des internes.

- Vous finirez par vous faire avoir avec ce chien, un de ces quatre, les garçons, déclara Aelita sur un ton presque trop moralisateur.

- Ca c'est pas à moi qui faut le dire.

Ils regardèrent l'entrée et virent Odd en sortir quelques minutes plus tard avec un skate et un sac "bien rempli" à la main. Le jeune homme courut ensuite dans le parc et emprunta le passage qui lui permettrait de rejoindre l'usine. Il mit le sac sur son épaule avant de déposer le skate au sol et de foncer à vive allure dans les souterrains. Il arriva sur le pont quelques minutes plus tard et déboucha ensuite dans la salle cathédrale. Il prit le monte-charge et s'arrêta au labo. Une fois la porte déverrouillée il ouvrit son sac et ce fut un chien à la race indescriptible qui en sortit en émettant quelques aboiements joyeux.

- Désolé Kiwi mais je dois y...

Odd crut entendre pendant un instant une sorte de grésillement émanant du pupitre de commande, il jeta un coup d'œil : rien.

- Il faut vraiment que je me fasse soigner.

Il se détourna de l'écran inactif et reprit la direction du monte-charge. Il rentra à Kadic une dizaine de minutes avant le dîner et la soirée se termina comme elle avait commencé. Le lendemain matin, après être passés aux douches, Odd et Ulrich se rendirent dans la chambre de Jérémie, ce dernier était devant son ordinateur, en train de pianoter sur son clavier.

- Dépêche Jérémie, on va louper les pains viennois et ça fait trois mois minimum qu'on en a pas eut.

- C'est bon j'arrive.

Il se leva de sa chaise et sortit de sa chambre en prenant soin de fermer la porte à clé.

- T'as pas perdu les bonnes vieilles habitudes à ce que je vois.

- Dans la mesure où j'ai gardé toutes les données relatives à Lyoko j'aimerais pas que ça tombe entre de mauvaises mains.

- Oui c'est vrai, il y a tellement d'espions et d'agents doubles à Kadic..., lança Odd sur un ton sarcastique.

Les deux amis remarquèrent alors la mine sombre de Jérémie.

- Il y a un problème ?

- Puisqu'on parlait des données relatives à Lyoko, ça fait déjà plusieures nuits que je suis réveillé par mon ordi, il s'allume et s'éteint tout seul, ça dure juste deux ou trois secondes mais ça revient presque tous les soirs.

- Il est peut-être juste un peu bugué.

- C'est ce que je pensais aussi mais...

- Pourquoi y'a toujours un "mais" ?

- Quand j'ai consulté les historiques, j'ai remarqué qu'il y avait des alertes systèmes au niveau des programmes concernant Lyoko, les véhicules, les améliorations des tenues de combat, mes recherches, enfin bref tout a été visité lors de ces activations intempestives.

- Et on devrait s'en inquiéter ? lui demanda Ulrich.

- Plutôt, le seul engin qui pourrait forcer les pare-feux de mon ordi, ce serait le supercalculateur ou une machine de puissance équivalente, et c'est bien ce qui m'inquiète, comme le supercalculateur est désactivé cela signifie que ce serait une machine extérieure.

Comme ils discutaient ils ne firent pas attention à William qui écoutait attentivement en restant à une distance respectable du trio. Il les suivait toujours quand la bande au grand complet entra au réfectoire et il s'assit ensuite à une table voisine.

- T'as une idée de qui il pourrait s'agir ? l'interrogea Aelita, surprise par la nouvelle.

- Tu pense bien que non.

- Qu'est-ce que tu proposes ?

- On va profiter de l'après-midi "prévention routière" pour aller à l'usine et tirer les choses au clair.

Le groupe se leva quelques minutes plus tard pour se rendre en cours, William avala une dernière bouchée de pain viennois et se leva à son tour, l'esprit entièrement tourné vers l'usine. La matinée passa et le moment de vérité arriva lui aussi. Les cinq jeunes gens s'engouffrèrent dans le passage du parc et prirent le chemin, non sans une certaine nostalgie, qui les mena à l'usine, ne faisant guère attention à l'ombre fugitive qui les suivait discrètement. La bande descendit au dernier sous-sol. Alors que la pièce baignait dans l'obscurité la plus totale, un cliquetis et des grincements se firent entendre, indiquant l'ouverture du capot de protection du supercalculateur. La pièce s'illumina tandis que la machine inactive s'extirpa du sol, son levier bien en évidence. Ce fut Aelita qui s'avança la première vers la machine et qui, tout en soulevant le levier de maintien, murmura :

-Pardonnes-moi papa, elle releva la manette et la machine s'activa dans un bourdonnement sonore.

Quand il vit que son amie restait crispée sur le levier Jérémie s'avança vers elle et la prit tendrement par l'épaule.

-N'ais pas peur je suis sûr que tout se passera bien et que ce n'est rien.

-Juste au moment où je commençais vraiment à me faire à l'idée de vivre sans mon père...

- Je sais...

Les deux adolescents rejoignirent les autres dans l'ascenseur qui les ramena au labo deux étages au-dessus. Quand la porte s'ouvrit ils eurent la surprise de trouver William qui les attendait assit dans le fauteuil avec Kiwi sur ses genoux.

- T'y crois pas...

- Qu'est-ce que tu fais là ? demada la japonaise avec une pointe d'énervement dans la voie.

- Je vous ai entendus parler de l'usine ce matin, je me suis demandé ce qui se passait vraiment alors je vous ais suivi.

- Et tu crois qu'après ce qui s'est passé... ?

- Ca suffit Yumi !!!

Le ton qu'Aelita employa étonna les autres, même William, ce dernier comprit néanmoins que la jeune fille était à bout.

- Depuis le début tu t'opposes à son intégration et depuis c'est catastrophes sur catastrophes qui nous tombent dessus, tu t'es opposée à ce qu'il entre dans la bande du coup Lyoko a été détruit dans la foulée et après quand tu t'es mis dans la tête qu'il n'avait rien à faire sur Lyoko quand on a vaincu Xana j'ai perdu mon père, si William avait été là je l'aurais peut-être revu.

- Aelita, je..., ne trouvant pas les mots face à cette terrible vérité, Yumi préféra se taire.

- Je suis la seule ici à avoir combattu à ses côtés et c'est un adversaire redoutable, il a été xanatifié uniquement parce qu'il voulait faire ses preuves.

- Je suis d'accord avec toi Aelita mais pour le moment le plus urgent c'est de savoir ce qui se passe avec le supercalculateur.

William fit descendre Kiwi et se leva pour laisser la place à Jérémie. Celui-ci s'installa et commença à pianoter sur le clavier, tandis que l'hologramme de Lyoko s'activait. Il consulta les historiques de la machine et son visage s'assombrit de nouveau.

- Qu'est-ce qui se passe ?

- Le supercalculateur a connu une phase d'activité il y a deux mois, pendant environ une semaine.

- Impossible.

- Je ne fais que citer ce que je vois, apparemment celui qui a fait ça savait exactement quoi chercher et comment l'obtenir.

A des kilomètres de là dans une salle sombre, un homme de grande taille scrutait les multiples écrans bleutés qui se trouvaient devant lui. Installé dans un fauteuil en cuir noir moelleux, il fit quelques manips sur son clavier avant de ricaner et de dire :

- Vous avez enfin repéré mon petit manège, ce n'est pas grave, de toute façon votre jeu vidéo format industriel sera bientôt à moi et tout ce que vous arriverez à faire mes chers petits amis, c'est vous apercevoir que vous ne pouvez rien contre moi, il ria alors comme un dément, dévoilant l'écran principal sur lequel figurait en couleur gris bleu, le film de six adolescents réunis autour d'un pupitre de commande sur lequel circulait un historique annonciateur de bien mauvaises nouvelles.

Le soir passa et, après un dîner à l'ambiance plus que tendue, Aelita se rendit dans sa chambre et se laissa tomber sur son lit, elle essuya ses larmes d'un revers de manche, elle s'en voulait d'avoir réagi ainsi à l'égard de Yumi mais elle avait eut besoin de le faire comme si William avait été la goutte d'eau qui avait fait déborder le vase de ses sentiments.

Alors qu'elle était perdue dans ses pensées, quelqu'un frappa à sa porte, elle répondit et, à son grand soulagement, ce fut Jérémie qui apparut dans l'embrasure, il s'avança et referma la porte.

- Je suis venu voir comment tu allais.

- Un peu mieux maintenant que j'ai vidé mon sac.

Il vint s'asseoir sur le lit et s'adossa ensuite contre le mur, la jeune fille s'installa contre lui, il l'enlaça, ils étaient tous les deux, juste ensemble.

- Tu te sens d'attaque pour Grandeur Nature 3, troisième et, espérons le, dernier navet de la saga ?

- J'ai survécu au supercalculateur, pourquoi pas à ça ? Jérémie pour cet après-midi je...

- Tu n'as pas à t'excuser, tu as craqué et pas de chance c'est tombé sur Yumi, ça arrive à n'importe qui.

- Je sais, mais je n'aurais pas dû me mettre dans un état pareil pour si peu.

- Allez viens, j'en connais quelques uns qui seront ravis de te voir en bas.

Il lui déposa une timide bise sur le front et la prit par la main pour l'inciter à se lever, ils se dirigèrent ensuite à grand pas vers la salle des fêtes où la séance allait commencer. Ils s'installèrent comme à leur habitude au premier rang où Ulrich et Yumi leurs avaient réservés deux places, la jeune fille au cheveux roses adressa un sourire gêné à son amie japonaise qui le lui rendit. Monsieur Chardin fit son entrée et s'installa sur son estrade pour entamer, comme à son habitude, un discours interminable. Une dizaine de minutes plus tard le film commença enfin. Odd n'avait pas lésiné sur les moyens, une Sissi géante lâchée dans une ville et qui dévastait tout sur son passage voilà ce que l'on pouvait appeler un final époustouflant.

- Je croyais qu'elle ne voulait plus jamais entendre parler de "Grandeur Nature" après la honte qu'elle s'était prise pour le premier, lui fit remarquer Ulrich.

- Disons que j'ai un peu négocié la chose, si tu voulais bien me rendre un tout petit service, j'suis sûr qu'elle voudrait bien rempiler pour Grandeur Nature 4 : La Résurrection.

- C'est pas vrai, t'es vraiment qu'un...

L'assemblé se leva pour applaudir le troisième film de la saga "Grandeur Nature", nos héros ne se doutant pas encore des nouveaux dangers qui se cachaient derrière l'activité passée du supercalculateur.


Dernière édition par Abadjin Pieckoyt le Lun 16 Fév 2009 11:27; édité 16 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
ashka MessagePosté le: Mar 04 Nov 2008 10:14   Sujet du message: Répondre en citant  
[Mégatank]


Inscrit le: 30 Jan 2008
Messages: 824
Localisation: Sur son xigmatek monté. (L)
Alors voilà... ça aurait pu être intéressant, si tu ne faisait pas le coup de ton blog. Maintenant, je n'ai plus du tout envie de savoir la suite..
_________________
http://sournoishack.com/uploads/2136045583forum_signature.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Abadjin Pieckoyt MessagePosté le: Mar 04 Nov 2008 10:37   Sujet du message: Répondre en citant  
Défenseur Galactique


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 559
Localisation: Aux côtés du Catalyseur pour mettre fin à la menace des Moissonneurs...
J'ai supprimé le lien vers le blog... a plus !!!
_________________
http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/05//120205103503633029399575.png

Tel un feu purificateur, nous rétablissons l'équilibre.
Le Catalyseur s'adressant au Commandant Shepard,
quelques secondes avant l'activation du Creuset et la fin des Moissonneurs.

Tiré de Mass Effect 3
Liens de mes Fics et Fans Fics
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
ashka MessagePosté le: Mar 04 Nov 2008 10:40   Sujet du message: Répondre en citant  
[Mégatank]


Inscrit le: 30 Jan 2008
Messages: 824
Localisation: Sur son xigmatek monté. (L)
Ce n'est pas de ça que je parlais. C'est le fait que tu dises "Allez sur mon blog pour voir la suite", c'est ou tu commences ta fanfic ici et tu la continue pas autre part, ou tu ne le dis pas.
_________________
http://sournoishack.com/uploads/2136045583forum_signature.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Men_Chiu MessagePosté le: Mar 04 Nov 2008 16:11   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 24 Sep 2008
Messages: 197
Localisation: Par là ? Ou par là ? Je sais plus...
C'est drôle, j'ai l'impression d'avoir déjà lu ça quelque part... Sur le site peut-être ?
_________________
http://img265.imageshack.us/img265/2468/sanstitre2pdu.png
L'art et la manière, ça s'apprend avec le temps...
Tout le monde le peut, il suffit de le vouloir...



Retour après trois ans d'absence, réalité ou fiction ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
 
Abadjin Pieckoyt MessagePosté le: Lun 29 Déc 2008 14:24   Sujet du message: Répondre en citant  
Défenseur Galactique


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 559
Localisation: Aux côtés du Catalyseur pour mettre fin à la menace des Moissonneurs...
http://img.codelyoko.fr/mini_grandjour.jpgEpisode 97 : Energie

Le soleil se levait à peine sur Kadic quand Aelita fut réveillée, elle dormait mal depuis la réactivation du supercalculateur une dizaine de jours auparavant. Même Grandeur Nature 3 et la promesse d'un quatrième volet n'avaient pas effacé les stigmates psychologiques de cette nouvelle épreuve. Elle faisait de nouveaux cauchemars où cette fois ce n'était pas son passé qu'elle revivait mais cela ressemblait plutôt à la vision d'un funeste avenir où elle voyait ses amis disparaître les uns après les autres dans une sorte de néant infini sans qu'elle puisse s'interposer. Elle se leva et descendit aux douches, désertes à une heure aussi matinale. L'eau délicieusement chaude qui ruissela sur elle fut alors comme une bénédiction.

Une fois habillée, elle se rendit dans la chambre de Jérémie, elle ouvrit silencieusement la porte au cas où celui-ci dormirait encore mais elle déchanta très vite en voyant que celui-ci tapait des lignes de codes à une vitesse folle. La jeune fille comprit que la pêche à l'info avait été fructueuse :

- T'as trouvé quelque chose ?

- Je crois que oui, regarde, hier j'ai scanné tous les fichiers du supercalculateur qui ont été manipulé il y a deux mois, et en fait la machine a servi de banque de stockage toute la semaine durant laquelle il a été activé.

- Pour stocker quoi ?

- J'en sais encore trop rien, la seule chose que j'ai pu en tirer c'est toute une série de codes incompréhensibles.

- C'est peut-être crypté ?

- Ce soir je vérifierai tout ça.

Le réveil de Jérémie sonna alors 7 : 30. Les deux jeunes gens descendirent ensemble au réfectoire pour prendre leur petit déjeuner, Odd et Ulrich n'étaient pas encore arrivés, ils s'installèrent et commencèrent à attaquer leurs croissants quand ils virent William passer à deux tablées à côté.

- Viens manger avec nous.

Le jeune homme s'avança alors et s'installa à côté de Jérémie.

- Je vous ais vu sortir tous les deux de ta chambre, il y a du nouveau ?

- Oui, mais je dirai tout ça quand les autres seront là.

Odd et Ulrich arrivèrent deux minutes plus tard et furent plus ou moins agréablement surpris de voir William à leur table. Ils s'installèrent et Jérémie expliqua la situation.

- Et t'as vraiment aucune idée de ce qui aurait pu être stocké dans le supercalculateur ? demanda Ulrich.

- Non, plus aucunes traces dans la machine, il n'y a que les historiques et encore. J'espère que les manips de ce soir m'aideront à y voir un peu plus clair.

- On reparlera de tout ça au déjeuner, c'est l'heure d'aller en cours. Tu feras passer l'info pour Yumi ? demanda Aelita.

- Ca me va, lui confirma William.

Alors que nos héros se rendaient à leurs cours respectifs, toujours dans le même labo sombre, le même homme manipulait toujours le même clavier avec une grande dextérité.

- La dispersion du programme anti-Xana, les destructions respectives de Waldo, de Lyoko, de la Marabounta et les Réplikas de Xana ou encore tous ses monstres détruits, c'est un tel potentiel à gérer mais c'est la clé de la réussite, ne vous en faites pas mes amis, nous allons bien nous amuser tous ensemble, faites moi confiance.

La journée passa, le soir venu chacun regagna sa chambre pour aller se coucher, ou presque. Après le dîner, Jérémie s'installa à son ordinateur pour télécharger les codes cryptés dans le système du supercalculateur et lancer le déchiffrage qui prendrait certainement toute la nuit. Il se réveilla le lendemain et jeta un coup d'œil à son ordi, il écarquilla les yeux sous le coup de la stupéfaction avant de s'habiller en quatrième vitesse et de prévenir les autres, William compris, de le rejoindre à l'usine.

Vingt minutes et la bande était au complet au labo.

- Les lignes de codes que j'ai scanné, ce n'est pas du tout crypté, c'est juste un ensemble de données qui ont été fusionnées, des données qui ont toutes un point commun.

- Lequel ?

- Elles relatent toutes différentes dispersions énergétiques, ça va de la destruction des premiers monstres que l'on a affronté jusqu'à la dispersion du programme anti-Xana dans le réseau.

- Mais après ça nous apprendrais quoi ? demanda Yumi.

- J'allais y venir, le temps que vous arriviez j'ai pu faire des recherches et apparemment la chose que le supercalculateur ou plutôt Lyoko a stocké c'était de l'énergie virtuelle et autant vous dire que c'était une sacrée quantité qui était stockée dans les tours, le Cinquième Territoire ou même carrément dans la mer numérique.

- Et cette énergie elle est où maintenant ?

- Envolée, plus aucunes traces. Que ce soit sur Lyoko ou dans le réseau il n'y a même pas un résidu.

- Et elle pourrait servir à quoi ? questionna William.

- J'en sais rien, peut-être recréer un ensemble de Réplikas, mais avec la somme d'énergie qu'il y a là ce n'est pas des répliques d'un seul territoire qu'il pourrait y avoir mais des répliques entières de Lyoko, à part ça je vois vraiment pas...

- Tu crois qu'il aurait...?

- Je préfère ne pas y penser, l'évocation de la survie d'un quelconque fragment de Xana mit Jérémie mal à l'aise, d'autant plus que la voix d'Aelita se faisait de plus en plus défaillante au fur et à mesure des découvertes. Sentant la perte de self-control grandissante de la jeune fille, Jérémie éteignit l'écran et se leva de son fauteuil.

- De toutes façons, on n'apprendra rien de plus maintenant, il me faut faire des recherches plus approfondies mais sans éléments nouveaux pour m'orienter ça va être difficile, donc pour l'instant il faut attendre.

Ils regagnèrent tous les six l'ascenseur, Jérémie ne put s'empêcher en chemin, de jeter des regards inquiets vers Aelita qui était devenue pâle comme un linge. La fin de la matinée et le déjeuner passèrent très vite, sans intérêt. Dimanche oblige, la bande avait quartier libre tout l'après-midi. Vers quinze heures, Jérémie entraîna Aelita dans le parc du collège. Ils s'arrêtèrent et s'assirent dans les nœuds des racines d'un grand chêne. Elle s'installa de nouveau contre lui et le jeune homme passa son bras autour de son épaule.

- J'ai quelque chose pour toi.

Il sortit alors de la racine noueuse dans laquelle il était installé, un petit paquet de papier kraft à la forme rectangulaire et fine qu'il tendit à la jeune fille.

- Qu’est-ce que c’est ?

- Ouvre-le.

Aelita déchira l’emballage de papier marron et découvrit la surprise de son amie : une photo de ses parents et elle devant le chalet de son enfance dans un cadre anthracite et argenté.

- Joyeux anniversaire.

- Mais je...

Aelita se souvint alors de ce que Jérémie lui avait dit sur le pont après les premiers essais de la Translation.

- Pourquoi aujourd’hui ?

- Tu ne te souviens pas ? Il y a deux ans jour pour jour, on se rencontrait pour la première fois physiquement, tu sais lors de ma virtualisation et que j’étais resté coincé entre Lyoko et le monde réel...

- C’est bizarre, je ne m’en souvenais pas..., merci, il est vraiment magnifique.

- Retourne le.

Aelita s’exécuta et vit alors une inscription au dos du cadre :

Tu es restée dans l’ombre pendant une décennie entière,
Déboussolée, seule et sans repère,
Tu as su trouver par delà l’ombre et la lumière,
Une nouvelle famille, pour la vie entière...

Y, J, U, O, W.


Le soir arriva et les internes allèrent se coucher sous l’œil vif de Jim. Le lendemain, jour de reprise, la classe d’Aelita se rendit en salle de physique pour le cours de Madame Hertz.

- Jeunes gens, j’ai une grande nouvelle : notre classe a été désignée pour faire la visite des différents secteurs de la société Nano Tech Corporation dans un peu plus de deux mois, nous recevrons par ailleurs la visite de son cofondateur et actuel dirigeant, Arkant Spalajinn, dans une quinzaine de jours...

L’annonce provoqua une pluie d’exclamations de joie et d’euphorie qui fut vite canalisée par l’enseignante qui poursuivit son discours :

- ... aussi je vous demanderais la discipline la plus exemplaire qui soit, aussi bien lors de la venue de Arkant Spalajinn à Kadic que lors de notre visite dans les labos de sa firme.

Son discours terminé, elle ramena tant bien que mal sa classe sur Terre en enchaînant avec son cours sur les différents types de matériaux. Après une heure de géographie, la bande se retrouva au complet pour déjeuner.

- J’ai vraiment hâte de rencontrer Arkant Spalajinn dans deux semaines, lança Jérémie qui jubilait.

- Je n’ai pas vraiment compris qui c’était ce type, déclara Ulrich qui était un peu largué par tant d'engouement.

- C’est une légende vivante. A l’époque de sa création il y a cinq ans, sa société s’appelait Fire Tech Corporation et s’était par la suite spécialisée dans la recherche et l’élaboration des systèmes d’armement. Vous vous souvenez de la société Nano Tech Services qui avait fourni au collège une nanosphère dont Xana s’était servi ensuite pour une attaque ? Eh bien, en fait cette société a été rachetée par la Fire Tech l’année dernière pour devenir la firme actuelle. Maintenant qu’elle s’oriente vers les nanotechnologies pour ses nouvelles recherches ce doit être vraiment passionnant...

- Si il en est le cofondateur, pourquoi est-ce qu’on ne parle que de lui ? demanda Aelita.

- L’autre fondateur est en fait décédé quelques semaines avant la fusion avec la Nano Tech Services. Il s’appelait Lakdan Rik'eyss, à ce qu’on raconte il serait mort d’un cancer. Le plus ironique c’est que c’est lui qui avait proposé ce rachat.

Le reste de la journée s’écoula et nos héros allèrent se coucher. Plus tard dans la nuit, alors que le reste du collège dormait d’un sommeil profond, Jérémie fut réveillé par un léger "bip" qu’il ne connaissait que trop bien : le Super Scan venait de se déclencher en lui indiquant que la tour du 5ème Territoire venait de s’activer.

- Signal inconnu ? Il y a vraiment un problème.

Il sauta dans ses vêtements et sortit de sa chambre avant d’envoyer un S.O.S. Labo à toute la bande. Quand il arriva à l’usine, la première chose qu’il fit fut de vérifier l’état du Super Scan, rien à signaler, ce qui amplifia sa nervosité. Il s’intéressa ensuite à la tour et c’est à ce moment que le reste du groupe arriva.

- Qu’est-ce qui se passe sur Lyoko ? lui demanda Aelita.

- La tour du 5ème Territoire a été activée. Par qui je l’ignore, la tactique d’activation est restée la même que pour Xana mais impossible d’identifier le virus utilisé...

C’est alors qu’une nouvelle fenêtre apparut à l’écran, il s’agissait de la liste de tous les anciens Réplikas dont les coordonnées avaient été automatiquement enregistrées par le supercalculateur lorsque le programme anti-Xana avait été activé. La fenêtre en question commença à se couvrir de lignes rouges.

- C’est quoi ça ?

- Quelqu’un est en train de pirater la liste des anciens Réplikas de Xana. Foncez en salle des scanners, il faut désactiver cette tour le plus vite possible !

_________________
http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/05//120205103503633029399575.png

Tel un feu purificateur, nous rétablissons l'équilibre.
Le Catalyseur s'adressant au Commandant Shepard,
quelques secondes avant l'activation du Creuset et la fin des Moissonneurs.

Tiré de Mass Effect 3
Liens de mes Fics et Fans Fics


Dernière édition par Abadjin Pieckoyt le Dim 08 Fév 2009 11:54; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Aelita_Shaeffer MessagePosté le: Lun 29 Déc 2008 16:34   Sujet du message: Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 01 Sep 2008
Messages: 262
Localisation: Séoul,In South Korea
il faut voter...
_________________
http://img395.imageshack.us/img395/3560/aelitaschaefferut3.png
Thanks Oddye for this beautiful pack =D
Ma fan fic : L'Amour d'un Ange

http://cyberpanet.com/smileys/msnsmileys/yeux/yx_coeur_rose.pngGrande Soeur
http://www.anikaos.com/0018-chikas_kaoani/chikas_pink08.gif
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
iggy-fol MessagePosté le: Mar 30 Déc 2008 14:28   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 25 Déc 2007
Messages: 95
histoire a fort potentiel voyons la suite
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
 
Abadjin Pieckoyt MessagePosté le: Ven 09 Jan 2009 17:36   Sujet du message: Répondre en citant  
Défenseur Galactique


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 559
Localisation: Aux côtés du Catalyseur pour mettre fin à la menace des Moissonneurs...
Episode 98 : Symbolique

- On y est Einstein.

- Parfait. Prenez immédiatement à droite après le corridor.

- C’est parti, lança Ulrich.

- Pas de monstres ? questionna Yumi.

- Rien encore. Mais restez méfiants, j’ai un mauvais pressentiment.

Après un puit et plusieurs couloirs, la bande virtuelle arriva dans la salle de la tour où plusieurs surprises de taille les attendaient. Une dizaine de rampants étaient là à les attendre, à un détail près, il n’était pas porteur d’un œil de Xana mais d’un symbole totalement différent, fait de deux pointes verticales encadrées par deux pointes horizontales, le tout surmonté des deux mêmes petites formes géométriques (c'est le symbole de mon avatar...).

Le plus étonnant, outre ce nouveau sigle, c’était le halo de la tour, il n’était pas rouge comme à son habitude mais étincelait d’une lugubre lueur noire.

- Jérémie ?

- J’ai vu. Tu peux m’envoyer un visuel ? Une fenêtre à la résolution hasardeuse apparut confirmant ce que ses écrans lui indiquaient. Désactivez la tour le plus vite possible. Je ne sais pas ce que veut celui qui tente de pirater les coordonnées des Réplikas de Xana mais à mon avis c’est pas pour faire joujou avec.

- Pourquoi qu’est-ce qu’elles ont de spécial ces coordonnées ?

- Plus tard les explications Odd, pour l’instant l’important c’est la tour.

- On fonce.

Le groupe sortit de sa cachette et prit la direction des monstres qui ouvrirent le feu à leur approche. Chacun sortit ses armes et entama les festivités. En alliant le super sprint à une frappe précise, Ulrich parvint facilement à détruire l’un des rampants. La contre-attaque d’une autre créature numérique eut néanmoins vite fait de le renvoyer près du groupe qui était maintenant encerclé. Yumi activa alors sa télékinésie pour prendre le zanbâto de William et le faire tournoyer dans les airs. La manœuvre fonctionna en détruisant quatre rampants et en permettant aux guerriers virtuels de s’engouffrer dans l’ouverture fraîchement formée.

- La deuxième moitié maintenant, lança Yumi.

- Trois mantas !!!

L’attaque surprise des créatures volantes renvoya Ulrich et Yumi dans les scanners. Une fois l’offensive passée, Odd utilisa les blocs bleutés des murs de la salle pour exécuter quelques figures acrobatiques et atterrir sur le dos de l’un des monstres aérien qui disparut sous l’impact d’une flèche laser et une autre fut transpercée de part en part par un zanbâto. Au sol, Aelita menait une lutte acharnée en envoyant de véritables rafales de champs de force, quant à William et son imposante épée, leurs parades et leurs attaques incessantes faisait des ravages dans les renforts de monstres. Ce que les Lyokoguerriers ne voyaient pas, par contre, c’était que les rampants survivants avaient resserré les rangs et commençaient à emmener la jeune fille aux cheveux roses un peu à l’écart de ses deux amis. Soudain sans qu’elle ne puisse réagir, un mur de bloc descendit du plafond, la séparant complètement de Odd et William qui se rendirent compte trop tard de la supercherie.

- Jérémie ?!

- Aelita, derrière-toi !

La jeune fille entendit alors un cri qu’elle ne connaissait que trop bien, elle se retourna et revit une vieille connaissance : la Méduse était de retour et, comme les rampants et les mantas, elle portait aussi le nouveau sigle. Quand le monstre darda ses tentacules vers elle, Aelita eut un mouvement de recul mais celui-ci fut refréné par l’un des trois rampants qui la cernaient. La jeune fille fut rapidement neutralisée et la Méduse entama sa besogne ne la relâchant que quelques instants plus tard avant de s’enfuir. Quand Odd et William arrivèrent finalement à contourner le mur de bloc et à la rejoindre, le nouveau symbole illuminait son regard.

- Elle a sa tête des mauvais jours.

- Ouais. Ca me rappelle quelqu’un, conclua le beau brun sur un ton sombre.

Aelita activa alors ses ailes pour fausser compagnie à ses (ex-)amis. Odd lui lança une flèche laser pour la ramener sur Terre et William profita du dégagement temporaire de la voie pour détruire les trois rampants qui se trouvaient encore là.

- Odd ! Il ne faut surtout pas dévirtualiser Aelita !

- Désolé Einstein. Mais au cas où, je te signale qu’au niveau coopération, là Aelita elle frôle le zéro absolu.

La troisième manta arriva alors à la rescousse de la jeune fille en la rattrapant au vol et en l’emmenant hors de la salle en volant en rase-mottes dans les étroits couloirs avec Odd et William sur ses talons.

- T’as une idée de l’endroit où elle va ?

- A priori cette satanée bestiole est en train d’emmener Aelita vers la Voûte Céleste.

- On est presque à l’élévateur. Tu pourrais nous programmer nos bécanes ?

- Bien reçu. William ? Un overwing ça t’ira ?

- Pas de problème.

- T’as plutôt intérêt à en prendre soin, lui lança la japonaise qui venait d’arriver dans le labo avec Ulrich.

Odd et William débouchèrent finalement dans la voûte céleste où leurs véhicules achevèrent de se matérialiser. Ils se précipitèrent vers les engins, quand une rafale de lasers dévirtualisa Odd. William enfourcha l’overwing et eut tout juste le temps de s’éloigner de la plate-forme pour échapper aux quelques rampants embusqués dans les blocs de la planète.

- Il y a plus que toi William.

- Tu as toujours Aelita sur tes écrans ?

- Elle s’engage à l’instant dans le tunnel nord.

- J’ai l’ouverture en visuel. Je vais bientôt la rattraper.

William arriva sur le territoire du désert quelques instants plus tard, il jeta un œil aux alentours et aperçut Aelita à une quinzaine de mètres au devant, évoluant quelques mètres plus bas que lui.

- Qu’est-ce qu’il faut que je fasse Jérémie ? Je dévirtualise Aelita ou je la contiens le temps que tu trouves une solution?

- Je vais voir ce que je peux faire. Ne tente rien qui pourrait la dévirtualiser, contentes-toi de gagner du temps.

- OK. Je fonce.

Le jeune homme donna alors un violent coup de talon pour faire accélérer l’overwing et le positionner au niveau de la manta qui se rapprochait de plus en plus du sol sableux. C’est alors que la jeune fille sauta de sa monture en activant ses ailes afin de poursuivre sa route tandis que le monstre rebroussa chemin pour attaquer William celui-ci lança alors son zanbâto dans les airs. Le glaive transperça violemment la manta avant de poursuivre sa course en heurtant les ailes d’Aelita, la jeune fille chuta lourdement au sol tandis que l’arme de William acheva son périple en se fichant dans un rocher. Aelita se releva et commença à prendre la poudre d’escampette. William exécuta alors un rase-mottes spectaculaire avec l’overwing en faisant tomber Aelita au passage avec un croche-pied et en récupérant son zanbâto quelques secondes plus tard. La jeune fille envoya alors un champ de force que le véhicule encaissa de plein fouet avant de disparaître obligeant le jeune homme à se poser.

- Où tu en es Jérémie ?

- Je fais tout mon possible, mais c’est pas évident. Il va falloir tenir encore un p... Hein ?! J’y crois pas !

- Qu’est-ce qui se passe ?

- La tour vient de se désactiver d’elle-même. En effet sur les écrans de Jérémie le Super Scan ne détectait plus aucune menace et quant à la liste des Réplikas elle venait de perdre ses lignes rouges et de s’éteindre. Dévirtualise Aelita ! Je répète : dévirtualise Aelita !

- Avec plaisir.

Le jeune homme se lança alors à l’attaque d’Aelita qui esquiva un premier puis un deuxième coup d’épée. Lors de la troisième tentative, elle utilisa son don de création pour dresser un rocher devant le Lyokoguerrier qui fit exploser le relief avec son arme, projetant une multitude de débris coupants qui se fichèrent dans le sol. Elle se saisit alors de plusieurs d’entres eux en s’en servant comme de multiples lances dévirtualisatrices. William para facilement les premiers projectiles avec son épée quand il eut une idée soudaine.

- Ca passe ou ça casse.

Il commença à sprinter vers la jeune fille qui lui lançait toujours ses piques rocheuses ainsi que des champs de force qui percutaient soit son glaive où allaient se perdre dans le vide numérique.

- Mais t’es malade ?!

Alors qu’il n’était plus qu’à une dizaine de mètres d’Aelita, cette dernière récupéra de nouveaux débris et s’apprêta à les lancer vers son adversaire.

- Maintenant, murmura-t-il intérieurement.

William donna alors deux coups d’épée plus violents que les autres qui renvoyèrent les lames rocheuses puis le Lyokoguerrier sauta ensuite dans les airs. Aelita esquiva in extremis les débris qui venaient de lui revenir mais, dans son mouvement de recul, elle ne put s’empêcher de s’empaler sur le zanbâto de William qui venait d’atterrir derrière elle : la jeune fille venait d’être renvoyée dans le monde réel. William poussa un soupir de soulagement et fut rematérialisé quelques instants après. Encore un peu sonné, il posa un pied en dehors de son scanner et retrouva Aelita qui lui adressa un grand sourire en levant le pouce. Il prirent le monte-charge et gagnèrent l’étage supérieur où les autres scrutaient avec anxiété et interrogation l’écran de contrôle devant lequel Jérémie était dans tous ses états.

- T’as du nouveau ? interrogea la jeune fille aux cheveux roses.

- J’y comprends vraiment rien, celui qui a fait ça n’a piraté les coordonnées que de cinq Réplikas.

- Quoi ? Tout ça pour seulement cinq coordonnées ?

- Moi ce que j’ai encore plus de mal à comprendre c’est ce qui s’est passé avec Aelita. A quoi bon lui avoir fait quitter le Cinquième Territoire ? Pour l’envoyer dans la mer numérique comme du temps de William ?

- Non je ne crois pas. Aelita avait pris une sacrée longueur d’avance sur moi, elle n’aurait pas parcouru cette distance à dos de manta pour ça. Elle aurait plongé bien plus tôt.

- Il a raison. Mais ce qui m’inquiète encore plus c’est que ce n’est pas du tout une quelconque résurgence de Xana à laquelle on s’est frottés là. C’est...autre chose et comme de toute évidence ce n’est pas Xana ça ne peut être...

- ... qu’un être humain, acheva Aelita.

Le groupe se dévisagea avec un air ahuri et abattu mais fut rapidement tiré de ses réflexions par un bip sonore provenant de l’interface de commande. Une fenêtre venait de s’ouvrir. C’était un fond blanc avec le sigle inconnu imprimé par-dessus en couleur noire et le mot Nécrosis était inscrit en lettre gothique en dessous. Une voix déformée se fit alors entendre :

- Je vous salue Lyokoguerriers. Je me présente, je réponds au nom de Nécrosis. Ce que vous venez de voir n’est qu’un prélude à ce qui va suivre dans très peu de temps. En effet, il y a de ça un moment maintenant, je me suis servi de votre supercalculateur pour récupérer et stocker une quantité importante d’énergie virtuelle pure que j’ai ensuite rapatriée dans mes propres installations, inutile d’essayer de tracer de quelconques résidus vous avez dus remarquer que je couvre mes arrières avec minutie. A quoi toute cette énergie pourrait-elle me servir me demanderez-vous ? Je vous répondrais juste qu’il s’agit là de la pièce maîtresse dans notre petite partie. J’ai pris également la liberté de vous envoyer les données nécessaires à la construction d’un nouveau vaisseau pour que vous puissiez venir jouer avec moi dans la mer numérique, elles seront automatiquement activées quand ce message prendra fin. Une dernière chose : ma tentative concernant votre jeune amie Aelita n’était qu’un essai. Mon objectif principal était de pirater les coordonnées de ces Réplikas. Vous pensez bien sinon que je n’aurais pas désactiver la tour par moi-même. Il ne me reste plus qu’à vous dire "à la prochaine" et surtout... bonne chance.

La fenêtre se referma aussi brusquement qu’elle était apparue. Une barre de chargement apparut et, une fois complétée, laissa une nouvelle et dernière fenêtre contenant de nombreuses lignes de codes qui défilaient sur l’écran : les données qui allaient permettre de recréer le Skid. Le groupe se dévisagea de nouveau encore plus ahuri et subjugué qu’auparavant : c’était officiel, une nouvelle guerre venait de commencer...

_________________
http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/05//120205103503633029399575.png

Tel un feu purificateur, nous rétablissons l'équilibre.
Le Catalyseur s'adressant au Commandant Shepard,
quelques secondes avant l'activation du Creuset et la fin des Moissonneurs.

Tiré de Mass Effect 3
Liens de mes Fics et Fans Fics


Dernière édition par Abadjin Pieckoyt le Lun 16 Fév 2009 16:32; édité 6 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Mouasse MessagePosté le: Ven 09 Jan 2009 17:49   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 02 Jan 2009
Messages: 40
Localisation: Cambrai, ou parfois Vilier-Le-Bel
Bon... De meiux en mieux. Tes épisodes deviennent adorable a lire.
_________________
Zape Signature !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Adresse AIM Yahoo Messenger MSN Messenger
 
Abadjin Pieckoyt MessagePosté le: Ven 06 Fév 2009 19:44   Sujet du message: Répondre en citant  
Défenseur Galactique


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 559
Localisation: Aux côtés du Catalyseur pour mettre fin à la menace des Moissonneurs...
http://damemortissia.free.fr/ressources/dragon/img_7011_54527_24.jpgEpisode 99 : Monstre Marin

Le labo, dix jours après la première attaque de Nécrosis sur le Cinquième Territoire. Jérémie n’avait pas décollé de son fauteuil et passait désormais tout son temps libre devant le pupitre du supercalculateur. Il lança quelques calculs dont l’ordinateur se chargea tandis que la porte du monte-charge se déverrouilla pour laisser entrer la bande au grand complet.

- Tu crois pas que tu devrais faire une pause ? demanda Aelita sur un ton inquiet.

- Tant que ce programme ne sera pas au point c’est hors de question. Eh puis je suis quand même pas en si mauvaise forme que ça, conclut-il après un bâillement mal dissimulé.

- On voit ça, lança Yumi sur un ton entre le reproche et l'amusement.

- Tu bosses sur quoi là ? questionna William.

- Un réseau de programmes espions pour repérer instantanément un Nécro Réplika. J’ai utilisé le même upgrade que quand j’ai créé le Super Scan mais il faut que je l’améliore pour l’actualiser avec la taille du réseau, c’est que c’est pas aussi réduit que Lyoko. Les prochains calculs vont prendre un peu de temps, par contre. Il est quelle heure ?

- 18 :45 et dans un quart d’heure...

- ...c’est le soir des spaghettis bolognaises, acheva-t-il.

- Je te laisse deviner qui nous a entraînés à l’usine.

- Message reçu, ventre à pattes.

- Surtout que ton cerveau ambulant aura besoin de toutes ses forces pour le cours de natation demain.

- M’en parle pas.

- Un cours sur la nage papillon. Avec Jim ça serait plutôt la nage du gros hanneton.

- J’en connais un à qui ça donne le cafard en tous cas, lança malicieusement la jeune fille en rose.

- Avant de refaire tout le film Microcosmos, si on allait dîner, proposa-t-il tandis que les autres éclataient d’un rire sonore. Il se leva et se dirigea vers le monte-charge, aussitôt suivi par le reste du groupe.

Quelque part, toujours dans son labo baigné de pénombre, Nécrosis s’affairait plus ardemment que jamais devant ses écrans. Cette fois il était entouré de quelques hommes en blouses blanches qui regardaient avec une certaine crainte l’écran bleuté sur lequel circulait toujours plus de lignes de codes : l’un des scientifiques présents s’avança alors d’un pas et rompit le silence :

- Nous venons de faire les dernières simulations. La Forge Virtuelle est prête à être lancée.

- C’est encore trop tôt. Je dois d’abord régler quelques détails de première importance. Jusqu’à nouvel ordre, ne lancez la construction de la Forge seulement et seulement si je vous en donne la permission.

- Bien, monsieur.

- Cette Forge est la clé de mes projets, ne l’oubliez pas. Si mon œuvre venait à être détruite par la faute d’un incompétent comme vous… Il fut interrompu par un bip sonore qui activa plusieurs fenêtres. Nous y sommes presque, d’ici quelques heures les Localisateurs seront opérationnels, en attendant je vais m’occuper de nos amis. Il appuya alors sur une touche et une fenêtre dans le même genre que celle du Super Scan apparut, plusieurs icônes représentant des tours défilèrent et finalement l’une d’elles se figea en virant du vert au noir bleuté avec le Nécrosigle en haut à droite. Maintenant je vais me connecter au réseau électrique de la ville et je n’aurais plus qu’à envoyer un spectre. N’oubliez pas vos maillots mes amis, vous en aurez besoin. Il appuya alors sur la touche enter.

Le soleil se levait imperceptiblement sur Kadic, une fois le petit-déjeuner avalé, la classe des secondes se rendit vers le car qui allait les emmener vers la piscine municipale. Au détour de la sortie du parc, Jérémie croisa Yumi qui venait d’arriver par la grille.

- Entre deux heures de cours tu pourrais aller vérifier le Super Scan ? Je n’ai pas eut le temps de le faire ce matin.

- Tu penses encore qu’il pourrait y avoir d’autres attaques ?

- Il n’y a aucune raison pour que ce Nécrosis se calme. Si il nous a envoyé des données pour recréer un Skid c’est pas pour rien. Tant que j’y pense prévient William que j’ai terminé la mise au point de ses équipements, il a à sa disposition un véhicule que j’ai baptisé l’overdrive et j’ai réussi à intégrer les capacités de sa Xanatification comme le Super Smoke où celle de faire apparaître et disparaître son zanbâto.

- C’est qu’il va nous laminer beau gosse, si il a tout ça, déclara Odd.

- C’est quand même grâce à lui qu’on a évité une catastrophe avec Aelita.

La sonnerie retentit alors et chacun dût rejoindre ses futures occupations. Deux heures plus tard, profitant de la récréation, Yumi et William montèrent dans la chambre de Jérémie pour lancer le Super Scan. Pendant ce temps, à la piscine, les secondes venaient de regagner les cabines juxtaposant le bassin pour se changer et revenir au collège. Alors qu’ils étaient presque prêts à partir, des cris et des bruits d’éclaboussures résonnèrent dans le bassin derrière les portes des vestiaires. Jérémie, Odd, Ulrich, Aelita et quelques curieux se précipitèrent alors dans la salle d’eau pour voir de quoi il s’agissait : la surface du bassin était en train de se boursouffler et de se contorsionner pour se transformer en un dragon d’eau d’une dizaine de mètres de haut. La tête de la créature était ornée de cinq piques tranchantes, d’un bec impressionnant et le Nécrosigle apparaissait en relief aquatique sur son front massif. Le portable de Jérémie retentit alors dans sa poche :

- Jérémie ?! On a une alerte au Super Scan : une tour activée sur le territoire des montagnes !

- On sait. Nécrosis vient de nous envoyer un dragon d’eau à la piscine.

- J’suis en route vers l’usine avec William. Vous allez pouvoir vous débrouiller ?

- T’inquiètes on trouvera une solution, il raccrocha ensuite.

- Toi et Aelita foncez à l’usine, Odd et moi on se charge de distraire cette bestiole.

Comme guidée par un sixième sens, la créature se retourna alors et fit jaillir avec sa queue ahurissante un mini-tsunami à l’adresse de Jérémie et Aelita qui eurent tout juste le temps de s’en abriter en rabattant brusquement la porte d’une cabine avant de poursuivre leur route en dehors du bâtiment, ils arrivèrent au labo une dizaine de minutes plus tard où ils retrouvèrent William et Yumi.

- Tiens, Jérémie ce sont les coordonnées de la tour activée par Nécrosis, dit-elle en lui donnant un post-it.

- Merci, Yumi. Tout le monde en position je lance la procédure. Quelques instants passèrent. Transfert William. Transfert Yumi. Transfert Aelita. Scanner William. Scanner Yumi. Scanner Aelita. Virtualisation !

Le trio virtuel atterrit finalement sur un sentier brumeux du territoire des montagnes et se releva en scrutant les alentours : le halo noir d’une tour étincelait au loin à travers le brouillard.

- Et voici vos bécanes : overwing, overboard, overdrive.

Chacun enfourcha son véhicule dont un genre d’aéroglisseur en forme de flèche et aux couleurs de platine ternie que William dirigeait à l’aide d’un filin. La tour n’était pas loin mais un épais brouillard s’abattit sur le sentier le temps que les Lyokoguerriers ne rejoignent la bâtisse.

- Le truc parfait pour une embusc…

Yumi n’eut même pas le temps d’achever sa phrase qu’un laser rouge percuta son véhicule et le dévirtualisa. William matérialisa alors son glaive et l’envoya se ficher dans la roche d’un sentier. Yumi s’y raccrocha au vol, évitant une chute dans la mer numérique. Aelita vint la rejoindre et la japonaise embarqua sur l’overboard tandis que le zanbâto disparaissait dans un nuage de vapeurs argentées. Son propriétaire prit une légère avance sur les filles et mit les gaz vers la tour activée.

- Fait gaffe William, le trio de frelions qui vous a attaqué ne doit pas être loin.

- T’inquiète le brouillard commence à se dissiper.

L’attention de William fut alors attirée par une silhouette qui gardait l’entrée de la tour. Encadré par deux krabes, il y avait là un humain vêtu d’une bure sombre et d’un masque métallique noir. L’individu, qui était alors dans un état de transe, releva la tête et tendit le bras droit vers William qui eut tout juste assez de temps pour esquiver une décharge d’énergie mauve noirâtre. Les deux krabes commencèrent alors à tirer eux aussi, William dût alors faire face à une véritable pluie de lasers rouges ou noirs. Une petite sphère rose passa alors à une trentaine de centimètres de l’overdrive et percuta un krabe qui explosa. Les frelions réapparurent à cet instant et canardèrent William qui dût prendre un peu d’altitude pour les éviter, il se retourna et vit alors Yumi qui lança un éventail à l’adresse d’une des créatures volantes mais le disque métallique manqua sa cible et poursuivit sa route vers William qui rematérialisa alors son épée et l’utilisa pour renvoyer l’éventail vers l’un des monstres.

- Comme au base-ball, lança-t-il tandis que l’une des abeilles virtuelles explosait sous le coup du ricochet.

La joie du Lyokoguerrier fut cependant de courte de durée car une décharge noire vint dévirtualiser l’overdrive et l’obligea à sauter au sol. Il se retrouva alors en face de l’individu masqué et se mit en position de combat.

- Fait gaffe à toi William, on ignore ce qu’il nous réserve. Les filles ? Je ne veux pas vous mettre la pression mais William pourrait avoir besoin de vous d’ici peu.

- OK, on se sépare Yumi. Tu prends le krabe et moi les frelions.

La jeune fille sauta alors de l’overboard en activant ses ailes et rebroussa chemin pour attirer l’attention des deux monstres volants qui ne tardèrent pas à la suivre. La jeune japonaise, quant à elle, poursuivit son chemin sur l’overboard droit vers la tour. Le krabe ne tarda pas à réagir et commença à lui tirer dessus elle fit quelques acrobaties assez maladroites mais parvint finalement à esquiver les attaques et à se mettre à tourner autour de la structure à halo noir. Le krabe ne parvenait pas à viser et aucun de ces tirs ne fit mouche.

- Bon, fini de jouer. Elle sortit un de ses éventails et fonça alors droit vers le krabe qui redoubla de violence mais qui ne put éviter sa destruction.

Aelita menait la vie dure à ses poursuivants en slalomant entre les reliefs. Elle acceléra davantage pour pousser les monstres à la faute et c’est alors qu’elle aperçut, idéalement placé au détour d’un sentier, un arbuste. Les deux monstres l’ayant perdue momentanément de vue, elle se cacha un instant derrière la plante virtuelle, les frelions ne tardèrent pas à la devancer et elle n’eut plus qu’à lancer deux champs de force, l’un d’entre eux toucha sa cible mais l’autre alla se perdre dans le vide numérique et la créature survivante se remit alors à la poursuite de sa cible. Aelita avait repris le chemin de la tour et survolait à présent la mer numérique quand, au loin et sans crier garde, un petit éclair d’argent apparut. Elle eut alors tout juste le temps de plonger un mètre en contrebas pour éviter l’évantail qui sonna le glas du dernier monstre. Elle revint ensuite sur l’overboard avant de foncer aux côtés de son amie vers la tour pour prêter main forte à William qui faisait tout son possible pour tenir face au guerrier noir qui, en plus de ses décharges mortelles, se déplaçait avec une rapidité et une agilité déconcertantes. William tenta alors une attaque audacieuse en se transformant en super smoke pour réapparaître derrière son adversaire qui anticipa malheureusement la manœuvre et empoigna le Lyokoguerrier en le tenant fermement par le cou quand celui-ci se rematérialisa. C’est alors que deux faisceaux d’énergie relièrent les yeux des deux êtres virtuels et que William se dévirtualisa quelques instants plus tard.

- Ce type est capable d’absorber vos points de vie ! Vous avez entendu les filles ?

- Bien reçu, on fera attention. Aelita ? Je vais essayer d’attirer son attention, dès que la voie se libère tu fonce.

La jeune fille sauta une nouvelle fois de la planche mauve en activant ses ailes et Yumi fonça alors vers l’homme en noir en lançant l’overboard dans sa direction. Il esquiva le projectile qui s’écrasa mais Yumi était finalement parvenue à ses fins en se posant avec grâce entre la tour et le guerrier noir. Elle sortit alors ses éventails et les mit en position de combat en guise d’avertissement. L’inconnu lança quelques décharges que la japonaise intercepta sans difficultés. Elle lui lança ses disques tranchants, l’obligeant à reculer davantage. Il utilisa alors sa faculté à se mouvoir rapidement. Il devint pratiquement impossible de le voir pendant quelques secondes quand il réapparut derrière Yumi qui évita de peu une gerbe mortelle. Dans sa manœuvre, le soldat mystérieux entendit un bourdonnement familier : Aelita était finalement rentrée dans la tour. Le guerrier tourna la tête vers Yumi, qui sentit un dédain profond émaner de ce masque, avant de redevenir flou et rapide comme l’éclair pour plonger dans la mer numérique.

A la piscine, Ulrich et Odd venaient d’être tous deux attrapés par la queue du monstre aquatique qui les faisait suffoquer de plus en plus en resserant son étreinte, c’est alors que le monstre poussa un cri strident avant d’exploser en une formidable projection d’eau chlorée laissant Odd et Ulrich retomber dans le bassin fraîchement renouvelé.

- Bien joué Aelita. Retour vers le passé !

Le groupe se retrouva dans la cour quelques minutes avant de devoir partir à la piscine.

- Ce guerrier était vraiment impressionant, son agilité et cette capacité à absorber les points de vie…vous croyez que c’était.. ?

- Comment le savoir ?

- Ce qui est sûr maintenant c’est que Nécrosis a bel et bien décidé à se battre, l’incident du Cinquième Territoire n’est clairement pas un cas isolé…, la sonnerie de huit heures retentit alors pour la deuxième fois de la journée.

- Allez les Lyokoguerriers ! Retour à la piscine ! s'exclama Ulrich en entraînant le groupe à sa suite.

- Et ce monstre au fait vous vous en êtes tirés ?

- Ouais il fallait pas avoir peur de se mouiller c’est tout.

Et ils riaient encore en prenant le bus qui les emmenait vers une vie redevenue momentanément normale.

_________________
http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/05//120205103503633029399575.png

Tel un feu purificateur, nous rétablissons l'équilibre.
Le Catalyseur s'adressant au Commandant Shepard,
quelques secondes avant l'activation du Creuset et la fin des Moissonneurs.

Tiré de Mass Effect 3
Liens de mes Fics et Fans Fics


Dernière édition par Abadjin Pieckoyt le Mar 10 Fév 2009 07:15; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Revan MessagePosté le: Sam 07 Fév 2009 10:29   Sujet du message: Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 06 Fév 2008
Messages: 208
La Forge Virtuelle ? Des hommes en blouses blanches ?

Décidément ta fan fic n'à pas finis de surprendre, personnellement j’attends la suite avec impatience.

J'allais oublier évite d'écrire les dialogues de ta fan fic comme tu le fait s'est pas très agréable a lire et en plus certain membres n'apprécient pas trop.

Et que dire de plus à part bravo et vivement la suite Wink !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
 
Abadjin Pieckoyt MessagePosté le: Sam 07 Fév 2009 21:31   Sujet du message: Répondre en citant  
Défenseur Galactique


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 559
Localisation: Aux côtés du Catalyseur pour mettre fin à la menace des Moissonneurs...
Merci de ton conseil, voici l'épisode 100 et je viens de rectifier le tir dans la foulée...

Episode 100 : Visitation

Aujourd’hui était un jour d’effervescence à Kadic : Arkant Spalajinn le fameux P.D.G. de la Nano Tech Corporation venait ce jour même au collège pour rencontrer ses futurs visiteurs. Ulrich, Odd et Aelita, après être passés au réfectoire, allèrent retrouver Jérémie dans sa chambre. Le jeune génie était affairé comme à son habitude sur son ordinateur.

- Allez Einstein, ton idole du siècle est attendue dans les quinze prochaines minutes, lança Odd sur un ton jovial.

- Oui, ben Arkant Spalajinn, il faudra mettre un peu entre parenthèse. L’extraction des données pour la création du Skid 2 va se finir dans l’après-midi et à partir de là on pourra lancer tout le processus de construction.

- Quand tu dis extraction des données, tu parles de celles envoyées par Nécrosis ? questionna Aelita qui était un peu étonnée.

- C’est vrai qu’au début j’étais réticent mais après tout c’est une aubaine. Le supercalculateur a extrait près de 70% de l’énergie qu’elles contenaient depuis avant-hier et rien qu’avec ça on a déjà un tiers de puissance en plus que le premier Skid lors de sa destruction.

- Ouais ben, extraction ou pas on est quand même attendus au cours de madame Hertz pour accueillir tu sais qui, alors tarde pas trop, l'avertit Ulrich.

- T’inquiète, j’en ai juste pour deux minutes puis je vous rejoins là-bas.

- Ok, alors à tout de suite.

Ils quittèrent la chambre et Jérémie se replongea quelques instants dans la programmation. Il finalisa quelques calculs et sortit ensuite de sa chambre pour rejoindre le bâtiment des sciences. Il entra en classe et rejoignit ses amis. La sonnerie retentit peu après et Madame Hertz fit l’appel :

- Bien, je vois que tout le monde est là. Arkant Spalajinn ne devrait pas tarder maintenant. Souvenez-vous de ce que l’on vous a dit et tout se passera bien. Il vous fera un petit exposé de la visite que nous effectuerons dans six semaines et vous pourrez lui poser quelques quest…oui ? Jean-Pierre Delmas entra alors dans la salle de classe.

- Chers élèves notre hôte est arrivé, il vous attend vous et les autres classes concernées dans la salle des fêtes. Je vous laisse le soin de les emmener Mme Hertz.

- Tout le monde en rang et dans le calme s’il vous plaît.

La classe se leva d’un même mouvement et se mêla à d’autres groupes qui prirent la même direction, notamment la classe de Yumi et William. La japonaise et le beau ténébreux ne tardèrent pas d’ailleurs à les rejoindre.

- Alors ça y est c’est le grand jour ? lança-t-elle à l’adresse de Jérémie qui, en guise de réponse, regarda sa montre d’un air anxieux. Toi t’as encore lancé une quelconque procédure qui a besoin d’un réglage à la seconde près. Je me trompe ?

- C’est encore ces programmes espions dont tu nous avais parlé ?

- Ca c’est bon je l’ai réglé cette nuit pendant que je me lançais à fond dans la mise au point d’un nouveau Skid.

- Alors, ça y est. On va retourner dans le réseau ?

- C’est pas encore pour tout de suite mais j’ai bon espoir que d’ici trois ou quatre semaines on puisse refaire de nouvelles expéditions.

- Les secondes, par ici, appela Mme Hertz qui était noyée par la foule excitée.

- Faut que j’te laisse Yumi. On en reparle ce soir au dîner.

- Ok, à ce soir.

Les classes les plus jeunes rentrèrent d’abord dans la salle des fêtes et s’installèrent aux premières loges. Un quart d’heure s’écoula et tout le monde fut installé. C’est alors que les portes à l’arrière de la salle s’ouvrirent et que Jean-Pierre Delmas apparut sur le seuil.

- Chers élèves, j’ai la joie et l’honneur de vous présenter l’un des plus grands hommes de ce siècle, j’ai nommé Arkant Spalajinn, fondateur et P.D.G. de la Nano Tech Corporation.

L’assemblée se leva pour accueillir et acclamer le nouvel arrivant : 1 mètre 87, des cheveux noirs assez longs, des yeux bruns foncés et une stature athlétique dissimulée par un costume sombre orné d’une tête d’aigle dorée sur le cœur. Arkant Spalajinn salua d’un geste de la main les étudiants qui retrouvèrent leur calme et leurs chaises quand l’homme d’affaire monta sur l’estrade pour entamer son discours.

- Je tiens à vous remercier pour votre accueil, comme vous le savez je suis ici pour vous expliquer les formalités de la visite que vous ferez dans les locaux de la Nano Tech dans six semaines. Quand j’ai créé cette société il y a cinq ans, je n’étais pas seul. Mon regretté confrère et ami Lakdan Rik’eyss m’avait proposé dans son dernier souffle le rachat de la Nano Tech Services et c’est grâce à lui que la firme que nous avons fondée est devenue ce qu’elle est aujourd’hui. Ces chaînes de montage que vous verrez sont le fruit d’un rêve commun, le rêve de toute une vie…

Sous le soleil écrasant du territoire du désert de Lyoko, le silence virtuel fut brisé par de nouvelles pulsations. Au détour d’un rocher un groupe de trois tarentules venait de faire son apparition et se mit à suivre la piste vibrante qui menait à la nouvelle tour activée.

- Et nous achèverons notre visite par le dernier département mis en place, celui des nanotechnologies. Est-ce que vous avez des questions ? une main se leva. Oui ?

- Est-il vrai que les nanotechnologies que vous mettez actuellement au point seront à profit médical et non militaire ?

- Et votre supercalculateur, mon cher Jérémie ? lui répondit une voix pixélisée.

D’un bond prodigieux, Arkant Spalajinn parcourut la distance qui le séparait d’Aelita et assomma la jeune fille d’une prise digne d’un karatéka comme Ulrich. Il la prit sous son bras avant de bondir de nouveau et de pulvériser l’une des fenêtres en emmenant le corps inerte d’Aelita vers l’usine, la scène n’avait duré que quelques secondes. Profitant de la confusion générale, le groupe se rassembla à l’entrée de la salle avant de piquer un sprint jusqu’au passage du parc.

- Vous croyez que Nécrosis va tenter la même chose que quand il a piraté les coordonnées des Réplikas ?

- Va savoir.

Ils traversèrent les égouts à vive allure et arrivèrent au labo, étonnement vide, quelques minutes plus tard. Jérémie se jeta sur le fauteuil et examina rapidement les écrans.

- Il a envoyé Aelita sur le territoire du désert… tiens, ben ça c’est bizarre.

- Quoi ?

- Il l’a virtualisée pas très loin de l’extrémité du territoire. Descendez en salles des scann…

C’est alors qu’Arkant Spalajinn refit son apparition par la trappe qui reliait le labo à la salle des scanners, deux Nécrosigles avaient remplacé ses pupilles.

- T’es avec moi Ulrich ? proposa William.

- Soyons fou.

- Allez, vient Yumi, le blondinet prit la jeune fille par le bras et l’entraîna dans le monte-charge. On y est Einstein.

- Parfait, Odd je t’envois rejoindre Aelita. Yumi, pendant ce temps tu t’occuperas de nettoyer la zone de la tour activée. Transfert Odd, Transfert Yumi, Scanner Odd, Scanner Yumi, Virtualisation !

Sur Lyoko, Aelita se réveilla, encore légèrement sonnée, et se releva en appelant à tout hasard.

- Tu es là Jérémie ?

- Oui, tient bon, Odd arrive à la rescousse.

La jeune fille jeta un œil autour d’elle, quand trois silhouettes se dessinèrent à l’horizon.

- Fait gaffe Aelita, deux blocks et la Méduse en approche droit sur toi.

La jeune fille tenta d’activer ses ailes mais à peine avait-elle passé sa main au-dessus de son bracelet qu’un tir en traître d’une manta la ramena au sol en lui tirant dessus et qu’un block la neutralisa en lui envoyant un laser gelant qui la cloua définitivement sur place. Les deux monstres cubiques se placèrent alors derrière la jeune fille à sa gauche et à sa droite, laissant la voie libre à leur collègue tentaculaire. Aelita tenta de se défendre en essayant de lui envoyer un champ de force mais la Méduse rabaissa le bras de la jeune fille d’un coup de tentacule. Elle darda ses appendices quand elle fut alors violemment secouée par une rafale de projectiles qu’Aelita aurait reconnus entre milles. Ce fut un autre d’entres eux qui brisa la chape de glace qui la retenait prisonnière. Cela lui permit de détruire l’un des blocks qui était trop occupé à essayer de dévirtualiser le pilote de la planche qui venait de percuter le dernier monstre terrestre. Odd se retrouva finalement sur le dos de la manta et planta ses griffes dans le Nécrosigle qui ornait le dos de la créature marine qui se cambra et finit par se calmer en devenant des plus dociles avant d’exploser sous le choc d’une dernière flèche laser.

- Ben alors princesse ? On part en balade V.I.P. avec un P.D.G. et on invite pas ses amis ?

- Pas le temps pour les blagues. La tour est au nord, nord-est. Faites vite, ça commence à être chaud ici.

Au labo, Arkant Spalajinn était en train d’infliger une sérieuse dérouillée à ses deux jeunes adversaires. Il se déplaçait avec une grande agilité et faisait des bonds incroyables en redonnant deux coups dès qu’il en recevait un. Les éclairs qu’il pouvait leur envoyer n’étaient pas pour améliorer les choses. Ulrich tenta alors de lui faire une balayette mais le P.D.G. attrapa le collégien par sa veste et l’envoya voler en direction de William qui le rattrapa en pleine ceinture abdominale avant d’être tous les deux assommés par le choc. Arkant se tourna alors vers Jérémie qui matérialisa en vitesse un overbike avant de sauter de son fauteuil, évitant de justesse une attaque électrique.

- Accroche-toi princesse, ça va swinguer.

Il démarra en trombe en suivant la direction indiquée par Jérémie et la tour fut finalement en vue quelques minutes plus tard. Sur les trois tarentules envoyées par Nécrosis, Yumi en avait éliminées deux. Le dernier monstre offrait néanmoins du fil à retordre à la japonaise qui ne lésinait pourtant pas sur les saltos et les figures acrobatiques. La créature virtuelle ne put cependant éviter l’overbike qui la percuta de plein fouet.

- Juste à temps.

- Tu t’es déjà débarrassée du Nécro Guerrier ?

- Il n’était pas là.

Aelita se précipita alors à l’intérieur de la tour. Arkant Spalajinn venait de plaquer Jérémie au sol et commença à rassembler une grande quantité d’éclair au niveau de son poing gauche qu’il tenait levé, il amorça son coup… qui finit sa course au sol, à côté du jeune garçon tandis que le reste du P.D.G. s’affala de la même manière. Jérémie se dégagea de l’imposante carcasse avant de regagner son fauteuil et de lancer le…

- Retour vers le passé !

Le groupe revint le matin même pendant la conférence :

- Avez-vous des questions ? Une main se leva. Oui ?

- Est-ce que vous confirmez que les nanotechnologies que vous mettez actuellement au point seront pour le domaine médical ?

- Question très pertinente et je vous remercie de me l’avoir posée. En effet bon nombre de fabricants d’armes ne pense qu’à créer l’arme la plus destructrice qui soit, mais qu’en est-il des soldats qui les utilisent et qui en font les frais ? C’est pour ça que les nanotechnologies seront en effet prévues pour le corps médical dans un premier temps. Une utilisation militaire suivra peut-être mais ce n’est pas à l’ordre du jour et la médecine aura pris de toute façon une très grande avance sur l’armée dans le domaine des nanites. Une autre question ?

La soirée arriva et la bande fut réunie au grand complet dans la chambre de Jérémie.

- Et il n’y avait pas la moindre trace du Nécro Guerrier ? demanda Jérémie sur un ton de surprise.

- Aucune, à croire qu’il a pris des vacances, lui répondit Yumi.

- Bizarre…

- Pas autant que l’objectif de Nécrosis vis-à-vis de moi, la dernière fois on était sur le Cinquième Territoire et il m’en a fait ressortir et voilà que maintenant il m’envoie à l’extrémité d’un territoire de surface.

- Son objectif nous échappe encore mais il se précise, c’est pour ça que la dernière fois tu as parcouru une longue distance sans pour autant plonger dans la mer numérique, il voulait t’emmener jusqu’à l’extrémité du territoire. Pourquoi ? Ca c’est ce qu’il reste à savoir. Le groupe resta silencieux quelques instants mais fut tiré de sa torpeur par un bip sonore en provenance de l’ordinateur. Jérémie s’installa à son bureau et fit apparaître une carte du réseau.

- Mes programmes espions viennent de s’activer ! Ils me signalent la formation simultanée de cinq Réplikas !

Une nouvelle fenêtre apparut alors, elle contenait un message :

Mes pions sont désormais alignés, à votre tour de frapper un grand coup dans cette partie. Lors de mon attaque je n’ai pas jugé utile d’envoyer mon lieutenant. Suite à son échec de la dernière fois j’ai décidé de lui faire subir quelques modifications, des surprises vous attendent mes jeunes amis, les choses intéressantes commencent seulement…

Nécrosis


Dans le même temps, une barre de chargement apparut et se compléta : le supercalculateur avait fini l’extraction des données du Skid. La mer numérique allait bientôt redevenir les eaux troubles de la lutte entre le bien et le mal virtuels…

_________________
http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/05//120205103503633029399575.png

Tel un feu purificateur, nous rétablissons l'équilibre.
Le Catalyseur s'adressant au Commandant Shepard,
quelques secondes avant l'activation du Creuset et la fin des Moissonneurs.

Tiré de Mass Effect 3
Liens de mes Fics et Fans Fics


Dernière édition par Abadjin Pieckoyt le Sam 26 Sep 2009 21:00; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Revan MessagePosté le: Sam 07 Fév 2009 23:27   Sujet du message: Répondre en citant  
[Krabe]


Inscrit le: 06 Fév 2008
Messages: 208
J'allais aller me coucher quand je me suis dit "Si t'aller voir ce qui se passe sur le forum code lyoko." et pour mon plus grand plaisir j'ai vu que tu avais posté.

Bon pour en revenir au sujet qui nous intéresse ce chapitre et comme tous les autres parfait comme ton histoire d'ailleurs ce qui m'oblige de réclamé la suite.
Alors Vivement la suite !!

Et avant de partir merci pour avoir changé ta manière d'écrire les dialogues ces beaucoup mieux je trouve même si s'était déjà pas mal avant xD.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
 
Abadjin Pieckoyt MessagePosté le: Jeu 12 Fév 2009 15:10   Sujet du message: Répondre en citant  
Défenseur Galactique


Inscrit le: 22 Aoû 2008
Messages: 559
Localisation: Aux côtés du Catalyseur pour mettre fin à la menace des Moissonneurs...
http://www.codelyoko.net/FRA/image/Saison_4_Typy/Miniature/Le_Lac/098.jpgEpisode 101 : Résurrection

Deux semaines après la formation des Réplikas, la reconstruction du Skid battait son plein à l’usine. Le Garage avait été entièrement reconfiguré pour l’arrivée de plus en plus imminente d’un nouveau vaisseau et le supercalculateur était en train de finaliser les derniers calculs d’initialisation. Jérémie et Aelita s’affairaient comme jamais pour accélérer davantage la procédure.

- Bon, on y est. En reconfigurant les canaux de transmission, on devrait récupérer suffisamment de puissance pour activer le processus en une seule phase. On ne se fera pas avoir de la même manière que la première fois.

- Et tu crois que ça durera jusque quand ? lui demanda l'ange de Lyoko.

- Demain en début de soirée, tout devrait être au point. On aura plus qu’à valider. Il pianota sur son clavier pendant encore quelques minutes avant d’appuyer sur la touche enter et d’activer une nouvelle fenêtre qui contenait une barre de chargement surmontant un pourcentage et l’icône du vaisseau qui s’assemblait et se désassemblait à intervalles réguliers. Prépare-toi Nécrosis, nous voilà ! Maintenant au lit, demain, la nuit sera assez chargée.

Le duo regagna le collège et leurs chambres respectives dans le silence le plus total, le jour se leva et ils se rendirent en cours d’histoire géo. La première guerre mondiale suivait son cours d’un rythme monotone et soporifique quand on toqua à la porte et que Jean-Pierre Delmas entra dans la salle de classe.

- Jeunes gens, je souhaiterais vous présenter un nouvel arrivant dans votre classe. Entre Pierrick.

- Eh ben, moi qui croyais que Yumi était la seule à abuser du noir, murmura Odd.

Il était vrai que le look du nouveau n’était pas des plus engageants avec sa veste noire qui recouvrait un gilet tout aussi sombre et dont le col cachait son cou. Des yeux bruns clairs cachés derrière des lunettes sans montures à branches argentées et des cheveux châtains dont quelques mèches tombaient sur sa tempe droite ornaient un visage assez ordinaire. Un jean et des chaussures montantes grises foncées complétaient l’allure du personnage qui alla s’asseoir au fond de la classe derrière Odd et Ulrich.

- Avant de commencer notre cours je voudrais vous rappeler que vos exposés concernant notre visite de la Nano Tech Corporation doivent être prêts dans deux semaines, lança Mme Hertz au début du cours suivant en concluant que le zéro serait la sanction encourue par les retardataires.

Le cours se poursuivit ensuite sans incident particulier mis à part que Mme Hertz demanda au nouveau de rester à la fin de la séance. Aelita et Jérémie déjeunèrent en vitesse en laissant les autres au réfectoire pour suivre l’évolution du Skid depuis le collège. Ils regagnèrent la chambre du jeune homme et activèrent la fenêtre de contrôle qui allait franchir la barre des 70%. On toqua alors à la porte, Jérémie masqua le cadre virtuel avant de se lever et d’ouvrir la porte pour tomber sur le nouveau.

- Excuse-moi, c’est toi Jérémie Belpois ?

- Oui, c’est moi.

- Et toi tu dois être Aelita Stones, poursuivit-il en se tournant vers la jeune fille. C’est par rapport aux exposés, Madame Hertz m’a donnée l’autorisation à faire signer pour la sorite du mois prochain et elle m’a aussi conseillé de me mettre avec vous deux par rapport à nos niveaux en sciences…

- T’avez combien au dernier trimestre ? lui demanda la jeune fille.

- Je m’étais un peu planté sur le dernier D.S. alors j’étais redescendu à 19.89/20.

- T’étais dans quel collège ?, questionna Jérémie, un peu interloqué.

- Le genre de bahut spécial grosses tronches que mon père m’a imposé et que j’ai réussi à quitter avec du mal. J’aime bien le milieu intellectuel mais je suis vite gavé quand y’en a de trop. Sinon pour l’exposé, ça vous dérange pas ?

- Tu t’y connais en physique quantique appliquée aux nanotechnologies ?

- Les nanotechnologies pas spécialement mais la physique quantique j’suis imbattable, on a étudié ça le mois dernier dans mon ancien bahut.

- Alors bienvenu.

- Si tu veux, je peux t’imprimer un plan de l’exposé et les notes qu’on a déjà rassemblées.

- Gaspille pas d’encre pour ça, il s’avança dans la chambre et sortit de son sac un petit ordinateur portable blanc, d’une dizaine de pouces. T’as pas plutôt une clé U.S.B. ?

L’après-midi passa assez vite lui aussi et la bande se retrouva dans la bibliothèque pour faire leurs devoirs et discuter, la conversation dériva forcément sur Pierrick qui était assis quelques tables plus loin.

- Vous le trouvez pas un peu bizarre ? demanda William.

- C’est pas parce qu’il s’habille en noir qu’il est forcément bizarre. Yumi est comme ça et c’est pas pour autant qu’elle a un troisième œil qui lui pousse au milieu du front, l’intéressée jeta alors un regard noir au blondinet excentrique.

- Il est parfaitement normal, on a un peu fait connaissance avec Aelita et je peux vous assurer que c’est un jeune comme vous et moi. Il me rappelle un peu moi avant le supercalculateur : l’intellectuel solitaire.

- C’est une grosse tête, lui aussi ? interrogea Ulrich.

- Tu crois pas si bien dire : il avait 18 de moyenne générale et c’était dans l’institut pour surdoués dans lequel Jérémie a failli aller.

- Et il a décidé de venir dans un collège comme Kadic ? demanda la jeune japonaise d’un air surpris.

- Son inscription là-bas n’était pas de plein gré, son père l’y avait obligé. Père avec lequel il a très peu de contact parce qu’il voyage beaucoup pour son poste d’ambassadeur et il a perdu sa mère quand il était encore jeune.

- Ouais, la définition type du gars solitaire… conclut Odd.

- Et puis il est super sympa, il est venu nous voir pour nous demander si il pouvait se mettre avec nous pour l’exposé de Mme Hertz et il avait l’air presque gêné de nous demander ça. Ces derniers mots de la jeune fille aux cheveux roses parurent convaincre les autres.

Le groupe discuta pendant encore un moment avant de remonter dans la chambre de Jérémie jusqu’au début de la soirée où chacun se prépara à la mission qui s’annonçait : la construction du Skid était avancée de 98% à 20:34 quand ils sortirent dans le parc pour descendre dans les égouts.

- Transfert Ulrich, Transfert Aelita, Scanner Ulrich, Scanner Aelita, Virtualisation !!!

Les deux Lyokoguerriers rejoignirent le reste du groupe dans l’Aréna et s’engagèrent dans le corridor qui venait de s’ouvrir.

- La prochaine étape c’est la Voûte Céleste, de là Aelita lancera en synchronisation avec moi la phase finale de la construction : c'est-à-dire la validation effective du nouveau vaisseau. Un bip sonore retentit alors. Nécrosis vous a repéré, j’ai des rampants sur le radar.

Sur Lyoko, le mince et unique passage permettant l’accès à l’élévateur était gardé par cinq créatures qui ne se firent pas prier pour attaquer et obliger la bande virtuelle à un repli stratégique. Certaines étaient embusquées en hauteur à l’abri dans le réseau des blocs bleutés mais deux d’entres elles étaient au sol et juste devant le passage : elles étaient des cibles prioritaires. Odd et William sortirent alors de leur planque et se frayèrent laborieusement un chemin jusqu’à arriver à portée de tir des deux monstres. L’homme-chat se jeta alors juste devant eux en activant son bouclier quand ceux-ci tirèrent, le premier fut détruit par le renvoi de son propre tir et le deuxième fut transpercé d’un puissant coup de zanbâto quand William arriva à la rescousse sous forme de super smoke.

Les rampants embusqués menaient un combat acharné contre Aelita qui virevoltait dans les airs avec élégance, alternant les saltos pour esquiver et les descentes en piqué pour attaquer. Après plusieurs tentatives infructueuses, un champ de force toucha finalement sa cible. Yumi, suite à quelques acrobaties défensives, tourbillonna sur elle-même pour donner de la puissance à son tir qui percuta de plein fouet l’une des créatures. Ulrich dégagea finalement la voie en utilisant son super sprint pour marcher à la verticale sur l’une des parois et asséner un coup de sabre fatal au dernier rampant en se propulsant dans les airs d’un violent coup de pied.

- L’élévateur est au bout du couloir et je vous informe au passage que la première phase vient de s’achever.

- Bien reçu Jérémie, on sera dans la Voûte d’ici quelques secondes.

- OK, Aelita.

L’élévateur se stabilisa enfin et l’accès se déverouilla. Aelita activa presque aussitôt l’interface et commença la recherche des données correspondant à la programmation en cours.

- Je les ai Jérémie ! s’exclama-t-elle au bout de quelques minutes.

- OK rentre les codes comme on a dit et valide les en même temps que… oh non !

Deux nouvelles fenêtres était apparues sur le pupitre : la première était la fenêtre radar d’une salle et la deuxième indiquait l’état du précieux contenu de cette salle.

- Le Nécro Guerrier est de retour avec trois mantas, et devinez où ? Dans le Cœur de Lyoko !

- Je me porte volontaire, proposa William.

- T’es sûr ? lui demanda Yumi.

- Oui, j’ai un vieux compte à régler avec cette salle.

- Dans ce cas je t’accompagne, déclara la japonaise d’un ton résolu.

- Bon OK. Je vous envoie les véhicules. Odd et Ulrich ? Il y a un escadron de mantas en approche droit sur vous.

Les quatre engins se matérialisèrent, Yumi et William prirent la direction du pôle Sud tandis que Odd et Ulrich allèrent dans le sens opposé pour intercepter le trio de monstres volants.

- Tu es prête Aelita ?

- Parée.

- Alors c’est parti. Initialisation Noyau, Initialisation Axes Directionnels…

- Lancement Noyau, Lancement Axes Directionnels, poursuivit la jeune fille.

Yumi et William arrivèrent au niveau de l’escalier qui se trouvait en-dessous de la salle du Cœur. La jeune japonaise abandonna son overwing en activant les blocs d’accès mais le jeune homme préféra prendre de l’avance et monta en chandelle avec son overdrive droit vers la zone de la sphère. Les trois mantas étaient positionnées en triangle autour du Cœur et le Nécro Warrior opérait depuis l’une des nombreuses poutres qui saillaient des murs. Il était à genou, les bras tendus devant lui en direction de la sphère. Un tourbillon d’énergie mauve noirâtre s’échappait des barrières de protection pour se résorber en un point au niveau des mains du guerrier.

William ralentit brusquement quand deux mantas changèrent de cible et commencèrent à lui tirer dessus, il matérialisa son zanbâto mais pas assez tôt pour empêcher la destruction de son véhicule. Après un atterrissage forcé, il chargea une vague énergétique dans son épée et la relâcha quand les mantas ne furent plus qu’à une dizaine de mètres. La manta ciblée esquiva mais sa congénère fut détruite à sa place.

- Lancement Système Propulsion, Lancement Système Défensif, Lancement Système Navigation, champ de force !

Avec les mantas qui leur opposaient une résistance farouche Odd et Ulrich ne pouvaient protéger Aelita contre les assauts des trios de rampants qui émergeaient du Noyau par l’accès de l’élévateur. Elle abandonna l’interface quelques instants pour lancer un champ de force géant qui réduisit un nouveau groupe à néant mais un autre débarqua pour le remplacer, une explosion se déclencha alors à proximité et Odd vint finalement se poser entre les monstres et la jeune fille en lançant une série de flèches lasers qui désintégrèrent deux d’entres eux et le dernier fut précipité dans le vide numérique quand l’overboard, allégé de son propriétaire, vint le percuter.

- Allez princesse, c’est pas encore l’heure de la pause. La jeune fille se remit au travail en pianotant de plus belle sur l’interface tandis que Odd assurait sa couverture.

Dans la salle du Cœur de Lyoko, deux mantas et une barrière de protection détruites plus tard, le duo virtuel arriva sur la poutre où se trouvait le Nécro Guerrier qui interrompit son absorption du deuxième bouclier et se releva pour faire face à ses adversaires. A la surprise générale de Yumi, William et Jérémie, il ne bougea pas mais au contraire leva un de ses bras au-dessus de sa tête et fut relié aux deux Lyokoguerriers, l’espace d’un instant, par deux faisceaux énergétiques mauves.

- Vingt points de vie en moins pour chacun ! Quand Nécrosis parlait d’améliorations, il ne plaisantait pas.

Profitant de l’étourdissement temporaire des Lyokoguerriers, le Nécro Guerrier enchaîna directement en envoyant une décharge noire vers William qui fut dévirtualisé. Yumi esquiva juste à temps en parant un autre tir avec ses éventails et se mit en garde.

Un nouvel escadron de mantas venait de grossir les rangs de la Voûte Céleste, Ulrich qui, par il ne savait trop quel moyen, était parvenu à conserver son overbike venait d’éliminer une énième créature bleutée en lui lançant un sabre à distance et en récupérant l’objet après l’explosion du monstre.

- Où vous en êtes Jérémie, ça devient intenable ici.

- Initialisation Circuit Energie, on y est presque tenez bon, Initialisation Arrimage Navskid, encore quelques minutes.

Dans la salle du Cœur de Lyoko, le guerrier noir lançait de véritables rafales d’énergies vers la jeune japonaise qui parait chaque coup avec une grande dextérité. Soudain, le lieutenant de Nécrosis arrêta de bombarder la jeune fille et devint flou, la forme sombre se rapprocha alors de Yumi avant d’entamer un saut prodigieux dans les airs, sa jeune adversaire eut alors une idée, elle lança ses éventails dans le vide avant de s’élancer à son tour dans une fulgurante glissade, au moment où elle arriva en dessous de la forme spectrale, elle lui asséna un violent coup de pied qui eut pour effet de ramener le soldat virtuel sous une forme visible et de le renvoyer dans la direction opposée où les éventails le firent disparaître dans une petite explosion noire.

- Bouclier !

La situation dans la Voûte Céleste devenait de plus en plus critique à chaque instant, Odd gardait son bouclier constamment actif pour couvrir Aelita contre les attaques des rampants et Ulrich utilisait plus ses sabres pour parer les tirs de manta que pour les attaquer. Alors que le bouclier de Odd était sur le point de céder, un sifflement métallique se fit entendre et un éventail vint éliminer trois rampants sur les cinq qui s’étaient répartis entre les blocs de la planète et la passerelle.

- Merci, Yumi !

L’overwing passa en trombe devant la passerelle et la japonaise s’en prit ensuite aux mantas en passant entre Ulrich et le groupe de monstres. Elle parvint ainsi à briser leur formation et à se faire suivre par deux d’entres elles. Le samouraï, voyant que le nombre de ses poursuivantes était passé de trois à un, rebroussa chemin et transperça la créature sur toute sa longueur avec son sabre.

- Tu es prête Aelita ?

- Oui ça y est ! Lancement Skidbladnir !

L’interface laissa entrevoir pas moins de trois barres de chargements superposées l’une au-dessus de l’autre, Yumi et Ulrich qui venaient de se débarrasser des mantas et qui revenaient maintenant vers la passerelle aperçurent, au niveau de l’ouverture du garage au pôle Nord de la planète, un faisceau évasif de lumière blanche qui se résorba au bout de quelques minutes. Les derniers rampants qui se trouvaient encore sur la passerelle furent alors dévirtualisés. Sur l’interface une nouvelle fenêtre montrant un plan de vaisseau en fil de fer apparut : les Lyokoguerriers venaient, à leur tour, de frapper un grand coup.

_________________
http://nsm07.casimages.com/img/2012/02/05//120205103503633029399575.png

Tel un feu purificateur, nous rétablissons l'équilibre.
Le Catalyseur s'adressant au Commandant Shepard,
quelques secondes avant l'activation du Creuset et la fin des Moissonneurs.

Tiré de Mass Effect 3
Liens de mes Fics et Fans Fics


Dernière édition par Abadjin Pieckoyt le Sam 26 Sep 2009 21:10; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 1 sur 3
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0888s (PHP: 77% - SQL: 23%) - Requêtes SQL effectuées : 17