CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Site] Reboot VS Code Lyoko : le dossier
[IFSCL] Le retour des voix officielles!
[Site] Un nouveau dossier : Le français...
[Site] Un nouveau fanprojet : RTTP Podcast
[IFSCL] IFSCL, Bande annonce du 9e anniv...
[IFSCL] Sortie du jeu IFSCL 38X!
[Créations] Code Lyokô sort du grenier
[IFSCL] Trailer IFSCL, Fin du cycle 36X!
[Site] Apparaissez sur la chaîne offici...
 
 Derniers topics  
Quel est votre personnage préféré ?
Quelle est votre saison préférée ?
[Fanfic] Le risque d'être soi
[Fanfic] Replika on the Web
[Fanfic] Code Alpha 2.0 - Rainy Days ...
Roblox Code Lyoko Inside RP
[Fanfic] Overpowered [Terminée]
[Jeu Vidéo] Interface IFSCL 38X!
[Fanfic] Goodbye, my lover
[One-Shot] Hypno's lullaby
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] Comment tout est arrivé...

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 5 sur 5

Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
mini Yu MessagePosté le: Ven 24 Juin 2011 10:59   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 10 Juin 2011
Messages: 64
Localisation: Hum ? Très loin, perdue sans doute...
Coucou, ta fic, allala... elle est MAGIQUE, tes 2 fics d'ailleurs continue les...
elles font rêver!!

c'est bien écrit mais si parfois tu pouvais faire des espaces, c'est un peu "compacte" tes textes et du coup parfois j'ai du mal a m'y retrouvé ^^

sinon je pense un un ptit coup de tête entre Kate et Yumi ( un petit, vu que Kate se rendra compte que Ulrich et Yumi c'est... Incassable, fabuleux, magique, tendre ect...) .
Mais je vois bien Manu Vs Ulrich XD
Le gagnant sera E-VI-DA-ME-NT Ulrich

LA SUITE !!!!! Vite ♥
bon courage toi et ton imagination !
P-S : ce qui est chouette c'est qu'on se concentre sur la romance et pas sur les combat sa change !!!!

_________________
"Rien ne porte plus à confusion que l'évidence" Ciel.

London bridge is falling down, falling down, falling down
London bridge is falling down,
My fair Lady...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Amalia MessagePosté le: Ven 24 Juin 2011 17:16   Sujet du message: Répondre en citant  
 


Inscrit le: 23 Aoû 2010
Messages: 273
Very very sorry! J'ai completement zappé de commenté! Je croiyais l'avoir fait! S'cuse!

Donc!

Bah comme d'hab quoi... MA-GNI-FIQUE!

Non, plus sérieusement, j'ai vraiment adoré les retrouvailles d'Ulrich et Yumi, un poil drôle, romantique, surprenant... Alala! Leana tu me fait rêvée!

J'aime bien la Kate qui s'emballe pour Ulrich! T'as vraiment bien décrit la chose! Sa sent le vécu! Hm?

Sinon le père d'Ulrich, je suis sûre qu'on va entendre parler! Sadique comme t'es --"

Sinon, j'aimerais beaucoup un combat Manu VS Ulrich!T'en fera un? Hein? Hein! Tu peux mele dire à moi! Allez! Steuplé!!!!

S'que tu va faire de moi? Direct à l'Asile!

_________________

Fire and ice
Some say the world will end in fire
Some say, in ice
From what I've tasted of desire
I hold with those who favor fire
But if it had to perish twice
To say that for destruction ice
Is also great
And would suffice

La décision,

Retrouvez-moi sur mon blogounet où j'écris ici :3 : http://vaurienne.eklablog.com/
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Leana MessagePosté le: Mar 05 Juil 2011 14:06   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 09 Aoû 2010
Messages: 185
Alors, alors. J’ai plein d’infos à donner concernant ce chapitre, et il me semble primordial d’annoncer la « mauvaise nouvelle » en premier. Parce qu’en lisant la suite, vous allez bien voir qu’il y a un truc qui cloche. Bref ! Ce chapitre sera rédigé en petit. C’était la seule façon de le poster en entier. C’est le plus long que je n’ai jamais écrit, mais j’étais pourtant sure qu’il passerait. Sauf que non. Plus de 17 pages Word, c’est trop T.T . J’ai essayé de le « tasser » un peu, mais ça devenait presque illisible après. J’aurais pu le couper en deux aussi, mais cette fin – de chapitre, pas de fic – me tient beaucoup à cœur. Surtout que, comme souvent, elle s’est imposée d’elle-même.

Je m’excuse donc pour les éventuels problèmes de lecture dus à la taille de la police.

Les réponses aux com’s :

DimIIy : Et ça fait encore plus longtemps qu’avant maintenant… J’suis désespérante comme auteur, non ? Enfin… Désespérante mais pas barbare, je ne tue personne au bazooka xD. Sinon, l’entourloupe me parait évidente, désolée de décevoir, au cas où, mais c’est impossible que tout ce passe si bien. Déjà Kate, elle réagit bien plus mal – C'est-à-dire qu’elle n’accepte pas la défaite, mais elle ne pleurera pas, désolée x) - que prévu initialement, et j’ai des p’tites idées sadiques qui commencent à germer dans mon esprit… Attention aux âmes sensibles xD J’adore le spoil’ !! Tu m’as donné envie de ramener Odd du coup, donc il se pourrait que… M’enfin, pas ce chapitre, on verra pour celui d’après Wink Et j’apprécie l’Hommage au fameux « Bordel ! » de Kate Mr. Green

Mon Soutiendeur : Merci pour ce com’s et ces compliments que je pense toujours ne pas mériter. Parenthèse en passant, Kaytleen, pas de « h », j’ai galéré pour trouver l’orthographe qui me plaisait donc… M’enfin, au pire appelle-là Kate comme les autres.

k-ly : Coucou toi ! Je répondrais à ton MP dans la journée, enfin, j’espère Wink J’ai plein de trucs à faire x) Bref, merci pour les compliments majusculés – ça existe pas, ah bon ? – et le coup du cousin est venu tout seul, au départ, Kate ne devait pas flasher sur Ulrich… Mais bon, ça rajoute du piment non ? Mr. Green Comme le « e » xD

mini Yu : Rah, exagère pas, je ne fais pas rêver x) Et pis, pour les espaces, j’en ai rajouté plein, le blem, c’est que le chap est trop long, donc je l’ai mis en petit T.T… M’enfin, j’ai fait des espaces, exprès. Sinon, petit coup de tête, oui, Kate / Yumi, mouais un peu déjà dans ce chap, et Ulrich / Manu, ça devrait pas tarder… Ah oui, et pis, pour la romance, j’suis nulle en combats, on le sait x)

Amaliiiiiaaaaaaaaaaa !! * Câlin consenti Mr. Green * Je me chargerai de ta fic après, si j’ai pas des ampoules à force de taper xD. Sinon, ça sent le vécu, tu penses à ce que je pense ? Et puis, sadique, sadique ! T’en ai une aussi je te signale ! Namého ! Au fait, dédicace à toi dans ce chap, on verra si tu trouve Mr. Green Et pis l’Asile… On y va toute les deux !



« Cinq amis ou un amour… Eux ou lui ? … Kate et les autres ou Ulrich ? … Pourquoi il faut choisir bordel ?! Pourquoi je ne peux pas avoir les deux ?! ... Pourquoi elle insiste, elle ? Pourquoi elle persiste, pourquoi elle s’obstine ! Pourquoi elle dit l’aimer… »




.....
Point de vue: Ulrich
.....



« Je t'avais promis que je te retrouverais princesse... Et j'ai toujours tenu mes promesses avec toi... Je suis là … »



Elle ne bouge pas. D’un pouce. Elle ne parle pas non plus. Pas un mot. Pourtant, c’est elle, et elle est là. Contre moi. Dans mes bras. Là… Je n’arrive toujours pas à croire à ma chance. Je l’ai retrouvée ! Enfin retrouvée ! Ces quelques mois m’ont parut être des années, voir des décennies, sans elle. Mais maintenant, ça y est… Je… Je la tiens dans mes bras quoi ! Ce miracle suffit à me redonner du courage. Elle est là, et c’est tout ce qui compte pour moi…


Je dépose un léger baiser dans ses cheveux. J’ai l’impression de rêver… D’ailleurs, qu’est-ce… Que… Qu’est-ce qui me prouve que je ne rêve pas ? C’est … Juste trop beau pour être vrai cette histoire. Et mes parents, ou les siens ? Qu’est-ce qu’ils font ? Ils sont où ? Pourquoi personne n’apparait d’un coup à la porte en criant « T’y as cru hein, p’tit con ! »… Je soupire; me recule pour mieux l’observer… Qu’est-ce qu’elle est belle… Elle m’a tellement manqué… Et puis merde pour mes vieux ! Qu’ils osent se pointer ! … Soudain Yumi me sourit, ce qui achève de me tuer de bonheur et… Elle… « Vacille », comme qui dirait, légèrement sur ses pieds. Hm ?


« Wooh ! » Lâche-t-elle.


Je la regarde, surpris, et elle esquisse un autre sourire timide. Surement, enfin, peut-être, j’espère, pour me rassurer. Ce qui ne me convainc pas pour autant. Mais je laisse courir… Sauf qu’ensuite elle vacille encore, plus fort, confirmant mes craintes, et porte la main à sa tête l’air étonné. Les battements de mon cœur s’accélèrent. Qu’est se qu’il se passe bordel ? … J’avais raison d’avoir peur, car, dans la seconde qui suit, Yumi manque de tomber la tête la première manger le sol. Que ?! Il a bon gout le sol, c’est ça qu’elle veut vérifier ?! Hein ? ... Euh… Yumi ? … Yumi ??


Je la rattrape par reflexe au dernier moment, avant que son nez ne frôle la poussière, sans vraiment comprendre ce qu’il se passe. Ce… C’est quoi ce délire ?! … Qu’est-ce qu’elle a !? … Yumi tombe inerte dans mes bras et je la serre contre moi automatiquement, savourant malgré tout, encore une fois, le contact. Puis je réalise que ce n’est pas une réaction volontaire de sa part, et qu’elle n’est pas tombée dans mes bras parce qu’elle le voulait… Elle… Elle est simplement et littéralement tombée dans mes bras parce qu’elle est tombée dans les pommes !!! Le message étant passé, je panique instantanément.


« Yumi ?! Yumi !?! Yumi !! Yumi, parle-moi ?!! »


Je manque de la secouer par les épaules, une vaine tentative pour essayer de la remettre sur pieds. Ce qui n’aurait pas était efficace, j’en suis sûr avec le recul. Où a-t-on vu que secouer des gens sans connaissance comme des pruniers les faisait revenir à la vie… Ça ne marche que dans les films… Et encore, il faut souvent un mignon « Je t’aime » à la clé. Pff ! Enfin ! Heureusement pour moi, la petite Kaytlee accourt et prend bien les choses en main. Je n’ai pas eu à hurler à la mort que je l’aime pour la sortir de là… Sauf que manque de bol pour elle, Kaytlee-Kate s’y prend mal - enfin, mal, c’est un mot bien large… - en essayant direct de me retirer Yumi des bras.


Constatant mon refus net de la lâcher, elle m’indique le lit d’un signe de tête récitent tout en levant les yeux au ciel. Je crois même l’entendre soupirer avec ça. Quoi ? Non mais de quelle droit elle soupire aussi ?! C’est mon problème si je ne veux pas la lâcher, pas le sien ! Et puis j’estime que c’est une réaction normale, quoi ! Ça fait des mois que je ne pense qu’à ça, et que, si je puis dire, je ne vis que pour ça. Pour pouvoir enfin savourer nos retrouvailles. En paix. Tous seuls !


Et il a fallut bien sûr, avec ma chance légendaire, que ça tombe le jour où j’en invite une autre au resto, par amitié simplement, ok, mais quand même… Alors, évanouie ou pas, je n’ai aucune intention de la lâcher, compris ?! Surtout que ça m’arrange un peu… Enfin, juste par rapport à Kate. Je n’ai aucune envie de lâcher Yumi… Même si j’avoue que je m’en faisais une autre idée, de nos retrouvailles, mais bon. Quoique... Les retrouvailles, je m’en étais fait tellement de films possibles. Où elle m’attendrait, heureuse de me voir. Et où elle ne m’attendrait pas, heureuse avec un autre…


Il faut savoir aussi que j’en avais un peu peur pour ainsi dire, de nos retrouvailles. Et c’est vrai que ça me mettait dans tous mes états aussi, de savoir que j’allais la revoir. Et j’admets que j’appréhendais sa réaction, ok ! Mais maintenant, elle est là, près de moi, et le reste m’importe peu. Mais elle est évanouie, quand même, et on a intérêt à m’expliquer…


Après l’avoir soulevée et parcouru très facilement je dois dire - Yumi a maigri d’ailleurs j’ai l’impression - les quelques mètre qui nous séparent du lit, j’allonge délicatement Yumi sur le matelas et me prends à la contempler de la seule façon de je l’ai toujours contemplée. En la dévorant littéralement des yeux. Ce faisant, je remarque que son visage a quelque peu changé depuis la dernière fois qu’on s’est vu. Et je suis de plus en plus convaincu qu’elle a maigri. Et ça me donne un petit pincement au cœur…


M’enfin, je suppose, pour ce qui est de l’aperçu général, que c’est normal que j’ai cette impression de changement. Elle a « vieillit » entre temps, comme moi, c’est normal. Et c’est peut-être parce qu’elle a grandi, et qu’elle est mieux proportionnée ailleurs et… Euhm… Et c’est sur que ce temps que l’on a passé loin l’un de l’autre me le démontre mieux que si on l’avait passé ensemble ! Mais elle est toujours aussi belle à mes yeux. Plus que belle, magnifique même.


M’arrachant à la contemplation de son visage, je serre doucement sa main pour qu’elle sente que je suis là. J’espère vraiment que ça va la faire réagir parce que je ne supporterais pas qu’elle reste dans les va... Puis à ce moment là, et seulement à ce moment là et j’en ai honte, je me rappelle qu’elle vient de s’évanouir pour x raison. Ça m’était presque sorti de la tête. Bon dieu, mais quel con ! Passer une demi heure - je le reconnais, j’exagère un peu, mais quand même ! - à la contempler sans réalise qu’elle est… Rah ! Je me baffe mentalement, je l’ai mérité, et me retourne ensuite vers Kate, la questionnant du regard. Qui sait, elle a peut-être plus d’infos que moi sur les raisons de cet accident pour le moins curieux ? Elle hausse les épaules en guise de réponse, puis marmonne une phrase dans sa barbe.


« Je sais pas moi ! ... Elle revient de voyage, et elle avait déjà l’air fatiguée tout à l’heure avant d’aller à la douche… En plus, y’a du avoir un truc avec Manu qui a pas du lui remonter le moral alors... Mais de là à la mettre dans cet état… Je n’en sais rien… »


Douche ? Hein ? Pardon ?! Je vire la tête de bord et réalise alors que Yumi est vêtue en tout et pour tout que de ses sous vêtements. Oh... Oh ! Mes yeux s’agrandissent sous le choc, et mon regard balaye sans vraiment le vouloir le corps de Yumi. Oh merde... Merde-euh ! Je ne peux retenir les stupides plaques rouges qui s’étendent sur mes joues en conséquence de la superbe vue qui s’offre à moi. Et merde ! Le pire c’est que je n’arrive même pas à détourner le regard ! Et re-merde ! Fallait que ça m’arrive maintenant ! Bordel...


Heureusement, on dirait que Kate n’a rien remarqué de « mon manège », et c’est déjà ça de gagné. Elle continue tranquillement son monologue que j’ai pour ainsi dire complètement largué au mot « douche ». J’suis qu’un crétin ! Enfin, passons… J’essaye de me concentrer sur autre chose. Yumi doit être fatiguée du voyage, et puis c’est tout ! Et c’est pour ça qu’elle n’a pas eu le temps de s’habiller entièrement.


Je suis sûr que ça ferait bien marrer Odd n’empêche, de me voir coincé dans une situation pareille. Yumi a moitié à poil sous mes yeux, et moi, plus rouge que jamais, qui n’arrive pas à enchaîner deux pensées à la suite. Ah oui, et une nana qui parle depuis une demi-heure sans que je ne l’écoute… D’ailleurs faudrait que je me reconcentre sur ce qu’elle dit… Enfin…


Au moins mes rougeurs, ça prouve que, quoi qu’il arrive et quelques soit les années, ou mois, ou jours, ou... Bref ! … Qui nous séparent, je suis toujours sensible au charme de ma japonaise. Qu’il faut d’ailleurs que j’arrête de reluquer la bouche ouverte au risque de me mettre à baver. Et puis, j’ai une dignité à tenir. Si j’en arrive un jour à la revoir dans cet état - et j’avoue prier pour que ça arrive -, elle devra être réveillée, primo ! Et consentante, secundo ! Parce que là, cette situation me met trop mal à l’aise.


Par respect pour elle - elle vient de tomber dans les pommes quand même, et puis, voilà quoi ! C’est Yumi, merde ! - je me retiens de jeter un œil trop insistant à ses superbes formes féminines, élégamment mises en valeurs par l’ensemble qu’elle porte.... D’ailleurs, euhm…Je ne savais pas qu’elle portait des dessous aussi ... Colorés est le seul mot qui me vient à l’esprit. Ça me change du noir que je l’ai toujours vu porter... Enfin je veux dire que ça me surprend qu’elle se mette à porter des couleurs qui... Et merde !!


Cette fois-ci je me sens craquer. Je n’arrive pas à m’empêcher de regarder, du coup je me vois obligé de me prendre la tête entre les mains et de détourner les yeux de force pour y enfin parvenir. Et je dois, je l’avoue, fournir un effort herculéen pour ça. Mais c’est le prix à payer et je le fais d’abord par respect. Par respect de Yumi plus que pour autre chose. Si un jour elle décide de me montrer de nouveau ce… Son corps comme ça, ça devra être son initiative, et.... Puis c’est tout ! J’admets bien aussi que j’aurais pu rester des heures à la contempler, qu’elle soit habillée ou nue, ou entre les deux comme maintenant, mais... Ce n’aurait pas bien vis à vis d’elle.


Kate s’arrête de parler soudainement, et je sens son regard me transpercer de part et d’autres. Je gémis. Quoi ? Je ne peux pas essayer de calmer mes pensées... Euh, mes pensées personnelles qui ne regardent que moi... Bref ! Pouvoir faire tout ça tranquillement ! Voyant que je me bouge pas et que je marmonne dans ma barbe en gémissant encore, elle s’assoit à côté de moi et passe son bras sur mes épaules.


Je me raidis instantanément. Hein ? J’ai l’air si désespéré de bien faire que ça ? Je n’ai pas demandé de pitié ! Je relève la tête, perdu, me détends un peu de force, puis mon regard se repose sur Yumi automatiquement, et je gémis avant de me reprendre la tête entre les mains. C’est alors que Kate a une réaction bizarre. Elle me frotte le dos en me baragouinant un truc que j’aurais préféré ne pas savoir, voir même ignoré pour toujours, du moins, j’aurais préféré ne pas l’apprendre comme ça.


« Eh... Ulrich ? ... Qu’est-ce que t’as ? ... Oh ! Oh, je comprends ! ... ».


Je crains que ce ne soit pas si simple à saisir, Kate, désolé pour toi… Personne ne peux comprendre, j’ai l’impression d’avoir trahit Yumi quelque part…


« Bordel, désolée ! Mais, tu sais, ce n’est vraiment pas la peine de te mettre dans cet état-là, je... ».


De quoi elle parle ? Bien sûr que si c’est la peine !


« Quand je te disais qu’il y avait un truc entre elle et Manu c’était avant, faut pas s’inquiéter, elle m’a bien dit que c’était rien et... Enfin, leur baiser aussi ça ne représentait rien pour elle et puis tu sais bien qu’elle n’en a que pour t... »


Je relève immédiatement la tête, oubliant jusqu’à Yumi en petite tenue à vingt centimètres même pas de moi, et explose presque. Non mais, de quoi qu’elle me parle elle ? C’est quoi que cette histoire de baiser ?! Et qui qu’c’est c’te connard de Manu que je lui explose sa sale gueule ?! ... Oui ! Je suis énervé, je sais ! Mais j’estime avoir des raisons valables. Je regarde une nouvelle fois Yumi, tristement. Tu m’as finalement oublié Yu’ ? J’ai pourtant du mal à y croire. En attendant, je crois que Kate commence à avoir peur... De moi.


« Quoi ?! » Je crois que j’ai crié un peu fort, mais heureusement pour elle, Yumi dort encore.


Kate sursaute ; j’inspire par le nez et m’efforce de baisser le ton.


« Ok, pause ! Rembobinage ! » Je souffle un bon coup et la défie du regard. « C’est qui ce Manu ?! Et de quoi tu me parles, d’abord ? Et... » Là je ne peux m’empêcher d’augmenter le ton, au bord de l’hystérie. « Et c’est quoi cette histoire de baiser, bordel ?! »


Soudain, Kate a l’air de paniquer, et rougit de confusion ou de panique. Elle se lève d’un bond, mal à l’aise, et fait les cents pas en effectuant de grands gestes pour tenter de s’expliquer... J’avoue que là je suis paumé. Et totalement paumé même. Elle bredouille des mots incompréhensibles les uns à la suite des autres, complètement « perdue », et un peu paniquée aussi. Ses gestes sont hystériques, je crois qu’elle a compris qu’elle a gaffé. Son attitude la trahi, elle comprend que je n’étais au courant de rien.


Je me décide donc à la calmer, vu que je sais qu’on n’avancera pas comme ça. Et puis merde aussi ! Je ne lui ai pas demandé « ça » ! Jamais je n’ai demandé à savoir si Yumi avait rencontré quelqu’un ici ! À croire que cette révélation a été faite exprès ! J’avoue que bien que l’idée m’a effleuré l’esprit, mais je n’osai pas y croire ! À part William, je ne m’imaginais pas que quelqu’un se mette à draguer Yumi ! Je… Pas qu’elle n’en vaille pas la peine, bien sûr, mais…. Rah ! Je voulais juste connaitre la cause de « l’accident » ! C’est tout ! Je saisi Kate par les épaules au beau milieu d’un tournant et la force d’abord à arrêter de gigoter, puis je l’assois presque de force sur le lit. Pfou ! Elle commençait à me donner le tournis...


« Calmes toi ! Respire ! Et explique-moi tout parce que je ne pige rien ! Ok ? »


Seul le dernier mot est une question, et elle acquiesce piteusement. J’ai l’impression qu’elle se calme ensuite, et comme pour confirmer que j’ai raison, je sens les muscles de ses épaules et de son cou se détendre. Elle inspire par le nez et expire par la bouche. Puis elle me regarde, et je lui souris pour la rassurer. Ce qui ne marche apparemment pas car elle détourne le regard, embarrassée. Je soupire, baisse les bras – pas façon de parler, j’abaisse simplement mes mains et les repose sur mes genoux. J’ai mal, je crois que je suis un peu rouillé au niveau des articulations. Ça doit être dû au choc -. Kate revient vers moi, puis soupire aussi avant de se lancer.


« Manu fait partie de la bande de pote qu’on forme avec Yumi. Il y a lui, moi, Yumi, la sœur de Manu, Emma, le diminutif d’Emmanuelle. D’ailleurs, le nom de Manu c’est aussi Emmanuel. C’est cool non ? Enfin… Leurs parents ne savaient pas le sexe de l’enfant avant la naissance - c’était volontaire comme choix -, et ils ont préféré un prénom mixe plutôt que deux prénoms. Pas mal non ? Mais vu qu’ils ont eu des jumeaux ben… »


Je lève les yeux au ciel sans feindre mon exaspération. Connaitre l’origine du nom de ce connard ne m’aidera pas à mieux lui casser la gueule dès qu’il daignera se pointer ! Et puis d’abord il est où ce con que je lui tatoue son nom au grand complet sur sa face ? Ça pourrait être bien non ?… Euhm, et pis non ! … ‘Tain ! Elle ne pourrait pas me donner d’autres détails plus instructifs ? Un truc qui me serve ! Genre ses points faibles ?! Ou ses points forts ?! Ça pourrait m’être utile ça ! Non de dieu ! Kate remarque ma mimique, et embraille sur le vif du sujet.


« Bref, nous trois plus Emma et son copain, Stéphane - raccourci en Steph’- complètent le groupe. Quand Yumi est arrivé, c’était à moi qu’on l’avait « confiée ». Alors j’ai dit aux autres d’être supers sympas avec elle. Je ne pensais pas que Manu tomberait sous le charme si vite. Et qu’il serait si sympa en accueillant Yumi. Parce que ce n’était pas le membre le plus « actif» du groupe. S’il trainait quelque peu avec nous dans le temps, c’était un peu parce que tout les deux on avait été... Euh enfin... C’était surtout à cause de sa sœur. Par amour fraternel quoi ! Mais franchement, depuis Yumi, il a changé du tout au tout. C’est juste waouh !! »


Elle prend une grande inspiration, et je crois qu’elle en avait bien besoin. Elle a débité tout son texte d’un coup ! Et c’est dur… À encaisser pour moi. Parce que ce type, si elle dit vrai, ce n’est pas un simple petit coup de cœur qu’il a pour Yumi. Et ça m’a l’air sérieux. Super sérieux. Merde quoi ! Mais je demande à voir ça de mes propres yeux avant tout... Et je lui casserais la gueule après. Ça, quoi qu’il arrive ! Mais promis j’attends qu’il s’explique d’abord … Puis je réfléchis, et un autre problème surgit dans mon esprit un peu tordu. Parce que mine de rien, ça se complique pour moi maintenant…


Parce que cette histoire de baiser, ça me perturbe. Et s’il avait, malgré tout, été consenti ? Je veux dire, imaginons que ce soit elle qui en ait eu l’idée ? Et l’initiative ? Qu’est-ce qu’il me prouve que Kate ne me ment pas par pitié ? ... Et .... Et si elle l’avait apprécié, ce baiser, plus que les miens ? Si ça lui avait plut ? Si ça lui avait vraiment plut ? Et … Si elle avait voulu recommencer mais que lui finalement non ? Et si... Si c’était pour ça qu’elle était tombée dans les pommes… Et si elle … Oh, faut que j’arrête de me torturer !


Je reviens à la réalité, m’efforçant de refouler ces pensées saugrenues ! Yumi m’aime ! .... Enfin, j’espère... Kate peine encore à respirer correctement. J’ai eu peur qu’elle ne me tombe dans les pommes d’ailleurs, elle aussi. Et je ne sais pas comment je m’en serais sorti avec deux nanas dans les vapes ! Mon dieu ! Kate souffle fort, ferme les yeux, et m’annone le reste avec un air tellement désolé que j’en suis touché. Ça me change les idées en passant.


« Je te jure, j’ai cru que ça lui passerait, alors je le taquinais avec ça et tout... C’est sans doute à cause de moi s’il y a eu un baiser, ou autre chose de plus entre eux, je ne sais pas, mais je crois qu’il y a eu un truc pendant le voyage. J’ai même encouragé Manu et tout. Je suis vraiment désolée. Je ne savais pas que Yumi avait réellement quelqu’un jusqu’à il y a peu. Bref, entre temps, j’ai compris qu’il était plus que sérieux vis à vis de Yumi. Ça faisait presque peur à voir. Il était en couple avec Stacy à l’époque, peu de temps après qu’on est rompu tous les deux d’ailleurs. Et quand Yumi est arrivée, il a largué Stacy. Du jour au lendemain, comme ça ! Ce qui fait qu’elle ne porte pas Yumi dans son cœur du tout. Elles ne peuvent pas se voir toutes les deux, et ce n’est pas la peine d’essayer de les réconcilier ! Parce que même si ça n’a rien à voir avec Manu, Yumi a horreur des pimbêches comme elle dit. »


Je souris largement. C’est sur qu’on ne trouvera jamais vérité plus vraie. Yumi ne finira jamais accompagnée de pimbêches, et c’est tant mieux. C’est en partie parce qu’elle n’était pas comme elles, une espèce d’ harpie hystérique, capricieuse et superficielle, que… Que ça a tout de suite ou presque, accroché entre nous. Yumi a du vrai. Elle est simple et jolie, sans complexes, du moins, elle n’a aucune raison d’en avoir, et puis elle… Elle s’assume entièrement comme elle est, sans avoir besoin de se couvrir le visage de fond de teint ou de produits en tout genre pour masquer ses soi-disant « défauts » qu’elle n’a pas. C’est pour ça que j’ai craqué. Yumi est différente, et je me plais à croire que c’est l’une des seules filles ainsi. Tout simplement belle. Sans artifices. Je me tourne vers elle comme pour confirmer que ce que je pense est vrai, et commence à lui caresser le visage.


« Oui, c’est sûr.... » Je me contente de répondre. Puis après réflexion j’ajoute, le plus sérieusement du monde. « C’est pour ça que je l’aime. »


Kate nous regarde soudain, moi puis Yumi, et a l’air encore plus coupable qu’avant. Si j’avais su ce que ça cachait ce beau visage d’ange déchu… Elle baisse la tête et termine son histoire d’une voix de petit enfant prit en plein flagrant délit de bêtise. C’était tellement touchant sur le coup que j’y ai cru…


« Depuis, j’ai passé mon temps a essayé de caser Yumi et Manu ensembles. Je ne sais pas vraiment pourquoi, peut-être que ça soulageait mes vieilles blessures vis à vis de lui, vu qu’avec Stacy, ça ne pouvait pas marcher. Et pis je me plaisais à croire que Yumi aimait Manu malgré tout. Et qu’ils allaient bien ensemble. J’ai du être très lourde envers elle, et je m’en veux vraiment... Ce n’était pas des choses à faire... Mais, tu sais, Manu, il a vraiment compté pour moi, enfin, je... Je pense que ça me rassurait aussi de voir qu’il pouvait avoir une fille comme Yumi, sans couche superficielle. Une bonne petite amie, c’est ce qu’il lui fallait... C’est ce que je voulais pour lui... Enfin, je ne vois pas pourquoi je m’étends sur ma vie à moi, on parlait de Yumi et moi qui commence à parler de moi... Excuse-moi... »


Elle a les larmes aux yeux, et, touché, je la prends dans mes bras et la serre fort contre moi. Cette fille est tout ce qu’il y a de plus adorable. Vraiment. Du moins, elle le semblait à ce moment-là. N’empêche, sur le coup, j’y croyais… Elle se serait appelée Ange que ça ne m’aurait pas surpris tellement elle… Bref ! Elle a beau paraître superficielle au premier abord, c’est, j’en sui sûr, une amie en or. Et une super manipulatrice… M’enfin ! ... D’ailleurs, je pense que je vais appeler Odd de suite après... Après avoir réveillé Yumi bien sûr.


Je me demande comment va se passer la suite de la soirée pour nous maintenant. Je ne peux pas emmener Kate au resto sans Yumi. Je pense qu’elle comprendra. Et je l’espère. Il faut qu’elle comprenne que je ne peux pas panser ses « vieilles blessures » comme elle dit. Et je ne veux pas qu’elle se fasse des fausses idées sur mes intentions, même si je pense qu’elle a compris. Bref, je ne suis pas l’homme qu’il lui faut. Mais Odd pourrait l’être lui ? Je veux dire être le bon ? Pour elle. Non ? Franchement. Soyons sérieux une seconde. Il est temps pour lui qu’il se case définitivement quand même. Il a beau s’être installé avec Sylvie, Margueritte, Valentine, Marie, Sarah, Julie & Co... Ça n’a jamais abouti à rien... Si ce n’est à faire exploser mes nerfs ! Ce n’est pas possible de « collectionner », et c’est le mot est justement approprié à la situation, autant de filles… M’enfin, je peux toujours rêver que ça se finisse comme ça. Kate et Odd. Odd et Kate. Moui, ça pourrait marcher... Faudra parler de ça avec Yumi.


Kate renifle, se dégage un peu pour s’essuyer les yeux. « Heureusement que je suis une adepte du Waterproof, moi... » dit-elle avec un petit sourire, tout en constatant l’absence de marques sur ses doigts. Je mets un temps à comprendre puis souris, un peu gêné. Elle parle de maquillage, ok ! Je… C’est vrai que bon, que ce soit avec Yumi ou Aelita, le maquillage, ce n’était pas le sujet de conversation numéro un. Faudra que je m’habitue au style Kaytleenien…


Kate pose la tête sur mon épaule, et je constate que c’est la seule à fille, après Aelita et Yumi, que je peux toucher sans qu’elle me « dégoute ». Enfin, dégouter est un bien grand mot et il a plusieurs sens. N’empêche que... C’est difficile d’avoir une autre réaction face aux filles quand la seule que vous aimez est loin et que toutes les autres vous considèrent comme un gibier, ou une proie à attraper. Pour moi, la proie n’a pas peur du chasseur, elle en est juste dégoutée. M’enfin, je m’arrête là pour les métaphores, ce n’est pas le domaine dans lequel je suis le plus doué, je l’avoue. Kate se racle la gorge et achève - pour ne pas dire enfin - de me raconter son histoire.


« Bref, pas plus tard qu’avant hier que Yumi avait vraiment quelqu’un dans sa vie... Quelqu’un qu’elle aime vraiment plus que tout... Toi autrement dit... » Ajoute-t-elle avec un petit sourire. « Si j’ai bien tout suivi... »


Je souris aussi.


« Oui, tu as bien tout compris ma p‘tite Kaytlee. C’est Yumi que je cherchais en venant ici. J’ai bien galéré pour retrouver sa trace, je l’avoue, mais ça vaut le coup, vu que maintenant, elle est là… Et ça, ça n’a aucun prix… »


Je tourne la tête en direction de ma japonaise; elle a l’air endormie, comme tout à l’heure, et je ne peux que constater une fois de plus à quel point elle est belle. Si ... Parfaite. De la tête aux pieds... Kate sourit - qu’est-ce qu’elle a souri en ma présence ce soir… J’aurais dû me douter qu’une fille qui sourit tout le temps ça cache quelque chose - en me regardant, je le sens. Je me retourne au bout d’un petit moment pour la questionner du regard. Qu’est-ce que j’ai fait, encore ?


« Quoi ? »


« Ah les mecs amoureux ! » S’exclame-t-elle d’un coup, me sortant pour de bon de ma rêverie. « C’est vraiment un truc trop mignon à regarder! Et très très rare quand c’est sincère comme dans ton cas, mais bon, ça c’est un autre problème... D’ailleurs, en parlant de problèmes... T’avais quoi tout à l’heure ? Mal quelque part ? Parce que t’avais une de ces têtes, sérieux... T’aurais vu un fantôme que t’aurais pas fait une gueule différente... »


Repensant à ça, je me remets à rougir, et re-détourne la tête pour fixer le mur d’en face, dos à Yumi. Kate me regarde bizarrement. « Quoi ? » Insiste-t-elle les mains sur les hanches. Je me racle la gorge, très fort, et plus rouge que jamais lui réponds.


« Bah, en fait, je... Euh... C’est assez embarrassant à dire, mais.... Euhm... Si tu… Si tu pouvais la couvrir un peu quand même, ça serait mieux... Parce que là, je ... Enfin... Euh.... Hm ! … Tu vois ? ... »


Kate regarde Yumi, puis moi, puis Yumi, puis mes joues indéniablement rouges maintenant, et encore Yumi et ... Éclate de rire. Un rire incontrôlable, puissant, qui me fait sursauter, et surtout un rire très, très communicatif. Je ne tarde donc pas à la rejoindre dans son délire. C’est plus fort que moi. Kate est tellement pliée par le rire qu’elle n’a même plus de respiration correcte, autrement dit elle halète complètement, et je dois avouer que j’ai peur qu’elle ne s’étouffe de rire. Elle se tient les côtes en tapant des pieds par terre et en répétant sans cesse les mots « Yumi » et « sous-vêtements ». J’en deviens encore plus rouge - si c’est possible - de honte, ou de gêne, j’ai du mal à trancher entre les deux. J’arrête aussi de rire, mais elle continu, alors je me contente de sourire, un sourire un peu jaune sur les bords quand même.


Puis une petite voix nous interrompt d’un presque inaudible mais clairement mécontent « Je vous dérange peut-être ? ». S’en suit un raclement de gorge très prononcé au cas où personne n’aurait entendu la première remarque. Mon cerveau met un temps à capter. Hein ? Quoi ? Ce pourrait-il que ... Yumi ? On se tourne en direction de la voix d’un même mouvement manquant de se cogner la tête l’un contre l’autre. Tain, en plus on est synchro ! Cette fille pourrait décemment être ma vraie cousine, voir même ma sœur jumelle. Si j’en avais eu une, bien sûr. C’est impressionnant. En attendant, c’est bien Yumi, parfaitement réveillée. Je l’ai presque, j’ai honte de l’avouer, oubliée. Du moins, sa présence à mes côtés... A moitié n... Oh faut que j’arrête d’y penser !! Ça va finir par me tuer !


Yumi me toise, enfin, plutôt nous, et surtout Kate, avec un regard qui m’est particulièrement familier. Mon cœur se gonfle d’une petite joie malsaine. Depuis le temps ! Mais qu’est-ce que ça fait du bien ! Ce regard là c’est… Elle est jalouse. Yumi est jalouse ! Jalouse de notre soudaine complicité à Kate et moi. D’ailleurs j’ignore ce que cette dernière a pu lui dire sur ma petite personne - Même si j’ai grandi, encore heureux -quand je n’étais pas là. Et sur « nous », si toute fois il y en avait un. S’il s’avère que Yumi se met à croire que j’ai dragué Kaytlee, je sens que je vais en prendre plein les oreilles ! Et injustement ! Enfin, j’espère…


Mais bon, je ne me fais pas trop de soucis vis à vis de notre petite démone blondinette. Elle est assez intelligente pour comprendre d’elle même ce qui est évident. À savoir que j’aime Yumi. Dont la réaction me fait sourire. Puis, un clin d’œil à Kate en passant, je me penche et la reprends dans mes bras - Yumi, hein, pas Kate -, tout en risquant un baiser dans ses cheveux. Qui semble avoir réussi. Elle se love contre moi et j’ai l’impression que des ailes me poussent dans le dos. Je crois n’avoir jamais été aussi heureux. De ma vie peut-être même.


À travers les cheveux de Yumi, je vois Kate sourire. Un sourire un peu bizarre sur les bords quand même. C’était le premier indice à ne pas louper, et je n’y ai pas suffisamment fait attention ! Ma japonaise tourne légèrement la tête en direction de son amie, et je devine à la mine de celle-ci que Yumi la met en garde, vis à vis de moi je suppose, du regard. Aouch ! J‘étouffe un petit rire après une vilaine grimace. Pauvre Kaytleen qui n’a rien demandé à personne. Elle me fait presque de la peine. Sauf qu’elle ne devrait pas ! Puis elles se sourient mutuellement environs une seconde après, en comprenant. Je me demande ce que Yumi a entendu de la conversation tout à l’heure quand même. Et s’il avait entendu la fin de... Oh non ! Mieux vaut ne pas penser à ça ! Sauf que si elle a entendu le début, elle a capté aussi la fin de toute évidence ! Et merde ! Rah !


Mais bref ! Pour l’instant, tout est bien qui finit bien ! Comme dans les livres d’histoires. Enfin, euh, tout va bien, tout va bien... Hormis ce petit problème de vêtements, c’est parfait on va dire. Ce sera plus juste. D’ailleurs à ce moment là de ma pensée, comme par hasard, Kate se décide à l’ouvrir, et je révise mon jugement fait sur elle. En fait, ça pourrait être ma sœur, mais ça ne le sera jamais. Tout simplement parce que vis à vis de la gêne ou de la honte, elle semble intouchable. Pas comme moi, qui suis le premier à rougir en toute occasion. Et puis je sais maintenant qu’elle a fait ça pour me dévaloriser dans l’esprit de Yumi ! Grr !


« Bon, c’est pas tout les amoureux ! » Se met-elle, il me semble, à hurler, en me tirant du petit cocon de bonheur où j’avais décidé de rester.


Yumi a d’ailleurs sursauté, preuve que le volume était quand même élevé. M’enfin, elle a su réagir au quart de tour, avec presque le même volume. J’ai mis ça sur le compte de l’habitude.


« Kate, bordel ! » Là, mon cerveau a du faire une pause méritée. Ne me dites pas que Yumi aussi a été contaminée par cette épidémie bordélique ?! Enfin, passons, mais elle aura intérêt à s’expliquer plus tard.


« Qu’est-ce que t’as encore ? Tu m’as fait peur ! » Je confirme Yu’ ! À moi aussi elle m’a fait, d’ailleurs, elle me fait encore un peu, peur. Méfiance, méfiance...


Puis Yumi bougonne dans mon cou, en frottant son nez dans mes cheveux.


« C’est une vraie rabat joie celle-là... Peut pas me laisser profiter cinq minutes.... »


Profiter ? Profiter ! J’en ai le cœur qui fait des bonds trop forts, trop hauts… Et il risque de mal redescendre, à force. Il n’a plus l’habitude de tant s’affoler… D’ailleurs c’est ce qui arrive, mn cœur retombe brutalement, tout patraque, mais pas à cause d’une réaction ou d’une réplique blessante de Yumi vis-à-vis de moi, non. C’est à cause de Kate et de son indéniable manque de tact !


« Je sais, je sais. Je suis méchante ! On le sait, je le sais. Mais c’est pour ton bien ! Je suis méchante pour ton bien, tu comprends ! »


Là, Yumi comme moi, on ouvre de grandes billes et on se regarde un moment, ayant du mal à comprendre le message. Mais qu’est-ce qu’elle raconte, encore, celle-là ? Puis Kate s’adresse finalement à Yumi… Enfin, « finalement » … Je suis presque sûr que depuis le début, le dialogue se joue seulement entre elles. Mais bon, ça ne coûte rien d’essayer de suivre la conversation.


« Je suis la grosse méchante de service, celle qui t’as fait chier pendant longtemps avec un mec que t’aimait pas, et qui maintenant t’empêche de roucouler tranquillement-jusqu’à-la-nuit-des-temps, dans les bras de ton copain fraichement retrouvé, je sais ! »


Yumi, piquée au vif comme moi, manque d’ouvrir la bouche pour répliquer automatiquement. Me viennent d’ailleurs à l’esprit toutes les excuses qu’on a pu sortir ces trois dernières années pour la faire boucler à Odd. Toutes ces fausses protestations qu’on a pu inventer pour tenter de nous protéger. Nous protéger de quoi ? Allez savoir… Bref « ! C’est sans compter sur les extraordinaires capacités de Kate. Identiques à celles d’Odd… Du moins, à première vue. Ils ont quand même des différences. Kate est plus... Enfin, Odd est meilleur dans… Bref !


Elle devrait figurer dans le livre des records ! Dans la rubrique : « Parler le plus longtemps possible sans être interrompu, et sans le laisser interrompre ! » Je ne sais pas si elle existe vraiment, cette rubrique, mais il faudrait l’inventer pour elle. Elle assurerait la première place pendant longtemps, si ce n’est jusqu’à sa mort... Bon, ok, j’exagère... Un peu... Mais elle mériterait bien une place au livre des records…Peut-être pas pour la rubrique du « j’parle le plus ! », mais pour une autre, que je préfère ne pas mentionner…Bref !


D’ailleurs Yumi en fait les frais, de ce don Kaytleenien, car Kate ne lui laisse même pas le temps d’en placer une. Je remarque aussi en passant, une petite parenthèse qui a son importance, que Yumi est aussi rouge que moi sur les pommettes. Voir même plus, mes je ne me rends pas compte de l’étendue des dégâts chez moi. Mais c’est rassurant de la voir dans cet état. Rassurant, dans tous les sens du terme !


« Mais crois moi ... » Enchaine Kate presque solennellement, en croisant les doigts derrière son dos, chose que je semble avoir été le seul a remarquer. « Que je fais ça pour ton bien, enfin, surtout pour son bienêtre à lui... »


Elle pourrait être une bonne actrice. Elle est une bonne actrice en fait… On a vraiment l’impression qu’elle se soucie de mon sort... Comme si je pouvais aller mal, moi ! Avec Yumi sur mes genoux, je ne vois pas comment je pourrai ne pas être bien. J’hausse les sourcils et Kate en profite pour me scanner du regard, un sourire malicieux plaqué aux lèvres. Mon esprits traduit automatiquement cette mimique : mon vieux, t’es dans la merde !


« Oui Ulrich, c’est pour ton bienêtre à toi qu’il va falloir vous séparer. Mais ne t’en fais donc pas... »

Quoi ? Mon cerveau est en mode pause sur le mot « séparer » - comme tout à l’heure avec « douche » -. Nous séparer… Nous séparer ?! Yumi et moi ?! Pardon ?! Répète pour voir, et tu verras !! Comme pour confirmer que je ne lâcherais pas Yumi, pour tout l’or du monde, je lance un regarde noir à la petite femme blonde qui nous fait face, et resserre ma prise autour de la taille de Yumi. Ce qui n’a pas l’air de trop lui déplaire. Contrairement à Kate qui fait une moue, qui s’agrandit quand ma belle repose sa tête dans mon cou. Nous séparer... Pff...


« Voyons Ulrich, je sais que c’est dur, mais ça ne durera pas, promis. »


‘Tain, elle est persévérante la blondinette ! … La seule pensée qui me vient à l’esprit à ce stade là de la discussion, c’est : « Et alors ? » Yumi et moi, on ne se quittera pas, point ! D’ailleurs, si je pouvais la garder avec moi la nuit entière, la journée qui suit, et le reste, je ne dirais pas non. C’était sans compter sur la suite du discours de Kate. Je crois que j’aurais du mal à l’appeler par son surnom après, c’est un sale coup qu’elle m’a fait. Elle prend une petite inspiration sans lâcher son sourire vicieux.


« Après tout, je ne voudrais pas que tu risque un coma devant les sei... Euh, la superbe vue qui s’offre à toi si tu daignais - et je suis sûre que tu en meurs d’envie -de baisser les yeux sur Yumi... »


Oh la.... La traiter d’un nom n’est pas nécessaire. Mais je l’ai pensé sur le coup… Et je le pense encore maintenant… Le mal est fait. Bien avant qu’elle est terminé de parler, j’ai fermé les yeux, craignant de céder à la tentation, et sachant pertinemment ce qui ce trouve à quelques dizaines de centimètres même pas de mon menton. Yumi qui n’a pas compris, a baragouiné un truc que je me suis efforcé de comprendre, en vain. J’essaie d’oublier ce sale coup, mais c’est peine perdue. Kate semble vouloir se déchaîner sur moi, car elle continue sur sa lancée.


« Oui, Yu’. T’es à moitié à poil, et tu sais que t’es bien foutue et je sais que tu t’en rends pas compte. Mais voilà ! Les mecs, ils le voient ça ! Tout ce à quoi tu ne crois pas te concernant ! Mais n’importe quel gars le remarque ! Ulrich aussi ! Il en fait partie, et c’est normal. T’aurais vu le pauvre dans quel état ça l’a mis tout à l’heure de voir que tu étais à moitié nue... Mon dieu ! Quand je pense que quand il est resté une demi-heure à… »


En moins de deux, j’ai, presque violemment, plaqué ma main sur sa bouche pour la faire taire. Et j’ai du pousser Yumi pour ça ! Double merde ! Kate a eu un grognement de satisfaction, et j’en ai conclu que j’avais eu raison. Ça, ma petite, tu me le payeras ! J’ai failli le lui dire, et me suis retenu au dernier moment. Quelque chose dans son regard m’en a empêché. Quelque chose qui... Non, ça ne peut pas être ça - m’enfin maintenant je sais que si, c’était « ça » -. Kate semble comprendre que quelque chose ne va pas. J’abaisse vivement ma main, comme si ce contact m’avait brûlé. Sauf qu’en vérité il m’a refroidit. Ce… Ce regard là ne me plait pas trop. Pas du tout même, à vrai dire ! Je… J’avais cru être clair avec elle, mais peut-être pas assez finalement. Il faudra que je lui en parle. Et vite ! Je… Pas de ça avec moi ! Je lui transmets un premier avertissement muet, et elle se renfrogne tout net. Bien !


Je me retourne ensuite vers Yumi, petit sourire gêné aux lèvres, essayant d’oublier cet incident passager. Yumi, qui semble juste comprendre son problème vestimentaire. Et sors de ses pensées. « Oh ! » Se contente-t-elle de souffler, les yeux légèrement écarquillés. Je m’avance vers elle tête baissée, yeux au sol, dos courbé, main dans les cheveux, l’air coupable. Peut-être que ça passera mieux si j’ai l’air de m’en vouloir à mort. Peut-être qu’elle sera moins énervée. Si j’avais su...


Je manque de la prendre dans mes bras par automatisme, mais me ravise à temps. Et si elle le prenait mal… Elle remarque ma réserve, et c’est finalement elle qui vient et fait le premier pas en s’y installant, d’une manière presque possessive. Je ne peux plus dire à quel point je me sens gêné. Elle se sait presque nue, elle sait que je l’ai remarqué, et que même, ça ne m’a pas laissé totalement indifférent, et …Et elle vient quand même se mettre contre moi... Mais quelle fille ferait-ça ? Yumi sourit dans mon cou. J’imagine qu’elle se rend compte à quel point je suis tendu. Mais je le suis encore plus par sa révélation.


« Ce n’est pas grave beau brun. T’aurais bien finit pas y voir un jour où l’autre, non ? »


Hein ? Je… Ah… Euh… Mais… Hein ?! … Voir ? … Que ? … Je suis encore une fois incapable d’enchainer deux pensées à la suite. Ce n’est pas vrai ! Elle… Elle pensait vraiment qu’un jour on en arriverait… « Là » ! Bon dieu, tuez-moi tout de suite !! … Yumi recule un peu et me sourit.


« Hum ? Je n’ai pas raison ? » Je baragouine un « si » presque inaudible. « Alors calme-toi, ce n’est rien... » Murmure-t-elle à mon oreille, en caressant même mes cheveux, comme une mère à son enfant.


Je souris, un peu, rougis, beaucoup, et balbutie un minable « Désolé... » qui a pour merveilleuse conséquence de la faire éclater de rire... Si je n’ai pas gagné le jackpot moi, ce soir !




.....
Point de vue : Yumi
.....




« Aie ! Merde Kate, ça fait mal, vas-y doucement ! »


Et voilà ce qui arrive quand « Mademoiselle » est de mauvaise humeur… Elle m’arrache les cheveux au lieu de les coiffer tranquillement ! * AIE !! * Merde ! C’est pourtant elle qui a clairement insisté pour que je vienne avec eux au resto ce soir. Bon, c’est Ulrich qui en a eu l’idée au départ, d’accord – d’ailleurs ça m’a fait chaud au cœur - et ça m’a rassurée. Visiblement, ça n’avait rien d’un rencart pour lui. Ouf ! Ça m’a enlevé un poids des épaules… Bref ! Mais je ne voulais pas * AIE !! * non plus m’imposer à cette soirée. Je sais parfaitement que Kate ne me pardonnera jamais le fait qu’on ne l’ai pas vue seule au resto en compagnie d’une « bombe atomique masculine » comme Ulrich.


Donc j’ai commencé par refuser poliment l’invitation, en prétextant la fatigue entre autre * AIIIE !! * ! Qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour ses potes… Sauf que, de un, Ulrich avait l’air trop triste à cause de mon refus - et ça m’a littéralement brisé le cœur -, et, de deux, elle a insisté pour que je vienne avec eux c’te folle ! Résultat, Ulrich, dehors d’la chambre, et Yumi, exposée à la merci de Miss Dray, en mode poupée Barbie grandeur nature, à se faire relooker alors qu’elle n’a rien demandé… Rah ! La vie est dure, c’est moi qui vous le dis ! Humbles créature qui vivent à a surface de cette Terre, sachez vous imposer face à l’autorité d’une * AIIIIIIIIIIIIIE !! MERDEEE !! * sale tyrannique !!


« Hey, Kate ! Tu ne tire pas un peu fort là ? »

Mon ton est doux, mais sa réponse à elle est sanglante et dure. J’en ai des frissons dans le dos pendant un petit moment, mais ça ne m’empêche pas de me questionner * aie… *, encore et toujours, sur cette attitude tellement différente de la Kate habituelle. Elle qui est toujours si enjouée, et tout le temps de bonne humeur, tout le temps prête à plaisanter et détendre l’atmosphère... Quel choc ! * C’est quoi c’te produit qu’elle me et dans les cheveux * Je ne la reconnais plus... Et je ne comprends toujours pas... Enfin, si, maintenant je comprends un peu. Parce que c’est comme ça depuis qu’on est seules toutes les deux. Depuis qu’Ulrich n’est plus là, dans la chambre. Déjà qu’il me manque, si en plus Kate commence...


Je ne sais pas quoi faire. C’est seulement à ce moment là que j’ai compris, après son départ, que devant Ulrich, et pour lui faire bonne impression surement, elle jouait la comédie. Et très bien ! D’ailleurs, je n’avais rien compris avant de l’avoir vue seule avec moi. J’y ai cru moi, à sa fausse joie pour moi, pour avoir retrouvé Ulrich. La vérité, c’est qu’elle s’en fiche comme une guigne de nous deux ! Elle le veut lui, pour elle, et je viens de le comprendre ! Quel revirement ! Elle est douée, Mlle Dray pour la comédie, c’est moi qui j’vous l’dit ! Elle tient de sa mère ! Depuis presque une demi-heure qu’on est enfermée dans cette chambre, ou elle m’ignore complètement, ou elle me répond froidement, et par monosyllabes ! Monosyllabes pas très aimables non plus en passant. Et moi je trouve que ça commence à bien faire. Surtout après une énième réponse comme la suivante.


« Non ! »


Et c’est tout. Tout. « Non ! ». Monosyllabe, je l’avais dit. Je soupire. J’en ai marre. * Aie… Celui-là, c’est celui de trop… * Si elle cherche à me bousiller la soirée, elle a tout bon, mais ça ne va pas « m’amuser » longtemps. Mon soupir résonne tellement profond que Kate daigne poser les yeux sur moi, à travers le miroir qui nous fait face, bien sûr. Un regard direct l’aurait écorché vive ! Elle fronce ses jolis sourcils parfaitement épilés, et me lance une œillade exaspérée à laquelle je renvois le même type de regard.


Elle a l’air étonnée, mais je n’en ai vraiment rien à faire à ce niveau. Puisqu’elle a décidé la guerre... Elle l’aura ! Ce regard était celui de trop ! Marre, marre !! Elle semble comprendre que je suis en colère, hausse d’abord les épaules, l’air de s’en foutre royal, et baisse les yeux sur son travail. Je m’apprête à me lever, quand soudain Miss s’énerve, puis fini par tout envoyer valser en l’air dans la seconde qui suit. Je sursaute suite au vacarme produit. Merde, c’est quoi ça encore ?!


« C’est bon, ok, t’es prête ! Contente ?! Vu que t’en a strictement rien à foutre de l’état de ta tête ce soir, sort, et va donc le retrouver ! Tu ne penses qu’à ça depuis que je l’ai mis dehors, alors va ! »


Ne voyant aucune réaction de ma part, elle explose carrément.


« Cours, bordel ! Saute lui dessus une bonne fois pour toutes, de toute façon pour lui t’aurais très bien pu rester à poil que ça l’aurais pas gêné ! Alors sort bordel ! Et je vous souhaite plein de bonheur, et plein de p’tits morveux à créer ce soir ! Z’avez ma bénédiction ! Amusez-vous bien ! … Allez ! Casses-toi !! »


D’abord indignée et choquée, je la regarde ramasser son matériel en contenant mal sa colère. Bizarrement, au lieu d’être en colère moi aussi suite à ses accusations, ce qui aurait dû être une réaction normale, je me contente de la regarder faire, interdite. En bug. Je suis dans l’incapacité de bouger. Elle me cloue du regard, et je détourne les yeux en direction du miroir. Je défais, pas pour l’enrager davantage, le début de coiffure qu’elle m’avait fait. Je remarque aussi, enfin, ça confirme mes soupçons, que Kate m’a tartinée de maquillage. Pour essayer de faire fuir Ulrich, c’est ça ?! Pff ! … Bref… Ce dont j’étais presque sure, sans avoir voulu, ou pu le vérifier. Le maquillage du visage étant le seul moment où Kate et moi nous faisions face. Et j’avais préféré fermer les yeux, histoire de ne pas croiser son regard assassin. Puis cette petite correction faite sur la coiffure, je me dirige vers la porte, en ayant marre d’entendre ses critiques à voix basse…


Et là, je tombe sur Manu et Ulrich, le premier étonnamment heureux de me voir, et le deuxième l’air contrarié - trop mignon… Ahem ! -. Les battements de mon cœur s’accélèrent. D’abord parce que Manu est là, et que je l’avais complètement zappé ces dernières heures... Du moins, j’avais essayé... Et ensuite, parce qu’Ulrich n’a pas l’air bien. Du tout même. Et ça me brise le cœur. Il y a un silence de plomb qui tombe à ma sortie de la chambre, puis Manu s’avance, et essaye de me prendre dans ses bras.


Je ne capte pas le message tout de suite, mais dès qu’il m’effleure le bras, je me dégage, comme brûlée au troisième degré. Manu ne comprend pas. Ça se voit. Moi, je regarde Ulrich. Qui à l’air tendu. Et ça m’inquiète. Je m’approche de lui doucement ; tends ma main vers son visage. Il baisse les yeux au sol, et recule. Là, c’est comme s’il m’électrocutait. Je recule aussi de quelques pas, blessée.


Ça fait mal… Il… Il n’a pas confiance en moi on dirait… Il n’a plus confiance en moi ! Mais qu’est-ce que ça fait mal… Il me fixe, et le seul reflet de son regard me montre qu’il se sent trahit. Mais trahit de quoi ? De quoi ! Jamais je ne l’ai trahit… Je… Je ne comprends plus rien… Et ça fait mal. Ça doit se lire sur mon visage, car il me lance comme un regard d’excuse… Mais ça ne suffit pas.


Qu’est-ce qu’il est allé imaginer avec Manu ? Il s’est fait des idées sur lui et moi parce que Manu voulait me prendre dans ses bras ? Mais c’est illogique ! Enfin, pas tant que ça mais… Et… Et puis depuis combien de temps sont-ils là dehors tous les deux ? Ça fait une demi-heure qu’Ulrich est hors de la chambre. Qui sait ce que Manu a pu lui dire pendant ce temps…. Je ne supporterais pas de reperdre Ulrich à cause d’une connerie pareille. J’aurais dû être plus prudente ici… Ne pas me laisser aller… Non… Oh, maintenant j’ai peur… Et… Et si Ulrich repartait ? Oh mon dieu, il ne vaut mieux pas y penser…


Puis une autre pensée horrible surgit dans mon esprit… Manu lui aurait-il parlé du baiser ? Du premier et… Et de celui d’hier ? Parce que si c’est ça, ça explique bien des choses…À savoir cette mine meurtrie qu’il arbre... Oh non, dans quelle merde je me suis encore fourrée…


Kate déboule d’un coup derrière moi, et tout le monde se tourne vers elle. C’est là que je comprends. C’est surement elle qui a parlé… Ça ne peut être qu’elle… A en jugé par le petit sourire qu’elle arbore. Elle l’air parfaitement ravie… Et moi, ce petit sourire en coin, c’est la goutte d’eau qui fait déborder le vase. Manu qui se croit tout permis, Kate qui drague MON petit ami et essaye de détruire notre relation, et Ulrich qui devient distant…. Tout ça fini par me mettre littéralement hors de moi, et je me jette sur Kate…






Tout n'est pas passé, donc je m'en remets à ma p'tite Amalia, sors moi de là !! La deuxième partie, beaucoup plus courte, ne devrait pas tarder à arriver... Bisous !
_________________
Mes textes :

Les non-dits
Le temps d'une seconde
Un perce-neige
Saudade

« And when I'm not with you, I know that it's true, that I'd rather, be anywhere but here without you.. »


Dernière édition par Leana le Mer 12 Déc 2012 15:29; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Marineyumi23 MessagePosté le: Mar 05 Juil 2011 16:34   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 24 Juin 2011
Messages: 19
Localisation: Creuse
Salut,
Je voulais te dire que je lis tes fics depuis le début et que je les adore!! tu écris vraiment très bien et je te félicite pour ton travail!! Tu décris les personnages comme dans le déssin animé et franchement, sa doit pas etre facile!!

Continue comme sa je t'encourage vraiment et je suis pressée de lire la suite.Smile
Bisous.
Marineyumi23.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Leana MessagePosté le: Mar 05 Juil 2011 16:43   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 09 Aoû 2010
Messages: 185
Hey ! Coucou toi ! Tsé que tu viens de me sauver la vie - façon de parler, quand même - . Mais grace à toi, je vais pouvoir poster mon p'tit bout de suite Mr. Green

D'ailleurs, si elle te plait l'histoire, la suite devrait te plaire encore plus Wink Enfin, merci pour ces compliments, mais quand même, comme le DA.. C'est la première fois qu'on me dit ça.. Bref, gros bisous, et double merci !!


Je préviens quand même que c'est TOUT PETIT, mais ça ne passait pas avec le chap du haut... Régalez vous !






Quelques heures plus tard…




« Je suis vraiment désolée pour ta soirée tu sais… » Je murmure à « mon voisin » en poussant la porte de… De mon… No… Euh… De l’appartement. Je m’empourpre aussi un peu en entrant. J’espère que ce n’est pas trop le foutoir ! La dernière fois que je suis partie, avant le voyage, ça été un départ mouvementé…


Je pose mes clés sur le meuble d’entrée, à leur place habituelle, et invite Ulrich - mon voisin ! - à rentrer chez moi… Enfin… Je… C’est plutôt chez nous maintenant ! Et oui !! Ulrich et moi on s’installe ensemble !! Rien qu’à penser à ça, j’en ai des papillons dans le ventre. On va vivre ensemble !! Ulrich et moi ! On va vivre ensemble-euh ! Loin de tous les problèmes, dans ce petit appart rien qu’à nous! Loin des interdits, dans ce petit coin de bonheur pour nous deux… Bon, pour l’instant c’est « que » en tant que colocs’, oui, mais quand même…


Ce problème de logement pour Ulrich s’est imposé après la dispute. Qui a duré un petit moment même…


D’abord, j’ai faillit gifler Kate. Telle quelle, oui ! Je sais, avec le recul, ça me parait puéril et barbare ! Mais bon ! Elle m’avait tellement mise sur les nerfs ! Bref, cette chanceuse s’est esquivée à temps, puis Manu est intervenu, parce qu’il ne comprenait pas ma réaction. Kate souriait encore à moitié, mi-surprise mi-amusée, et je continuais à envoyer des coups ratés dans tous les sens! Et puis je ne voulais pas non plus que Manu me touche ! Ulrich me faisait la gueule à cause de ça ! Ça suffisait à dédoubler ma colère.


Puis, ayant du mal à me contenir tandis que je me débattais, Ulrich a pris le relais. Il est intervenu ! Et il lui a suffit de me choper par la taille, de me tirer contre lui, et de me parler à l’oreille doucement. Déjà rien qu’en sentant sa présence dans mon dos, j’ai arrêté de donner des coups à droite à gauche. Au moins, il était là. Et peut-être qu’il n’allait pas partir pour le moment. Et ça suffisait à m’apaiser. Du moins, un temps. Manu m’a demandé ce qu’il se passait, Kate était furieuse, surement à cause du rapprochement d’Ulrich, et en même temps, assez abasourdie face à ma réaction.


Je crois qu’elle commençait à comprendre réellement la nature de notre relation avec Ulrich. Quand à Ulrich, comme pour répondre ironiquement à Manu, il m’a embrassée dans le cou, juste sous l’oreille. J’ai fermé les yeux tandis que mon samouraï décrétait que, maintenant, tout irai bien. J’ai sourit. Oui, tout irai mieux. Manu lui a jeté un regard noir, j’ai remarqué, mais Ulrich n’y a pas fait attention. J’ai détourné les yeux de Manu, et manque de chance, à côté de lui, c’était Kate. Donc, après ce fait, Mlle Dray a réclamé des explications ET des excuses suite à mon comportement. Je crois que c’est vraiment là que je me suis enflammée. Bref, c’est reparti en vrille… Et ça a duré longtemps…


Enfin, jusqu’à ce que le surveillant se pointe, et nous convoque tous au bureau du principal. Manque de chance encore, à cette heure, j’aurais dû avoir quitté le bâtiment depuis longtemps, même s’il m’était arrivé de rester dormir en cachette. Bref ! Donc, moi, j’ai déjà été mal reçue, mais, vu que j’étais réputée « bonne élève », on a fait une croix dessus. Enfin, une croix… J’ai quand même écopé d’une colle ! Générale, ok… M’enfin, si mes parents venaient à le savoir…


Je ne suis pas sure que Kate me défendrais sur ce coup… D’ailleurs celle-là, si j’ai bien compris, elle voulait filer en douce avec Ulrich ! Car notre Mlle Dray n’avait même pas prévu d’autorisation de sortie valable. Mais de toute façon, vu la tournure qu’a pris cette soirée, Kate en aurait été privée. Le principal n’ayant vraiment pas l’air prêt à lui en fournir une. Elle a bien pu grimacer, geindre et se plaindre à qui mieux-mieux, et essayer de trouver des compromis… Rien à faire !


Elle est interne, Manu aussi, et seuls moi, et Ulrich donc, étions autorisés à partir. Et c’est là que Kate a tenté autre chose pour retenir mon samouraï prisonnier ! J’vous jure, elle n’abandonne pas ! Elle a avoué au principal qu’il n’avait pas de chambre où dormir ! Je n’étais pas au courant… N’empêche ! J’ai été surprise de voir qu’il avait débarqué comme ça, comme un SDF si ce n’est qu’il avait de l’argent…


Et Kate qui monte un projet pour qu’Ulrich devienne pensionnaire ! … Non mais… Non. Mais ! … Non quoi !! ... La… La garce ! Voyant que le principal n’était pas emballé, et priant pour qu’Ulrich penche de mon côté, je me suis fait un plaisir d’intervenir en mettant sur le plateau mon appart, et le projet de colocation que j’avais. Il n’a pas fallut baratiner longtemps. Ulrich et moi étions d’accord et ravis, et Mr le Principal, vu qu’Ulrich était externe, ne pouvait que se réjouir et me « féliciter » de ma bonne idée.


« Tout est bien qui finit bien donc » avait-il clamé. Puis il nous avait « prié » de partir, et d’aller « manger, doucher et dodo ! » Demain est une rude journée soi-disant, bien que pour moi ce ne soit qu’une journée comme les autres…


Mais si j’ai bien appris un truc en un mois passé ici, c’est qu’on ne contredit pas Mr Miller. Sa fille a ce même trait de caractère d’ailleurs. Bref ! Il est assez autoritaire dans son genre, même si face à Stacy, il évoque simplement le « bon chien » qui « va chercher »… Ou plutôt, va acheter tout ce qu’elle veut, mais bon… Passons… Et revenons au présent.


Ulrich me suit à l’intérieur de la pièce qui me sert à la fois d’entrée et de début de salon. C’est un appart modeste. C’est bien connu, chez les Ishiyama, on ne roule pas sur l’or. Mais il me convient très bien. Et à voir le petit sourire sur les lèvres d’Ulrich, ç’a l’air de lui plaire aussi. Il n’y a pas longtemps, j’ai investi, avec Kate, dans l’achat d’un canapé-lit. J’ai ma chambre, mon lit et mon bordel, mais le canap’ sert juste exceptionnellement aux invités. Ce qui me permet de souffler un peu seule dans ma chambre quand les autres viennent dormir. Ça n’est arrivé que deux fois mais bon Dieu quel fouillis ! La guerre des tranchées dans mon salon… Bref, euhm…


Ulrich a donc deux choix en option ce soir, utiliser mon canapé-lit, ou dormir avec moi dans ma chambre. À vrai dire, on l’a légèrement évoqué sur le trajet, mais… On a préféré attendre… D’arriver… Et euh, de voir comment va évoluer la soirée… Déjà que j’étais rouge comme une pivoine à l’idée qu’il vienne chez moi - nous ! - … Et à l’envie irrépressible que j’avais - que j’ai toujours en passant - de ne pas le lâcher... Ça promet, je vous le dit… Ça va que j’ai un pyjama qui ressemble à quelque chose d’ailleurs… Merci Kat… Je soupire. Oublions Kate un moment, ça vaut mieux… Ulrich doit croire que c’est à cause de lui car il embraille direct sur ma remarque de tout à l’heure, et s’empresse de me rassurer en en faisant des masses.


« Non, non ! Ce n’est vraiment pas grave ! Je te jure ! Ne t’en fais pas, vraiment. Vraiment ! Ce n’est pas grave ! Tu sais, Kate… Elle… Kate s’en remettra bien... Et pis je… Euh… Elle savait parfaitement que c’était amical et… Et je… Enfin… Le plus important dans cette histoire c’est toi, non ? » Il rougit légèrement à la fin de sa phrase et a son petit sourire en coin qui me fait tellement craquer. Trop mignon !


Je souris aussi. Et essaye de calmer les pensées perverses qui commencent à envahir mon esprit ! Respire Yu’, respire… Je me détourne d’Ulrich - on ne sait jamais, ça peut aider - pour aller je ne sais où faire je ne sais quoi, puis, prise de je ne sais quelle envie déroutante, je vais volte face d’un coup et… M’arrête net, constatant à quel point Ulrich s’est rapproché de moi pendant ce quart de seconde. Il me semblait si loin avant que je me retourne… Et là il est si près… Oh merde…


Lui aussi ça le bloque. On se retrouve donc tous les deux face à face, le nez a une dizaine de centimètres même pas. Je ne sais pas ce qu’il avait en tête, mais là, on se retrouve tous les deux paralysé, autant le dire, comme des cons ! Je rougis deux fois plus de ce rapprochement tandis qu’il bégaie lamentablement en guise d’excuse.


« Excuse moi je… Enfin je… Je croyais que t’allais à la cuisine et… Fin, je voulais anticiper, histoire de voir si t’avais besoin d’aide ou… Enfin, bref… Désolé ! » Bredouille-t-il en se passant la main dans les cheveux.


Signe qui trahit sa soudaine nervosité. Pourquoi il est nerveux au juste ? Moi j’ai mes raisons mais lui est-ce que…. Rah ! En même temps, je n’avais pas, enfin si, mais je... Bref ! Je n’avais pas anticipé le fait qu’on puisse de retrouver si près si vite si… Seuls tous les deux dans mon appart et… Oh lala ! En attendant, il est si mignon que je suis à nouveau prise de… D’une envie de le bouffer ! Littéralement ! Et c’est la deuxième fois en même pas trente secondes… Mais je deviens dingue ! Enfin, ce n’est pas croyable Yumi ! Contrôle-toi, mais contrôle-toi !


[ ..... ]


J’ai du fermer les yeux, car je n’ai pas vu Ulrich - ni sa main à priori - s’approcher de mon visage. Et quand j’ouvre mes yeux - qui étaient fermés, effectivement - c’est un peu tard pour regretter… Enfin… Il n’y a rien à regretter mis à part le fait que… Bah… Le truc c’est que… Enfin je… J’ai attendu mais… Bah… Bah il ne s’est rien passé ! Je veux dire… Je… Pendant un temps, j’ai cru qu’il allait m’embrasser mais non ! On était près, et on me semblait prêts ! Depuis le temps que j’attends ça moi… Oh lala ! Quelle cruche, mais quelle cruche !! Ce n’est pas possible de se gourer à ce point ! …


Je referme les yeux. Et je pense, je suis sûre, que j’aurai mieux fait de ne jamais les ouvrir… Dieu que tu me tueras un jour, Ulrich… Enfin, peut-être, demain, plus tard… Peut-être que tu m’embrasseras Ulrich dis ? Non ? Cette pensée m’est impossible à exprimer à voix haute, aussi je me contente de la garder pour moi et d’espérer… Je devrais être à chaque fois obligée de le formuler à voix haute pour qu’il comprenne ? J’aurai mieux fait de le faire par moi-même… M’enfin, maintenant c’est trop tard… Après cette petite pause, je m’octrois un sourire blasé, puis me retourne en direction de la cuisine.


« T’inquiète pas ! » Je lui accorde un clin d’œil amical. « C’est rien. Tu sais, cette vieille Yumi qui débloque encore ! Je réfléchissais à un truc et puis… Voilà. Bref ! C’est à moi de m’excuser ! J’ai trop souvent la tête en l’air en ce moment… Désolée… » Je lâche d’un trait dans un souffle.


Ma voix est rauque, et je me racle la gorge pour l’éclaircir. Dans quel état je ne me mets pas moi, à cause de toi Ulrich ? Hein ? Mentir ! Non mais quelle honte ! En attendant, il ne faut pas qu’Ulrich se doute de quelque chose à mon sujet. Je crois que je mourrais de honte s’il venait à apprendre ce qui me passe par la tête. C’est pour ça que je ne le regarde pas dans les yeux depuis tout à l’heure.


Et, j’avoue avoir tourné le dos pour qu’il ne voie pas ma mine déçue. Qui devait être flagrante ! Manque de chance, ma voix me trahit quand même. Et Ulrich me connait trop bien pour ne pas comprendre qu’il y a un hic. Il passe immédiatement ses bras de part et d’autre de ma taille et calle sa tête dans mes cheveux. Je le sens inquiet, voir tendu presque. Il doit encore se demander ce qu’il a fait. Faite qu’il ne se mette pas dans le même état que moi à force de cogiter…


« Ça va ? » Murmure-t-il anxieusement en cherchant mon regard… Bingo ! J’ai vu juste… « Je… J’ai fait un truc qu’il ne fallait pas ? » Et double juste !


J’évite son regard et détourne les yeux, que je pose ailleurs, à savoir sur la fenêtre du bout de la cuisine. La situation devient gênante, il faut vite que je me - nous - sorte de là. Pare que c’est gênant pour les deux. J’essaie même, du coup, de me dégager doucement. Mais c’est dur. Je n’ai pas envie de le lâcher. Je n’ai pas non plus envie qu’il me lâche ! Mais !... Il ne faut pas qu’il pense qu’il peut m’avoir quand il veut avec ses caresses… Parce que ça ne marche pas comme ç… Bon, ok, faut pas se biler, quoi qu’il fasse, il pourra toujours arriver à me manipuler comme bon lui semble… Mais ça ne coute rien d’essayer de résister… Si ?


« Oui, oui, t’en fais pas ! Ça va ! » … Nul ! … J’ai répondu trop vite en plus ! Et même un gamin innocent mentirait mieux que moi… Et Ulrich le sait ! Donc, résultat, il en « abuse » pour insister…


« Yumi … » Oh non … Je n’aime pas ce ton. Trop doux, trop tendre, trop… Trop l’Ulrich de l’autre nuit ! Rah ! Il va me rendre folle… « Yu’ ? … » Merde ! … J’essaie une nouvelle fois de détourner la tête. Sans succès… Ulrich se plante face à moi, me bloque contre lui, et plante ses yeux dans les miens. J’suis foutue-euh, j’suis foutue-euh…


« Quoi ?! » Je m’efforce d’être agressive.


Du moins, de paraitre trop agressive. Ce mec me fait trop tourner la tête pour mon bien. D’ailleurs je crois qu’il me faut de l’oxygène là, j’étouffe. À cause de la proximité ou de je ne sais quoi, mais ce dont je suis sure, c’est que soit il m’embrasse tout de suite - je n’ai pas abandonné l’idée -, soit je me dégage dans la seconde. Je n’en peux plus…


« Pourquoi tu me mens Yumi ?… »


Oh oh ! Trouver une excuse, vite, vite… Il me regarde sérieusement... Il veut vraiment savoir ? … Tu veux vraiment avoir Ulrich ? T’es sûr ? J’ai tellement peur de ta réaction…


« Parce que je… »


Je m’arrête sur le mensonge que je m’apprêtais à formuler. Je sais qu’il m’a prise au piège. Et lui aussi le sait. Je crois aussi qu’il a compris que ce n’était « pas vraiment bien grave » mon problème. C’est pour ça qu’il me parait plus détendu qu’avant. Et ça doit être pour ça aussi qu’il s’autorise à me faire faire un demi-tour exprès…


Il me vire de sens donc, et on se retrouve de nouveau face à face. Les yeux dans les yeux. Les bouches trop près l’une de l’autre pour que ce soit sain pour ma petite tête. On se fait face pendant longtemps, puis je soupire. Un soupire las, qui trahit mon « mécontentement ». Car il ne se passera rien cette fois non plus à ce que je vois… Pas de baiser ! Et c’est trop pour mes nerfs ! Et j’ai décidé que je ne laisserais pas couler deux fois…


« Ça va aller… » Je lâche.


Puis comme - et c’est le cas - pour couper court à ses protestations naissantes, je lui colle un doux baiser en plein dans le mille… Il ne sera pas dit que je n’ai pas de cran moi ! Namého !





Voilà ! Ça c'est une fin correcte, non ?! Je veux un max de réactions avant le prochain chap, d'accord ?! Mr. Green


Bisous à tous !!


Léana.





EDIT : Cette fanfiction n'est en aucun cas laissée à l'abandon, et aucune des autres ne l'est d'ailleurs. J'ai bel et bien l'intention de la finir, même si l'histoire à quelque peu changé dans la version que j'ai en tête. J'écrirais la fin, et je la publierai, pour les lecteurs d'avant et ceux de maintenant.

Vous ne vous débarrasserez pas de moi de si tôt! Razz

Je tenais également à dire que tous vos commentaires me font chaud au coeur, vraiment. Je suis flattée que malgré le temps, mes fics continue d'être dépoussiérées de temps en temps et remontées comme ça. Chaque fois c'est un vrai bonheur.

Donc, merci à vous tous, et à bientôt pour la suite! Smile

_________________
Mes textes :

Les non-dits
Le temps d'une seconde
Un perce-neige
Saudade

« And when I'm not with you, I know that it's true, that I'd rather, be anywhere but here without you.. »


Dernière édition par Leana le Mer 12 Déc 2012 15:30; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Marineyumi23 MessagePosté le: Mar 05 Juil 2011 17:19   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 24 Juin 2011
Messages: 19
Localisation: Creuse
Re Coucou! Mr. Green
Derien tu sais, ce que je t'ai dis, je le pense vraiment!!
La suite est vraiment magnifique comme ta fic et je me demande vraiment comment tu fais pour que ce soit si beau à lire...
Enfin, continue somme sa Smile
Bisous,
Marineyumi23. =)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Amalia MessagePosté le: Mar 05 Juil 2011 17:29   Sujet du message: Répondre en citant  
 


Inscrit le: 23 Aoû 2010
Messages: 273
*Cour a la rescousse de Leana*

Me voilà! Amalia la justicière est toujours là!
Hein? Comment ça en retard? J'ten fouterais du retard moi! Nanmého!

Oui donc... Eh bien se chapitre de 17 PAGES WORD Et oui mesdames et messieurs, 17 PAGES WORD!- Sa fait mal au derche --"-Une suite tellement longue qu'elle ne pouvait pas la poster en entier!

J'ai légerement l'impression de vendre du poisson au marché -Il est bon mon poisson il est frais!-

Cette suite DE 17 PAGES WORD -Bon ok j'arrête- Est tout bonnement...Surprenante! Je ne m'attendais pas du tout aux réactions qu'ont eu les personnages! Surtout Kaytleen, je pensais qu'elle allait les laissés courir dans le champs fleur main dans la main -Chuis partie loin là- Et j'y croyais a la baston U&M! J'y croyais! Et puis bah non -Il a pas eu les couilles xP- Et puis eh, Je suis sûre qu'ils vont bien s'amusés Ulrich et Yumi dans l'appartement de Yumi, seuls, avec une table, a faire un partie d'échec bien entendu! Et puis eh, le bisou à la fin, C'EST TOUT MOGNOOOON!!!!

EDIT: A oui et puis eh, je l'ai vu ta dédicace... MAIS POURQUOI T'A FOUTU MON PUTAIN DE PRENOM?!
Dans les conquêtes d'Odd en plus! A vous de trouver laquelle je suis!

...

...

BORDEL!!!


Aaaah... Sa fait du bien xD

Et puis eh, j'aillais oublié, MERCHIIII

_________________

Fire and ice
Some say the world will end in fire
Some say, in ice
From what I've tasted of desire
I hold with those who favor fire
But if it had to perish twice
To say that for destruction ice
Is also great
And would suffice

La décision,

Retrouvez-moi sur mon blogounet où j'écris ici :3 : http://vaurienne.eklablog.com/


Dernière édition par Amalia le Mar 05 Juil 2011 20:34; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
DimIIy MessagePosté le: Mar 05 Juil 2011 20:00   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kongre]


Inscrit le: 23 Oct 2009
Messages: 1044
Localisation: Dans mon lit , en train de manger des kinder Bueno !
Hello !!!! *Réfléchie une minute*
BUT WTF ?!
Celui qui me diras que c'est trop court à de la m*rde dans les yeux ! Ou alors c'est un éternel insatisfait ou bien ...Bah c'est discutable quoi c'est vraie qu'on s'en lasse pas de ta fic ! Wink

J’espère que ton brevet s'est bien passé en tout cas (y'a pas de raison ^^) ! Et d'après ce qu'on m'a dis tout le monde a m*rder les math ;D
Sa me rappelle le bon vieux temps ça moi aussi ! * plonge dans ses souvenirs comme une vieille grand-mère* .......*revient à elle*
T'inquiète pas !! En seconde les Math vont revenir et plus en forme que jamais ! Mouahaha je peux te dire que le programme est trash quand même dans cette matière ! Bouah t'inquiète y'a pire !


Et c'est très en forme ( ou pas ) que je viens commenter ton texte Mr. Green
*ma conscience* : Il était temps U_u *
Moi : tu est cordialement invité à fermer ton clapet Smile

Alors déjà je dois te dire que je suis très mais alors très déçue !! ( pas par toi qu'on soit bien d'accords Mr. Green)

Kate m'a comment dis ...Dégoûtée ! Maintenant je la déteste ! MAIS j'ai envie de dire que sa réaction est compréhensive ! C'est vraie quoi de la part d'une fille aussi déternminé et à l'ego sur-dimensionnée fallait pas s'attendre à ce qu'elle lâche le morceau comme ça ! ( La preuve , y'a qu'a voir Sissi dans le DA ;p annn Sacrilège j'ai comparée Kate à Sissi ! =OO tant pis sa en sera un seulement si Kate revient dans le droit chemin namého ! )
En faite j'ai changée d'avis ne présente pas Kate à Odd ! Ellle ne le mérite pas dans ces cas là !

Rem bobinage de spoil ( Cf : Voir mon message précédent)

Kate rencontre Odd version 2 : ( ou sa aurait pu se passer autrement ...)

Spoiler



Bon en tout cas j’espère que tu va réellement la remettre dans le droit chemin celle là ! ( Sinon c'est pas grave vive le sadisme Twisted Evil )

En tout Ulrich et Yumi vont pouvoir roucouler tranquillement dans leur petit nid douillet ! ( En passant c'était bien trouver cette histoire de colocation quoi qu'un peu tirer par les cheveux ! Il me semble qu'a 16 ans on n'est pas le droit ! Mais bon on est dans une fic ;D)
Bref pour eux tout est bien qui fini bien !!
.....NON !!! Et le père d'Ulrich ! Il est où lui ?!
Je pensais qu'il allait lui mener la vie dure moi ! Je vois bien la scène

Spoiler


Bon aller cette fois faut vraiment que j'arrête !

Ce qui est bien avec ton style d'écriture , c'est qu'on a la pensée directe du personnage , cela nous donne l'impression que toi , derrière ton PC tu improvise ! Pas de métaphore , pas de langue de bois ! C'est directe quoi Mr. Green
C'est intéressant parce qu'on se sent proche des personnages , vraiment ! Mais ce qui est dommage , c'est que nous ( moi en tout cas) lecteurs on s'emmêle un peu les pinceau , et des fois on a des difficulté à comprendre ce que le personnage se dit !
Attention !
Même si on voit que c'est un peu confus dans la tête de Yumi par exemple , il faut quand même que sa reste compréhensible pour nous ! Wink
Bon ce n'est pas le cas dans tous le texte rassure toi ! Mais à certains passage c'est un peu dure ^^

Bon je crois que j'ai fais le tour ! Je suis vraiment désolé de ne pas t'avoir répondue à ton MP ...Mais mon PC me joue des tour , et j'ai du lire ton message mais j'ai du le zapper involontairement , du coup quand j'y ai repensée je me suis dis qu'il était un peu tard ...

Bisous Wink

_________________
http://imageshack.us/a/img521/7369/signaturedimiiy.png


Merci me98 !!

Texte by me : Disparition (2eme version de préférence )
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
mini Yu MessagePosté le: Mar 05 Juil 2011 23:21   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 10 Juin 2011
Messages: 64
Localisation: Hum ? Très loin, perdue sans doute...
Coucou, un problème de PC et j'ai pas pu etre presente pour ta sortie du chap'
MAGNIFIQUE c'est le mot. Je ne comprend pas tout et le comportement zarbi de la kate. Mais c'est bien partit pour the bataille opposant Ulrich et Manu.

Note: le chap est différent de la toute derniére suite:
"kate leur parle" et là "Yumi tombe dans les vappes"

Continue comme ça !

_________________
"Rien ne porte plus à confusion que l'évidence" Ciel.

London bridge is falling down, falling down, falling down
London bridge is falling down,
My fair Lady...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
k-ly MessagePosté le: Mer 06 Juil 2011 19:44   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 16 Avr 2011
Messages: 137
Localisation: Dans les bras de Willy-chou <3
Bien sûr que ça existe les compliments majusculées !! C'est comme l'Amour de Ulrich et Yumi avec A sauf que la c'est des compliments avec une majuscules aussi Wink

Et puis toi t'as unérais à mettre le "e" sinon ...

17 pages ... 17 pages ... 17 PAGES !!!! Comment t'as fait pour écrire 17 paaages !!!

Par contre c'est dommage que ça soit en tout pitit ...

Mais ça rentrais pas, elle te dis !

Je sais !! Mais c'est dommage. A ta place je pense que j'aurai fait l'inverse : mettre les réponce au commentaire en petit ainsi que l'espèce de citation -plutôt bien trouver d'ailleurs- et le texte en normal ... Quoi que ... peut-être que ça rentre pas non plus ... Bref peu importe !!
Il est bizzare ce chapitre ... Vachement bien je dit pas le contraire, mais bizzare ... On à l'impression - en tous cas moi- que le perso nous raconte l'histoire au fur et à mesure ... C'est simpa comme idée.

Kate aussi est bizzare ... La jalousie la fais ressembler à Sissi ... Un peu ...L'amitié entre Yumi et Kate vas en prendre un coup ...

En tous cas c'est trop mignon, Ulrich et Yumi dans l'appart' ... Je sens qu'il vas ce passer des trucs pas catholique ...
- Perverse moi ?? Non pas du tout Mr. Green

Bref un chapitre bien simpa !!! A quand la suite ????

_________________
On m'a offert un bout d'histoire où j'ai marché du côté chance.
http://img809.imageshack.us/img809/8757/banbt.gif
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
mini Yu MessagePosté le: Mer 01 Aoû 2012 21:26   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 10 Juin 2011
Messages: 64
Localisation: Hum ? Très loin, perdue sans doute...
En tout cas, j'ai hâte de lire la suite...
Je m'demande comment ça va continuer...en sucette X)
C'est vrai, il n'y à pas eu de match U&M mais ça ne serait tarder...hum ?
Mais, je me demandais, Ulrich, il est toujours élève à Kadic ?
'Fin si oui, ça veut dire qu'il n'ira pas au bahut de notre Yu'
Je vous dire, il l'attendra à la fin des cours ?
N'empêche ça ne serait pas mal comme ça il y aurait un petit "reglement de compte" entre Kate/Manu/Yumi et accessoirement les deux intello's...

Spoiler


En même temps je ne m'attends pas à une reaction violente de Manu'
Il fera juste des yeux abattut en murmurant pourquoi, Yu' ?
[size=9] zuut alors ! Pauvre chou, c'est ballot pour lui... Very Happy [/size ]

Aussi, Yumi appelle t-elle Stephane, Einstein ? Par rapport à son passé...avec Jerem' je pense qu'elle aurait gardée ce surnom pour Jerem' et qu'elle ne l'aurait pas utilisé pour Stef' ?!

Spoiler

Enfin, bref...
Moi j'ai hâte de lire la suite et pour tout dire, je ne m'attends pas à la voir rose ?...
Je veux dire part là qu'Yu' ne va pas avoir la vie facile avec Miss Dray et Manu' !!!


Au fait, à la page 1, il me semble que tu es laissée un EDIT (en orange, un long texte) disant que tu avais tout perdu à cause de ton ordi mais que tu avais imprimée tes texte savant ! Yataaaa !

Donc je voulais savoir s'il date de longtemps et si il concerne effectievement la suite de CTEA...

Merci Embarassed [/spoil]

_________________
"Rien ne porte plus à confusion que l'évidence" Ciel.

London bridge is falling down, falling down, falling down
London bridge is falling down,
My fair Lady...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
cathina MessagePosté le: Mer 12 Déc 2012 14:12   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 15 Fév 2010
Messages: 28
j'ai adorer

tu ma fait éclater de rire , vraiment des moment j'ai cru que j'allais pleurer

vraiment tu es doué

vivement la suite

la suite

bizzzzz
_________________
en attendant d'un faire un !!

*************
http://i61.servimg.com/u/f61/13/11/29/74/signul12.jpg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Leana MessagePosté le: Mer 12 Déc 2012 16:25   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 09 Aoû 2010
Messages: 185
Bonjour.

Je tiens quand même à laisser un petit message ici, premièrement pour remercier les membres qui ont pris le temps de commenter, et ensuite pour signifier que je suis toujours là, et que mes fics ne sont en rien abandonnées. Même si, quand je regarde les dates de mon dernier post, je me dis que ça ne doit pas être évident à deviner.

J'ai été absente du forum pour raison personnelle, du moins je ne tiens pas à l'exposer ici à la vue de tous, et ce n'est pas le topic approprié. Je m'en excuse donc néanmoins. C'est quand je relis les derniers commentaires que ça me peine le plus, je vous ai sacrément laissés en plan... Recevoir des compliments de votre part a été le plus beau des cadeaux, merci. Je ne reviendrais pas en détails dessus, j'espère que - si vous êtes encore là -, vous m'en excuserez aussi...

Je posterai la suite dès que je peux, dès qu’elle sera prête en fait. CTEA n’a pas été a priorité ces derniers temps, même si c’était avant ma préférée. Je me suis cependant promis de la terminer, alors je le ferais.

J’ai mis un petit édit à mon dernier message, qui complète celui là.

Je remercie encore une fois tous les membres qui m’avaient laissé des commentaires à l’époque, ils me font toujours sourire que je les relis.

Marineyumi23 -> MP Razz

Amalia -> Tu réapparais quand tu veux hein :/ Merci pour le commentaire, et de rien pour la dédicace. Et puis tu sais, à la base Kate devait être comme ça. Mais après réflexion, bah dans cette fic je me défoulerai sur elle. Fin, elle sera un obstacle, et pas une aide Smile Et la baston, hum… Plus tard. Et la partie d’échecs, hum.. Pareil ! Mr. Green

DimIIy -> ça c’est un commentaire ! :O Merci pour les compliments. Mon brevet ? Oula que ça parait vieux ! Pour info, bah, mention Bien ^^ Et oui les maths, j’ai foiré ça. Et non, la seconde c’était impec. - fin, 8 de moyenne quoi x) - Mais là, maintenant cette année, bah j’en ai plus DU TOUT ! Et ouais, j’aime bien foutre la rage à ceux qui comme moi haïsse les maths Wink
Déçue par Kate ? Bah… Ouais. Je me suis dit que si elle cédait si facilement c’était… Pas digne de CTEA mais plus de La demande. Alors bon, j’ai ajouté quelques ingrédients et.. Bah ça a donné ça. Kate/Odd.. Hum.. Bah, mouais.. Je verrais, c’est non décidé, avec le recul j’ai revu toute la fic.
Oh que tes spoils me manquent ! J’ai adoré les relire, j’ai rigolé toute seule comme une conne.
A l’appart… Boh.. Ouais. Yumi est responsable et.. Et puis voilà, c’est ma fic comme t’as dit, je fais comme je veux Mr. Green
Et le père d’Ulrich ! Oh ton spoil, génial celui là aussi ! Je verrais, c’est à retenir Smile
Oui bah justement, maintenant j’ai plus de mal. Avant j’étais plus simple… Fin, plus compliqué.. Fin, différente. Mais si t’aimes bien tant mieux ! Sinon bah je sais que c’est confus, pour ça que c’est en cours de réécriture. J’espère que ce sera mieux après.

MiniYu -> Ça aussi c’est un long message, merci. Ulrich, Kadic ? Euh.. Je ne crois pas. Je ne sais plus trop. Je relirais, et préciserais. ^^ ‘' Sympa tes spoils aussi Smile Euhm, Manu est pas super super passif non plus.. Ça dépend. Pour cette fic, on verra. Si ça se trouve, là il sera triste, dans l’autre un chieur, et l’inverse pour Kate ? Ça reste à voir.
Non non c’est pas confus. C’est vrai que c’est maladroit de ma part, mais oui, c’était pour faire une sorte de rapprochement avec Jérémie. Elle les identifiait à ses anciens amis. C’est pour ça qu’elle était attachée à eux - entre autres -. Oui voilà, c’est le principe de cette fic, me compliquer la vie, et la compliquer pour les persos.
Oh non, cet édit date ! Mais il n’empêche qu’il pourrait me servir d’excuse valable et… Non, bon. Ça sert à rien de vous leurrer, CTEA n’est pas vraiment ma priorité. Enfin, plus trop. Mais je la finirai. Ça, c’est promis Smile

k-ly -> Merci pour ton commentaire. Puis, 17 pages bah… Je ne sais pas, ça ne me paraissait pas si pharamineux à l’époque. J’ai amélioré la police au passage Wink Oui, mais c’est ça. L’histoire est au présent, elle se passe au fur et à mesure que je l’écris. Ça rejoint l’idée d’improvisation.
Ce n’est pas Kate la Sissi, c’est plus Stacy, qui pareil, est littéralement le double de la petite Delmas. J’ai vraiment fait en sorte que ce collège-lycée soit la copie conforme quasi-exacte de Kadic - pourquoi ne pas l’avoir fait à Kadic ? Bonne question ! -.
Et pour ce qu’il se passera dans l’appart, ahahahah.. Ahem. À voir. :3

Cathina -> merci pour le remontage de topic, tu m’as fait commenter tout du coup - fin, je ne suis pas sure encore que ce soit une bonne chose x) -. Je suis contente d’avoir pu te faire ressentir plusieurs émotions, c’était vraiment le but.



Je tiens également à remercier tous ceux qui m’ont laissé des commentaires sur La demande, récemment ou non. Je les remercierai en temps voulu à un endroit plus approprié, c’est promis, et la seule raison qui m’en "empêche" c’est le soucis de ne pas faire un vieux remontage de topic. Ce n'est pas le but. Je le ferais le jour où je posterai l’épilogue de La demande ^^ Ce qui ne saurait tarder je l’espère.

Ce message était juste destiné à prévenir que les suites sont en cours d'écriture, pour une durée indéterminée.

Bref, sur ce, merci à tous, à la prochaine, et… Vive CLE Smile
_________________
Mes textes :

Les non-dits
Le temps d'une seconde
Un perce-neige
Saudade

« And when I'm not with you, I know that it's true, that I'd rather, be anywhere but here without you.. »
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
PILLOWPET MessagePosté le: Jeu 13 Déc 2012 23:26   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 10 Oct 2012
Messages: 72
Localisation: Vous ne saurez jamais! (Marly le roi si ça intéresse quelqu'un)
Cette fanfiction est tout simplement énorme:
Les sentiments sont décrits avec une précision incroyable surtout grâce au point de vue interne, on s'y croirait vraiment.
Le changement de point de vue à chaque fois est très utile, car je trouve que cela concrétise le récit.
Un grand BRAVO et bonne chance pour la suite

_________________
Longue vie à Code Lyoko et surtout à Odd et Aelita.

Portal 2 <3:
Wheatley:-Ne vous en faites pas je vous assure à 100% que c'est le bon chemin!!!... Ah tiens, c'est pas par là!

Still Alive meilleure chanson de tous les temps http://www.youtube.com/watch?v=Y6ljFaKRTrIp
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
MisukietItchigo MessagePosté le: Ven 28 Déc 2012 14:27   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 27 Déc 2012
Messages: 3
C'est vraiment bien Bravo!! J'ai relut cette fic une bonne centaine de fois et j'aime toujours autant!Vivement la suite
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 5 sur 5
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.1028s (PHP: 67% - SQL: 33%) - Requêtes SQL effectuées : 20