CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[IFSCL] Sortie du jeu IFSCL 38X!
[Créations] Code Lyokô sort du grenier
[IFSCL] Trailer IFSCL, Fin du cycle 36X!
[Site] Apparaissez sur la chaîne offici...
[Créations] Notre Communauté n'a pas perdu s...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X, 8 ans et plus!
[Code Lyoko] Usine Renault : Un peu d'...
[IFSCL] IFSCL 3.6.X: Trailer
[Code Lyoko] Reboot : The Guardian Code
[Code Lyoko] Décès de Carlo de Boutiny
 
 Derniers topics  
Un rêve .. que je rêve que je vais j'...
[Jeu Vidéo] Interface IFSCL 38X!
Nouveaux Membres : Présentez-vous !!!
Les Lyokofans parlent aux Lyokofans
[Fanfic] Overpowered [Terminée]
L’attaque de la piscine et du gymnase...
[Film] Adaptation CL Chronicles : LIVE
[One-shot] Artifices
[Fanfic] Le risque d'être soi
[Fanfic] Pandémonium
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] L'amitié, à la vie... A la mort.

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 1 sur 2

Aller à la page 1, 2  Suivante





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Evila MessagePosté le: Sam 07 Aoû 2010 15:13   Sujet du message: [Fanfic] L'amitié, à la vie... A la mort. Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 29 Sep 2009
Messages: 147
Localisation: Dans les bras de mon Prince (L)
    Alors, c'est une idée qui me trottait dans la tête depuis le début des vacances et une fois rentrée à la maison, eh bien... Je me suis lancée.
    Voici le prologue et le premier chapitre de ma fanfic.
    Au fait, juste pour vous informez, ceci se passe 3 ans après l'extinction du SC. Et vous apprendrez plus tard dans l'histoire que l'épisode "Contre-attaque" a été légèrement modifié.
****


L’amitié, à la vie... A la mort.

Prologue:

Bientôt minuit et la lune se reflète dans les eaux obscures de la Seine. Cette dernière est surplombée par un grand bâtiment: une usine à l’air totalement désaffectée et franchement peu accueillante, reliée à la ville par un immense pont.
Sur ledit pont, la silhouette d’un jeune homme se dirigeant d’un pas décidé vers l’entrée de l’usine. Une fois dedans, il descend dans la salle cathédrale par une corde accrochée au plafond, court vers un vieux monte-charge puis actionne le bouton pour descendre au troisième sous-sol. Il débouche dans une grande salle dans laquelle trône une immense machine.
Le garçon, dont les cheveux et les vêtements sont aussi obscure que le ciel au-dehors, s'avance vers la machine tandis qu’un levier ressort de cette dernière. Une autre partie de la machine, de forme cylindrique, s'élève au-dessus de la première. Il tend son bras vers le levier, mais se stoppe dans son élan, hésitant. Après une profonde et bruyante inspiration, il saisit l’actionneur d’une main ferme et le relève. La machine émet comme une sorte de grondement et une forte lumière jaillit de son centre, plongeant la pièce dans un océan lumineux et éblouissant.
****

Chapitre 1


La veille:
Il est Samedi et 8 heures du matin quand un cri se fait entendre depuis une chambre, dans le bâtiment des pensionnaires, au collège Kadic. Une jeune fille aux cheveux roses, du nom de Aelita, vient de se réveiller en sursaut.

«Encore cet affreux cauchemar. », pense-t-elle.
«Aelita, s’exclame une autre fille assise sur un lit situé de l’autre côté de la pièce. Est-ce que ça va ? Tu m’as fait une de ces peurs, dit-elle en se dirigeant vers son amie dégoulinante de sueurs.
-Ca va aller, Ana. Ne t’en fais, prononce-t-elle péniblement en tentant de reprendre son souffle. Ce n’était qu’un cauchemar.
-Un cauchemar qui te hante depuis un moment, s’inquiète-t-elle en posant une main sur le front d’Aelita. Tu n’as pas de fièvre, au moins ?», murmure-t-elle.
Puis elle soupire en posant sa main sur l’épaule de la jeune fille encore sous le choc.
«Aelita, ça fait deux semaines que tu ne passes plus une nuit complète. Deux semaines ! Es-tu sûre de ne pas vouloir me raconter ce qui se passe dans ce rêve ? Je sais que, jusque là, tu n’as jamais voulu m’en faire part, mais il paraît que en se confiant, on se sent mieux.»

Aelita relève la tête vers son amie. C’est une charmante jeune brune qui se tient devant elle, son regard couleur chocolat braqué sur elle et empreint d’une inquiétude qu’elle ne cherche nullement à cacher.
Cela ne fait même pas un mois qu’elle est arrivée à Kadic et celle qui partage sa chambre qu’elle s’entendent déjà à merveille. Chacune étant pour l’autre la soeur qu’elle n’avait jamais eu. Ana a changé de collège suite à son déménagement et elle a été chaleureusement accueillit par Aelita et sa bande. Depuis, les six adolescents ne se quittent plus et partagent tout.
Seulement, la jeune fille a toujours l’impression que les autres lui cachent quelque chose. Un sujet tabou dont personne ne semblent avoir envie de reparler. Mais elle n’est pas du genre à vouloir tout savoir sur tout.
«Si ils ne veulent pas en parler, ils ne veulent pas en parler. Voilà tout. Ce ne sont pas mes affaires. », se dit-elle sans arrêt.

Mais depuis ces deux dernières semaines, elle ne peut plus supporter le fait que son amie ait l’air traumatisée et, son intuition, qu’elle a l’habitude de suivre, lui chuchote sans cesse que c’est probablement à cause cette chose-dont-personne-ne-veut-plus-reparler.

«Ca va aller, répète Aelita. Je vais aller prendre ma douche, il se fait tard.
-C’est le week-end ! C’est fait pour prendre son temps.», sourit Ana.

Aelita lui rend son sourire et sort de la chambre. Ana pousse un profond soupir et se laisse tomber lourdement sur le lit.
Une fois Aelita revenue puis préparée, les deux jeunes femmes se rendent au réfectoire, là où les attendent leurs amis.
Mais, alors qu’elles traversent la cour de récréation, Ana s'arrête brusquement en agrippant le bras de sa meilleure amie.

«Que t’arrive-t-il ? Demande-t-elle.
-Qui est ce garçon, là bas ? Celui qui discute avec Emmanuel Maillard ?
-Le garçon à gauche ou à droite ?
-Le brun à droite. Celui avec le blouson et les bottes noires.
-Ah ! Lui, c’est William. Pourquoi as-tu l’air si perplexe ? Tu le connais ?»

Pour seule réponse, Aelita ne ressent que la pression de la main d’Ana sur son bras. Elle regarde fixement le jeune homme, ignorant les protestations de sa copine dû à la douleur de son bras.
Ces yeux... Elle les a déjà vu quelque part... Le garçon en question pose son regard sur Ana sans qu’elle ne s’en rende vraiment compte. Jusqu’à ce qu’une étincelle, semblant traverser les iris du beau brun, laisse la jeune fille sans voix et la figent sur place. Elle est enfin sortie de sa transe par la voix d’Aelita.

«Ana ! On se réveille ! Les autres nous attendent ! S’exclame-t-elle. Qu’est-ce qui t’arrives à la fin ?
-Rien... Ce... Ce n’est pas important. Allons-y, dit-elle en reprenant le chemin du réfectoire.»

Elle marche d’un pas rapide, sans même attendre Aelita, qui a du mal à la suivre. Elle sent encore ce regard sur elle. Ce regard qui semble pénétrer son esprit, son âme et fait trembler tout son corps d’un frisson incontrôlable.

«Mais enfin ! Où l’ai-je déjà vu ce type ? Se questionne-t-elle, accélérant le pas. Je sais et je sens que ça ne remonte pas à très longtemps. William... Je le sais et j’en suis sûre: je l’ai connu.»
****


    Voilà. Fin du premier chapitre. Le deuxième est déjà en préparation.
    N'hésitez pas à commenter ! Very Happy

_________________

Merci à Sido !


Dernière édition par Evila le Jeu 12 Aoû 2010 21:53; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Yahoo Messenger
 
Elwing MessagePosté le: Sam 07 Aoû 2010 16:56   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 20 Mar 2009
Messages: 1393
Localisation: Dans ses bras <3
Pas de fautes d'orthographe, une présentation correcte, une histoire prenante, une belle description, quelques figures de styles qui enrichissent le texte...En bref, on voit que tu t'y connais avec les fanfic. Smile
Sinon pour l'histoire, Ana qui connait William...ça m'intrigue fortement...Et puis Ana, ça me fait trop penser à XANA... =)

Bonne continuation ! Wink

EDIT: Je t'ai enlevé la balise fanfic, qui désormais, n'est plus nécessaire. Wink

_________________
http://nsa29.casimages.com/img/2012/05/23/120523095015101622.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Marla Singer MessagePosté le: Sam 07 Aoû 2010 16:58   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 05 Aoû 2010
Messages: 77
Pour l'instant, j'aime bien : ses doutes envers William me plaisent ! J'aime bien cette ambiance que tu as donné dans ce premier chapitre. Et je serai peut-être la seule à dire ou penser ça mais : j'ai trouvé ce chap' un peu court, justement. Enfin bref, s'pas si important que ça.
J'ai pas trouvé de point "négatif" à dire. Même si j'aime pas trop les "nouveaux personnages". Mais ça c'est personnel.

Bonne continuation pour la suite. Wink
_________________
☜♡☞ Il y a un adage qui dit qu'on fait toujours du mal à ceux qu'on aime. Mais il oublie de dire qu'on aime ceux qui nous font du mal." (Fight Club)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
DimIIy MessagePosté le: Sam 07 Aoû 2010 18:15   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 23 Oct 2009
Messages: 1044
Localisation: Dans mon lit , en train de manger des kinder Bueno !
Super début l'histoire est intrigante,je sens que ta fic va être bourrée de suspens ! J'adoore !! C'est bien présenté et agréable à lire !
J'attends la suite ! et bravo pour le début !

_________________
http://imageshack.us/a/img521/7369/signaturedimiiy.png


Merci me98 !!

Texte by me : Disparition (2eme version de préférence )
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Evila MessagePosté le: Dim 08 Aoû 2010 11:18   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 29 Sep 2009
Messages: 147
Localisation: Dans les bras de mon Prince (L)
    Merci beaucoup pour vos commentaires. Ca à l'air de bien démarrer ^^
    Voici le second chapitre qui, je vous rassure, est plus long que le premier.
****
Chapitre 2

Aelita et Ana arrivent enfin au réfectoire. Elles prennent chacune un plateau et font la queue. Quand arrivent leur tour de choisir leur petit déjeuner, elles ne se font pas prier: chocolat chaud et 2 croissants chacune, un verre de jus d’orange pour Ana et un autre d’eau pour Aelita.
La journée a commencé sur les chapeaux de roues, et autant dire que ça leur a ouvert l’appétit.
Après avoir repéré la table des ex-lyokoguerriers, elles s’empressent d’aller s’installer.

«Salut, lance Aelita, enthousiaste.
-Eh bien, on a failli vous attendre. Le réveil a été dur pour vous aussi ? Demande un blondinet à lunette.
-Plus ou moins...
-J’ai juste fait un mauvais rêve, Jérémie, coupe la jeune fille aux cheveux roses.
-Encore !» S’exclame celui-ci, un peu trop fort.

Quelques élèves se retournent brièvement vers Jérémie, l’air interloqué.
Puis Jérémie reprend, plus doucement en lançant un bref regard vers Ana.

«Enfin, je voulais dire... C’est dommage.

Ana se sent soudain mal à l’aise. Il vient de contourner un sujet. Elle baisse les yeux avant de redresser aussitôt la tête. Quelqu’un vient d’entrer dans la salle. C’est... Lui. Elle le suit du regard, jusqu’au moment où un garçon à la coiffure très excentrique claque des doigts devant son nez.

«Allô la Terre ! On redescend de son nuage !
-Que t’arrive-t-il enfin, Ana ? Tu as vu un revenant ou quoi ? S’enquit Aelita.
-Ca va, ce n’est rien. Ca va.»

Elle prononce ces derniers mots en susurrant, comme pour tenter de se calmer. Et elle a ses raisons car William se dirige droit vers leur table.

«Salut, dit-il. Je suppose que je ne pourrais toujours pas m’asseoir.»

Puis il s’en va, sans même attendre une réponse. Aelita prend une inspiration, comme si elle s'apprêtait à dire quelque chose pour le retenir, mais elle se ravise et baisse la tête en soupirant.
Ana regarde chacun des occupants de la table, l’air totalement perplexe.

«Heu... Je peux savoir ce qui se passe ? C’est quoi le problème ? C’est pas juste de le balancer comme ça ! S’énerve-t-elle. Je vais le voir.»

Elle prend son plateau et se lève. Elle déteste au plus au point l’injustice, et ça, ses amis le savent très bien. Ils ne trouvent rien à lui répondre alors qu’elle se dirige déjà 3 tables plus loin: là où s’est installé William.
Les 4 compères se sentent bien coupable. Mais que voulez-vous... William n’est ni innocent, ni blâmable.

«Est-ce que... Bafouille-t-elle en rougissant, tandis que William relève la tête vers elle. Est-ce que je peux m’asseoir ?»

Il hoche la tête, sans prononcer un mot.

«Je trouve que c’est pas cool, ce qu’ils font. Pourquoi te rejettent-ils comme ça ?
-Disons... Que j’ai commis une erreur, et qu’ils ne m’ont jamais vraiment pardonné.
-Je ne les savais pas si rancunier.
-Avant, moi non plus. Mais aujourd’hui, j’ai pris conscience de mon erreur et je me suis excusé des centaines de fois, explique-t-il, le regard dans le vide et en touillant son chocolat. Ils disent accepter mes excuses, mais, au final, ils n’ont jamais vraiment eu envie de moi avec eux.
-Je pourrais essayer de les convaincre. Tu m’as l’air d’un type bien.
-Ca, je ne saurai sûrement pas te le confirmer, dit-il en soupirant. Quand à essayer de les convaincre, je crois bien que c’est peine perdue.
-Ton erreur était si grave que ça ?
-Ca serait trop long à expliquer. Mais, oui, c’était assez grave.
-Ah. Décidément... Murmure-t-elle en portant son bol à ses lèvres.

-Ils ont l’air de bien s’entendre, tout de même, se réjouit Aelita.
-Tu disais qu’elle avait eu une réaction bizarre tout-à-l’heure en le voyant ? Parce que là, elle a l’air plutôt à l’aise, remarque Jérémie.
-Elle m’a dit qu’elle avait l’impression de l’avoir déjà vu. Pourtant c’est sensé être la première fois, puisque pendant les deux semaines suivant son arrivée, il était malade.
-Oui, c’est vrai que c’est bizarre.
-Elle avait vraiment pas l’air bien sur le coup.
-Toi non plus tu n’as pas l’air bien. Aelita, ne me dis pas que cette histoire de cauchemars recommence ! Ca fait tout de même trois ans maintenant que c’est fini tout ça. Je pensais qu’on en avait suffisamment parler. Regardes-nous, nous sommes partis sur une bonne lancée. On va pas tout chambouler maintenant.» Lui dit Jérémie.

Il n’a pas vraiment tort. Ils ont tous bien grandi. Lui, Aelita, Ulrich et Odd ont atteint la majorité. Ana, quand à elle, n'a encore que 17 ans.
Mais Odd et Ulrich ont redoublé leur année de troisième. Ce qui, au final, se présentait comme une opportunité pour l’obtention du brevet et l’amélioration des notes. Aelita et Jérémie, malgré leur lutte contre XANA, ont passé avec brio les épreuves du brevet. Odd et Ulrich sont désormais en Première, section sportive, et le couple en Terminale scientifique. Quand à Yumi, le bac littéraire en poche, elle s’est lancée dans des études de droit. Fort heureusement pour nos héros, elle garde toujours le contact avec eux et ils se donnent régulièrement rendez-vous dans un café se situant deux rues plus loin. Sa faculté se trouve pas loin du centre-ville, où elle s’est loué un appartement. Sinon, tous les autres sont encore pensionnaire.
William, lui, a redoublé son année de seconde. Peu étonnant, étant donné les compétences intellectuelles de son clone. Il est aujourd’hui en Terminale littéraire.

«Ca se produit par période... Mais ce n’est rien Jérémie. Ce ne sont que... Des mauvais rêves, murmure Aelita, au bord des larmes.
-Aelita... C’est à propos de ton père ? C’est ça ? Ose-t-il.
-Je vois encore William enfoncer sa lame et l’achever, parvient-elle à dire, la gorge nouée par le chagrin. On s’était pourtant juré de le ramener.»

Elle essuie ses larmes du revers de la manche.

«Je sais Aelita...
-Nous avons fait tout notre possible, crois-moi, dit Ulrich.
-Je ne vous accuse en aucun cas. Et Ana a raison: c’est injuste de rejeter William. Je vous rappelle qu’il était sous le contrôle de XANA. Et c’était pas faute de ne pas vous avoir écouté. Il était avec Jérémie, comme on lui avait dit, s’agace-t-elle.
-Nous le savons très bien, Aelita. Ne t’énerves pas. Mais nous avons anéanti XANA et éteint le supercalculateur, c’est ce que ton père voulait. Sans lui, nous n’en serions pas là, dit-il caressant la main de sa bien-aimée.

Aelita lui sourit. Mais ses yeux trahissent un sentiment contraire. Un profond chagrin. Aussi profond qu’un gouffre dans lequel elle se laisse parfois sombrer ou tente de franchir, avec le soutien de ses amis, ses sauveurs.
Quand ils entendent soudain Ana et William éclater de rire, ils se tournent vers leur table.

«Ca marche. On fait comme ça.», dit-elle en se levant.
-A demain, alors, sourit William en lui faisant un clin d’oeil.
-Oui, à demain. Je vous attend à la sortie, dit-elle à l’intention de ses amis.
-Ok, répondent-ils tous en choeur.
-Elle a de nouveau l’air en forme, dit Odd en la regardant s’éloigner.
-Bien qu’apparemment, elle n’ose pas vraiment le regarder dans les yeux et qu’elle est rouge comme une pivoine, j’ai comme l’impression qu’ils se sont bel et bien donné un rancard, conclue Jérémie.
****

    Voilà un pas de plus dans cette histoire. Vous ne tarderez pas à découvrir le lien qui existe entre Ana et William...
    Le chapitre 3 se prépare.
    C'est tout... Pour le moment. *Sort*

    EDIT: La faute est corrigée, Merenwen ^^.

_________________

Merci à Sido !


Dernière édition par Evila le Dim 08 Aoû 2010 20:30; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Yahoo Messenger
 
DimIIy MessagePosté le: Dim 08 Aoû 2010 11:50   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 23 Oct 2009
Messages: 1044
Localisation: Dans mon lit , en train de manger des kinder Bueno !
Un super chapitre et c'est intriguant tout cela mais si mes souvenirs sont bon,Ce n'est pas William qui a tué le père d'Aelita mais c'est des mantas qui lui ont tiré dessus et Franz Hopper était en train de fournir l'energie necessaire pour le programme multi-agent de Jeremie donc il ne pouvait plus se défendre et a fini par se sacrifier ...

Mais c'est pas très grave et j'attend la suite ! Mr. Green

_________________
http://imageshack.us/a/img521/7369/signaturedimiiy.png


Merci me98 !!

Texte by me : Disparition (2eme version de préférence )
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Evila MessagePosté le: Dim 08 Aoû 2010 11:54   Sujet du message: Re: L'amitié, à la vie... A la mort. Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 29 Sep 2009
Messages: 147
Localisation: Dans les bras de mon Prince (L)
    Si tu as lu la note du début:
Evila-XANA a écrit:
    Au fait, juste pour vous informez, ceci se passe 3 ans après l'extinction du SC. Et vous apprendrez plus tard dans l'histoire que l'épisode "Contre-attaque" a été légèrement modifié.


    J'ai modifié l'épisode sus-cité pour les besoins de l'histoire.
    Le fait que, dans mon histoire, ce soit William qui achève Franz Hopper expliquera des choses au fil du récit.

_________________

Merci à Sido !


Dernière édition par Evila le Dim 08 Aoû 2010 14:22; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Yahoo Messenger
 
DimIIy MessagePosté le: Dim 08 Aoû 2010 11:56   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 23 Oct 2009
Messages: 1044
Localisation: Dans mon lit , en train de manger des kinder Bueno !
Ah ouii Mince j'avais même pas vu x( désolé
_________________
http://imageshack.us/a/img521/7369/signaturedimiiy.png


Merci me98 !!

Texte by me : Disparition (2eme version de préférence )
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Elwing MessagePosté le: Dim 08 Aoû 2010 16:25   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 20 Mar 2009
Messages: 1393
Localisation: Dans ses bras <3
T'as juste fait une tite faute d'inattention:
-Je pourrais essayer de les convaincre. tu m’as l’air d’un type bien. : Si tu mets un point, il faut une majuscule à "Tu". ^^

Haha ! Je savais qu'il existait un lien entre le beau ténébreux et Ana !... Mais lequel ? 8D
Sinon, tu restes bien fidèle à la série et c'est bien (avec par ex: le Will' qui se fat rejeter).
Ton histoire est toujours aussi captivante.
J'aime beaucoup la modification que t'as faite. *w* Pas étonnant que les autres ait du mal à pardonner au beau brun. ^^'

Vivement la suite ! Wink

_________________
http://nsa29.casimages.com/img/2012/05/23/120523095015101622.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Evila MessagePosté le: Dim 08 Aoû 2010 22:33   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 29 Sep 2009
Messages: 147
Localisation: Dans les bras de mon Prince (L)
    Etant donné que je serai absente à partir de demain et que je ne sais pas exactement quand je serai de retour, si ce n'est vers la fin de la semaine qui vient, j'en profite pour poster mon troisième chapitre qui, je pense, en régalera plus d'une (N'est-ce pas Meren' ? Wink)
    Sur ce, le voici:
****
Chapitre 3

***Flashback***
William regarde sa montre.
«Je suis désolé, mais j’ai énormément de choses à faire aujourd’hui. Mais on peut se donner rendez-vous si tu veux. Histoire de refaire plus ample connaissance, sourit-il.

Ana enfile son blouson pour tenter de cacher son rougissement. En vain. William sourit de plus belle.

«Je prend ça pour un oui.» Il lui tend une petite carte de visite. «Il vient d’ouvrir et leur café est excellent. Il se situe en plein coeur du centre-ville.»

Ana saisit la carte.

«Oui, j’ai cru le voir en me baladant récemment. Il offre une vue sur la Seine. C’est parfait.
-Vers demain, quinze heure ?
-Ca marche. On fait comme ça.», dit-elle en se levant.

***Fin du Flashback***

Nous sommes Dimanche et quinze heure approche. Ana flâne le long de la Seine, serrant entre ses doigts la carte donnée par William. Elle resserre son foulard autour de son cou. Ce mois de Mars a beau être ensoleillé, il n’en demeure pas moins frais.
Une fois le cyber-café en vue, elle jette un coup d’oeil vers la terrasse surplombant le fleuve. Pas de William à l’horizon pour le moment.
Elle s’assied à une table, puis commande un cappuccino. Mais alors que le serveur s'apprête à lui servir sa boisson, un rugissement de moteur se fait entendre. Il s’agit d’un motard, campé sur son engin bien sportif de couleur noire, au moteur si puissant qu’il suffit à faire vibrer toutes les tables de la terrasse. Il s'arrête sur le côté de celle-ci, coupe le moteur et enlève son casque.
Ana manque de faire tomber sa cuillère lorsqu’elle aperçoit que ce motard n’est autre que William, secouant la tête afin d’ébouriffer ses cheveux déjà bien désordonnés.

«Je n’y crois pas. On se croirait dans une pub l’Oréal !»

Le jeune homme lui décoche un sourire pour le moins... Désarmant.
Ana se met à toussoter à cause des gaz d’échappement de la moto, que William cale grâce à la béquille. En effet, ce moteur semble un poil trop puissant.

«Salut, dit-il. J’espère que je n’ai pas été trop long.»
-Au contraire. Pile dans les temps, répond-elle en regardant sa montre. Quinze heure vient de sonner.»
-Un Italien, s’il-vous-plaît, lance-t-il au serveur. Eh bien dans ce cas, c’est parfait, sourit-il à Ana.

Au collège Kadic, dans le foyer:

«Il fait la passe et... C’est le but ! Braille Odd.
-Eh ! Odd ! Tu pourrais pas baisser d’un ton ? On ne s’entend plus cogiter.
-Ca va, calme ta joie Einstein. Si on n’a plus le droit de s’amuser...
-Attendez, coupe Aelita. Jérémie ? T’entends pas quelque chose ?»

Jérémie tend l’oreille en retenant son souffle. Un «bip» particulier se fait entendre depuis le cartable du jeune homme. Paniqué, il ouvre son sac et sort son ordinateur que, maintenant, il a pris l’habitude de garder avec lui. Soudain, il pousse un soupir de soulagement.

«Ce n’est rien. C’est ma batterie qui est vide...» Il fronce les sourcils. «Alors que je l’ai rechargé hier soir ?! C’est pas possible !
-Ce n’est pas grave Jérémie. Re-branche le, le rassure Aelita. Même en veille, les appareils consomment.
-Ouais, Aelita a raison. Et puis, on aurait dû s’y attendre: il a vécu ton ordi. Il va sûrement nous lâcher un jour.
-Arrête un peu ta paranoïa Einstein, dit Ulrich. Au cas où tu aurais oublier, XANA n’est plus.
-Vous avez raison. Je m’inquiète pour rien. Je vais aller le brancher dans ma chambre, annonce-t-il en remettant son fidèle appareil dans son sac.

Arrivé dans sa chambre, le surdoué sort le câble de son ordinateur portable puis le branche sur une prise. L’écran ne s’allume même pas pour signaler qu’il se recharge. Jérémie tente alors de l’allumer par lui-même. Toujours rien.

«Mon pauvre. Cette fois, tu as bel et bien rendu l’âme, soupire Jérémie. Mais ça reste tout de même bizarre. Cette alerte était trop familière à mon goût... Enfin bon, de toute façon, désormais, tu ne m’es plus d’aucune utilité, déclare-t-il en quittant la chambre.»

La porte se referme. L’ordinateur, toujours branché, émet un grésillement quand un symbole rouge apparaît sur son écran noir... Puis, en un clin d’oeil, le signe disparaît.

Sur la terrasse du café, Ana et William continue de discuter.
«Au fond, ça m’a quand même fait de la peine lorsqu’ils t’ont renvoyé. Bien que ce soit pour une bonne raison, l'ambiance de classe n’a plus jamais été la même, avoue Ana.
-Tu m’étonnes, ricane William.
-Tu aurais dû voir la tête du proviseur en découvrant sa voiture couverte d’affiches !» Elle éclate de rire. «Quel bon souvenir ! Mise à part la punition générale infligée par l’instit’.
-Qui était..?
-Contrôle surprise de maths.
-Eh bien ! J’aurai eu l’air malin, moi.
-Pas plus qu’en décollant toutes les pancartes», sourit-elle.

William lui rend son sourire.

«Rien n’était trop beau pour toi, Ana.
-Il fallait tout de même avouer que tu étais un sacré bourreau des coeurs, rougit-elle. Je suppose qu’en venant ici, tu as fais le plein de conquêtes.
-Eh bien... Pas plus que ça, figures-toi, lâche-t-il. La seule fille que j’ai aimé ici ne s'intéressait pas vraiment à moi, enfin... Elle aimait quelqu’un d’autre, à vrai dire. Et aujourd’hui, ils sont ensemble, alors...
-Ah ! Dommage...» Elle avale une gorgée de son café. «Pour toi comme pour elle.
-Faut croire que j’étais pas son genre. Trop pot-de-colle d’après elle.
-Je ne pourrais qu'affirmer, William, rit Ana.
-Peut-être, mais toi, ça n’avait pas vraiment l’air de te déranger», sourit-il.

Ana, pour tenter de cacher ses joues en train de virer au rouge écarlate, s’apprête à boire une autre gorgée de sa boisson... Avant de découvrir qu’il n’en reste plus une seule goutte. Elle pose sa tasse en se raclant la gorge.

«Et de ton côté, comment ça se passe ? Demande William.
-Disons que j’attend le bon.
-C’est pourtant pas les garçons qui manquent à Kadic. Qu’est-ce qui ne te plaît pas chez eux ?
-Ils ne sont pas vraiment mon genre... Commence-t-elle à répondre, avant que William ne la coupe.
-Ne me dis rien ! J’avais complètement oublié ! Tu es trop timide et tu n’oses pas aller les voir, n’est-ce pas ? Je peux servir d'intermédiaire, si tu veux. Ordonne et j’exécuterai, Princesse.»

Ana n’ose même pas finir sa phrase. Le fait de ré-entendre ce surnom qu’il lui donnait dans son ancien collège, la fige sur place. Elle n’est ramenée à la réalité que par la douce brûlure qui lui monte au visage.

«Ce... Ce ne sera pas nécessaire, William. Mais merci quand même. Comme je te l’ai dis, ils ne sont pas du tout mon genre.
-Mais peut-être est-ce toi, qui est à leur goût ? Dit-il, un sourire lourd de sous-entendus aux lèvres.
-Et après ? Qu’est-ce que ça peut te faire ? S’agace-t-elle.
-Ca va ! Ca va ! J’essaie juste de t’aider ! Tu as l’air en surchauffe, non ? Veux-tu qu’on aille prendre l’air ? Demande-t-il en se levant de sa chaise.

A peine a-t-elle le temps de répondre que William saisit son casque, paie l’addition et entraîne la jeune fille jusqu’à sa moto.

«Tu préférerai pas que l’on se balade à pied ?
-Pourquoi ? Tu as peur ? Sourit-il en mettant ses gants.
-Disons plutôt que je n’ai jamais essayé.
-Alors c’est l’occasion. T’inquiète ! J’ai eu la meilleure note du groupe, à l’épreuve de conduite et au code. Tiens», dit-il en lui tendant un autre casque, qu’il venait de sortir de sous le pseudo siège passager.

C’est avec un peu d’appréhension qu’elle enfile le casque. Une appréhension qui disparaît bien vite lorsqu’elle se retrouve derrière William, son corps contre le sien. Le jeune homme met le contact, fait rugir son moteur puis relève la béquille avec son pied. Ana enlace aussitôt la taille du beau brun, comme si sa vie en dépendait. De derrière sa visière, le visage de celui-ci s’illumine d’un sourire. Il passe la première vitesse et accélère si soudainement que la roue avant quitte le bitume. Ana laisse s’échapper un cri aussitôt suivi d’un éclat de rire des deux adolescents. William passe la seconde, prend un virage puis accélère de nouveau. Ana se redresse légèrement en s’agrippant à son blouson de cuir.
Les cheveux flottant dans le vent, elle ferme les yeux en souriant. William... Elle l’a connu, l’a reconnu, et, cette fois, elle le jure, sur sa vie, qu’elle ne refera plus la même erreur. Celle de l’avoir quitté...

«Comment ai-je pu ? Pense-t-elle. Comment ai-je pu tenter d’oublier ce regard, ce parfum, cette voix que je pourrai reconnaître entre mille ? Ce surnom qu’il me donnait, cet amour qu’il me déclarait, ces baisers qu’il m’envoyait ? Ce coup dur lui a valu l’exclusion. Il avait tenté de me ramener en collant ces affiches. Je lui ai fait mal et j’ai failli le perdre de vue pour de bon. Mais maintenant que je t’ai retrouvé, William, je ferai tout pour ne pas te blesser à nouveau, je te le promet.»
****

    Tadam ! Alors, dites-moi si vous vous y attendiez. Mr. Green
    Je commencerai sûrement le quatrième chapitre durant mon absence, mais, pour l'instant, je vous laisse avec cette révélation et la promesse d'Ana.


_________________

Merci à Sido !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Yahoo Messenger
 
Abby MessagePosté le: Lun 09 Aoû 2010 07:58   Sujet du message: Répondre en citant  
[Magazine]


Inscrit le: 25 Juin 2010
Messages: 559
Localisation: Troisième igloo après le café des ours polaires.
C'est très bien écrit, je n'ai presque pas vu de fautes d'orthographe.
Quand j'ai lu que Ana avait déja vu William, j'étais pratiquement sure qu'il avait collé des affiches dans son ancien collège pour elle.
A ce que je vois je ne me trompe pas Very Happy
Bonne continuation

_________________
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur
 
Elwing MessagePosté le: Lun 09 Aoû 2010 10:14   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 20 Mar 2009
Messages: 1393
Localisation: Dans ses bras <3
Citation:
j'en profite pour poster mon troisième chapitre qui, je pense, en régalera plus d'une (N'est-ce pas Meren' ? Wink)

Tout à fait Evila. Wink

O_o...Je ne m'attendais pas à ce qu'Ana soit la fille pour laquelle William c'était fait virer... Je me suis pas trompée, tu reprends vraiment trop bien le D.A.
OMG ! Ce chapitre...Il est trop beau, trop sentimental...J'aime.*ww* William ne sera plus célib' pour longtemps moi je dis... Mr. Green
XANA qui est de retour...J'adore... La lutte qui va reprendre de plus belle. *__*
Je sais pas pourquoi, mais j'ai le sentiment qu'Ana finira par connaître leur secret et donc aller sur Lyoko. ^^

Vivement la suite !
Wink

_________________
http://nsa29.casimages.com/img/2012/05/23/120523095015101622.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
DimIIy MessagePosté le: Lun 09 Aoû 2010 10:39   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 23 Oct 2009
Messages: 1044
Localisation: Dans mon lit , en train de manger des kinder Bueno !
J'ai beaucoup aimée ce passage j'ai trouvée ca super mignon !!Peut être que William va reussir à oublier Yumi ^^ !Xana est de retour, la suite est très prometteuse !
_________________
http://imageshack.us/a/img521/7369/signaturedimiiy.png


Merci me98 !!

Texte by me : Disparition (2eme version de préférence )
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Marla Singer MessagePosté le: Lun 09 Aoû 2010 12:01   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 05 Aoû 2010
Messages: 77
Mignon, effectivement ! Et prends ceci pour un beau compliment, car généralement je ne lis pas ce genre de choses quand ce n'est pas sur Yumi/Ulrich. Mais tu décris bien, et j'aime toujours autant l'ambiance. & Je ne m'attendais pas à ce que Ana soit la fille aux affiches... u_u
_________________
☜♡☞ Il y a un adage qui dit qu'on fait toujours du mal à ceux qu'on aime. Mais il oublie de dire qu'on aime ceux qui nous font du mal." (Fight Club)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Iglouska MessagePosté le: Lun 09 Aoû 2010 13:32   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 07 Jan 2008
Messages: 1510
Localisation: Dans sa forêt à chercher une proie pour assouvir sa soif ^,..,^
    J'aime !
    Ça fait longtemps que je n'avais lu de Fan-Fiction et je suis pas déçue !

    Les Fan-Fic' qui parlent que des héros ça va un moment, mais après, ça m'a gonflé, alors de voir quelqu'un d'autre mis en avant, ça me plait ^^

    L'histoire est bien trouvé, on avait jamais parlé de cette Fille qui avait fait perdre la tête au beau ténébreux ^^

    Continue, j'ai hâte de te lire !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 1 sur 2
Aller à la page 1, 2  Suivante

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.0887s (PHP: 54% - SQL: 46%) - Requêtes SQL effectuées : 18