CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[IFSCL] IFSCL - Bande annonce fangame 4.0.X
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Site] Reboot VS Code Lyoko : le dossier
[IFSCL] Le retour des voix officielles!
[Site] Un nouveau dossier : Le français...
[Site] Un nouveau fanprojet : RTTP Podcast
[IFSCL] IFSCL, Bande annonce du 9e anniv...
[IFSCL] Sortie du jeu IFSCL 38X!
[Créations] Code Lyokô sort du grenier
[IFSCL] Trailer IFSCL, Fin du cycle 36X!
 
 Derniers topics  
[Projet] Forum Séries TV et DA (dont ...
[Jeu Vidéo Lyoko] IFSCL 40X!
[One-Shot] Amaterasu
[Fanfic] Code Alpha 2.0 - Rainy Days ...
Source (extrêmement hypothétique) d'i...
Discord pour le forum + animation ?
Anciens : Réveillez-vous ! La bulle d...
[Fanfic] Les Perles du Neith [Terminée]
Les origines de vos pseudos
[Fanfic] Overpowered [Terminée]
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] Comment tout est arrivé...

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 2 sur 5

Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Odd10 MessagePosté le: Mar 19 Oct 2010 14:58   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 14 Avr 2010
Messages: 54
C'est une catastrophe !!!!!!!!!
mais ne t'inquiète pas , ma soutiendeuse, je t'aiderai a tout refaire, quoiqu'il arrive !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
L'Yu MessagePosté le: Mar 19 Oct 2010 18:03   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 143
Localisation: Bulle sous l'eau
Oooooh non !!!!

*pleure pour toi*

C'est vrmt bête pour ne pas dire autre chose...

Bon et bien courage :) !

Réécrit bien :) elles ne seront que mieux encore tes fictions :)

Bisous, L'yumi .

_________________
" I wish I could freeze this moment, right here, right now, and live in it forever..." Peeta Mellark. Hunger Games II.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Leana MessagePosté le: Mer 20 Oct 2010 19:39   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 09 Aoû 2010
Messages: 185
Tout d'abord, merci à tous pour vos différents com's!! Je l'ai déjà dit avant donc je ne vais pas me répéter inutilement. ^^ Merci en plus à Mon Soutiendeur et L'yumi bien sûr, pour m'avoir apporter leur soutien, c'est en partie grâce à eux si je poste!! Merci, donc!! ^^

Ce chap vous semblera peut-être trop petit, mais il me semble de la taille du précédent! Et oui! Je ne m'y attendait pas, mais je l'ai fini!! C'est cool!! Ou pas Razz!! ^^

Donc, bon, je vous poste ce chapitre, qui sera divisé en deux, et voici la première partie... Avec beaucoup de romance, pour ma chère L'yumi ^^


Spoiler



J'ai décidé de mettre un petit titre pour cette partie, je ne sais pas encore si ça deviendra une habitude.. Faut voir...

.....




" Comment lui dire?
Ce n'est jamais simple de dire je t'aime à quelqu'un, encore moins d'en assumer les conséquences... parfois imprévues "








La douleur.

Rien d'autre hormis la douleur.

Terrible. Énorme. Dévastatrice.

Et pourtant ...

Du bonheur. Le souvenir du bonheur. Doux. Ensorceleur. Avec un arrière goût empoisonné, mais dont le poison a une saveur si agréable en bouche.

Du vrai bonheur. Celui de l'amour. De l'amour partagé. J'ai goûté à l'amour de Yumi Ishiyama et rien d'autre n'a son équivalent en terme de bonheur.

* Soupir*

Et maintenant, maintenant, … elle n'est plus là... Pour de bon cette fois... La fenêtre s'est réellement refermée... Et il y a de quoi souffrir...

Mais c'est vrai que c'était tellement agréable. On se sentait invincible... Et une chose est sure ... On se reverra! … Qu'importe le prix à payer, on se reverra! On se l'est promis... D'une façon magique...

FLASH BACK

Le mur. Je pars dans sa direction. Il faut que je quitte cet endroit au plus vite. Plus rien ne me retient ici.

Un bruit; un semblant de froissement.

Je m'arrête, en alerte; tends l'oreille.

Hum? … Non, ce n'est rien finalement... Rien! Je soupire, me maudit intérieurement ; retiens des larmes indésirables qui veulent à tout prix se pointer et sortir...

Puis je sursaute. Un craquement bref. Et une voix...


« Ulrich?!? Eh!! Attends-moi bon sang! »


Que... Quoi?? Yumi? Yu … Yumi ?!?? Mais …

Je me retourne vivement. Halète subitement. Ma bouche s'assèche et s'engourdit sous le coup du choc et de la surprise si bien que je n'arrive plus à émettre le moindre son... si ce n'est un gargouillement incompréhensible... Parce... Parce qu'en fait... je … YUMI!!

C'est elle! Elle est là! Entrain d'essayer de descendre par sa fenêtre, s'aidant de la gouttière qui a déjà servi mainte et mainte fois pour ça... Elle est là... Elle vient. Vers moi. La fenêtre ne s'est pas refermée, au contraire, elle s'ouvre encore plus me permettant quelques instants supplémentaires de bonheur avec elle... Je n'arrive pas a y croire. Elle ne s'en va pas, pas comme ça... Pas sans me dire au revoir comme je l'ai cru cinq minutes auparavant.

Je souris béatement. Elle elle là bon sang! Elle. Est. Là.

Elle vient vers moi...

Et étouffe entre temps un juron entre ses dents. Elle a le pied coincé dans la gouttière, à même pas un mètre du sol. Et comme bien sûr, ça la met de mauvais poil, j'ai soudainement un petit frisson d'appréhension quand elle jette son regard de braises sur moi.


« Dis, tu vas rester planté là longtemps?? Rends-toi utile!! Aide-moi plutôt à descendre de là »


Et puis, au cas où ça n'aurait pas suffit à me faire bouger, elle ajoute en articulant chaque syllabe : « Sinon je te jure que je remonte... »

Je garde mon sourire idiot au visage, tellement large qu'il doit aller d'une oreille à l'autre.

Elle pourrait m'insulter en japonais que ça ne changerai en rien mon comportement. Même si je n'ai pas peur qu'elle mette ses menaces à exécution, après tout, avec le pied dans cet état, elle n'ira pas plus vers la haut que vers le bas, je m'approche quand même assez rapidement d'elle pour ne pas la contrarier.

J'analyse rapidement la situation: Yumi n'a qu'une jambe au sol, et la deuxième, bloquée d'une manière assez spéciale, fait qu'elle aurait besoin de remonter un peu, ou d'être soulevée, pour se débloquer. Je prends une grande inspiration qui la fait frissonner; elle ne m'a pas senti arriver. Je lui sourit. Au grands mots, les grands remèdes. Je passe une main sur sa taille et l'autre sous ses genoux. Elle se raidit et lance un petit cri de surprise.

Je rit légèrement et la regarde en articulant un « Bah quoi? » à peine audible. Elle se décrispe perceptiblement et me sourit, avant d'aller décoincer sa jambe de là où elle se trouve. Bah voilà! C'était pas sorcier! Merci qui? Elle se tourne justement vers moi et me souffle un « merci » sur le bout des lèvres. Je me met à rougir et à me sentir con ...

Elle est si près maintenant, si belle, si près, et dans mes bras en plus, que je commence à me sentir flotter...

Jamais on a été si près l'un de l'autre...

Serais-ce un signe, un coup de pouce du destin?

Je ne suis pas venu pour ça mais... Serait-ce maintenant le moment? …

Yumi me fixe, semblant ressentir le même trouble que moi …

Je tente de sourire. Elle aussi ...

C'est comme magique ...

Je m'approche légèrement ...

Chaque chose en son temps, je veux aller doucement... Je veux voir si elle le veut aussi ...

Yumi, dont les mains étaient posées autour de mon cou, resserre sa prise et avance la tête encore plus … Les yeux dans les yeux ... Je penche ma tête délicatement sur le côté... Yumi s'avance, nos nez se frôlent...

Et elle baisse le tête rapidement et s'enfonce dans mon cou.

Je m'arrête, comprends que j'ai gaffé.

Les épaules de Yumi tressautent et je l'entends sangloter contre mon épaule... Non... Je me racle la gorge et tente vainement de m'excuser mais elle m'interromps, comprenant mes intentions...


« Non, je … C'est pas ce que tu crois c'est juste que... Je... C'est pas le bon moment... À un autre moment, un autre jour, sûrement, je t'aurais dit oui, mais là... Je peux pas Ulrich … Je peux pas … Je … »


- « Chut! Je sais. Je sais, va. Ne t'en fais pas … Je sais... »


- « C'est pas parce que je ne … »



Je coupe ses protestations en l'étouffant contre moi, la broyant presque.

J'attends cinq bonnes minutes, afin qu'elle se calme, et pour profiter encore un peu de sa chaleur.

Comment je vais faire sans elle?

Je soupire et la prends par les épaules pour mieux regarder son visage. Belle. Comme toujours. Mais encore plus belle au clair de lune.

Yumi...

Elle m'adresse un sourire timide et ferme les yeux...

Je suis de nouveau pris pas l'envie de l'embrasser, mais je ne peux pas céder. Il ne faut surtout pas céder.

Alors je me recule et vais chercher mon petit cadeau, pour le lui donner.

C'est, après tout, la raison de ma présence ici, non ? ...

Encore une fois, Yumi paraît surprise devant ce cadeau. J'en rirais presque de sa tête. Je lui sourit et le lui tends. Sa respirations se coupe . Elle hésite. J'insiste un peu et le prends finalement. Le regarde avec des étoiles pleins les yeux. Yeux qui s'embuent de larmes.

Elle baisse la tête et serre fort mon journal contre elle. Je lui prends le menton et le relève doucement pour la regarder. Les larmes sont abondantes. Ouille!


« Hey... C'est pas la peine de te mettre dans ces états-là... C'est juste mon journal, hum? Bon ! »


Elle me lance un petit sourire et se frotte les yeux pour essuyer l'eau qui en coule... Je ne résiste pas et l'aide, profitant de ça pour lui caresser ses joues... qui se colorent quand elle se rend compte de mon petit manège...


« Mais il a son importance pour moi... Merci Ulrich ... Merci … »


Je souris et lui articule un petit « de rien ».

Puis entant l'heure des adieux arriver, je l'attire contre moi et la serre, fort, toujours plus fort. Je ne veux pas. Je ne veux pas qu'elle parte.

C'est trop dur!

Elle n'a pas le droit!

Pas le droit!

Encore une fois, j'ai envie de crier! Encore une fois j'ai envie de m'énerver, de lui hurler dessus. Mais encore un fois je me tais, je n'ai aucunement le droit de lui imposer cette douleur supplémentaire.

J'ai choisi. Elle partira oui, mais on se reverra.

Je prends son visage en coupe, hésite.

Yumi halète, je sens ses yeux qui me dises que non, mais je ne peux pas, je ne veux pas m'arrêter. Je …

Pourtant je ne le fait pas, malgré le fait que je rêve de l'embrasser, je ne le fais pas...

Je me contente d'embrasser tendrement son front et de lui murmurer quelques mots qui veulent tout dire...

Ces quelques mots, simples, durs à dire à voix haute, sont pourtant la raison simple de ma présence ici ce soir. Je n'aurai pas eu de journal, j'aurai trouver un autre prétexte pour venir. Pour lui dire. Juste lui dire que...

Je l'aime...


.....





Tadam!! Voilà!! Alors? Suis-je toujours aussi douée pour la romance?

Bisous à tous!!!

Big dédicace à L'yumi

EDIT: Bon, j'avais oublié de vous posez une petite question, je la pose donc, pour les prochains qui me liront... Dois-je faire un Point de Vue Yumi? J'avoue que ça m'arrangerait un peu, mais je voudrez d'abord votre avis! Pas de suite avant de savoir Razz
_________________
Mes textes :

Les non-dits
Le temps d'une seconde
Un perce-neige
Saudade

« And when I'm not with you, I know that it's true, that I'd rather, be anywhere but here without you.. »


Dernière édition par Leana le Sam 23 Oct 2010 11:43; édité 4 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
L'Yu MessagePosté le: Mer 20 Oct 2010 20:05   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 143
Localisation: Bulle sous l'eau
Yeah Yeah Yeah :D !

Merci pour la dédicasse ;) ça fait bien plaisir !

Ahahah je suis la preum's :D

bon alors, whoua whouaaaaa .... de l'Amour <3 !! J'adore, j'aime meme !

C'est si beau & si triste que je pleure presque , je suis un grande dingue hein ^^ une pure fan du romantisme :D

Et oui tu es tjs douée pour la romance ne t'en fait pas ;)

Haaan j'avais tellement envie qu'il l'embrasse ... ! *baave x)* mon dieu il l'aime !
C'est beau, c'est magique, c'est de l'amouuuuur <3 !

Bon aller je me calme ;) ! *en fait trop pas x)*
C'est tjs bien écrit & j'attends avec impatience la suite avec "encore plus de romance" !

Ecrit bientôt !

Bisous, jt'embrasse, L'Yumi :)

_________________
" I wish I could freeze this moment, right here, right now, and live in it forever..." Peeta Mellark. Hunger Games II.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Laysta59 MessagePosté le: Jeu 21 Oct 2010 13:18   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 11 Aoû 2010
Messages: 81
Localisation: 59186 ;D
Mr. Green

Rohh , Leana tu es vraiment trop douée !
J'adore ta fic' et comme toi le couple Yumi/Ulrich *q*
Enfin bref , c'est magnifique !
Sa donne envie de pleurer même :')

J'te souhaite bonne chance pour la suite ! Wink

P.S : Moi aussi j'fais une fic' sur Ulrich & Yumi mais la fin et assez triste et j'ai déjà une idée pour un tome II ^_^ Si sa t'intéresse je t'écrirais un résumé par MP

Bsxx ! Mr. Green

_________________
I'm a KiriaFan's and I'm very... Quiche in English ! Mr. Green
I'm a LeanaFan's ! ^^
Attention au Schtroumpfs cyclope assoiffés de sang ! Wink
And I'm a YukyoFan's ! Razz
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Amalia MessagePosté le: Jeu 21 Oct 2010 17:26   Sujet du message: Répondre en citant  
 


Inscrit le: 23 Aoû 2010
Messages: 273
ouais c'est super comme d'habitude
tu es toujours aussi doué pour la romance franchement ta fics estvraiment trop triste mai un peu de joie sinon je vais finir en dépraission...
j'espère qu'ils vont se revoire s'embrasser et avoir plein de mini yumi et mini ulrich!
continue et...
VIVEMENT LA SUITE
a vous les studio^^
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Nelbsia MessagePosté le: Sam 23 Oct 2010 11:06   Sujet du message: Répondre en citant  
Pokémon Master


Inscrit le: 26 Mai 2010
Messages: 218
Localisation: Dans les bras de la Mort
Encore un beau chapitre.

La douleur de la séparation, de la dernière étreinte.

Tout comme posséder un animal de compagnie nous fait redouter le jour où celui-ci rendra l'âme,
aimer quelqu'un implique la peur de perdre ce quelqu'un.

A se dégouter d'aimer.

Alors il faut se battre.
L'adversité rend les amours plus belles.

Ulrich entrevoit enfin l'avenir : Yumi et lui se reverront.
Ne pourront-ils donc pas empêcher leur séparation ?

Une quinzaine de fautes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Leana MessagePosté le: Mar 26 Oct 2010 14:27   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 09 Aoû 2010
Messages: 185
Hellow!!! Bon, allez, j'suis de bonne humeur, j'vous poste la suite!!

L'yumi, tu me laisse deux secondes, et j'te poste un com', je viens de finir ta superbe suite! J'espère que ce chap te plaira autant que l'autre!


N'empêche, là, j'vous ai fait un Chap digne de La demande, hein!! Ca mérite récompense, lol ^^


Petit titre...




" L'amour est la chose la plus compliquée que je connaisse, mais aussi la chose qui rapporte le plus de bonheur dans ma vie... Merci à celle qui me l'a fait découvrir... "






Ces quelques mots, simples, durs à dire à voix haute, sont pourtant la raison simple de ma présence ici ce soir. Je n'aurai pas eu de journal, j'aurai trouver un autre prétexte pour venir. Pour lui dire. Juste lui dire que...

Je l'aime...




Mais au moment où j'ouvre la bouche pour lui dire ces quelques mots si symboliques, je m'arrête.


Réfléchit.


Ce n'est pas la bonne chose à faire.


Je laisse échapper un soupir. Encore une fois, le rationnel prend le dessus sur la folie.


Je me contente donc d'un baiser sur son front. Doux. Très doux.


Elle frissonne, ce qui me donne envie de la serrer jusqu'à l'étouffer contre moi, laissant passer les minutes, oubliant les problèmes qui chamboulent ma vie depuis quelques semaines. Et dire que je pensais que tout serait plus calme, sans XANA! Et bien non! Je m'étais trompé. J'ai à peine eu le temps d'envisager le fait que Yumi et moi on se remette ensemble que bang! D'un coup, tout c'est effondré! Tout mon petit monde, sur son nuage de bonheur du à la promesse de ma japonaise, tout s'est écroulé!


Quand mon père a vu Yumi, qu'il a vu ses parents, quand il a compris qu'elle et moi on était amis, quand il a lu sur mon visage la manière dont je la regardais, quand il a saisi que c'était peut-être même plus que de l'amitié entre nous, il a explosé. Jamais je n'aurai cru que mon père puisse être aussi cruel.


Je n'ai jamais pu reparler au père de Yumi, mon père l'ayant tellement ridiculiser que Mr Ishiyama avait fini par me mettre dans le même sac que lui, m'empêchant de voir sa fille...


J'étais un Stern.


Je n'étais plus le petit Ulrich qu'ils avaient même invité un jour à venir manger chez eux... Je n'étais qu'un sale Stern, égoïste de nature, évidemment!


Je secoue la tête de droite à gauche, pour chasser cette horrible image de ma mémoire et reviens à la réalité.


Bon … J'imagine qu'il est l'heure de lui dire au revoir …


C'est donc ce que je lui dit. Au revoir. Rien d'autre.


Au revoir et pas adieux. Non, pas d'adieux. On se reverra. C'est juste des au revoir, pour un laps de temps indéterminé... C'est tout... Pas d'adieux, pas d'adieux et c'est tout …


Les larmes montent, mais je les retient. Ma fierté est en jeu, même si je n'en ai rien à faire de la perdre. Je … J'ai seulement le sentiment d'être entrain de me bercer d'illusions stupides et insensées! Ça fait rudement mal!


Ça ne peut plus durer, plus je reste, plus je souffre.


À quoi bon éterniser les adieux? Ils arrivent quand même un jour où l'autre …


Le moment est venu. Je dois être fort, il le faut.


Caressant une dernière fois le visage de Yumi, je me recule et commence à m'éloigner, lentement, pas après pas, en marche arrière pour l'instant. J'observe Yumi qui tremble et serre mon journal contre elle. Yumi...


Ma belle Yumi dont les larmes débordent déjà abondamment. Elle a laissé sa fierté de côté, elle.


Moi aussi je pleure, seulement, je pleure plus intérieurement qu'extérieurement. Mes larmes sont invisibles, mais elle coulent en masse à l'intérieur de moi, comme un torrent de chagrin. Je sais qu'en le montrant, mon chagrin fera d'autant plus pleurer Yumi, et je suis prêt à tout pour lui éviter de souffrir davantage, donc, je lui ordonne de rester là où il est, caché, le laissant couler à flots …


J'escalade le muret aisément et silencieusement. Me retourne une dernière fois pour regarder une dernière fois Yumi. Elle est encore debout et lève le bras; tends sa main vers moi durant un quart de seconde, presque suppliante, comme pour me retenir et m'empêcher de partir, puis le rabaisse et détourne les yeux en un éclair.


Je retiens une dernière fois mes larmes. Plus que quelques secondes et je pourrai me libérer et pleurer en paix.


Je passe ma deuxième jambe de l'autre côté.


Jetant un dernier regard sur le jardin, je vois que les jambes de Yumi ont lâché. Elle est à genoux sur le sol dur de son jardin, et elle pleure. Recroquevillée sur elle même, elle pleure. Comme un enfant. Comme un adulte. Comme une personne au bord du gouffre.


Cette vision me remplit de tristesse, de douleur. Elle m'engourdit le corps et, lentement, je me laisse retomber au sol.


Sitôt que mes pieds le frôlent, je me met à courir. Loin.


Hors de question de rester avec cette image presque terrifiante en tête. Alors je cours. Loin.


Sauf que mes chevilles ne me soutiennent plus. J'ai sitôt fait dix mètres qu'elles me lâchent et que je m'écroule sur le trottoir.


Et, en plein milieu de cette nuit de juillet, je me mets à pleurer. À pleurer comme un malade. Seul. Comme un malade seul au monde dans son chagrin …



…..
Point de vue: Yumi
…..



Pourquoi? Pourquoi , pourquoi, pourquoi? Pourquoi!


Pourquoi c'est si dur de le regarder partir en se disant que je ne le reverrais certainement jamais plus?

Pourquoi!


Ce n'est même plus une question, c'est un ordre! Je veux une réponse à ce pourquoi!


Maman m'avait souvent dit que c'était comme ça les amours d'adolescent. Ça faisait mal. C'était normal. Elle aussi avait eu un grand amour plus jeune, avant de rencontrer papa. Elle m'avait dit qu'elle en avait pleuré pendant des mois quand il l'avait quittée pour une autre, plus belle. Moi, je savais ce que ça faisait de quitter Ulrich. J'en avait déjà fait l'expérience, je savais que c'était douloureux. Très douloureux. Mais je savais aussi qu'il était là, mine de rien. Je savais qu'il était quand même là, vers moi.


Avec moi.


Près de moi.


Mais maintenant il n'est plus là …


C'est peut-être idiot, surement même, mais j'ai l'impression qu'il m'abandonne. Qu'il me laisse tomber. Qu'il s'en fiche que je m'en aille. Après tout, il n'est pas resté longtemps! Même pas vingts minutes! Mais... il est venu. Pourquoi il est venu? Je n'avais peut-être pas été assez claire... Je réfléchis à la conversation que nous avions eu tous ensemble... Si, il me semble que j'avais été claire... Alors pourquoi il est venu? Remarque, j'aurais très bien put lui fermer la fenêtre au nez. Ne pas descendre. Faire semblant de ne rien avoir vu ni entendu. Mais je ne pouvais pas. Je ne pouvais pas faire semblant. Si seulement …


Je soupire. À quoi bon se torturer maintenant, il est parti. Et il m'a laissée seule...


Le sol est froid et l'herbe, humide. Il a plut vers minuit, et je ne m'en rappelle que quand mon pantalon commence à être trempé au niveau des genoux. Euh... Je les observe minutieusement pendant une longue minute, ne sachant trop que faire. Est-ce-que je dois me lever? Ou rester là? Oh, et puis qu'est-ce-que ça change au fond? Rien! Je suis seule. Il est parti …


Pensant à lui, je jette un coup d'œil sur son « cadeau ». Son journal. Je n'arrive toujours pas à croire qu'il me l'ai offert. C'est un objet tellement personnel à mes yeux, tellement précieux. Ça doit être sa façon de me dire qu'il tient à moi.


Il tient à moi...


Cette phrase me frappe de plein fouet. Il tient à moi. Pourquoi le nier après tout. Il tient à moi. Et je tiens à lui. C'est comme ça. C'est tout. Et s'il est parti, c'est avant tout pour que je ne le voit pas pleurer. Je retiens le soupir que menace de sortir. Pauvre Ulrich. Il n'a toujours pas comprit que je le connait tellement bien que je vois de suite quand il est triste, ou quand il souffre … quand il ne veut pas montrer son chagrin …


Je repense à ce qu'il c'est passé. Un petit détail me tracasse. Pourquoi ne m'a-t-il pas embrassée? J'en crevais d'en vie moi! … Bon, ok, la première fois j'ai dit non, je sais, mais la deuxième? J'ai bien vu qu'il hésitait à le faire. Moi j'aurai dit oui. J'aurai dit oui. Je le voulais. Je voulais qu'il m'embrasse. Juste une fois. Juste pour une fois. Une seule et dernière fois. Juste pour savoir ce que ça fait de l'embrasser.


Je renifle et me surprend à sourire sur une pensée qui me vient après ce geste peu gracieux. Bah manquait plus que ça! Maintenant, je suis enrhumée à cause de lui! Ou alors c'est dû aux pleurs? … Oui, c'est peut-être ça en fait ... À cause des pleurs...


Je soupire encore. Bon. Il est parti. Mais ... Pourquoi je ne bouge pas alors? Je n'en sais rien. Je n'ai pas envie de bouger, car j'ai l'impression qu'il ne faut pas que je bouge. Comme si quelque chose d'important allait se passer ce soir...


Les minutes s'écoulent...


N'ayant rien d'autre à faire, et étant toujours résolue à rester, je décide de feuilleter le journal et je l'ouvre à une page au pif. Ou plutôt, une page pas si au pif que ça car elle retient particulièrement mon attention. Il y a un photo de moi dessus. Curieuse, je lis l'annotation qui est écrite à côté de la main d'Ulrich.



« Photo de Yumi en vacances, rapportée par Hiroki. »



Comment ça rapportée par Hiroki? Le traître! Espèce de petit traître! Sale morveux! Je me calme néanmoins assez vite... Sous la photo, il y a une note qui me fait rougir comme une tomate.



« À vrai dire, je ne sais pas vraiment pourquoi je garde cette photo alors qu'elle n'est pas à moi... C'est peut-être parce que je trouve Yumi particulièrement jolie quand elle porte des couleurs, encore plus jolie que d'habitude, c'est dire si elle est belle... »




Pardon?!? Il me fait quoi là? Il veut ma mort?


De plus en plus curieuse, je tourne et retourne les pages, tombant sur de nombreuses photos de moi, la plupart prises au Japon, accompagnées de petites notes toutes mignonnes d'Ulrich. Certaines me surprenne, par exemple celle-ci:



« Je crois que je commence à me prendre au jeu des photos de vacances. Heureusement que Yumi n'est pas au courant, car c'est maintenant moi qui supplie presque Hiroki pour avoir de nouvelles photos... Le problème, c'est qu'en échange, faut que j'essaie de lui arranger des coups avec Milly... Je vous jure. Faut vraiment que je sois accroc à elle pour donner des cours de drague à son frère! J'ai beau lui dire que je ne suis pas le meilleur dans cette matière, il ne veut rien savoir, me répétant toujours que: « Si t'as réussi à séduire ma sœur, c'est que t'as vraiment du talent, compris? » Moi? Séduire Yumi? Pff! Le premier qui essaie de la draguer risque de s'en souvenir longtemps... Ça vaut aussi pour moi... Et puis, franchement, j'ai beau essayer, je ne me voit pas la « draguer ». Même si je collectionne des photos d'elle et que j'en suis complètement fou, elle a été claire: « On est copains et puis c'est tout! »... Et ce n'est pas prêt de changer , sans compter l'autre c** de William qui ... »



Je suspends ma lecture, essayant de me concentrer pour calmer mes joues en feu et mon cœur qui s'affole dans ma cage thoracique. Mon dieu! Heureusement qu'Ulrich n'est pas là! Je suis rouge comme un homard trop cuit. C'est horrible, je crois que j'ai grillé ma dose de rougissements pour les dix prochains mois. Jamais je n'aurai cru qu'il pense de telles choses de moi... il me faut un moment pour me reprendre, et je continue à feuilleter le journal, après avoir lancé un regard circulaire autour de moi.


Il n'y a pas que des photos de moi dans son journal, heureusement. Je ne pense pas que j'aurai supporté d'autres commentaires de ce genre... Il y a aussi des photos de nous, de nous tous, même certaines que je ne connais pas et que je n'ai jamais vues... Plongée dans les souvenirs, je ne remarque pas cette présence dans mon dos, que je guette pourtant depuis un bon moment sans le savoir... Je sursaute et me met debout d'un bond quand j'entends un craquement dans mon dos. Le journal tombe à mes pieds. Je me fige. Pousse un petit cri de surprise. C'est pas vrai?



« Euh... Je vais t'expliquer, je... »



Mais c'est pas vrai!



…..
Point de vue: Ulrich
…..




Et merde, j'ai craqué. Merde, merde, merde! Et re-merde!


Mais au lieu de trouver Yumi en larmes,comme je pensais qu'elle l'était, je la trouve presque riante, plongée dans la lecture de mon journal. Elle est installée en tailleur, et tourne les pages lentement. Sur le coup, je me fige. Merde. C'est la galère. Je ne pensais pas que... je me suis gouré comme un débutant sur le coup. Elle supporte mieux le choc que moi on dirait. Et bizarrement... Ça me soulage. Illico. Je souris tendrement. Cette vision d'elle change de la précédente. Elle me soulage. Et c'est ainsi soulagé que je m'apprête à repartir au collège. Yumi n'a pas besoin de moi et le fait que ce soit mon journal qui la réconforte me réchauffe le cœur. Seulement... Je fais LA connerie à ne pas faire. Je trébuche et me casse la gueule, du mauvais côté qui plus est, dans le jardin. Yumi sursaute et se relève d'un bon, en alerte. Merde! Je suis même pas fichu d'atterrir en douceur... Yumi halète et se fige. Merde!



« Euh... Je vais t'expliquer, je... »



Incapable de bredouiller autre chose que ça, j'ai envie de me gifler. C'est ce que je fais, du moins, intérieurement. Extérieurement, je suis statufié. Je n'arrive plus à bouger et elle non plus d'ailleurs. On se contente de se fixer dans les yeux. Le temps semble s'être arrêté. Puis elle rompt finalement le silence en lâchant une phrase, accompagnée d'une réaction que je n'aurai jamais imaginé.



« T'es revenu... »



Et avant que j'ai pu ne serait-ce qu'esquissé un pas, que ce soit à droite ou à gauche, ou même devant ou derrière, bref, avant que j'ai le temps de bouger, elle se jette dans mes bras et me serre contre elle...



…..
Point de vue: Yumi
…..




« T'es revenu... »


Il est revenu …


Il est revenu! Il est revenu!


Peu consciente de ce qui m'arrive, je me laisse emporter par le flots de sensations qui me submerge. Je cours vers lui et me jette dans ses bras.


Ulrich... Ulrich!


Il se raidit puis se détend. Prend une grande inspiration inutile. Son torse se soulève et je réprime mon envie de l'embrasser. Je m'accroche à lui comme à une bouée de sauvetage. Il me repousse légèrement pour me regarder et éclate de rire. Je l'accompagne et sens son euphorie rejoindre la mienne. Il me serre contre lui. Très fort.


Je me sens tellement bien. Mieux. Beaucoup mieux. Avec lui. C'est normal.


On se regarde en se souriant. J'attrape son visage entre mes mains et l'attire vers le mien. Près. Très près. Presque trop près.


Son sourire s'efface; il redevient sérieux à cause de ce rapprochement. Moi, je ne suit pas sérieuse du tout. Toujours euphorique. Bon sang! Il est revenu, quoi. Il est là. Il. Est. Là.


Je colle mon front au sien et frotte mon nez avec celui d'Ulrich. Ferme les yeux. Mon samouraï caresse mon visage. Mes joues, mon front, mes paupières, mon nez … ma bouche.


J'ouvre les yeux. Ça y est. Son désir est revenu. Le mien avec. Son souffle est court, son regard, concentré.


J'effleure son visage et passe ma main dans ses cheveux pour le détendre. Ce qui ne marche qu'à moitié. Faudrait peut-être que je sois plus claire?


« Vas-y! » Je lui crie par pensée. « Embrasse-moi! ». Ce qui ne suffit apparemment pas.


J'exprime donc ma demande à voix haute, ce que jamais je n'aurais cru faire un jour. Mais ça c'était avant. À situation désespérée, remède désespéré.



« Embrasse-moi Ulrich... »



Il déglutit péniblement. Euh... Et si j'avais tout planté en lui disant ça? Il fixe ma bouche, partagé entre le désir et l'hésitation. Mais pourquoi il hésite bon sang! Je t'en prie Ulrich. C'est peut-être la seule occasion qu'on aura tout les deux. Je suis prête à supplier. Il n'y a que quand on sait qu'on va perdre quelqu'un, qu'on se rend compte à quel point on tient à lui...



« S'il te plait... »



L'éclat d'hésitation disparaît de ses yeux dès que je prononce ces mots. Et beh! Si j'avais su qu'il fallait le supplier, je l'aurai fait avant...


Il s'avance, comme tout à l'heure, mais avec nettement plus de résolution dans ses yeux chocolat... Son nez frôle le mien. Je retiens ma respiration. C'est vraiment pour maintenant? Je ne vais pas me réveiller, seule dans mon lit? Non? C'est pour de vrai ? C'est pour de vrai cette fois?


Son souffle m'effleure. Nos respirations se mélangent. Et sa bouche se colle contre la mienne.





.....



Et voilààà!! Me frappez pas, je vous écrit la suite au plus vite!!

Bisous.

Léana.


J'attends ta romance de près, L'yumi
_________________
Mes textes :

Les non-dits
Le temps d'une seconde
Un perce-neige
Saudade

« And when I'm not with you, I know that it's true, that I'd rather, be anywhere but here without you.. »


Dernière édition par Leana le Mer 27 Oct 2010 10:19; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Laysta59 MessagePosté le: Mar 26 Oct 2010 14:56   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 11 Aoû 2010
Messages: 81
Localisation: 59186 ;D
Rahh ! Tu à un talent incroyable leana ! Mr. Green
Tu as bien raison , le romantisme c'est ton truc ! ^^
Les sentiments des personnages et tout !

Vraiment , bonne bonne bonne continuation ! Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
jojodu13b MessagePosté le: Mar 26 Oct 2010 14:57   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 26 Juin 2010
Messages: 11
PREM'SS lol MAGNIFIQUE JUSTE MAGNIFIQUE leana !! j'étais comme une conne entrain de me faire la scene toute seule !! c'est incroyable comment tu gere !! vivement la suite !!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Amalia MessagePosté le: Mar 26 Oct 2010 18:58   Sujet du message: Répondre en citant  
 


Inscrit le: 23 Aoû 2010
Messages: 273
raaa tu viens de me sauver de la dépression^^
ils se sont embrasser ils se sont embrassé ils se sont embrasser mais pourquoi t'a arreter a CE moment bouhou je vais te taper ^^
c'est vraiment trop cool j'adore (saute de joie partout)
toujours aussi parfait y'a rien a dire
le point de vu de yumi est top!
tu es vraiment une pro de la romance!
vivement la suite^^

_________________

Fire and ice
Some say the world will end in fire
Some say, in ice
From what I've tasted of desire
I hold with those who favor fire
But if it had to perish twice
To say that for destruction ice
Is also great
And would suffice

La décision,

Retrouvez-moi sur mon blogounet où j'écris ici :3 : http://vaurienne.eklablog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Nelbsia MessagePosté le: Mar 26 Oct 2010 21:44   Sujet du message: Répondre en citant  
Pokémon Master


Inscrit le: 26 Mai 2010
Messages: 218
Localisation: Dans les bras de la Mort
Décidément, ces adieux sont délicieusement interminables.

Même si le temps leur est compté, Ulrich et Yumi n'arrivent pas à se dire au revoir pour de bon.


Un dénouement heureux est-il pour autant envisageable ?

Pas plus qu'au début, malheureusement.


Mais de plus en plus, on espère que le destin qui semble s'acharner contre les deux amoureux finira par leur être favorable.

Merci pour ce chapitre, Leana.


Une vingtaine de fautes.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
L'Yu MessagePosté le: Mar 26 Oct 2010 22:27   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 03 Nov 2008
Messages: 143
Localisation: Bulle sous l'eau
    Aaaaaaah Leana comment oses-tu ME planter comme ça x) ??

    Han mon dieu c'est tout simplement délicieux , triste & suuuuuper beau à lire :)
    J'aaaadore :D *respire un bon coup ^^*

    -> Alors alors,

    ¤ J'ai eu trop trop peur qu'Ulrich ne revienne pas je te jure ! Je le voyais courir, courir, courir ! Et il s'arrêtait pas ! Mais bon il a fait demi tour & il est tombé sur Yumi devant son journal, tres bien ;)

    ¤ Justement ce journal, ahahaha des photos d'elle par centaines :) il est vrmt accro notre Ulrich ^^ . J'adore le fait qu'il soit obligé de demander à Hiroki :).

    ¤ Han... et donc... The Scène ;)
    Whoua whoua whoua c'est romaaaantique :) J'pensais pas qu'elle lui demanderai à haute voix de l'embrasser ! C'était mon moment préféré <3 !

    Bon donc maintenant ça va aller en s'améliorant pour tous les deux hein :D ?! J'espère pour toi ;)

    Le prochain chapitre va être très croustillant ! Description du baiser & suite :D
    J'ai hâte, hâte, hâte !

    ( desolée de pas avoir postée avant mais j'essaye de bosser sur la Croisière ^^ )

    En tout cas avec ton talent de narratrice romantique j'attends une suite hors du commun :D

    Bon courage, bonne continuation :)

    Bisous, L'Yumi <3 .

_________________
" I wish I could freeze this moment, right here, right now, and live in it forever..." Peeta Mellark. Hunger Games II.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Odd10 MessagePosté le: Mer 27 Oct 2010 09:11   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 14 Avr 2010
Messages: 54
Une suite qui, comme les autres fait remonter en nous des souvenirs de sentiments et des scènes de nos propres relations !!!!!
c'est sublime ! l'amour est le sentiment par exellence de ce couple, et lire cette fic me fait toujours aussi chaud au coeur !!!!!!
tu es la meilleure, ma soutiendeuse !
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Leana MessagePosté le: Jeu 04 Nov 2010 20:27   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 09 Aoû 2010
Messages: 185
Saluuuut Mr. Green!! Héhé! Bah voilà, comme vous vous en doutez, je poste un chap. Très court. Mais vraiment super court. Je préviens d'abord, alors soyez pas déçu.


Mais bon, j'ai un peu triché - C'est pas biiien!! Mr. Green - sur la longueur du texte, avec une mise en page zarbie... Mais bon. Une stupide illusion pour vous faire croire que c'est plus long. Et puis, comme d'hab j'ose dire, je viens juste de finir d'écrire et je poste direct. Donc bon. Et puis, je voulais en terminer un peu avec la romance, enfin, je me comprends...

J'espère que la fin vous plaira Mr. Green - Mode sadique... raté :s -


Mercii énormément pour tous vos com' Mr. Green

- L'yumi, je crois que c'est l'un des plus long com' qu'on ne m'ait jamais écrit.. Enfin, j'ai pas vérifier mais... Mici. J'attends ta suite. -

- Evana, encore une fois, merci. Je te remercie là, et puis, peut-être sur La demande quand viendra son prochain chap, au plus vite, j'vais essayer... Wink -

- Nelbsia, et oui, la fin est vraiment toute tracée... Remarque, c'est moi qui ai la plume, enfin, le clavier, en main ^^ -

- Et merci encore aux autres que je ne cite pas-



Mon titre improvisé...




" Comment une seconde peut tout changer, en bien... ou en mal...
Et malheureusement,
c'est souvent la deuxième option
qui gagne "













.....
Point de vue: Ulrich
.....





« Embrasse-moi Ulrich... »



Quoi?!? P... Pardon?!?


Une boule se forme dans ma gorge. J'avale ma salive douloureusement.


Ma gorge est sèche et je ne peux m'empêcher de me représenter la scène inconsciemment ...


Yumi … Et moi entrain de … S'embrasser? Hum! C'est trop tentant comme situation.


Elle est là, devant moi... Elle … Je jurerai qu'elle attend vraiment que … Elle attend vraiment que je l'embrasse? … Oui! Bon sang!


Comment résister à une pareille tentation? Se-rend elle compte dans quelle situation elle me met?


Sa bouche entrouverte, si près de la mienne...


C'est un vrai supplice!


Mais j'hésite.


Essaye de déchiffrer son expression.


Est-elle vraiment sérieuse?


Oui?


Vraiment?


Je veux dire, c'est vraiment ce qu'elle souhaite?


M'embrasser?


Que je l'embrasse?


C'est ce qu'elle veut?


Elle a changé d'avis si vite, en même pas une demi-heure, que ça me paraît impossible?


Si?


C'est possible? … Après tout? Rah!


Infâme torture...


Je suis sur le point de lui répondre qu'il ne vaut mieux pas, parce que... parce qu'il ne vaut mieux pas, mais elle m'interrompt...



« S'il te plait... »



S'il te plait? … S'il te plait? … S 'il te … S'il …


La voir comme ça, à me supplier de faire la chose dont je rêve depuis plus de deux ans …


Je craque.


Cède à la tentation.


Yumi lève les yeux vers moi, inquisitrice.


Je lui offre un sourire timide, discret. Je crois qu'elle ne l'a d'ailleurs pas remarqué.


Je m'approche d'elle doucement, millimètre par millimètre.


Je prends mon temps. Rien ne presse. On a tout notre temps et on doit prendre notre temps. Faire durer ce moment au maximum.


Yumi suit le mouvement et se rapproche aussi, lentement.


Nos nez s'effleurent.


Je souffle un bon coup, tentant de faire évacuer le stress. Respire Ulrich, respire.

La respiration de Yumi se bloque. Reprend de la vigueur soudainement.


Un éclat d'appréhension traverse ses yeux.


Je m'arrête quelques secondes, histoire de, puis la regarde tendrement et franchit le dernier petit centimètre qui nous sépare encore...



La sensation... C'est indescriptible. Indicible... Il n'y a aucun mot au monde pour décrire la merveilleuse sensation qui s'empare de moi dès que nos lèvres se rencontrent. C'est … magique. Ce moment restera gravé dans ma mémoire pour toujours.



Yumi frissonne et se colle un peu plus contre moi. Hum...


Je passe mes bras sur sa taille et la serre tendrement.


Continue à l'embrasser.


Encore.


Et encore.


De plus en plus.


Je me laisse aller... Et elle aussi...


On s'embrasse comme ça pendant plus d'une minute, qui en devient délicieusement longue.


Pour un premier baiser, je crois qu'on est servit...


Embrasser Yumi revient à quitter la terre ferme. À s'envoler haut. Très haut.



Au bout d'un certain temps, Yumi et moi nous arrêtons, ensemble. Parfaitement coordonnés.


Elle me regarde.


Je la regarde.


Et...


J'avoue qu'à ce stade, je ne sais pas quoi faire...Ou plutôt si.


Je sais exactement ce que je dois faire maintenant.


Lui dire.



« Je t'aime... »



Cette fois-ci, la phrase sort d'elle même.


Sans prévenir personne.


Même moi je ne l'avais pas prévue. Elle sort presque automatiquement. Comme la réaction de Yumi. Elle arrive sans prévenir.


Yumi saute à mon cou et colle ses lèvres aux miennes, dans un baiser fougueux, amoureux, et, mine de rien, assez rapide...


Rapide car elle s'arrête sitôt quelques secondes passées à m'embrasser.


Puis elle se recule.


Écarquille les yeux, se rendant sûrement compte de ce qu'elle vient de faire.


Et rougit violemment... Baisse la tête...


Alors là... J'y croit pas!


Elle rougit!


Yumi rougit!


Elle rougit alors que... qu'on vient juste de le faire! On vient de s'embrasser, disons le franchement, à pleine bouche et là...


Cette réaction me fait sourire, de plus en plus... Jusqu'à ce que j'éclate carrément de rire. Ce qui ne lui plait du tout. Mais ça, c'était à prévoir.



« Bah vas-y! Fout-toi de ma gueule! J't'en prie, t'as qu'à... »



Poussé par je ne sais quelle force, je coupe ses protestations par une série de baisers sur sa bouche, qui la surprennent, puis la font sourire...


Elle me rend mon étreinte et se prête au jeu aussi...


Un baiser par-ci et un autre par-là.


Je me sens bien.


Avec Yumi dans mes bras et ses lèvres contre les miennes me ferait presque oublier la raison de ma présence ici.


Je l'oublie l'espace d'un instant.


Un instant de trop, qui aurait pu nous être fatal à tous les deux, si Yumi n'avait pas été si attentive, elle...




.....
Point de vue: Yumi
.....




« Je t'aime … »



Je t'aime?


Mon cerveau met un temps à analyser l'information...


Je t'aime? …


Je … t'aime? …


Il …


Il veut dire qu'il…


Il m'aime?...


Oui? …


Il m'aime!!



Et alors comme une demeurée, je saute à son cou et je l'embrasse.


Je vous jure.


J'ai réellement fait ça.


Moi.


Puis je me suis arrêtée et je me suis traitée de débile sur le coup.


J'avoue que la réaction d'Ulrich m'a surprise, dans le bon sens du terme, mais qu'elle ne m'a pas plu...


Du moins …


La première partie de sa réaction ne m'a pas plu...


L'espèce de sourire et cette façon de rire de moi, je n'ai pas aimé…


Même si, quand Ulrich sourit, ou quand il rit, et ce même si c'est de moi, il éclipse toute trace de colère. Et puis il faut dire qu'il y a eu l'après...



Ulrich m'a attrapé le visage et m'a embrassée. D'abord doucement, puis de plus en plus. Exactement comme la première fois …



Ça fait un choc, sur le coup.


Faut dire que je ne m'y attendais pas. Enfin, pas maintenant.


Je ne m'attendais pas à ce qu'il m'embrasse maintenant.


Après avoir rit de moi, et de ma réaction débile, même si... Avant...


Mais bon, on ne va pas dire que ça me dérange, même.


Au contraire.


C'est bon.


J'adore embrasser Ulrich.


Je crois que je ne pourrai plus m'en passer, désormais.


Il s'arrête un peu, me regarde, sourit, et recommence. Un cercle sans fin qui, justement n'en finit pas.


Le bonheur...


J'étais tellement bien dans ses bras...


Le bonheur, vraiment...


Mais malheureusement, il a fallut qu'on vienne tout gâcher...


J'étais tout simplement dans ses bras, à l'embrasser, quand soudain, et je ne sais pas vraiment pourquoi, ça a été comme une sorte de sixième sens, j'ai eu comme l'impression d'une présence dans mon dos, autre que moi et Ulrich, dans le jardin.


Obéissant à mon instinct, j'ai stoppé Ulrich et j'ai tendu l'oreille...


Rien.


Bizarre.


J'aurai pourtant cru...


Mais non.


Je soupire de soulagement.


Ce n'était rien.


Je souris à Ulrich et recommence à m'approcher pour terminer le dernier baiser, celui qui avait été interrompu à cause de ma stupide appréhension.



Seulement...




Ulrich se raidit soudainement.


Puis lève les yeux et fixe un point derrière moi. Ses pupilles s'agrandissent sous le coup de la surprise.


Je me retourne, mon cœur battant à cent à l'heure. Oh non. Mon dieu, non... Non...







Et voilà.

*Big bisous à tous Mr. Green *


Léana.
_________________
Mes textes :

Les non-dits
Le temps d'une seconde
Un perce-neige
Saudade

« And when I'm not with you, I know that it's true, that I'd rather, be anywhere but here without you.. »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 2 sur 5
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.1201s (PHP: 49% - SQL: 51%) - Requêtes SQL effectuées : 18