CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[IFSCL] IFSCL - Bande annonce fangame 4.0.X
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Site] Reboot VS Code Lyoko : le dossier
[IFSCL] Le retour des voix officielles!
[Site] Un nouveau dossier : Le français...
[Site] Un nouveau fanprojet : RTTP Podcast
[IFSCL] IFSCL, Bande annonce du 9e anniv...
[IFSCL] Sortie du jeu IFSCL 38X!
[Créations] Code Lyokô sort du grenier
[IFSCL] Trailer IFSCL, Fin du cycle 36X!
 
 Derniers topics  
[Jeu Vidéo Lyoko] IFSCL 40X!
[Projet] Forum Séries TV et DA (dont ...
[One-Shot] Amaterasu
[Fanfic] Code Alpha 2.0 - Rainy Days ...
Source (extrêmement hypothétique) d'i...
Discord pour le forum + animation ?
Anciens : Réveillez-vous ! La bulle d...
[Fanfic] Les Perles du Neith [Terminée]
Les origines de vos pseudos
[Fanfic] Overpowered [Terminée]
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] Et si la menace était humaine ?

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 1 sur 24

Aller à la page : 1, 2, 3 ... 22, 23, 24  Suivante





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Men_Chiu MessagePosté le: Mer 24 Sep 2008 10:43   Sujet du message: [Fanfic] Et si la menace était humaine ? Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 24 Sep 2008
Messages: 197
Localisation: Par là ? Ou par là ? Je sais plus...
Bonjour à tous mes collègues Lyoko-fans !

Voilà, j'écris beaucoup d'histoire à mes heures perdues, et après avoir vu la saison 4, une question m'a hanté : "Y aura-t-il une saison 5 ?"

Je me suis finalement lancé dans ma philosophie de l'écriture et me voilà donc avec une Fanfic de 95 pages, et loin d'être terminée !!

L'ayant déjà lu à tous les fans que je connaissais dans la vie, ils m'ont tous proposé de la mettre sur Internet pour recueillir de multiples avis sur cette fiction (que je trouve personellement loin d'être parfaite, évidemment, comme tout le monde. la fic' parfaite serait celle de la véritable saison 5 !). Tout ça pour demander si une fiction qui fait 95 pages, pour le moment, est la bienvenue sur le site ou le forum, sachant qu'elle n'est pas terminée, et que lire 95 pages, c'est long pour une fiction.

Voilà. Je vous remercie d'avance pour vos réponses.

@+


Dernière édition par Men_Chiu le Dim 05 Oct 2008 13:36; édité 3 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
 
Xen MessagePosté le: Mer 24 Sep 2008 10:48   Sujet du message: Répondre en citant  
Died Doctor


Inscrit le: 23 Nov 2007
Messages: 1952
    Il n'y à aucun problème à ce que tu postes ta FanFiction ici et même sur le site Wink .

    C'est fait pour Razz

    95 pages ? ne t'inquiètes pas, on a tous vus plus long ici Mr. Green

    Tu peux désormais mettre tes écrits ici, édites le titre de ton topic Wink
    Bon writing ! ( Et sache que la plupart des fictions écrites ici, ne sont jamais finies Wink ) Razz

    Tu es nouveau sur le forum à ce que je vois et je te souhaite la bienvenue Wink

    Tu n'as pas pris le temps de te présenter ce qui est regrettable pour toi ! C'est bien mieux de se présenter par rapport aux autres, tu te feras d'ailleurs sûrement plus d'amis dans la communauté LyokoFan avec une belle présentation de toi Wink
    Va sans plus attendre te présenter dans le sujet de présentation des nouveaux membres (clique ici pour y accéder), Merci !

    Bonne journée sur le Forum ! Wink
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Cyclope MessagePosté le: Mer 24 Sep 2008 12:35   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kolosse]


Inscrit le: 18 Fév 2006
Messages: 3832
Localisation: A Tokyo, dans le dojo de Steven Seagal
C'est à toi de choisir Men_Chiu pour ce qui est de placer ta FanFic d'un contenu de 95 pages, si tu y as pris du plaisir à la faire alors ça veut dire qu'elle nous plairas.

Mais il faut que tu fasses ce qui te semble juste, si tu hésites encore, demande à d'autre lyokofan (si tu en as plein dans tes contacts et à qui tu as sans doute parlé de ta FanFic ou montré des dialogues) et ainsi tu sauras faire le bon choix.

Etant donné que tu es nouveau membre sur le forum, sois le bienvenu parmi nous.
_________________
http://i39.servimg.com/u/f39/11/73/16/89/signat10.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
 
Kerian MessagePosté le: Mer 24 Sep 2008 12:44   Sujet du message: Répondre en citant  
Déchiqueteur de Fics


Inscrit le: 01 Aoû 2008
Messages: 1713
95 pages postées en une seule fois ?! Rolling Eyes


Diantre !!


Mais sais-tu que cela fais 95 fois plus de chance de trouver des fautes ?


Vas-y postes, vas-y..... Je me ferais un plaisir de la lire (et bien plus évidemment... niark Twisted Evil ).


Citation:
"si tu y as pris du plaisir à la faire alors ça veut dire qu'elle nous plairas. "


Ouais enfin ça ça reste à voir.... Daxterminator a peut-être pris du plaisir à écrire sa fic et pourtant c'est largement en dessous du minimum vital.



Citation:
Bon writing ! ( Et sache que la plupart des fictions écrites ici, ne sont jamais finies )


Ca, normal, quand je donne mon avis à un auteur sur sa fan-fic... je sais pas pourquoi mais ils sont tout à coup moins motivés... niark ! Twisted Evil




Bref, ouaileuhkaumeuh parmi nous, et n'oublie pas ta petite présentation sinon noter cher Xen va en faire une syncope.
_________________
http://img15.hostingpics.net/pics/475215newlook.png


"La sévérité prévient plus de fautes qu'elle n'en réprime." - Napoléon Bonaparte

"L’élévation d’un homme au-dessus des autres ne se justifie que s’il apporte à la tâche commune l’impulsion et la garantie du caractère." - Charles de Gaulle
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Men_Chiu MessagePosté le: Mer 24 Sep 2008 13:46   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 24 Sep 2008
Messages: 197
Localisation: Par là ? Ou par là ? Je sais plus...
D'accord, merci de m'avoir dit tout ça.

Désolé de ne pas m'être présenté plus tôt, un petit trou de mémoire sur le coup...

Je tiens juste à préciser que le début de la fic a été refait, donc, si vous notez des incohérences, faîtes-moi signe.

Je posterai le premier épisode plus tard dans la journée ( il fait 22 pages, si mes souvenirs sont bons] ^^ )

@+...

Plus tard, dans la journée :

Me revoilà !

Voilà, alors vous noterez l'apparition de deux personnages, Tobias et Asaki, dont les détails seront fournis plus tard après leurs apparitions ( sûrement dans l'épisode 5 ). J'ai essayé de garder les états d'esprit de chacun. Voilà les deux premiers chapitres de la énième Fanfic d'une saison 5.

Episode 1, premier chapitre : Premier jour

La blague d'Odd ne fit rire personne, à part lui.

- Bah quoi ! Vous avez oublié votre sens de l'humour en vacances ?
- Non, répliqua Ulrich. Non, mais moi je crois que c'est toi qu'à du l'oublier...
- Hein ?...

La sonnerie retentit.

- C'est cool de commencer par une heure de rien, le lundi matin ! Allez, à plus Yumi !

Elle lui décocha un regard noir, et finit par rejoindre son cours. Sissi passa à côté d'eux.

- Salut, la bande de ringards ! Vous allez bien ?
- Impec' ! Et toi ? lança Odd.
- Ce n'est pas à toi que je parlais, blondinet ! Je parlais à Monsieur et Madame Einstein.
- Et pourquoi tu t'intéresses à nous ?
- Je m'inquiétai. En fait, je me demandai si vos super cerveaux avaient réussi à se reposer pendant les vacances.
- Sûr, fit Aelita. C'est clair que le tien, il doit être très zen !

La blague de la jeune fille fut suivie par une pluie de rire.

- Rigolez autant que vous le pouvez, bande de minables ! On verra bien qui rira le dernier !
- Ça, je demande à voir ! répliqua Odd.

Sissi esquissa un sourire.

- Ne t'inquiète pas, très cher Odd. J'ai tout un tas de sales coups pour toi. Et crois-moi, tu vas en baver, hi hi !

La fille du proviseur se retourna et s'en alla.

- Quand je pense que le premier jour de ta scolarisation ici, tu la trouvais mignonne, Odd ! dit Ulrich.
- Oh ! Ça va, c'est du passé ! J'la connaissais pas, à l'époque. Maintenant, c'est autre chose.

Les quatre amis continuèrent de discuter tranquillement, jusqu'à ce que Jim, le cher, très cher professeur de sport, débarque.

- Della Robbia ! Chez le proviseur !

Le blondinet regarda ses amis et dit :

- Pourquoi ? Qu'est-ce que j'ai fait de mal ?
- Ça, c'est pas moi qui vais te le dire ! Allez, on se dépêche !

Odd se leva et jeta un dernier coup d'oeil à ses amis. Arrivé chez le proviseur, Jim le laissa et partit.

- Entrez ! Ah, Odd Della Robbia ! Je vois que Jim à réussi à vous trouver !

Le jeune garçon ne répondit rien.

- Connaissez-vous le règlement intérieur du collège Kadic, Odd ?
- Bien sûr, M'sieur. Pourquoi cette question ?
- Vous pouvez me rappeler ce qui se trouve à la page 3 ?
- Euh... bah, non... admit-il.
- Lisez-le alors.

Odd ouvrit son sac et prit son carnet, où était écrit le règlement.

- Page 3... Voyons voir...

Il ouvrit des yeux gros comme des balles de tennis quand il vit les mots « animal de compagnie interdit »

- Vous voyez de quoi je parle, maintenant ?

Odd regarda par la fenêtre et vit qu'Ulrich et Jérémy écoutaient la conversation.

- Bah, en fait... C'est une longue histoire.
- J'ai tout mon temps.

Odd soupira, tout en cherchant une bonne excuse.

- Voilà : avec mes amis, on cherchait des composants pour la compétition de robots, l'année dernière, dans l'usine désaffectée.

Jérémy entendit qu'Odd parlait de l'usine et chuchota :

- Non ! C'est pas vrai ! Fais pas ça, Odd !
- Et en fait, on a trouvé un ordinateur super puissant ! Et à côté, il y avait Kiwi, mon chien ! Je pouvais pas le laisser là, alors je l'ai ramené avec moi, après qu'on ait démonter cet ordinateur pour récupérer toutes les pièces.

Le proviseur posa ses mains sur la table en soupirant.

-Je vois... Vous avez un sérieux problème, Odd. Et même deux ! Le premier est que les animaux sont effectivement interdits. Le deuxième est que je voulais vous parlez des horaires de l'internat que vous avez du mal à respecter. Mais bon...

Odd baissa la tête.

-Je voulais juste vous rappeler ces horaires, mais comme vous venez de me signaler la présence d'un chien dans l'établissement, je me vois obligé de vous sanctionner.

Ulrich se laissa tomber par-terre et éclata de rire, et Jérémy se joint à lui après avoir entendu le montant d'heures de retenue.


Deuxième chapitre : Un cours de sport comme les autres

Lorsque Jérémy, Aelita et Ulrich rejoignirent leur pauvre ami, il sortait à peine du bureau du proviseur.

- Et voilà ! Delmas m'a gracieusement offert quatre heures de colle à la bibli' ce week-end ! Rien de mieux pour bien commencer l'année !
- Mais si tu n'avais pas parler de Kiwi, tu n'en serais pas là !
- Bah, j'ai cru qu'il parlait du paragraphe sur les animaux de compagnie...
- Et pourquoi tu as parler du Super-calculateur ? demanda Aelita.
- Parce que... je sais pas... Un truc bizarre... Sur le coup, j'avais envie de le rallumer !
- Hou là, non ! fit Ulrich. Sincèrement, je pense pas que ce soit une bonne idée. Imagine, Odd : quelqu'un nous suit et fouille le Super-calculateur. Il trouve tout ce qu'on a fait durant deux ans et nous dénonce à la police. Ou pire encore, imagine que le programme multi-agent de Jérémy soit devenu comme XANA ! Là, ça serait la cata'...
- Aucun souci ! lança Jérémy. Avant d'éteindre le Super-calculateur, j'ai supprimé le programme, puisqu'il ne servait plus à rien. Donc, aucun souci ! Le Super-calculateur peut être rallumé sans problème ! Enfin, en toute logique...
- C'est bien ce que je me disais, dit Ulrich pour lui-même. Mais on était d'accord sur un point : le Super-calculateur est beaucoup trop dangereux pour être rallumé. Je vote contre.
- Contre quoi ? demanda Odd.
- Contre le fait de rallumer cette machine de malheur.
- Et bah moi, je suis pour ! Le fun qu'on avait là-bas me manque de trop !
- Aelita ?
- Je n'en sais rien. Tu es sûr que c'est sans danger, Jérémy ?
- Absolument, enfin... je vois pas pourquoi XANA ne serait pas mort, ou pourquoi mon programme n'aurait pas été supprimé.
- Alors je suis pour...
- Quoi ? s'exclama Ulrich. Mais, Aelita, tu étais la première à vouloir éteindre cet ordinateur !
- Je sais bien... Mais on pourrait en faire un jeu !
- Coucou tout le monde ! lança Yumi, derrière eux.
- Yumi, aide-moi ! Odd et Aelita veulent rallumé le Super-calculateur !
- Pardon ? Mais vous êtes pas bien ?
- Si ! Mais imagine : on pourrait en faire un grand jeu ! Jérémy pourrait virtualiser des monstres, et on pourrait organiser des niveaux sur chacun des Territoires, des batailles dans le Réseau, ou plein d'autres trucs encore !
- Y a seulement un petit problème, Aelita... intervint Yumi. Même si on rallumait le Super-calculateur, je te rappelle que Jérémy ne sait pas virtualiser de monstre et je te rappelle aussi que le Skid a été détruit !
- Merci Yumi...
- Cependant... Ce n'est pas une mauvaise idée...
- Yumi ! Tu ne vas pas me dire que tu veux aussi rallumer le Super-calculateur !
-Eh bien...
- Ça va, j'ai compris ! Puisque tout le monde semble contre moi, je...
- Della Robbia ! Stern ! Belpois ! Stones ! Et Ishiyama ! En voilà une belle brochette ! Qu'est-ce que vous faîtes là ? Y en a quatre d'entre vous qui devrait être en cours de sport !
- Ah, M'sieur Moralès ! lança Odd. Bah justement, on allait arriver...
- Sauf que ça fait un quart d'heure que le cours a commencé...
- Un quart d'heure ! fit Yumi. Faut que je file, j'ai italien ! À plus !

Les quatre autres se rendirent au gymnase sans discuter et rejoignirent leur classe sur le stade.

- Bien, maintenant que la classe est au complet, on va pouvoir commencer. Aujourd'hui, on va faire de la course à pied. Mais avant, vous allez me faire cinq tours de piste pour vous échauffer ! Et que ça saute !

Tous se levèrent en chuchotant leur mécontentement et se lancèrent à l'attaque de cinq tours de piste. Lorsqu'ils eurent terminé, le professeur de sport leur dit :

- Bien ! Alors je vais me poster là-bas avec mon chronomètre et je vais vous appeler par trois. Vous me ferez un tour de piste le plus vite possible ! C'est bien compris ?
- Oui, Monsieur Moralès, répondirent tous les élèves d'une même voix.
- On commence ! Pujol, Xao et Gaillard ! C'est parti !

Les trois garçons se mirent en position et attendirent le signal de départ.

- Je rappelle que c'est quand je dis « partez ! » qu'il faut partir, pas quand je dis autre chose ! Enfin, vous savez tous comment on procède, alors... À vos marques... Prêt... Partez !


Les trois élèves se mirent en route pour un tour de piste. Pendant ce temps, Ulrich demanda :

- Odd. Pourquoi tu veux absolument rallumer le Super-calculateur ? Tu sais très bien que c'est dangereux !
- Je sais, ça, c'est pas une nouvelle ! Mais imagine un peu : Einstein arrive à virtualiser des monstres comme les Blocks, les Kankrelats ou même le Kolosse ! Si on arrive à créer, sur les différents territoires des niveaux avec plus ou moins de monstres plus ou moins difficiles à tuer, une tour à désactiver, une personne à sauver de la Méduse... Et tout plein d'autres trucs ! Imagine ! ?a serait encore mieux que Babylon Ninja Fighter 3 !
- Mais Jérémy ne sait pas virtualiser les monstres de XANA ! Tu y as pensé ?
- Eh ben il va se dépêcher d'y arriver ! Et si il a besoin de nous pour aller chercher des données sur le réseau ou sur le Cinquième territoire...
- Tu marques un point... admit Ulrich en baissant les yeux sur ses chaussures. Mais je reste quand même sur ma première opinion : Lyoko est et restera à jamais un endroit dangereux.
- Je te le fais pas dire !

Julien Xao finit son tour, épuisé, après une minute et dix-sept secondes de course.

- Lamentable ! lança le professeur, sidéré. Bon, on va voir ce que Belpois a dans le ventre ! Jérémy, ici ! Et puis, Stern et Della Robbia, vous allez l'accompagner ! Stones ! Prépare-toi à emmener Jérémy à l'infirmerie !

La plaisanterie de Jim ne fit pas sourire Jérémy. Les trois amis se mirent en position et attendirent le signal de départ à leur tour :

- À vos marques... Prêt... Partez !

Les trois se mirent à courir, mais Jérémy fut rapidement mené par ses deux acolytes, mais, décidé à ne pas perdre la face devant son professeur, il continua la course sur sa lancée. Odd et Ulrich, loin devant Jérémy, étaient au coude à coude. Ils se regardèrent et Odd afficha une mine surprise :

- Ulrich ! Regarde Jérémy !

Ulrich s'arrêta et se retourna. Surpris de ne rien trouvé d'anormal, il se retourna vers Odd pour lui demander ce qu'il se passait, mais le vit toujours en train de courir, et entendit son rire s'élever dans les airs. Abasourdi par le tour que son ami venait de lui faire, il se plaqua une main sur le visage, et sentit un coup de vent à côté de lui. Quelques secondes plus tard, il retira sa main et reprit sa course. Lorsqu'il arriva, Jim lui fit remarquer :

- Eh bien, Stern, on est pas dans son assiette ? Même Belpois t'a battu ! Va falloir te remettre, parce que le tournoi de foot-ball va bientôt commencer.
- Oui, M'sieur. Ça va aller...

Il alla se rasseoir avec ses amis, et fut reçu par une pluie de rire.

- J't'ai bien eu ! lança Odd, avant de repartir à rire de plus belle.

Ulrich émit un grognement et s'assit entre Jérémy et son compagnon de chambre.

- N'empêche, je peux être fier de t'avoir battu à la course ! fit Jérémy, un sourire aux lèvres.

Le garçon ne répondit rien. Le reste du cours se passa sans embrouilles. Dans le vestiaire, Jérémy chuchota :

- Ulrich ! Odd ! On rallume le Super-calculateur samedi, dans l'après-midi.
- Mais moi, je peux pas ! Je suis consigné à la bibliothèque avec GI-Jim pendant quatre heures ! Et je ne veux pour rien au monde rater ce retour en force de Lyoko !
- Bon, alors on fera le mur samedi soir pour aller à l'usine, proposa Jérémy.
- Pas de problème, mais va falloir attendre la fin de mon entraînement de Pentchak-Silat.
- Très bien. Donc, on dit 22h au passage du gymnase. Ok ?
- Aucun soucis, Jérémy ! lança Odd.


L'histoire que j'ai écrit sort de mon imaginaire. Si il y a une ressemblance quelconque avec une autre, sachez que je n'ai rien copié, et vous m'en voyez désolé. Si il y a des zones d'ombre, des incohérences, des commentaires, faîtes-m'en part. Par contre, évitez les commentaires du style : "C dla merde, ta fic' !" ou même "tp dla bal !". J'ai une tolérance très limitée du langage SMS, et les coms Qui-servent-à-rien... eh, ben... servent à rien ^^ Si vous trouvez que la décision en ce qui concerne le Super-calculateur a été prise trop rapidement, dîtes-le moi aussi.
Ce ne sont que les deux premiers chapitres de l'épisode un, alors ne soyez pas déçus si la suite manque à l'appel. Je posterai deux chapitres plus tard, ou un autre jour ( sûrement demain ).

@+
_________________
http://img265.imageshack.us/img265/2468/sanstitre2pdu.png
L'art et la manière, ça s'apprend avec le temps...
Tout le monde le peut, il suffit de le vouloir...



Retour après trois ans d'absence, réalité ou fiction ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
 
splinter MessagePosté le: Mer 24 Sep 2008 16:22   Sujet du message: Répondre en citant  
[Kankrelat]


Inscrit le: 02 Sep 2008
Messages: 38
Localisation: Va savoir!!
Eh bien, tu n'allé pas gardé sa pour toi!!
Elle démarre très bien ta fanfic', j'accroche à fond. Very Happy Very Happy
Tu as lançé beaucoup d'éléments pour la suite de ton histoire, tu respectes les caractères des différents personnages, l'humour est au rendez vous!!
C'est très bien, j'attends la suite avec impatience!!!Wink
_________________
friendly strike 3, trop de la bombe!!!!!
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Katsuki MessagePosté le: Mer 24 Sep 2008 16:57   Sujet du message: Répondre en citant  
.: LyokoPuzzle Winner :.


Inscrit le: 09 Juil 2008
Messages: 793
rallumez pas le SC! Twisted Evil
désoler j'étais à fond dans l'histoire^^

alors alors, déja point de vue écriture: version roman, donc déja, sa c'est bien. J'ai pas vu de fautes d'orthographes, je dis pas qu'il n'y en a pas, je parle des des fautes qui genent vraiment à la lecture, et la, bah rien Very Happy

ensuite l'histoire: bah elle est bien développé, c'est pas un coup t'en est la, et apres t'as fais un bond énorme, c'est bien détaillé. Une bonne description qui va avec. J'aurais juste à te reprocher un petit truc, c'est peut être plus Yumi qui aurait été contre le fait de rallumer le SC, mais à part sa, les persos sont fidèles.

Bref, j'accroche vraiment à ta fic, et même si t'en ai déja à la 95ieme pages, continue comme sa pour la 96ieme^^
_________________
http://img517.imageshack.us/img517/671/signaturenh7ji5.png

http://img329.imageshack.us/img329/8164/sanstitre3pe9.gif
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Lyokotjr MessagePosté le: Mer 24 Sep 2008 16:59   Sujet du message: Répondre en citant  
Ensemble...


Inscrit le: 06 Juin 2008
Messages: 632
Localisation: Entre l'ordi et mes poèmes
Yeah ! Bon début de fiction, pas de dialogues "script" les chapitres pas trop couts (mais pas assez longs Smile ) Seul truc que je trouve moyen, 4 heures de colles, c'est déjà arrivé, alors je vois pas pourquoi ils sont pliés de rire.

alors voila, début de fiction (presque) parfait

_________________
http://img4.imageshack.us/img4/9167/commandedelyokotjr.jpg
Merci à Yumissia pour ce MAGNIFIQUE pack ! *ç*

Mes poèmes !

Donjon de Naheulbeuk =)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Men_Chiu MessagePosté le: Mer 24 Sep 2008 17:23   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 24 Sep 2008
Messages: 197
Localisation: Par là ? Ou par là ? Je sais plus...
Merci pour ces encouragements ! Ça me prouve qu'une chose : que y a pas que mes amis-fans qui apprécient mes histoires.

Pour me justifier par rapport aux remarques, je dirai tout simplement que j'écris toujours sous forme de roman, quelque soit l'histoire. Ensuite, pour les fautes, je suis très accroc à l'orthographe. Je ne peux pas supporter de voir plus de deux fautes d'orthographe sur une ligne ( et c'est pareil sur MSN, quand j'envoie des SMS, etc... )
Pour les heures de colle, je dirai que c'est parce que se faire remarqué dès le premier jour, c'est pas terrible... ( défaut de la réecriture, j'ai du oublié de préciser que ça se passait à la rentrée scolaire )
Pour les chapitres, il y en a qui sont plus courts, mais il y en a des plus longs. J'ai essayé de limiter les chapitres en fonction de ce qui se passe dans l'histoire. Faudra faire avec, sinon, moi, je me perd quand je réécris ^^
Et pour Yumi, à l'origine, elle était comme Ulrich, c'est à dire contre le fait de rallumer l'engin. Mais j'ai refait le premier chapitre, parce que ça collait pas avec la suite, et j'ai pas fait attention... ( shame on me Twisted Evil )

Je posterai la suite demain, et une fois par jour deux chapitres jusqu'à dimanche. Après, je ne posterai plus que le week-end ( raison ? pas là la semaine... )
_________________
http://img265.imageshack.us/img265/2468/sanstitre2pdu.png
L'art et la manière, ça s'apprend avec le temps...
Tout le monde le peut, il suffit de le vouloir...



Retour après trois ans d'absence, réalité ou fiction ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
 
Kerian MessagePosté le: Mer 24 Sep 2008 17:39   Sujet du message: Répondre en citant  
Déchiqueteur de Fics


Inscrit le: 01 Aoû 2008
Messages: 1713
Hahaha trop fort le coup du réglement !!!

Comme celui de la course à pied !! hahahaha


Franchement, je n'ai relevé aucune faute d'orthographe qui empêche la compréhension du texte.

Le contexte reste le même, les réactions sont fidèles aux personnages.

Tu intègres de l'humour dans ta fic, et le tout est très bien ficelé...

Que dire de plus, à part VIVEMENT LA SUITE !!


PS : Diantre, si les gens commencent à écrire aussi bien, je vais être au chômage moi !
Meuh non va ! Justement, ça va être plus marrant d'essayer de trouver des fautes, car là je vais avoir un adversaire de valeur ! Niark ! Twisted Evil
_________________
http://img15.hostingpics.net/pics/475215newlook.png


"La sévérité prévient plus de fautes qu'elle n'en réprime." - Napoléon Bonaparte

"L’élévation d’un homme au-dessus des autres ne se justifie que s’il apporte à la tâche commune l’impulsion et la garantie du caractère." - Charles de Gaulle
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Men_Chiu MessagePosté le: Mer 24 Sep 2008 21:04   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 24 Sep 2008
Messages: 197
Localisation: Par là ? Ou par là ? Je sais plus...
- Voilà deux nouveaux chapitres, où l'on rencontre un nouveau personnage !
- Mais chut ! Tu gâches tout le plaisir de la découverte ! Si tu racontes la suite, on pourra pas apprécier le mystère qui plane sur lui !
- Oups, c'est vrai ^^

Ah la la... Bon, la voilà :

Troisième chapitre : Asaki

Le samedi, Odd et Ulrich firent la grasse matinée, jusqu'à ce que quelqu'un entre en trombe dans la chambre :

- Della Robbia ! Allez, debout ! s'exclama Jim. Faut être en forme pour faire ses heures de retenue ! Et il faut commencer par un bon petit-déjeuner !

À ce mot, Odd se leva et, bien que fatigué, s'habilla et sortit de sa chambre. Ulrich avait mit sa tête sous son oreiller pour éviter la fanfare de leur surveillant.

- Et Stern, la grasse mat', c'est pour les feignasses ! Alors pense à ne pas te lever trop tard !

À moitié furieux et à moitié endormi, Ulrich poussa un grognement rauque pendant que Jim fermait la porte de la chambre, et il lança son oreiller à travers la chambre en étouffant un cri. Lorsqu'Ulrich descendit au réfectoire, un garçon attendait, appuyé sur le mur de la cantine. Lorsque l'inconnu aperçut Ulrich, il se détacha de son appui et se dirigea vers lui en lui tendant une main. Lorsqu'il fut à portée, Ulrich, d'abord perplexe, lui serra. Le garçon avait des traits fins, des yeux marron en amande, sûrement parce qu'il était d'origine asiatique. Sa peau n'était ni jaune ni blanche, mais plutôt bronzé. Il portait ses cheveux noirs court. Il était vêtu d'un débardeur noir et d'un pantalon noir, et portait une paire de sandalettes.

- Bonjour. Tu es Ulrich Stern ?
- Euh, bah... oui, c'est moi, répondit le garçon, stupéfait par l'assurance de l'inconnu devant quelqu'un qu'il ne connaissait pas.
- Je m'appelle Asaki. J'ai entendu parler d'un jeune garçon qui pratiquait du Pentchak-Silat ici. Alors, vu que ce sport n'est pas courant, j'ai immédiatement fait un saut ici. En attendant devant la cantine à l'heure de déjeuner, j'ai pensé que je tomberai directement sur celui que je voulais voir.
- Ouais, bon. C'est pour quoi ? demanda froidement Ulrich.

Asaki se montra surpris par le ton qu'avait adopté le jeune homme, mais ne se montra pas pour autant complètement désappointé. « Yumi m'avait bien dit qu'il serait de mauvais poil si il était réveillé avant 9h... » pensa le jeune japonais. Il continua :

- Voilà. Une compétition de Pentchak-Silat va être organisée bientôt, alors je suis venu te proposer de venir tester tes compétences.
- Une compèt' de Pentchak-Silat ?

Ulrich réfléchit pendant près d'une minute, mais Asaki ne se montra pas pressé. Finalement, il dit :

- Entre ! On va discuter, toi et moi.

Ulrich passa un bras sur ses épaules et l'entraîna à l'intérieur du réfectoire. Lorsque Jim, qui engloutissait un croissant devant Odd, vit le jeune japonais, il ne put s'empêcher de dire :

- Qui ch'est chelui là ?
- Il s'appelle Asaki. C'est un ami à moi qui m'a rendu visite.

Odd lui décocha un regard interrogateur, mais ce qui perturba le plus Ulrich fut le fait qu'Odd n'avait pas touché à son petit-déjeuner.

- Il n'est pas là pour mettre le bazar, M'sieur Jim ! Vous inquiétez pas, on va juste discuter.
- Y a intérêt ! Chinon, il va finir dehors ! Cha pache pour chette fois, Chtern, mais cha doit plus che reproduire. Ch'est bien clair ? demanda Jim, la bouche pleine de croissant.
- Pas de chouchis, M'sieur ! plaisanta Ulrich.

Les deux jeunes gens se dirigèrent vers une table libre et Ulrich demanda à Asaki de rester là le temps de prendre quelque chose à manger. Lorsqu'il revint, il demanda :

- Alors... Tu viens d'où ?
- Je suis japonais. Je viens de Kyoto.
- J'ai une amie qui vient du Japon.
- Ah... fit Asaki.
- Et cette compèt'... Comment t'es au courant ? Et y a un autre truc qui m'échappe... Comment t'as pu savoir que je faisais du Pentchak-Silat ?
- J'ai... j'ai mes sources, répondit l'autre, en détournant son regard.

Ulrich le dévisagea un moment.

- Croissant ? demanda t-il en lui tendant une pâtisserie.
- Merci... fit l'autre, en la prenant.
- Depuis combien de temps tu pratiques le Pentchak-Silat ?
- Depuis un moment déjà.
- Ça te dit un petit combat dans le gymnase ? proposa Ulrich, en esquissant un sourire.
- Pourquoi pas ?

Les deux jeunes finirent ce qu'il y avait sur le plateau et sortirent, sous l'oeil suspect d'Odd et de son compagnon de table, qui venait d'entamer le plateau du blondinet.


Quatrième chapitre : Un combat dans le gymnase

Asaki entra en premier dans le gymnase et Ulrich ferma la porte derrière lui.

- Attend-moi ici, je vais me changer.

Ulrich entra dans les vestiaires et ressortit quelques minutes plus tard, vêtu d'un débardeur et d'un pantalon noir. Mais, contrairement à Asaki, il ne portait pas de chaussures. Ils se placèrent au milieu de la salle et se saluèrent, puis se mirent en garde. Ulrich passa à l'attaque en premier. Il donna deux coups de poing avec son bras gauche, qu'Asaki esquiva, et bloqua un coup avec son autre bras. Avant qu'il puisse donner un nouvel assaut, le jeune japonais balança son pied vers l'avant. Ulrich l'attrapa au vol et le souleva haut au-dessus de sa tête, en faisant décollé Asaki. Espérant pouvoir le crocheter à son atterrissage, il s'accroupit. Mais Asaki, après une parfaite pirouette arrière, se réceptionna sur ses deux jambes. Ulrich, surpris, se redressa et dit :

- Pas mal ! Mais est-ce que tu peux esquiver ça ?

À peine eut-il fini sa phrase qu'il donna deux nouveaux coups de poing en direction de son adversaire. Voyant qu'il les avait paré, Ulrich enchaîna avec un coup de pied dirigé à la tête. À sa grande surprise, Asaki s'accrocha à son pied et, avec une grande agilité, mit son corps à la verticale sur le pied d'Ulrich, la tête en bas. Puis, avant que son adversaire baisse son pied, Asaki plia ses bras et plaça ses jambes tant bien que mal autour des hanches du jeune garçon et lâcha le pied. Sous le poids, Ulrich s'écroula par-terre, Asaki agenouillé sur son ventre et ses bras immobilisés par ceux du jeune japonais.

- J'ai gagné.

Ils se relevèrent et se saluèrent.

- Et je m'avoue vaincu. Je n'ai jamais participé à une compétition de Pentchak-Silat, alors ce serait un plaisir de venir. C'est quand ?
- Dans deux semaines, au dojo Marianna. Tu sais où c'est ?
- Ouais.
- D'accord, alors on se voit là-bas dans deux semaines. C'est à 15h.
- C'est payant ? demanda Ulrich.
- Pour participer, on demande juste une participation de 10€. Pas d'autorisation spéciale. Il te faudra juste ça, des affaires de sport et c'est tout. Bon, je dois filer. À plus, Ulrich !

Asaki sortit du gymnase sans plus de cérémonie.


J'en met un troisième, parce qu'ils sont pas longs, c'est deux-là !

Cinquième chapitre : Un anniversaire organisé

Ulrich resta au milieu du gymnase jusqu'à ce qu'Odd entre.

- Bah alors ? Il t'a fait quoi ?
- Rien du tout, répliqua Ulrich.
- Oh oh ! Il t'a battu au Pentsak-Chilat !
- Pentchak-Silat...

Odd sourit et proposa à Ulrich d'aller faire un tour chez Yumi. Le garçon se changea et ils sortirent du gymnase. Dans la rue, ils croisèrent Jérémy, qui tenait à la main un sac et un livre sur...

- De la musique électronique ? s'écria Odd, stupéfait.
- Chut... murmura Jérémy. C'est pour Aelita...
- Je croyais que tu ne voulais pas qu'elle s'intéresse à ça, fit Ulrich.
- Mais il n'y a que les idiots qui ne change pas d'avis. Et comme il y a plusieurs mois que XANA a été vaincu, alors j'ai pensé qu'elle aimerait se donner à fond sur ce qu'elle aime.
- Fais voir, lança Odd, en lui prenant le livre des mains. La musique électronique, d'hier à aujourd'hui... Bon choix, Einstein ! Et t'as quoi dans ton sac ?
- Des CD.
- Sur la musique électronique ? demanda Ulrich, avec un petit sourire.
- Bien sûr... Il y a tous les albums des Subdigitals, le dernier du groupe Flash Music et le dernier du groupe VW.
- Virtual World ? Ils ont sorti un nouvel album ? Trop bien, j'adore ce groupe !
- Mais c'est pas pour toi, Odd ! Alors lâche ça, compris ?
- Même pas drôle, le Jérémy...
- Et je peux savoir pourquoi tu n'y penses que maintenant ? questionna Ulrich.
- Parce que demain, c'est son anniversaire.
- Pardon ?
- Hein ?

Odd et Ulrich se regardèrent. Ils avaient complètement oublié.

- En voyant vos têtes, j'en déduis que vous aviez oublié...
- N'importe quoi, se défendit Odd. On allait rejoindre Yumi pour faire les boutiques !

Jérémy interrogea Ulrich du regard, et celui-ci approuva d'un hochement de tête.

- Bon. Alors dépêchez-vous. On fêtera ça avant de rallumé le Super-calculateur.
- Ok, Einstein. On y va !
- D'ailleurs, elle est où, Aelita ?
- Elle a reçu un coup de téléphone de Chris et elle est partie le rejoindre en ville, ce matin.
- Chris ? Le batteur des Subdigitals ?
- Oui, répondit Jérémy.
- Tant mieux. On aura donc aucune chance de la rencontrer par hasard.

Jérémy laissa Odd et Ulrich et se dirigea vers le collège Kadic. Les deux amis continuèrent leur route en discutant. Lorsqu'ils arrivèrent, Ulrich sonna. Ce fut le père de Yumi qui leur ouvrit.

- Oh ! Ulrich, Odd, on ne vous voit pas souvent chez nous. Entrez donc. Yumi ! Tu as de la visite !
- C'est rare que ce ne soit pas Hiroki qui m'ouvre la porte, lâcha Ulrich.
- Hiroki ? Il n'est pas là. D'ailleurs, je ne sais même pas où il est...
- J'ai ma petite idée, chuchota Odd.
- Je crois bien que j'ai la même...
- Odd ? Ulrich ? Mais qu'est-ce que vous faîtes là ? demanda Yumi, qui venait d'arriver.
- On est passé te prendre pour aller faire les boutiques pour l'anniversaire d'Aelita, avoua Odd.
- L'anniversaire d'Aelita ? J'avais complètement oublié... Bon, p'pa, je te laisse. À plus !
- Tu rentreras vers quelle heure ?
- Je rentre pour manger et je repars dans la soirée. Je sais que tu n'aimes pas que je sorte le soir, mais je viens de me rappeler qu'on avait organisé une petite fête ce soir. Je reviendrais vers 23h.
- Bon... d'accord.
- Super ! Merci, p'pa ! Allez, à tout à l'heure !


Tellement pas longs que je vais en mettre un quatrième !

Sixième chapitre : Un atelier hors du commun

Les trois amis marchèrent dans la rue.

- J'avais oublié que c'était l'anniversaire d'Aelita, fit Yumi. Heureusement que vous y avez pensé.
- Bah, en fait, c'est qu'on a croisé Jérémy dans la rue, avec des trucs qui ne lui correspondent pas du tout. Des trucs du style CD de musique électronique et un livre sur l'histoire de cette musique.

Yumi ria en entendant cela, puis elle jeta un coup d'oeil sur Ulrich, comme si elle voulait s'assurer de quelque chose, mais il ne remarqua pas cette inspection.

- Bon. Voyons ce qui pourrait lui faire plaisir, à notre petite Princesse, lança Odd en voyant les dizaines de boutiques qui s'offraient à lui. Si Einstein l'avait pas déjà fait, je lui aurais acheté tous les CD des Subdigitals et de VW !
- Ils ont sorti un nouvel album, expliqua Ulrich.
- Ah, d'accord...

Ils marchèrent dans la rue en cherchant un magasin qui pourrait vendre quelque chose d'intéressant. Mais rien ne leur convenait.

- On est maudit ! s'écria Odd. On trouvera jamais rien !
- Ne soit pas si pessimiste, Odd, fit Yumi. On va bien trouver quelque chose.
- Parce que si on refait la rue dans l'autre sens, on va croiser de nouvelles boutiques, peut-être ? lança t-il, avec une pointe d'ironie.

Yumi ne répondit pas. Odd chercha autour de lui et son regard se posa sur un atelier pour les enfants. Sur une pancarte, il y avait écrit "Atelier dessin ! Venez faire un portrait de vous ou de vos amis !" Odd finit par se décider et se dirigea vers cet atelier. Là, un homme grand aux cheveux blonds le questionna :

- Bonjour, jeune homme ! Je peux faire quelque chose pour vous ?
- Bonjour. Voilà, je vais vous exposer mon problème. Je cherche depuis quelques jours un dessinateur capable de réaliser un portrait d'une amie à moi. Mais j'ai rien trouvé. Alors, je sais plus quoi faire. Vous pouvez m'aider ?
- Bien sûr ! Enfin moi, non, mais mon associé, là-bas, pourra sûrement le faire. Allez le voir.
- Merci M'sieur.

Ulrich et Yumi échangèrent un regard et suivirent Odd.

- Bonjour Monsieur. Voilà, je voudrais faire un portrait pour une amie, mais je ne trouve pas mon bonheur. Vous pouvez m'aider ?
- Bien entendu. Il suffit de me dire à quoi ressemble votre amie, et je la dessinerai.
- Vous savez faire ça ? s'égaya Odd.
- Bien sûr.
- Alors elle a des cheveux roses et des yeux verts et...
- Des cheveux roses ?

Odd, interrompu, lança un regard à ses deux amis, puis se retourna vers le dessinateur.

- Vous la connaissez ?
- J'ai vu passez une fille avec des cheveux roses avec Chris et Ben, des Subdigitals. Ils allaient par là-bas.
- C'est elle ! Vous pouvez la dessiner ?
- Bien... elle était loin, mais je devrai y arriver. Laissez-moi votre nom et repassez dans une heure, je devrai avoir fini.
- Oh merci M'sieur, vous me sauvez la mise !

L'homme sourit en fermant les yeux.

- On vous devra combien ?
- Oh ! Ça dépend du format du tableau. Petit, moyen ou grand.
- Faîtes un moyen.
- Alors ça fera 2€ pour assurer le renouvellement de mes outils de travail. Et, si mon travail vous plaira, il coûtera 13€ supplémentaires.
- Très bien. Alors on reviendra dans une heure. Au revoir, Monsieur.

Odd se retourna et prit Ulrich et Yumi par les bras et les entraîna plus loin.

- Bon, on va faire quoi pendant une heure ? demanda Odd.
- On cherche autre chose, au cas où son dessin soit...
- Eh oh ! Il sera pas nul ! J'ai l'oeil pour reconnaître les bons dessinateurs.
- Pour une fois, je suis d'accord avec lui, fit Yumi. Si il y a bien une matière où il ne frôle pas le zéro absolu, c'est le dessin !

Odd sourit, avant de comprendre que ce n'était pas un compliment.

- On pourrait aller faire un tour dans un magasin de musique pour qu'Odd s'achète le dernier Virtual World, proposa Ulrich.
- Ouais ! Bonne idée, Ulrich ! Y en a là-dedans ! Yumi... Tu devrais sortir avec lui !

Odd s'enfuit en riant, pendant que Ulrich et Yumi restaient plantés comme des poteaux en rougissant.

- Entre nous, c'est bien... commença Ulrich, mais Yumi marcha droit devant elle, pour rejoindre Odd qui s'affairait déjà devant un grand bac plein de CD.


Je m'arrête là ! Sinon, va falloir que je passe mes journées à écrire, vu la vitesse à laquelle je poste mes chapitres !
Comme avant, postez, commentez, faîtes des remarques...
La suite, demain !
Remarquez que la date de l'anniversaire d'Aelita a été prise au hasard, ça m'a fait plaisir de l'introduire dans l'histoire. Je ne sais pas si elle avait déjà été fixée, et dans ce cas, c'est pas très fidèle, ce que j'ai fait... Mais bon, ce qui est écrit... est écrit ! Dicton made by Jim Moralès !
Notez aussi que les groupes de musique auxquels je fais références n'existent pas. Flash Music est un clin d'oeil à Ulrich dans le chapitre "Améliorations" et Virtual World est un clin d'oeil tout simple à Lyoko, et ils n'ont qu'une place mineure dans l'histoire, et je ne compte pas composer de musique. Désolé =D
_________________
http://img265.imageshack.us/img265/2468/sanstitre2pdu.png
L'art et la manière, ça s'apprend avec le temps...
Tout le monde le peut, il suffit de le vouloir...



Retour après trois ans d'absence, réalité ou fiction ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
 
Kerian MessagePosté le: Mer 24 Sep 2008 21:36   Sujet du message: Répondre en citant  
Déchiqueteur de Fics


Inscrit le: 01 Aoû 2008
Messages: 1713
Haha géniale comme fic... J'attend avec impatience la suite.
_________________
http://img15.hostingpics.net/pics/475215newlook.png


"La sévérité prévient plus de fautes qu'elle n'en réprime." - Napoléon Bonaparte

"L’élévation d’un homme au-dessus des autres ne se justifie que s’il apporte à la tâche commune l’impulsion et la garantie du caractère." - Charles de Gaulle
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
 
Lyokotjr MessagePosté le: Jeu 25 Sep 2008 14:57   Sujet du message: Répondre en citant  
Ensemble...


Inscrit le: 06 Juin 2008
Messages: 632
Localisation: Entre l'ordi et mes poèmes
Bien, mais le titre est ... comme sa quoi, si tu regarde bien, Odd-4-ever a fais une fic avec comme titre "Le combat continue" Je te conseille donc d'en changer, mais après tout, c'est ton choix
_________________
http://img4.imageshack.us/img4/9167/commandedelyokotjr.jpg
Merci à Yumissia pour ce MAGNIFIQUE pack ! *ç*

Mes poèmes !

Donjon de Naheulbeuk =)
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Men_Chiu MessagePosté le: Jeu 25 Sep 2008 15:25   Sujet du message: Répondre en citant  
[Blok]


Inscrit le: 24 Sep 2008
Messages: 197
Localisation: Par là ? Ou par là ? Je sais plus...
Voilà la suite ! On arrive bientôt à la moitié du premier épisode.

Septième chapitre : Retour ?

Au collège, Jérémy fut interpellé par leur surveillant préféré.

- Belpois ! Dis-moi, tu ne saurais pas où se trouve Della Robbia, par hasard ? Parce que dans une heure, il doit être à la bibliothèque.
- Eh bien,...

Jérémy réfléchit et finit par dire qu'il ne savait pas où il était. Perplexe, Jim se retourna et partit. Une sonnerie de téléphone l'arrêta à nouveau.

- Oui allô ? Jérémy Belpois à l'appareil.
- Coucou Jérémy, c'est ton père ! Comment tu vas ?
- Eh bien, ça va.
- Qu'est-ce que tu fais de beau ? demanda le père de Jérémy.
- Je reviens de ville. J'ai été faire quelques courses pour l'anniversaire d'Aelita.
- Aelita ? C'est bien ta petite amie, non ?
- Euh, non ! se défendit Jérémy, en rougissant jusqu'aux oreilles. Pourquoi tu dis ça ?
- Vous aviez l'air vraiment très proche cet été. Alors je me suis dit que...
- Eh ben t'as mal pensé ! Enfin...
- C'est bien ce que je me disais, dit le père après une court moment.
- Bon, sinon toi, ça va ?
- Comme sur des roulettes. Et cet emploi du temps ? Vous n'avez pas trop de cours ?
- Si, mais c'est pas très grave !
- D'accord. Tu appelles ta mère de temps en temps, j'espère ?
- Bien sûr, mentit Jérémy.
- C'est pas ce qu'elle m'a dit. Mais bon... tu devrais l'appeler ce soir. Tu sais qu'elle se fait beaucoup de souci pour toi...
- C'est promis. Bon, je dois te laisser, papa. Allez, à plus.
- Salut, fiston.

Jérémy raccrocha et soupira. « Ça fait au moins quatre mois que je n'ai pas téléphoné à ma mère. C'est p'pa qu'à raison. Je l'appellerai quand je serai arrivé dans ma chambre » Lorsqu'il arriva dans sa chambre, il regarda son ordinateur. Il venait de recevoir un message.

- Tiens, c'est curieux, ça... Il n'y a pas d'expéditeur... Qu'est-ce que c'est que ce charabia ?

Des suites illogiques de logos et de signes indéchiffrables, c'était ce que contenait le message.

- Encore une plaisanterie d'Odd ou d'un mec comme lui. Allez, hop ! Supprimer ! Hum... HEIN ?

Avant de supprimer le message, Jérémy reconnut un seul signe sur tous ceux qui étaient présents. L'oeil de XANA...


Huitième chapitre : Un tableau hors du commun

Yumi et Odd fouillaient tous les bacs de CD qui leur passaient sous la main, tandis qu'Ulrich regardait autour de lui. Son téléphone sonna et il décrocha.

- Ouais, Jérémy. Qu'est-ce qu'il y a ?
- Yumi et Odd sont à côté de toi ?

Les deux concernés, qui regardaient Ulrich, s'approchèrent sur un signe de la main.

- Tout le monde m'entend ?
- Cinq sur cinq, lança Odd.
- Voilà. D'après moi, on a un gros problème, voire très gros. Peut-être que je m'inquiète pour rien, mais j'aimerai être sûr d'une chose. L'un de vous trois m'a t-il envoyé un E-mail récemment ?
- Non, pas moi, répondit Yumi.
- J'ai pas d'ordinateur chez moi, fit Ulrich.
- Moi non plus, lâcha Odd.
- D'accord. Parce que j'ai reçu un mail étrange plein de signes bizarres. Et parmi eux, il y en a qu'un que je connaisse.
- Et ? s'impatienta Ulrich.
- Et il y a que ce signe est l'oeil de XANA...
- QUOI ? s'écrièrent les trois amis, en faisant sursauter des passants à côté d'eux.
- Merci, vous venez de me détruite le tympan ! Bon. Je vais faire des recherches et je vous rappelle. Normalement, il n'y a pas de quoi s'inquiéter, mais...
- Pas de quoi s'inquiéter ? s'exclama Yumi. Tu plaisantes, j'espère. Imagine un peu si XANA est de retour.
- XANA ne m'a jamais envoyé de message, alors je ne vois pas pourquoi il le ferait maintenant qu'il n'existe plus.
- Tu as raison. Désolée...
- Au fait, Odd, Jim te cherche partout.
- Mince, mes heures de retenue à la bibli' !
- T'as un quart d'heure pour revenir au collège.
- J'arrive... lâcha t-il en soufflant de désespoir.
- Je vous laisse. À plus !

Ulrich rangea son portable et voulut demander à Odd s'il allait récupérer son oeuvre d'art, mais le jeune garçon s'était déjà enfui vers le collège.

- Bon... Je crois qu'il ne nous reste plus qu'à aller chercher ce tableau. Et je sens qu'Odd va nous devoir de l'argent. Pas toi, Yumi ?
- Ouais...

Ils se dirigèrent vers l'atelier qu'ils avaient visité plus tôt et s'approchèrent du dessinateur.

- Alors, ce tableau. Il avance ? demanda Ulrich, avec une touche d'humour.
- Bien sûr ! Il me manque quelques retouches à faire, et je vous le montre.

Les deux amis se regardèrent et l'inquiétude de Yumi n'échappa pas au jeune homme. Ils patientèrent cinq minutes. Finalement, l'homme dit :

- Je crois que c'est mon plus beau chef-d'oeuvre ! Voyez par vous-même, jeunes gens !

Il tourna le tableau. Ulrich et Yumi n'en crurent pas leurs yeux. Ulrich était tellement stupéfait qu'il resta bouche bée. Yumi réussit tout de même à dire :

- C'est magnifique...
- J'espère que ça vous plaît.

Le visage d'Aelita était dessiné sur le tableau comme si c'était une photographie. Les traits étaient fins et précis. Le visage était très ressemblant, les cheveux étaient à la même taille que ceux de la vraie Aelita. En bref, le dessin était parfait.

- Mais... Comment avez-vous pu dessiné ce portrait avec autant de précision ? Vous nous avez dit que vous ne l'aviez vu que de loin, non ?
- J'ai une bonne mémoire, sourit le dessinateur.
- J'en reviens pas...
- Alors... Vous le prenez ? demanda l'homme.
- Et comment ! s'exclama Yumi, en donnant un billet de 20€. Et gardez la monnaie. Ça me fait plaisir.
- Ah... ben, merci...

Ulrich s'empara du tableau d'Aelita avec précaution et les deux amis partirent en direction du collège Kadic.


Un troisème pour la route !

Neuvième chapitre : Tous au collège !

À peine eut-il franchi le seuil de la bibliothèque que Jim tomba sur Odd :

- Enfin te voilà ! Et avec trois minutes de retard, avec ça !
- Oh, M'sieur ! On va pas chipoter pour trois minutes !

Le surveillant ne répondit pas et alla s'asseoir à son bureau.

- Tu commences fort l'année, Odd. Sans être indiscret, qu'est-ce que t'as fait pour être collé quatre heures dès le premier jour de cours ?
- Oh, rien ! Comme d'habitude...
- C'est ce qu'on dit... Bon, t'as du travail... Alors au boulot !

Pendant ce temps, Yumi et Ulrich marchèrent en direction du collège, lorsqu'ils s'arrêtèrent devant la maison des Ishiyama.

- Bon, allez. À ce soir ! lança Yumi, en ouvrant le portail.
- À plus tard, Yumi...

Ils se regardèrent quelques secondes, puis Yumi entra chez elle. Hiroki fit irruption devant elle et dit :

- Mais pourquoi tu sors pas avec lui ?
- Qu'est-ce que ça peut te faire, p'tite tête ? lâcha Yumi.
- T'es ma soeur, alors j'ai le droit de savoir pourquoi elle veut pas sortir avec le garçon qu'elle aime.
- Et toi, pourquoi tu sors pas avec Milly Solovieff ? coupa Yumi.
- C'est pas la question ! répliqua le petit frère avant de rougir jusqu'aux oreilles.

De son côté, Ulrich reprit la route en soupirant. Il arriva au collège quelques minutes plus tard. De loin, il aperçut une voiture et un homme avec des cheveux blancs, bien qu'il parut jeune, sortit du côté conducteur. C'était Chris. Par réflexe, Ulrich appela Jérémy.

- Qu'est-ce qui se passe ?
- Aelita vient de revenir. J'espère que tu as caché tes cadeaux.
- T'inquiète pas pour ça, Ulrich. J'ai déjà tout déposé au labo.
- T'es au labo ?
- Non, mais j'y ai fait un tour pour les déposer et pour m'assurer que le Super-calculateur n'avait pas été remis en marche sans qu'on le sache.
- T'es fou ! Et si il y avait eu un être possédé par XANA !
- Aucun soucis, tout est éteint. Au fait, vous avez trouvé quelque chose pour Aelita ?
- Pas de soucis, Jérémy !
- Ok, alors dépose-le au labo, si tu veux.
- J'm'y rend de ce pas, Einstein. Ensuite, je te rejoins dans ta chambre et tu me fais un topo sur ce que t'auras trouvé sur ce message.

Ulrich partit dans le parc, pour éviter d'être intercepté par Aelita en passant par le gymnase. Il traversa les égouts avec prudence, pour ne pas tomber dans l'eau avec le tableau très réussi d'Aelita. Il remonta sur le pont de l'usine et descendit dans le monte-charge. Il déposa le tableau de façon à ce que personne ne le voit avant qu'ils ne reviennent ce soir. Une fois l'acte fait, il remonta et retourna au collège.


Apparition d'un fameux message : qui l'a envoyé, d'après vous ? Faîtes vos jeux ! Notez qu'il y a certains personnages qui ne sont pas intervenus pour l'instant...
Le Super-calculateur, c'est pour bientôt : accrochez vos ceintures, Lyoko va devenir sportif !
Faîtes moi part de vos commentaires, de vos réactions...
Désolé si le début est un peu barbant, mais la vie de héros pour les Lyoko-guerriers va reprendre son cours, alors il va falloir patienter.

Pour le titre, j'ai pensé à autre chose, mais il dévoile une partie de ce qui va se passer dans les prochains chapitres. Je le met quand même ?
_________________
http://img265.imageshack.us/img265/2468/sanstitre2pdu.png
L'art et la manière, ça s'apprend avec le temps...
Tout le monde le peut, il suffit de le vouloir...



Retour après trois ans d'absence, réalité ou fiction ?
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail MSN Messenger
 
Katsuki MessagePosté le: Jeu 25 Sep 2008 16:51   Sujet du message: Répondre en citant  
.: LyokoPuzzle Winner :.


Inscrit le: 09 Juil 2008
Messages: 793
toujours aussi bien, par contre, on va devoir relever zéro-sama de ses fonctions, il a loupé un truc: elle ria^^

tu es vraiment doué(e?) pour l'écriture, alors continu dans cette voie là
_________________
http://img517.imageshack.us/img517/671/signaturenh7ji5.png

http://img329.imageshack.us/img329/8164/sanstitre3pe9.gif
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 1 sur 24
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 22, 23, 24  Suivante

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.1163s (PHP: 50% - SQL: 50%) - Requêtes SQL effectuées : 17