CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Site] Reboot VS Code Lyoko : le dossier
[IFSCL] Le retour des voix officielles!
[Site] Un nouveau dossier : Le français...
[Site] Un nouveau fanprojet : RTTP Podcast
[IFSCL] IFSCL, Bande annonce du 9e anniv...
[IFSCL] Sortie du jeu IFSCL 38X!
[Créations] Code Lyokô sort du grenier
[IFSCL] Trailer IFSCL, Fin du cycle 36X!
[Site] Apparaissez sur la chaîne offici...
 
 Derniers topics  
Kadic à Poudlard ?
Traduction d'un nouveau dossier
[Jeu Vidéo] Interface IFSCL 38X!
Source (extrêmement hypothétique) d'i...
[Fanfic] Le risque d'être soi
Anciens : Réveillez-vous ! La bulle d...
Quel est votre personnage préféré ?
Quelle est votre saison préférée ?
[Fanfic] Replika on the Web
[Fanfic] Code Alpha 2.0 - Rainy Days ...
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] L'Échiquier [Terminée]

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 8 sur 20

Aller à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 7, 8, 9 ... 18, 19, 20  Suivante





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Icer MessagePosté le: Mar 03 Sep 2013 21:48   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2211
Localisation: Territoire banquise
Spoiler



http://i.imgur.com/zuSR4kD.png




http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMercredi 24 octobre 2007, Usine, au soir

- Ils seraient bretons !? s'exclama Yumi.
- Vas-y Einstein, dis-nous d'où tu sors ça, pressa Odd.
Le blondinet pointa du doigt la capture d'écran prise par la réplique du sol de la tour adverse.
- Savez-vous ce qu'est ceci ?
L'assistance semblait divisée :
- Non.
- Un rond pas très rond.
- Une plate-forme de tour.
- ...
- Une capture d'écran.
Jérémie se sentit soudain très fatigué.
- Un rond... plutôt une roue. C'est une roue du Dagda, ou un triskèle si vous préférez.
- C'est quoi ça ? demanda Odd.
- Hum. Pour faire simple, c'est un symbole qui appartient à la mythologie celte.
- Et donc... ?
- Quelle est la région, en France, qui est bien connue pour ses racines celtiques ?
- La Bretagne ! s'exclama Yumi.
- Exact. De plus, Christophe m'avait fait remarquer que le ciel était davantage éclairé qu'ici, sur la même période. Le soleil se couchant à l'Ouest, cela vient renforcer mon hypothèse. Voilà pourquoi je pense que nos opposants sont bretons. Ils ont dû s'inspirer de leur mythologie lors de la construction du monde virtuel.
- En quoi cela peut-il nous aider ?
- J'vais parcourir la Bretagne avec Google map jusqu'à retrouver tous les endroits qui peuvent correspondre à ce que vous m'avez décrit. Il ne devrait pas y en avoir énormément. Puis ceux qui s'y sont rendus m'aideront à trancher. D'autre part, je vais surveiller plus attentivement le réseau de cette région, ce qui peut nous permettre d'anticiper les coups.
- Bon ! On a assuré au final, souhaitait conclure Odd. On va dîner ?
- Mouais, fit Jérémie. J'ai encore deux-trois trucs à faire.
- Je p...
- Oui Odd. Par contre quand tu dis que tu gères, fais-le correctement. Dois-je te rappeler comment tu t'es fait avoir tout à l'heure ?
- Non non, n'en parlons plus, répondit le félin virtuel, à demi gêné.
- Tiens, ça m’intéresse, sourit Ulrich.
- Ouais, on en parle au self hein, fit Odd en se dirigeant vers l'ascenseur.
Ulrich, Yumi et Aelita suivirent mais Christophe, qui parlait peu, restait près de Jérémie.
- Je dois te parler Jérémie. Je vais rester un peu avec toi.
- Hein ? Ok Chris.
M'Bala attendit que les autres aient quitté la pièce pour reprendre la parole.
- Bon. Comme tu l'as vu, je n'ai pas été très brillant aujourd'hui.
- Oh arrête, tu t'en tires bien pour un débutant.
- Mouais. Toujours est-il que j'aimerai te demander une faveur.
- Oui ?
- Est-ce que par hasard tu serais capable de créer des Mantas ?
- Hein ? Non pas vraiment. Pourquoi ?
- Tu as vu mon avatar virtuel. Je ne peux rien faire quand les ennemis sont aériens. J'en ai marre, ça me pénalise trop. Une Manta en plus de ça peut tirer à distance. Voir William ainsi m'en avait donné l'idée.
- C'est vrai que sur le papier ça semble génial, mais pour que je sache vraiment comment se fait une Manta, il faudrait qu'on en analyse une. Or, sur le monde virtuel, ce genre d'analyse se lance dans une tour. Précisément l'endroit où elles ne peuvent accéder.
- Merde...il n'y a aucune autre option ?
Le petit génie marmonna un moment dans sa barbe, alors qu'il n'en avait même pas. Un exploit.
- Écoute. Je suis fatigué, là je ne vois pas trop. Je vais y réfléchir. Je te tiens au courant.
- Merci mec.
- Puisque tu es là, attends un peu...

http://i.imgur.com/200NNZi.gif


- Apparemment, ton avatar virtuel a changé à cause de ton petit voyage en Supersmoke. Ça t'a comme... assombri ?
- Hmm...
- Tu as entrevu les ténèbres vieux.
- Ouais. Donc c'est normal que mon sabre devienne violet.
- Quoi ?
- Rien. Un fan aurait compris. Je commençe à avoir faim, tu me suis ?
- Ouais bon aller. De toute façon si je continue je ne serais pas productif... allons rejoindre les autres.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngCour de Kadic, au soir

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngChristophe et Jérémie, sortant du parc, se dirigeaient vers le réfectoire.
- Christophe.
C'était Gladys qui, l’apercevant à travers les fenêtres du préfabriqué, était sortie à sa rencontre.
- Tu veux bien m’emmener chez mon frère ?
- Un mercredi ? s'étonna l'ivoirien.
- S'il te plaît, se contenta-t-elle se répondre.
- Bon ok. Allez viens.
Il laissa donc Jérémie rejoindre les autres seul. Christophe aimait bien Gladys, mais aussi son frère qui n'avait définitivement rien à voir avec le Mehdi du collège ou du lycée.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.png45 Avenue Joliot Curie, Nanterre

- Ah tiens, salut vous deux, dit Mehdi en ouvrant la porte de son appartement, serrant sa sœur dans ses bras.
- Yo mec.
- Gladys, qu'est-ce qu'on avait dit sur les visites en semaine... ?
Réfugiée contre lui, elle se garda bien de répondre.
- Bon... je vous laisse. Faudrait pas que je rentre trop tard.
- Je... attends. Puisque tu es là, j'ai à te parler. Gladys, attends-moi dans le salon...
La petite fille blonde s’éclipsa, laissant les hommes entre eux.
- Que puis-je pour toi mec ?
- Voilà... on m'a volé mon scooter récemment.
- Volé ?
- On l'a embarqué sans les clefs. Je pense savoir qui a fait ça, c'est un type du nom de Tanguy Petit.
- Dis-moi tout.
- Il est de Mathison, entré en terminale cette année. Il s'amusait souvent à me les briser avant parce qu'à cause de moi la fille sur qui il avait des vues a déménagé, quand je l'ai supplantée dans le rôle de DJ star du bahut. Frida – c'est ma petite-amie, également dans l'année du bac – est persuadée que c'est lui. Mais je ne peux décemment pas lui demander de le récupérer toute seule et moi, ma tête est encore trop connue là-bas. Du coup, je voulais savoir si tu pouvais y aller avec elle. Tu sais, c'est l'établissement juste en face.
Christophe réfléchit. C'était un gros service, mais qui pouvait devenir amusant si...
- Je marche, mais seulement si je peux emmener quelqu'un.
- Bien sûr, pas de soucis.
- Alors compte sur moi, ça va être vite réglé. Je dois y aller quand ?
- Quand ça t'arrange j'ai envie de dire. Le soucis, c'est que les vacances sont très bientôt...
Christophe posa une main sur l'épaule de Mehdi.
- J'ai E.P.S en dernière heure demain. Je vais simuler une blessure et je partirai plus tôt. Tu as mon numéro, passe-le à ta copine et demande-lui de m'envoyer un message. Je dois vraiment filer.
- Merci beaucoup Chris ! lança l'ancien DJ alors que l'ivoirien repartait déjà.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngJeudi 25 octobre 2007, Monde virtuel volcanique

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngWilliam était en train d'observer Dark Maul, plongé dans une étrange méditation au bord du territoire. X.A.N.A était décidément quelqu'un de terrifiant. Profitant d'une simple petite erreur de Christophe, il avait crée un monstre qui remettait sans problème en question la place de William xanatifié au rang de meilleur combattant virtuel de tous les temps. Et pour le zabrak, nullement besoin de Supersmoke...
«
On passe à l'action. »
En parlant de X.A.N.A...
« J'écoute. »
«
On va attaquer le Skid. »
« Ah. Pourquoi ? »
«
Ralentir Jérémie. »
« Bon. »
Dark Maul s'était relevé.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngCours de récréation de l'établissement scolaire Kadic, au matin

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngJérémie, Aelita, Odd, Ulrich, Christophe et le faux William attendaient Yumi avant le début des cours, comme chaque matin lorsque les deux classes commençaient à la même heure. Mais celle-ci se faisait attendre. Elle finit par apparaître, le regard méfiant.
- Ah, on doit être dans la semaine, souffla Odd à Ulrich.
- Hein ?
- Laisse tomber.
- Un problème Yumi ? demanda Aelita.
- Salut, répondit-elle. Je ne sais pas. Hiroki est bizarre depuis quelques temps alors je l'ai suivi des yeux dans la cour ce matin, et il a retrouvé une fille que je n'avais jamais remarqué avec lui avant.
- Une fille hein ? Mais, de sa classe ?
- Je crois. Ils font à peu près la même taille.
- Bah, arrête de flipper, rassura Jérémie. Il grandit. C'est s'il était resté collé à Johnny qu'il aurait fallu commencer à se poser des questions.
Christophe haussa un sourcil en entendant ça.
- Non Jérémie ce n'est pas ça, parce que Johnny les a rejoints après et ça n'avait pas l'air de les déranger.
- Ah. Bon ok là c'est plus dur à avaler mais... qui sommes-nous pour juger ?
- Vous je ne sais pas, mais moi... bah, sa grande sœur ?
- Surveille-le alors, conforta Aelita. Mais pas de là à le suivre dans la cour...
- Vous avez raison.
La cloche retentit. Les secondes avaient français, tandis que les trois restants devaient se rendre en cours d'éco. Cependant Jérémie, à peine assis en salle C 24, eu la désagréable surprise de recevoir une alerte de son ordinateur portable.
- Merde ! hurla-t-il mais en chuchotant à Ulrich et Odd. William attaque le Skid ! Il faut sortir d'ici !
Malheureusement, M. Lupin venait d'entrer, posant ses affaires.
- J'préviens Yumi, indiqua Aelita.
- Ok. Nous faut qu'on s'en aille d'ici.
- Laisse-moi faire, fit Odd.
Il simula alors un malaise et s'effondra au sol entre deux rangées.
- M'sieur ! alerta Claire.
Le professeur sortit le nez de ses affaires puis vit Della Robbia inconscient.
- Oh mon dieu ! Ne bougez pas, je vais chercher du chocolat.
Et il fila presque à l'anglaise. Odd se redressa alors, tout naturellement.
- Go ! fit-il aux autres.
Et les Lyoko-guerriers sortirent à leur tour de la salle sous les yeux ronds de leur camarades.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngSalle A11

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngChristophe et Yumi attendaient toujours Mme Keno devant la salle de cours.
- Elle nous fait toujours le coup, marmonna M'Bala.
- C'est parce qu'elle va déposer ses enfants à l'école avant. Comme on l'a en première heure, avec les bouchons...
- Sûrement ouais... Hum, laisse-moi deviner, on va pas avoir cours du tout, ajouta-t-il en voyant Yumi sortir son portable.
- Tout juste, finalement son retard est une bonne nouvelle.
- Mais j'aime bien ses cours moi ! se lamenta Christophe.
- Bien sûr si tu préfères suivre les cours d'éco au lieu de sauver William, j'comprendrai...
- Idiote ! On y va. Mais j'espère bien être rentré pour le cours de Jim. J'ai un truc à faire.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

- Parfait, nous sommes au complet, annonça Jérémie en s'installant à sa place. Alors X.A.N.A n'a envoyé que William pour le moment mais naturellement, méfiez-vous... Privilégiez la prudence à la vitesse, de toute façon les boucliers du Skid ont été énormément améliorés au fil du temps et donc il n'est pas tout prêt de les détruire.
- Tant mieux, commenta Yumi. On y va.
- Attendez. Puisque rien ne presse, je dois vous parler de quelque chose. Voilà, Christophe souhaiterait avoir une monture, et m'avait demandé si je pouvais lui programmer une Manta.
- Tu sais faire ça toi ? s'étonna Aelita.
- Non pas vraiment. Mais je lui ai promis d'y réfléchir et c'est ce que j'ai fait. Il se trouve que toutes les conditions sont réunies aujourd'hui pour mettre le projet à exécution.
- J'écoute, fit Christophe, naturellement intéressé.
- Il y a un autre moyen pour que j'analyse un corps virtuel en dehors des tours. C'est le transporteur. En effet, depuis que j'ai recrée Lyoko... il est considéré comme étant à moi. Je n'y avais pas pensé parce qu'on ne l'avait jamais vraiment utilisé mais j'ai vérifié à partir de ma chambre, et ça marche.
Il s’éclaircit un peu la gorge avant de poursuivre.
- Deux problèmes se posent : le premier, c'est de trouver une Manta. Le temps où il suffisait de camper dans la voûte est révolu hm... Le plus simple est de prendre celle de William. Donc, nous avons besoin qu'il l'appelle. Aujourd'hui, il est là, c'est à tenter... Deuxièmement, comment amener une Manta jusqu'au transporteur ? Délicat. Nous avons besoin pour ça d'Aelita et de Yumi. Il est déjà arrivé qu'Aelita paralyse un monstre avec un champ de force. C'est ce qui doit arriver à la Manta. Ensuite, la télékinésie de Yumi n'aura plus qu'à l'amener au centre du territoire, et j'appellerai le transporteur. Des questions ?
- Ouais, fit Ulrich. On fait comment si William n’appelle pas sa Manta ?
- Provoquez le destin. Envoyez d'abord Aelita le combattre en l'air, ça va sans doute l’énerver si elle reste hors de portée de ses salves. Ou même Odd.
- Reçu.
- Allons-y alors, conseilla Yumi.
Le groupe se rendit en salle des scanners.
- Et aller... Transfert Aelita. Transfert Yumi. Transfert Christophe. Scanner Aelita. Scanner Yumi. Scanner Christophe. Virtualisation. Suivants ! … Transfert Ulrich. Transfert Odd. Transfert William. Scanner Ulrich. Scanner Odd. Scanner William. Virtualisation.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngCinquième territoire

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngUne fois sur place, la petite troupe se rendit à l'ascenseur. Mais à peine commencèrent-ils à bouger que Jérémie s'affola :
- Je ne vous ai plus sur mes écrans !
- Du calme Jérémie. On est tous là, rassura Aelita.
- Bah, pas pour mes écrans. Je pige pas. Ça recommence comme l'autre fois dans le désert.
- Tu m'étonnes, fit Odd. Mais on s'en occupera plus tard non ?
- Pas trop le choix. Mais j'aime pas ça, donc soyez bien prudents.
- Comme d'hab, conclut Yumi en lançant un regard soutenu aux trois garçons.
Ils se remirent en route. Toutefois, à peine sorti du couloir donnant sur la salle qu'ils cherchaient, Ulrich – qui se trouvait en tête du convoi – écarta les bras, signe qu'il fallait s'arrêter et même...
- Reculez ! fit le samouraï. Vite, vite !
Pelle-mêle, le groupe fit marche arrière jusqu'à ce que le chemin dévie, empêchant d'avoir une vue directe sur la salle de l'ascenseur.
- Qu'est-ce qu'il y a ? demanda Jérémie en fronçant les sourcils.
- Dark Maul. Sur l'ascenseur. Je l'ai vu.
- Il fallait s'y attendre... j'ai de nouveau rien détecté. Qu'est-ce qui se passe ici ?
- On s'en fiche ! objecta Odd. La question c'est : qu'est-ce qu'on fait maintenant ?
- Le tour, ordonna Aelita. Au moins moi et Yumi. Mais il en faut au moins deux ici pour occuper Dark Maul. Un guerrier seul ne tiendra pas longtemps.
- Très juste... fit Jérémie. Il faut aussi que l'équipe qui part ait le niveau pour vaincre William, au moins le repousser.
- Bah, allez filez, fit Christophe en direction d'Ulrich et Odd. Les vieux de la vieille savent mieux que moi comment on affronte William. Je reste avec la réplique.
- Tiens, je pensais que tu voudrais y aller, fit remarquer Yumi.
- Je veux ramener William. Mais je sais aussi que je ne suis pas encore assez fort. Retenir Dark Maul est le meilleur des entraînements. De plus, je commence à faire une bonne équipe avec la réplique. Et comme ça, Odd pourra aussi harceler William en l'air.
- Ok, compte sur nous pour te ramener une monture, fit Aelita.
Et le groupe des Lyoko-guerriers originels changea de cap pour se diriger vers l'autre ascenseur, celui menant à la voûte céleste. Christophe quant à lui attrapa son sabre en main.
- Tu as bien bloqué l'ascenseur Jérémie ?
- Ouaip.
Jérémie activa le visuel de la réplique. Il commençait déjà à être accroc.
- Stratégie habituelle ? demanda William bis.
- Je pense que c'est le mieux oui, fit Christophe. On attend que Jérémie nous dise que ton original a repéré les autres et on y va.

http://i.imgur.com/200NNZi.gif


Les autres arrivaient dans la voûte céleste, et se préparaient à l'affrontement contre William. Ils pouvaient bien se le permettre, le bouclier en étant encore à 92 %.
- Vous êtes de nouveau sur mes écrans, informa Jérémie. Alors que Christophe, la réplique et Dark Maul n'y sont pas. D'ailleurs, William lui, n'a jamais disparu. On dirait qu'il y a un brouillage sur zone.
- Donc, récapitula Aelita en enregistrant au passage les informations communiquées par Jérémie, Odd et moi-même, nous montons en premier, on le bombarde de projectiles, on esquive les siens, en espérant qu'il appelle sa Manta. Pendant ce temps Ulrich et Yumi, vous attendez au bord du pôle Nord. Si la Manta arrive, Yumi tentera de faire diversion en repartant avec l'Overwing en direction du noyau. En effet, si je paralyse la Manta hors de la planète bleue, elle risque de tomber au fond de la voûte. Et dans le garage, il y aura William. Donc on essayera de l'attirer dans le noyau par l'interface.
- Comme Aelita va me suivre, compléta Yumi, ce sera aux garçons de s'occuper de William.
- Chef oui chef ! fit Odd.
- Compte sur nous, rajouta son camarade de chambre.
L'Overwing et l'Overboard apparurent. Montant en premier sur ce dernier, Ulrich et Yumi débarquèrent au sommet de la planète bleue, à coté de l'accès au garage Skid. Puis Odd et Aelita s'engouffrèrent brutalement à l'intérieur.

http://i.imgur.com/200NNZi.gif


- Allez-y, annonça Jérémie à Christophe.
- Go !
Christophe et William 2 sortirent donc en trombe du couloir, d'où il était difficile d'esquiver un éclair de Dark Maul si celui-ci parvenait à les repérer assez tôt. Il n'en fût heureusement rien. Immédiatement, la réplique de William se mit à bombarder le zabrak de salves, sachant qu'elle pouvait être plus rapide encore que William xanatifié. Toutefois, Maul, en plus d'en esquiver certaines malgré l’étroitesse de la plate-forme, avait trouvé le moyen de les contrer en plaçant devant lui son double-sabre à la verticale. La lame, au contact de l'attaque, en absorbait la partie centrale. Et les extrémités en poursuivant leur chemin n’inquiétaient pas le sith qui n'était pas bien gros. À la première occasion, le seigneur sith envoya une série d'éclair sur la réplique. Christophe alors se plaça en garde du corps et, comme Ulrich avant lui mais avec tout de même une arme plus adaptée, parvint à absorber l'attaque avec son sabre.
- Yes ! J'y arrive !
X.A.N.A était loin d'être un abruti, et Dark Maul commençait à esquiver les salves en bondissant légèrement du coté des Lyoko-guerriers pour se rapprocher, son sabre pouvant désormais le protéger des attaques en l'air où il ne pouvait se mouvoir. À un moment, M'Bala effectua une manœuvre particulièrement audacieuse à laquelle son adversaire ne s'attendait pas vraiment. Lorsque l'un des bonds du sith le rapprocha suffisamment, Christophe sauta pour l'attaquer avant même qu'il n'ait fini de descendre. Les sabres laser s'entrechoquèrent, mais la force de l'impact déséquilibra tout de même Dark Maul qui vacilla à l’atterrissage. La réplique, qui s'était déjà avancée, comptait bien en profiter pour le trouer à la Obi-Wan. Réplique qui se fit violemment éjecter de la plate-forme par une poussée de force. Heureusement, celle-ci n'avait pas lâchée son épée et pouvait donc léviter pour stopper sa chute, puis remonter. Mais pendant ce (long) laps de temps, Christophe se retrouvait tout seul. Toutefois Dark Maul voulait apparemment éliminer la réplique en premier et souhaitait profiter de sa posture vulnérable pour l'achever avec des éclairs de force. Ce que le Jedi préférait éviter.
- Non !
S'élançant sur Dark Maul, Christophe se montrait très offensif afin d'empêcher l'élimination de William 2. Toutefois, il n'était pas sans risque face au sith de se ruer au corps-à-corps. Se focalisant sur la terrible arme de son adversaire, M'Bala fit l'erreur de ne pas se méfier d'une attaque venant d'autre part, ce pourquoi il se fit totalement avoir par un simple balayage. Dark Maul n'avait plus qu'à lui faucher à nouveau les jambes – avec cette fois son sabre – pour que Chris gagne un aller simple pour les scanners. Immédiatement, le vainqueur reporta son attention sur le coté où aurait dû se trouver la réplique qui n'avait pas pu avoir le temps de remonter, vu la vitesse à laquelle s'était fait éliminer Christophe. Mais le zabrak ne vit rien. Les quelques secondes qu'il perdit pour comprendre le subterfuge furent celles sur lesquelles la réplique comptait pour remonter totalement de l'autre coté du bord et lui foncer dessus.
Le clone polymorphe se fit naturellement transpercer, chose qui arrivait en moyenne quatre secondes après avoir foncé sur Dark Maul. Mais Jérémie – à travers le visuel – était certain que la lame du zanbatō avait également atteint le X.A.N.Aguerrier. Le problème, c'est que le visuel s'était bloqué au moment où la réplique avait perdu tous ses points de vie, puis la fenêtre s'était fermée au moment de la dépixelisation des yeux. Et avec le brouillage, comment être sûr de sa disparition ?

http://i.imgur.com/200NNZi.gif


William était bien dans le garage Skid, occupé à envoyer des salves sur le Skid 2 depuis la plate-forme. Il esquiva sans peine le lumineux premier champ de force envoyé par Aelita, mais pas les sombres flèches lasers qu'il ne vit pas.
- Quarante points de vie en moins, commenta Jérémie.
Ça commençait bien. Les deux mitrailleurs, comme convenu, ne s'approchaient pas et se tenaient à une distance de sécurité largement suffisante pour esquiver les salves. Dans ce cas...

- Mantas !
Jérémie rapprocha son nez de l'écran.
- Euh, j'ai quatre Mantas qui viennent d'apparaître là.
En effet, ce n'est pas une Manta noire qui surgit de la voûte céleste, à l'instar des premières que rencontraient les Lyoko-guerriers mais quatre monstres de diverses couleurs. On pouvait en effet observer une bestiole verte, une violette clair, carrément une rouge, et pour finir, une d'un bleu un peu plus clair que la normale. Devant ces renforts imprévus, Odd fut réquisitionné d'urgence pour aider Yumi et Aelita à nettoyer le secteur de façon à ce qu'il n'en reste qu'une. Ulrich pouvait donc sortir de sa cachette pour affronter William. Le samouraï ne demanda d'ailleurs même pas le concours d'un véhicule, se jetant directement dans le puits à pleine vitesse pour jouer sur l'effet de surprise. Se réceptionnant sur le vaisseau virtuel, il utilisa son Supersprint pour effectuer une charge tout aussi rapide sur William, sabres en croix. Mais...

- Supersmoke...
Sans prendre la peine de bouger, le X.A.N.Aguerrier se changea simplement en fumée quelques instants pour que le rhinocéros jaune lui passe au travers. Rhinocéros qui n'avait donc plus qu'à s'écraser contre le mur de la pièce. Mais il n'en fût rien car Ulrich modifia sa position suffisamment vite pour pointer l'un de ses sabres en avant. Sabre qui, en se plantant net sur le mur, freina immédiatement sa course. Suspendu au-dessus du vide vu la configuration de la salle, Ulrich n'avait plus qu'à pousser un peu pour extraire le sabre et atterrir du même coup sur la plate-forme, face à un William stupéfait par l'ingéniosité de la manœuvre.
- À nous deux.
Et il se jeta sur son rival. Les lames s'entrechoquèrent.
Plus haut, Odd et Aelita étaient sortis du garage pour faire face aux quatre Mantas en approche avec Yumi, montée sur son Overwing. Quelle ne fut pas leur surprise quand les Mantas – au lieu de se confronter à eux – s'élevèrent hors de portée avant de piquer soudainement pour entrer dans le puits du pôle Nord de la voûte. Se ruant sur Ulrich qui était en train de lutter face au poids du zanbatō, elles dévirtualisèrent le samouraï en trois tirs, la Manta verte ayant visé à coté. Puis tout aussi rapidement, elles ressortirent du garage, bousculant au passage Odd qui s'était approché pour voir ce qui se passait, et franchirent le rideau numérique.
- Euh... c'était quoi ça ? demanda Yumi, la bouche grande ouverte.
- J'sais pas, mais Ulrich y est passé, informa Jérémie. Il en reste une sur mes écrans.
En effet, ce fut bientôt au tour de la Manta noire de surgir de la voûte. Cette fois, les Lyoko-guerriers étaient prêts à ne pas se faire avoir. Le problème, c'est que la monture ne se rendit pas au garage mais devant l'interface où l'attendait William, qui avait sûrement profité de l'absence d'adversaire pour rejoindre la plate-forme sous Supersmoke via l'intérieur du territoire. Il la chevaucha.
Il n'en restait pas moins à trois contre un. Les Lyoko-guerriers étaient bien coordonnés et dès que William se mit à voler à leur rencontre avec des salves en guise de bienvenue, il se fit cibler par divers projectiles. Absorbant le champ de force d'Aelita avec son épée, esquivant la première série de flèches d'Odd avec sa Supersmoke, il profita de la capacité d'esquive très limitée de Yumi – qui en plus d'avoir les mains prises, devait les utiliser pour déplacer son véhicule – pour lui renvoyer les traînées roses issues du champ de force. Elle se fit avoir et tomba dans le vide. Plus que deux. Mais lorsqu'il se concentra de nouveau sur Odd et Aelita, William se fit toucher deux fois au dos. Cinquante points de vie en moins. La pimbêche japonaise avait décidément de la ressource.
- J'ai ramené Yumi, informa Jérémie.
Après cette magnifique action collective, il ne restait plus qu'à achever le beau ténébreux. Mais évidement, pendant qu'Odd et Aelita écoutaient Jérémie :

- Vos espoirs sont déjà partis en fumée... Supersmoke !
Un tunnel donnant sur la mer numérique du territoire montagne fut ouvert, probablement par X.A.N.A, et la forme gazeuse s'y engouffra. Mais ce n'était pas terminé. Restait à attraper la Manta avant qu'elle ne fusionne avec la voûte. Sans Yumi, cela semblait impossible, mais Odd pourtant fit signe à Aelita d'essayer malgré tout. Alors l'ange rose se précipita sous le monstre et lui lança un champ de force puissance minimum. Bingo. Le monstre, entouré d'une aura rose, cessa tout mouvement et se mit à chuter...
- Téléportation !
Touchant la bête, Odd s'était téléporté jusqu'à la plate-forme de l'interface qu'ils avaient toujours en visuel. Il fut néanmoins dévirtualisé juste après, conséquence du contact avec le champ d’énergie. Mais au moins, la Manta ne risquait pas de tomber. Restait Aelita.
- Hum... fit Jérémie. Alors là, euh... ça risque d'être compliqué mais tu peux la déplacer avec ton don de création. Je vais te bloquer l'ascenseur par contre, trop risqué, tu devras créer le chemin toi-même.
- Compris Jérémie, je veux bien essayer...
Plus qu'essayer, Aelita y parvint après plus d'une heure de trajet. Les autres étaient repartis en cours pour couvrir les deux intellectuels qui seraient de fait encore plus en retard pour la suite de la journée. Une fois la Manta au centre de l'Arena, Jérémie appela le transporteur et rematérialisa Aelita.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngLabo

- Alors ? demanda l'ange rose en remontant.
- Hé hé. C'est ok. Beau boulot vraiment.
- On aurait pu ramener William aussi...
- Je sais. Mais vous finirez par y arriver. Surtout si Dark Maul n'est plus ? Je ne peux pas le garantir avec ce brouillage à la...
- Du nouveau sur ça ?
- Rien du tout, si ce n'est qu'il n'y était plus quand tu t'es rapprochée de l'Arena. C'était sûrement X.A.N.A.
- D'accord Jérémie. On devrait retourner au lycée.
- Tu as raison. Allons-y.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMonde virtuel volcanique

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngWilliam était de retour à la base. Il aperçut Dark Maul, qui avait repris la même position qu'avant l'attaque du Skid.
« Dis donc, merci pour les renforts hein. »
«
Ton clone a failli avoir Dark Maul. À la fin de l'affrontement, il n'avait pas le nombre de points de vie requis pour que je le risque. La probabilité d'une défaite devenait trop élevée. »
« Et qu'elle était la probabilité de ma victoire sans lui ? »
«
J'ai fait le choix le plus rationnel. »
William n'ajouta rien. Il avait compris le sous-entendu. Pour X.A.N.A, Dark Maul était une arme plus utile que lui...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngTerrain d'athlétisme, dans l'après-midi

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngAprès un cours d'italien qui servait surtout à faire comprendre à Christophe qu'heureusement, tous les chemins ne menaient pas vraiment à Rome, le Lyoko-guerrier, avec Yumi et la réplique, se dirigeait vers le cours d'E.P.S. Mais il ne comptait pas rester bien longtemps. Après s'être changé à fond de train tout comme son faux camarade, Christophe alla sur la piste pour demander à Jim s'il pouvait s'échauffer sur les haies qu'il avait installé pour l'épreuve d’aujourd’hui. Morales n'y vit aucune objection, appréciant les élèves assidus dans sa matière, chose bien trop rare selon lui. L'ivoirien n'avait plus qu'à se ramasser la gueule d'une façon particulièrement douteuse pour quiconque aurait assisté la scène. Quiconque sauf Jim Morales.
- M'Bala ! Qu'est-ce qui t'est arrivé !? rugit-il.
- J'sais pas, répondit le lycéen en se tenant le genou. Je me suis raté. Je crois que je suis blessé.
- Mince...
Il scruta les alentours. Il n'y avait encore que William, les autres étaient toujours dans les vestiaires, mis à part Ernest qui arrivait.
- Dunbar ! Amène-le à l'infirmerie.
Christophe bondit de joie. Intérieurement. En tout cas, c'était gagné. La réplique l'aida à se relever et ils se dirigèrent vers l'infirmerie, jusqu'à ce qu'ils soient hors du champ de vision du professeur de sport.
- Merci William, fit Christophe en reposant son pied tout à fait normalement.
- Hein ? T'as plus mal ?
- Non. On ne va pas à l'infirmerie.
- On va où alors ?
- Hé bien...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngÉtablissement scolaire Mathison, avenue Joliot Curie, Nanterre

- Pas d'erreur possible...
Les deux kadiciens se trouvaient en face du portail de Mathison, situé non-loin de la mairie de la préfecture des Hauts-de-Seine et au final, à deux pas de l'appartement de Mehdi. Pour le moment, il n'y avait pas grand monde, mais une blonde qui était grande à elle seule semblait attendre quelqu'un. Christophe l'avait déjà vue à une soirée bien connue...
- Bonjour. Tu es sûrement Frida. Je suis Christophe et lui c'est William, un ami à moi.
La lycéenne de dernière année sembla rassurée.
- Ah, c'est toi. Bonjour. Et merci beaucoup pour votre aide.
- Y a pas de soucis. Disons qu'avec mon ami, je ne risque pas grand-chose. Alors on procède comment ?
- Il faudrait lui faire avouer...
- C'est pas un problème. On s'en occupe. Il faudrait juste que tu l'attires dans un coin tranquille. Il sait que tu sors avec Mehdi ?
- Non, personne n'est au courant ici et je compte bien jouer là-dessus.
Frida se mit alors à jouer les aguicheuses devant Christophe, sans grand succès.
- Tiens ? Ça marchait mieux avec Mehdi.
L'ivoirien toussa, gêné.
- Euh non mais en fait, c'est normal parce que... euh...
Bien que blonde, Frida n'en était pas moins perspicace.
- Ah ok, je vois, rassura-t-elle avec un clin d’œil.
Elle se mit alors à tenter sa chance avec la réplique, histoire d'être sûre que cela fonctionnerait auprès de Tanguy.
- C'est pour ça qu'on est venu ? demanda William 2 à Christophe en restant aussi indifférent que lui à Frida. J'aurais préféré le sport.
L'islandaise semblait blasée.
- Ah d'accord, c'est ton mec.
- QUOI !? Non non, lui il est spécial, répliqua immédiatement Christophe.
Elle ne semblait pas convaincue.
- Bon peu importe. Je vous fait confiance. Je sais où vous pouvez l'attendre. Y a la ruelle qui passe entre ici et l'école primaire juste à coté, réservée aux camions qui livrent la cantine. Il n'y a du mouvement que pendant la matinée.
- Ok facile, on a juste à longer l'avenue pour trouver. Il sort quand ?
- J'ai une amie qui est dans sa classe. Il sera dehors à 15 heures 30.
Ils avaient donc une vingtaine de minutes.
- Reçu. On va se placer. À tout à l'heure.
Les deux Lyoko-guerriers trouvèrent facilement l'endroit indiqué. Par chance, un camion comptait apparemment rester la nuit ici et ils pouvaient se dissimuler derrière. Tandis qu'il regardait les alentours, l'ivoirien vit un ballon en mousse dans un coin et fit rapidement le lien avec la cour de l'école primaire située derrière les grilles qui empêchait les enfants de se rendre dans la ruelle. Il renvoya la balle. Les gamins la retrouveraient à la prochaine récré. Revenant aux cotés de son mec, il vit sur un rebord en béton issu du bâtiment de Mathison une espèce de coquille d'insecte vide dans un état impeccable. Il trouvait ça joli. Mais il ne put pousser sa réflexion plus loin puisqu'il entendit la sonnerie de l'établissement secondaire retentir. Frida n'allait plus tarder.
Sept minutes plus tard, elle déboula, tenant par le bras un espèce de grand couillon à lunettes. C'était donc lui Tanguy. Il avait l'air d'avoir hâte de se retrouver seul avec la jeune fille. Il stoppa net quand il vit Christophe et William.
- Ménage à quatre ? lança-t-il d'un air un peu niais.
- Ta gueule... dit simplement Christophe.
Le problème, c'est que Frida était là et qu'il préférait éviter qu'elle soit témoin de la scène.
- Frida, tu peux nous laisser s'il te plaît ? Mieux vaut que tu ne vois pas ça.
- Je... d'accord.
Elle fila au bout de la ruelle. Tanguy voulut suivre :
- Hé, moi je ne la lâche pas cette fille !
Sauf que c'était surtout la réplique qui ne lâchait plus son bras, l'empêchant de partir.
- Mais lâche-moi petit con. Puis qu'est-ce que vous me voulez d'abord ?
L'islandaise étant partie, les choses sérieuses pouvait commencer. William éjecta Tanguy contre le mur de Mathison, derrière le camion de livraison. Quelque chose craqua.
- On veut que tu rendes le scooter de Mehdi Fontaine.
Il sursauta. Comment savaient-ils ?
- Mêlez-vous de vos affaires.
Cette phrase était l'équivalent d'un aveu.
- C'est lui. Phase 2, souffla Christophe à la réplique.
- Le brise-moule ?
- Nan mec, l'Elekid.
Aussitôt dit, aussitôt fait. Un éclair rouge se mit à jaillir de la main de William, formant bientôt une petite boule d'électricité. Tanguy redressa ses lunettes.
- Jolis effets spéciaux, Sasuke.
Il se prit alors une décharge tout ce qu'il y avait de plus réel.
- Aie...
- Maintenant que les présentations sont faîtes, je vais te poser une question et crois-moi il vaut mieux pour toi que je ne me répète pas : où est le scooter de Mehdi ?
Le terminale ne faisait plus le malin.
- Euh... dans un des garages de la cité Politzer.
Christophe n'avait pas envie de chercher lui-même, même si c'était à coté.
- Bon, tu vois Frida ? Elle va t'accompagner et tu vas lui remettre l'engin. Bien entendu je compte sur ton entière coopération et si j’apprends que tu as raconté ça à qui que ce soit...
Tandis que M'Bala achevait cette dernière phrase, une boule d'électricité ré-apparût dans la main de William.
- Oui oui c'est promis.
- Parfait, tu vois que tu peux être intelligent quand tu veux. Bon, du balais.
Petit se dépêcha se retrouver celle qu'il ne voulait pas lâcher. Mais pour d'autres raisons cette fois.
- J'ai été bon non ? sourit Christophe.
- Ça dépend, avec ou sans mes éclairs ? répondit nonchalamment la réplique.
- … Bon viens, on va chercher si y a pas un terrain de basket dans le coin en attendant que Frida récupère le scooter.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngCour de Kadic

- Hé, mon Ningale évolue enfin ! s'exclama Hiroki, affalé sur son jeu Pokémon.
- Comment ça enfin ? réagit Johnny. C'est qu'un niveau 20.
- Ouais mais comme il est nul, j'ai galéré pour le monter jusque là.
- Pas faux.
- … Attends un peu. J'ai un nouveau Pokémon dans mon équipe !
Cette fois, son camarade leva les yeux de sa version Rubis.
- Comment ça ? Montre ?
En effet, l'équipe d'Hiroki comportait un petit nouveau, sans compter le tout frais Ninjask. Un certain Munja, du même niveau. Il n'avait de surcroît qu'un point de vie.
- C'est bizarre... regarde le Pokédex ?
Le jeune japonais s'exécuta.
MUNJA
Pokémon EXUVIE
MUNJA est un étrange POKéMON. Il semble apparaître sans raison dans une POKé BALL après l'évolution d'un NINGALE. Ce POKéMON bizarre est totalement immobile. Il ne respire même pas.

- Ah ben on est fixé en tout cas, c'est pas un bug, conclut Johnny.
- C'est trop cool ! lança Hiroki.
- Calme-toi, il n'a qu'un point de vie.
- C'est vrai... je vais m'en servir comme kamikaze.
En une seule évolution, Hiroki Ishiyama venait d'obtenir un Pokémon aussi rapide qu'un ninja et un kamikaze. Qu'est-ce qu'un japonais pouvait demander de plus, à part un robot ?
- Encore sur ce jeu ? soupira Zoé Bonnet en arrivant.
- Ouais et encore, après ça on achètera la version Émeraude, puis Diamant et Perle, informa Johnny.
- Exact, renchérit son camarade. On a du retard.
- Et toi Hiroki, tu as réussi à renouer avec ta sœur ?
Le japonais regarda pour la première fois son interlocutrice et non pas l'écran de sa Nintendo DS grise.
- Euh, pas vraiment. Quand j'essaye de faire le grand, elle a l'air de se méfier.
- Sans doute un problème de centimètres ça, charia Johnny.
- Ta gueule ou je t'explose avec mon kamikaze.
- Mon Mangriff est mort de trouille.
Zoé fit demi-tour. Difficile d'avoir une discutions sérieuse avec des garçons qui jouent à la console.
- Au fait, ça veut dire quoi exuvie ? lança soudain le japonais à son partenaire de jeu.
Mais celle qui pouvait lui répondre était déjà partie.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.png45 Avenue Joliot Curie, Nanterre

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngChristophe était allé retrouver Mehdi après une petite heure de basket, avant de repartir à Sceaux.
- Frida m'a SMS. Je ne sais pas comment tu as fait mais c'est de l'excellent boulot ! félicita l'étudiant en droit en l'invitant à s’asseoir sur le canapé.
- Disons que je sais m'entourer.
- Il faut que je te remercie.
- Pas la peine, c'était plutôt amusant en fait.
- Trop tard.
- Hum ?
- Eh bien, en fait, j'ai réussi à obtenir de mes parents une moto neuve, parce qu'étant plus âgé depuis l'achat de la première, je suis en mesure de conduire un engin un peu plus puissant. Et donc, j'aimerai te léguer ce que tu as toi-même eu la générosité de retrouver.
- Quoi !? Mais je n'ai pas le permis A.
- C'est vrai. Mais tu m'avais dit que c'était de ne pas avoir le véhicule qui t'empêchait de trouver un intérêt à le passer et que tu n'en manquais pas d'envie, je me trompe ?
Christophe était impressionné. Il l'avait évoqué rapidement, au détour d'une conversation. Visiblement, étant lui-même conducteur d'un deux roues, Mehdi avait eu plus de facilité à retenir l'information.
- Comme tu l'as dit toi-même, ajouta le plus âgé, tu ne peux pas encore le conduire, et donc le ramener avec toi pour l'instant. Mais en clair, je te le garde au chaud.
- Mec... merci... ne put que bafouiller Christophe.
- Merci à toi. Tu m'as prouvé par ton geste que tu étais un type sur qui on pouvait compter. Gladys est vraiment tombée sur quelqu'un de sympa.
- C'est drôle, je pensais la même chose pour Paris X, répliqua l'ivoirien en lui serrant la main.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLes notes de Jérémie étaient un bouquin célèbre pour racler le sol du laboratoire à divers endroits avec une constance et une abnégation rare pour leur jeune âge. Cette soirée ne faisait pas exception à la règle. À l'intérieur, dans la rubrique consacrée au retour dans le temps, et au bas de la seconde page, se trouvait l'inscription suivante :

Note : Le retour vers le passé n'affecte pas ceux dont le Supercalculateur possède l'image virtuelle en mémoire, par le biais des scanners. Cf p. 97.
Personnes concernées :
F.H. (Av. 06/06/94)
Aelita Stones (06/06/94)
Odd Della Robbia (10/10/04)
Ulrich Stern (10/10/04)
Yumi Ishiyama (11/10/04)
Jérémie Belpois (10/10/04)
William Dunbar (08/11/06)
Christophe M'Bala (22/09/07)


La dernière ligne semblait avoir été ajoutée plus récemment, ce qui était visible par la couleur plus vive de l'encre.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngVendredi 26 octobre 2007, Lieu inconnu, au soir

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngPour les bretons, l'heure était au dîner chez Joséphine. Clémence, Guillaume, Alba et Senja avaient été invités. Et ce n'était pas anodin.
- Ton père sera là pour les vacances ? demanda soudain Senja à Joséphine.
- Négatif. Il n'en prend jamais lui. Nous non plus d'ailleurs. J'ai imaginé un petit plan pour demain.
La curiosité de tout le groupe s’éveilla et ils détachèrent enfin leurs yeux de leur excellent rôti de bœuf accompagné par un Yorkshire pudding. Sauf Guillaume.

- Quoi encore ?
Joséphine n'hésita même pas à lui répondre. Tout était déjà préparé, elle avait bien entendu séché la dernière journée d'école, et elle s'habituait vite aux reproches de Senja.
- Ça vous tente une balade en sous-marin ? demanda-t-elle faussement.


À suivre : L'épouvantail


Dernière édition par Icer le Dim 18 Aoû 2019 17:58; édité 10 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Mer 04 Sep 2013 19:22   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1052
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
Même pas le temps de se remettre du chapitre 15 que tu nous envoie le 16 en pleine face. Et il y en a des choses à dire sur ce dernier.

On commence doucement, avec la confirmation de la nature bretonne des nouveaux adversaires. Après cela, on se dit que ça va être tranquille pour la suite, mais non. Attaque du Skid dès le lendemain. Tu ne ménage pas les LG, mais on va pas les plaindre Twisted Evil.
La scène où Odd simule un malaise m'a bien fait rire. J'imagine parfaitement la tête que devaient faire le reste de la classe ^^.

Tiens au fait :

Citation:
Il s'amusait souvent à me les briser avant parce qu'à cause de moi la fille sur qui il avait des vues a déménagé, quand je l'ai supplantée dans le rôle de DJ star du bahut.

Cette fille, il s'agit de Samantha Knight non ? D'ailleurs, il me semble que l'on fait référence à elle également dans le flash-back de Christophe de l'épisode 33.

On en vient aux scènes sur Lyokô. Le combat contre Dark Maul était sublime, comme d'habitude. Mais surtout, j'ai tiqué là-dessus :

Citation:
On pouvait en effet en observer une bestiole verte, une violette clair, carrément une rouge, et pour finir, une d'un bleu un peu plus clair que la normale. 

Citation:
Se ruant sur Ulrich qui était en train de lutter face au poids du zanbatō, elles dévirtualisèrent le samouraï en trois tirs, la Manta verte ayant visé à coté. Puis tout aussi rapidement, elles ressortirent du garage, bousculant au passage Odd qui s'était approché pour voir ce qui se passait, et franchirent le rideau numérique. 


M.A.N.T.A spotted Razz ! Et comme par hasard, juste pour s'occuper d'Ulrich ^^. Mais bien joué quand même parce que ce passage m'a bien fait rire. Par contre, une question : le fait que la Manta verte ait raté son tir signifie-t-il que Raymentase est la moins efficace d'entre vous (a) ? *sort*

Toujours est-il que le plan capture de Manta était vraiment bien pensé et réfléchi.

Les passages sur le territoire volcanique m'ont bien plu. William qui sait que Xana privilégiera toujours Dark Maul sur lui. L'avenir semble s'assombrir pour notre ténébreux...

Quant à Christophe, il a de la chance quand même. C'était son jour. Il a eu un scooter sur Terre et virtuellement, il va avoir son propre véhicule. Tu nous l'a gaté quoi.
J'ai adoré le fait que Frida pense que William soit le mec de Christophe. Dis-moi, ne serais-ce pas une référence à ton OS : « Un amour brûlant » ?

Maintenant, parlons du titre de ce chapitre, dont on peut vraiment se demander la signification. Sauf erreur, l'exuvie est ce qu'il reste lorsqu'un insecte à mué. On fait le lien avec Munja, qui, dans son apparence, ressemble à une mue de quelque chose entre le Ningale et le Ninjask.
Je n'ai pas pu m'empêcher de faire le lien avec ceci :

Citation:
il vit sur un rebord en béton issu du bâtiment de Mathison une espèce de coquille d'insecte vide dans un état impeccable.


Christophe qui voit une exuvie alors qu'Hiroki obtient Munja. Je sais pas pourquoi, mais je sens que ça a de l'importance pour la suite. Ne me dis pas que Xana va nous refaire le coup de Dark Maul, version Pokémon ? Si les LG ont à affronter Munja, ça pourrait se révéler compliqué en raison de la capacité spéciale de celui-ci. Mais qu'est-ce que je raconte moi ? Je vais trop vite en besogne. Attendons de voir, ça vaudra mieux Mr. Green.

La fin du chapitre nous donne vraiment envie de connaître la suite, puisque visiblement, Joséphine a apparemment réussi à programmer un sous-marin numérique si on en croit sa demande à ses amis.
Je termine avec : j'ai beaucoup aimé ce chapitre, peut-être moins que le précédant, toujours est-il que j'attends la suite.
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.


Dernière édition par Zéphyr le Ven 13 Mai 2016 09:00; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Nyx MessagePosté le: Mer 04 Sep 2013 21:44   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 11 Aoû 2013
Messages: 305
Localisation: Lisieux, France
Bien le bonsoir ^.^

J'ai dévoré les seize chapitres de ta fiction cet après-midi (on profite du début d'année sans devoirs pour l'instant Mr. Green), et inutile de te dire que j'ai adoré!
Y'a tellement de bonnes idées que je pourrais te faire un roman, mais je vais essayer de faire court:
Déjà, le nouveau LG, Christophe M'Bala. C'est marrant, parce que ce mec, même s'il n'a pas de rôle important dans CL, c'est lui que j'aurai ajouté dans la bande sur Lyoko si j'avais écrit une fiction. J'y ai toujours pensé et je trouve ça marrant que tu le fasses; et puis c'est réaliste de le faire un peu maladroit, c'aurait été étonnant qu'il détruise ses adversaires du premier coup Mr. Green
Ulrich et Yumi qui ne sont pas ensemble, personnellement ça me fait ni chaud ni froid, ce que je trouve bien c'est qu'au moins ils arrêtent de se tourner autour infiniment comme pendant les 97 épisodes de CL .---.
[Fan sentimental /ON] Par contre gros point positif (à mon sens évidemment Mr. Green Mr. Green), le couple Aelita/Jérémie, discret mais soudé (enfin on va dire ça comme ça Mr. Green), un peu comme je me l'imagine, c'est parfait et ça me fait encore plus aimer cette fic' ^.^ [Fan sentimental /OFF]
La nouvelle bande bretonne qui met des bâtons dans les roues aux héros est très bien pensée aussi, je me demande quel rôle ils vont jouer au final!
Sinon je vais passer sur ton style, très agréable, pas redondant, avec des pointes d'humour parfois inattendues (un peu à la Rick Riordan), le scénario qui est riche, pas du tout prévisible (Bon on passera sur les deux fois où nos LG auraient pu faire revenir William et COMME PAR HASARD ils échouent de peu Mr. Green -mais sinon ça serait moins drôle), les intrigues secondaires qui étoffent tout ça, c'est vraiment une super fiction!
J'ai juste une petite interrogation et c'est au sujet de Talia (Qu'Odd oublie assez vide finalement, on peut malgré tout de demander si ce n'était qu'un simple coup de foudre passager Crying or Very sad). Lorsqu'elle est virtualisée, elle a l'apparence première d'Aelita. Mais dans ce cas-là tu te bases sur la ressemblance physique Talia/Aelita; l'avatar n'est pas plutôt censé être basé sur nos rêves et notre imaginaire ? Je n'ai pas lu les commentaires entre les chapitres, donc je ne sais pas si tu as déjà répondu à cette question; si c'est le cas tu peux me réserver le châtiment que je mérite Smile

Dernière petite question: combien de chapitres as-tu prévu au total (Si tu peux déjà estimer quand ta fiction se terminera) ?

Voilà pour mon commentaire, encore une fiction que je vais suivre de près à partir de maintenant, et avec grand plaisir Mr. Green

_________________
Tout ce qui plaît a une raison de plaire, et mépriser les attroupements de ceux qui s'égarent n'est pas le moyen de les ramener là où ils devraient être.
Charles Baudelaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Ven 06 Sep 2013 06:44   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2211
Localisation: Territoire banquise
Me voici, répondant aux commentaires :

Zéphyr a écrit:
Cette fille, il s'agit de Samantha Knight non ? D'ailleurs, il me semble que l'on fait référence à elle également dans le flash-back de Christophe de l'épisode 33.


Tout à fait. Pour une fois qu'il y a quelque chose de clair dans ma fic Mr. Green

Zéphyr a écrit:
le fait que la Manta verte ait raté son tir signifie-t-il que Raymentase est la moins efficace d'entre vous (a) ? *sort*


Oh, non non. C'est juste que Ray' a quelques petits problèmes de vue parfois Rolling Eyes
Mais je l'aime quand même.


Zéphyr a écrit:
Dis-moi, ne serais-ce pas une référence à ton OS : « Un amour brûlant » ?


*Sifflote*

Zéphyr a écrit:
Ne me dis pas que Xana va nous refaire le coup de Dark Maul, version Pokémon ? Si les LG ont à affronter Munja, ça pourrait se révéler compliqué en raison de la capacité spéciale de celui-ci. Mais qu'est-ce que je raconte moi ? Je vais trop vite en besogne. Attendons de voir, ça vaudra mieux Mr. Green


Le pourquoi du comment du chapitre est référencé rapidement dans le 19. Tu sauras.

Nyx a écrit:
Y'a tellement de bonnes idées que je pourrais te faire un roman


Tu veux faire la bio de l’Échiquier ? On peut essayer de s'arranger Mr. Green

Nyx a écrit:
'ai juste une petite interrogation et c'est au sujet de Talia [...] Lorsqu'elle est virtualisée, elle a l'apparence première d'Aelita. Mais dans ce cas-là tu te bases sur la ressemblance physique Talia/Aelita; l'avatar n'est pas plutôt censé être basé sur nos rêves et notre imaginaire ?


Ma fiction se veut certes réaliste (même si ici c'est un élément de pur SF). Mais n'oublions pas qu'il s'agit d'une fic sur CL et au vu de mes opinions sur la série... C'est tout simplement une critique en sous-main de l'absurdité de l'épisode 10. On a tous compris que la probabilité que Talia, réplique physique d'Aelita, se pointe au moment où cette dernière est prisonnière d'un gardien est tout ce qu'il y a de plus absurde. J'ai choisi la continuité, en lui mettant carrément la même apparence virtuelle, et j'ai poussé le vice juqu'au don de création. C'est illogique. Ça n'a aucun sens. C'est ridicule. Bref, c'est Talia de l'épisode 10. Comme elle meurt assez vite, ça n'impacte pas vraiment le scénario, qui se veut quand même autre chose qu'une critique de la série par l'absurde.
Cela répond-il à ta question ?
J'avoue en fait j'ai menti, y a un sens.


Nyx a écrit:
Dernière petite question: combien de chapitres as-tu prévu au total (Si tu peux déjà estimer quand ta fiction se terminera) ?


Je ne peux pas répondre directement, ça gâcherait le suspense de certains chapitres (qui pourraient se présenter comme une fin, ce qui n'est pas crédible si les lecteurs savent pertinemment qu'il y a une suite.
Tout ce que je peux dire, c'est que le titre est un indice.

Voilà, merci pour vos commentaires/encouragement et j'espère que vous apprécierez la suite.

_________________
http://i.imgur.com/028X4Mi.pnghttp://i.imgur.com/dwRODrW.pnghttp://i.imgur.com/mrzFMxc.pnghttps://i.imgur.com/X3qVFnj.gifhttp://i.imgur.com/h4vVXZT.pnghttp://i.imgur.com/gDzGjSF.pnghttp://i.imgur.com/x46kNev.png

« Les incertitudes, je veux en faire des Icertitudes... »

https://i.imgur.com/C4V4qOM.png


Dernière édition par Icer le Mar 06 Sep 2016 13:43; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Nyx MessagePosté le: Ven 06 Sep 2013 18:14   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 11 Aoû 2013
Messages: 305
Localisation: Lisieux, France
Citation:
Tu veux faire la bio de l’Échiquier ? On peut essayer de s'arranger Mr. Green


Hum, je pensais pas que tu le prendrais au premier degré Mr. Green
En y réfléchissant, ça ferait quand même beaucoup de boulot Embarassed

Sinon pour le reste, j'ai les réponses à mes questions, c'est parfait! C'est vrai que notre petite Talia arrive un peu COMME PAR HASAAAAAAARD (surtout qu'on la revoit pas après .__.), mais on peut très bien imaginer que X.A.N.A. avait prévu le coup, ou même que c'était un clone polymorphe auquel notre cher ennemi aurait donné une identité (La fille orpheline, il allait pas se fouler quand même Mr. Green), même si à cette "époque" (voilà que je parle comme un vieux), X.A.N.A. ne connaissait pas assez bien les humains pour pouvoir faire ça... Bref c'est vrai que cet épisode est un peu capillotracté, comme le disait notre cher Desproges!

Citation:
j'espère que vous apprécierez la suite.


On aurait trop peur de se faire taper en affirmant le contraire Mr. Green

_________________
Tout ce qui plaît a une raison de plaire, et mépriser les attroupements de ceux qui s'égarent n'est pas le moyen de les ramener là où ils devraient être.
Charles Baudelaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
kender MessagePosté le: Ven 06 Sep 2013 22:54   Sujet du message: Répondre en citant  
[Magazine]


Inscrit le: 18 Fév 2013
Messages: 710
Localisation: Paris
Alors, déjà, pour commencer, je vais te dire que j'en ai marre de tes coups tordus avec Pokémon, Dark Maul et autres trucs que je ne connais pas Evil or Very Mad
Je préfère rester dans le classique. Mélanger tout et n'importe quoi m'énerve un peu. Mais après, tu fais ce que tu aimes.

Sur le dernier chapitre, on a eu un beau déploiement en couleur de la M.A.N.T.A.
Remarque, il a fallu que les quatre membres attaquent Ulrich en même temps. On peut y voir le sentiment de haine des quatre membres, mais aussi peut-être la peur d'affronter tout seul en combat loyal ce puissant samouraï Laughing

Bon, assez de provocation. redevenons sérieux. Tout est bien écrit, comme d'hab. Les combats étaient amusants. William qui devient moins utile pour XANA que Dark Maul. C'est une donnée intéressante. Je me demande ce qui va se passer entre XANA et William. Celui-ci pourrait très bien quitter les rangs de XANA s'il voit qu'il ne compte plus à ses yeux. On verra la suite. Et avec sûrement d'autres déploiements de la M.AN.T.A., hein ? D'ailleurs, je parie que le bleu ne se fera jamais humilié au combat contre Ulrich. Razz

_________________
http://img11.hostingpics.net/pics/716747kender.png
Merci à la talentueuse Lénaelle pour ce pack criminel

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Lun 09 Sep 2013 18:27   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2211
Localisation: Territoire banquise
Spoiler



http://i.imgur.com/dZnmshx.png




http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngVendredi 26 octobre 2007, Chambre de Jérémie Belpois, dans la nuit

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngEinstein se leva de sa chaise, satisfait. Il avait bien avancé ces derniers temps. Son programme pour analyser le subconscient de William lorsqu'il serait libéré était quasiment terminé et nul doute que ce serait le cas avant que le lycéen ne revienne sur Terre. Il s'effondra sur son lit, ne prenant même pas la peine de se mettre sous la couverture malgré le froid relatif. L'hiver approchait, et les événements qui gravitaient autour des Lyoko-guerriers avaient toutes les chances de le rendre nucléaire. Mais pour l'instant, Jérémie allait pouvoir faire sa première vraie grasse matinée, avec les vacances.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngSamedi 27 octobre 2007, (trop) tôt le matin

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL'ordinateur du blondinet se mit à biper. Une alerte inhabituelle eut alors raison de la grasse matinée originellement prévue. Jérémie se leva en marmonnant un ou deux jurons mais arrêta vite lorsqu'il vit les nouvelles du monde virtuel. Il se rua dans la chambre d'Ulrich et Odd qui dormaient naturellement à poings fermés et secoua le brun en premier. Il risquait d'avoir besoin de renfort pour réveiller le second.
- Hmm ?
- On a un problème.
- Pour changer. C'est quoi cette fois ? On a translaté Dark Maul ?
- On vient de se faire voler le Skid 2.


http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/espace11.pngQuelque part dans le réseau européen

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngQuatre adolescents présumés bretons se trouvaient à bord du Skid 2, piloté par un elfe à la peau grisâtre et aux cheveux de la même couleur. Senja.
- Ce n'est pas bien compliqué au final, commenta-t-il.
- Tu peux frimer, sans moi, tu es perdu, railla Joséphine depuis son fauteuil de bureau.
- ...
- Je retire.
- On va où déjà ? demanda l'homme ours.
- J'ai localisé un nouveau monde virtuel à partir des informations que m'a ramené Senja de la tour rouge de la dernière fois. Je crois que les deux types qui viennent constamment nous les briser viennent de là-bas. Puisque les français nous ont gracieusement offert un moyen de locomotion...

- Pourquoi ne pas avoir activé une tour ?
- Parce que je n'ai pas réussi à en localiser une où vous allez. Donc il a fallu attendre une autre option. Vous êtes dans l'option en question. Senja, tu dévies de ton cap.
- Understood.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngUne bande de Lyoko-guerriers affolée se rua dans le labo. Jérémie s'installa aux commandes et se mit à taper frénétiquement.
- Putain ! Le signal du pilotage a distance à été bloqué par un de leur propre signal. On ne peut rien faire !
- Si, le récupérer une fois qu'ils seront dans la forêt, en s'y rendant à partir d'une tour, rappela Yumi.
- Bien sûr il n'y a qu'un p'tit problème.
- Lequel ?
- Ils ne retournent pas chez eux.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMonde virtuel volcanique

- Stylé ! lança Guillaume en découvrant le territoire de X.A.N.A. C'est autre chose qu'une pseudo forêt maléfique, hmm ?
- On verra si on s'en sort, lança Senja. Voyons pour la procédure de débarquement...

http://i.imgur.com/200NNZi.gif


Il les avait repéré. Ils étaient là. Pourquoi ? X.A.N.A n'avait rien dit. C'était donc qu'il n'était pas prévu qu'ils se pointent ici. Et donc, il fallait les repousser. Et William comptait bien le faire, même à quatre contre un. Dark Maul irait lui. Et le lieutenant de X.A.N.A originel ne comptait pas être à la traîne.

http://i.imgur.com/200NNZi.gif


- Y a pas grand-chose ici, signala Clémence à Joséphine.
- Pas de monstres ?

- Négatif.
- J'ai un signal d'activité vers le Nord-Nord-Ouest. Vous voyez quelque chose de particulier là-bas ?
- Oui. Il n'y a précisément rien. Pas de volcans.
- Alors commencez par là.
À ce moment là, Clémence se prit une salve, sans effet grâce au champ d’énergie bleu, puis se fit trancher en deux par un William débarquant à pleine vitesse avec l'élan de la Supersmoke. Il aimait vraiment beaucoup ce coup-là. Peu après, trois champs d’énergie bleu apparurent autour de Guillaume, Alba et Senja et semblèrent comme s'évaporer.
- Ah, ça se complique, commenta nonchalamment ce dernier. Alors je vais me le faire...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

- Alors, qu'est-ce qui se passe ? demanda Aelita.
- Ils sont sur le volcan de X.A.N.A. C'est la merde, j'arrive pas à me connecter aux tours de là-bas, en admettant qu'il y en ait.
- T'as forcement un plan B, fit Ulrich.
- Euh... ouais ? Je peux reprogrammer un navskid rapidement et en envoyer un d'entre-vous pour récupérer manuellement le vaisseau une fois que j'aurai réussi à reprendre le contrôle. Je veux dire, un seul instant suffit, celui me permettant un transfert dans le vaisseau. Un d'entre-vous, sous-entendu la réplique, car je refuse d'en envoyer un autre sans sous-marin dans la mer numérique.
- C'est toujours ça, commenta Christophe. Va pour l'envoi de l'éclaireur.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMonde virtuel volcanique

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngGuillaume, Alba et un Senja transformé approchaient d'un immense cratère. En effet, ce dernier, normalement grisâtre, avait blanchi. Son visage était aussi plus doux. Mais ce n'était pas vraiment le moment de se préoccuper de ça.

- Cratère.
- Profond ? demanda la régie.
- Bah, c'est noir au fond, commenta avec précision Senja.
- Sautez. Je suis formelle, il y a un quelque chose « au fond ».

- Y a aussi un truc là. Une forêt de tours qui flottent. Sans mauvais jeu de mots.
- Quelle couleur le halo ?
- Rouge pour toutes.
- Y a des câbles ?
- Négatif.
- Hum... ok je note. Plongez entre les tours.
Après un moment d'hésitation, les trois adolescents s'exécutèrent.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngRéseau informatique européen

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngUne copie de William Dunbar voyageait à toute vitesse dans la mer numérique, à l'intérieur d'un navskid de fortune, en direction du monde virtuel de X.A.N.A. Le réseau vira un temps non pas au rouge mais au vert, avant que le Lyoko-guerrier n'ait raison de l'étrange chose qu'il venait de manquer de croiser sans savoir, puisque sa vitesse le mit rapidement hors de portée de la créature. Et le réseau redevint bleu.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngJérémie s’affairait à tenter de reprendre le contrôle de son Skid 2 à distance. Mais soudain, le rythme de ses doigts sur le clavier ralenti et il releva la tête, ouvrant une nouvelle fenêtre. Un scanner était en train de rematérialiser quelqu'un. Or, il n'avait pas dévirtualisé la réplique et vu que celle-ci se trouvait dans la mer numérique, elle n'aurait pas pu revenir à la suite d'une défaite brutale.
- Hé, venez voir ! fit-il aux autres.
Le groupe resserra les rangs autour du pupitre. Jérémie ouvrit la fenêtre qui permettait de partager la vision de la caméra de la salle des scanners. Il la pointa vers l'engin fermé, preuve que quelque chose se passait. Puis finalement, il s'ouvrit, dévoilant William qui chuta au sol, dans les vapes.
- William ! s'exclamèrent en même temps Yumi, Aelita et Christophe.
- Attendez ! C'est sûrement un piège, calma Jérémie. Ne descendez pas. On va au moins attendre que la réplique arrive sur le territoire volcan.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngCœur du monde virtuel volcanique

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngGuillaume, Alba et Senja s'écrasèrent brutalement sur une surface dure et bleue, après une chute qui semblait interminable. C'était une architecture qu'ils reconnaissaient : la même que celle du cinquième territoire de Lyoko. Alba, qui était tombée du bon coté, eut le temps d’apercevoir une tour flottante en bout de piste, avec un halo violet foncé, presque noir. Ce halo redevint progressivement rouge. Puis elle se fit écraser – tout comme Senja – par un énorme monstre bipède, tandis que Guillaume se fit abattre par une queue à l'échelle du monstre susmentionné. Ils n'avaient même pas eu le temps de se relever après la chute.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngMonde virtuel volcanique

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLa réplique quitta son navskid en quatrième vitesse à coté du Skid 2, sautant sur le sol noirci, prête à se battre contre un éventuel gardien du vaisseau. Il y en avait un. Un elfe noir à l'air malsain, qu'il n'avait jamais vu.
- La copie de l'autre... en moins méchant, déclara simplement l'individu.
Tout semblait indiqué qu'il allait falloir livrer bataille contre cet homme, jusqu'à ce que celui-ci ne commence à se dépixeliser par le bas.
- Ils font chier... eut-il le temps d'ajouter avant de disparaître entièrement.
La réplique n'avait plus qu'à prendre les commandes du Skid 2, mais Jérémie ayant temporairement perdu le contrôle de l'engin, celui-ci ne pouvait le transférer à l'intérieur. De toute façon, William 2 n'eut pas besoin d'avoir le temps de se retourner du coté du vaisseau pour se faire brusquement dévirtualiser par une série d'éclairs. Dark Maul en effet, se trouvait déjà lui-même sur le Skid.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngLieu inconnu

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSenja fut le dernier à être rematérialisé par le scanner. Il n'avait pas l'air content.
- Vous plaisantez ? J'allais m'en faire un autre.

- Pas notre faute. On s'est fait prendre en traître après une grosse chute.
- Au final, on a pas réussi grand-chose, analysa Joséphine. Et on a perdu le vaisseau. C'est un échec. Mais nous nous sommes bien rendus là où nous le pensions...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngUsine

- Skid 2 perdu, annonça sombrement Jérémie. Dark Maul s'est fait plaisir une fois seul. Finalement, on avait pas réussi à l'éliminer la dernière fois.
- Je croyais qu'on avait blindé les boucliers ? Comment a-t-il pu le bousiller aussi vite ? interrogea Christophe.
- Parce que me bloquer l'accès au Skid a également supprimé toutes les améliorations que j'avais apporté à la version originale, puisque c'est la tour activée de la réplique qui sert également pour les boucliers. Si on me prive l'accès au Skid, on prive également l'accès à mon énergie. Bref, il est encore détruit.
- Alors le William qui se trouve en bas est réel ! s'exclama Odd.
- Hein ?
- La dernière fois, on avait perdu le Skid et récupéré William. L'histoire se répète simplement !
- … De toute façon la réplique le ramène en passant. Avec elle, on craint moins le piège.
En effet, après sa dévirtualisation, William 2 était naturellement revenu dans un scanner, et avait donc trouvé le corps immobile de son original. Le monte-charge s'ouvrit, dévoilant deux William, mais un seul avait les yeux ouverts.
- C'est le vrai, déclara la réplique. J'ai croisé celui qui l'a apparemment battu, il a été dévirtualisé à distance peu après.
- Un breton ? demanda Aelita
- Peut-être. Mais je ne l'avais jamais vu.
- Leur cercle aussi peut s'élargir, expliqua-t-elle en référence à Christophe, voire à William.
- William, décharge électrique à un doigt, ordonna Jérémie.
Le double électrifia alors faiblement son original pour le réveiller. Sans effet.
- Oulà. Infirmerie ? demanda Odd.
- Heureusement que certains ne prennent pas de vacances... approuva Jérémie d'un hochement de tête.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngInfirmerie, en fin d'après-midi

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngWilliam Dunbar reprit connaissance, sans toutefois ouvrir les yeux. Il s'attarda longuement sur ce qu'il ressentait. Car il ressentait des choses. Physiquement aussi. Et ça, c'était nouveau en plus d'être facile à déduire : il était de retour sur Terre. La preuve, il n'arrivait plus à dialoguer avec X.A.N.A. Le lien avait été rompu. Mais comment ? Il avait du mal à s'en rappeler. Finissant par ouvrir les yeux, il sursauta en réalisant qu'il n'était pas seul dans la pièce.
- Doucement mec.
- Mais... Christophe ? Qu'est-ce qui s'est passé ?
- À ton avis ? On t'a ramené vieux !
- « On » ? Qui ?
- Euh, à vrai dire, c'est pas nous. Enfin on a pas tout compris. Mais pour le moment on s'en fou, tu es revenu. On t'a amené à l'infirmerie parce que tu étais sacrément dans les vapes. T'as faim ?
- Un peu.
- On va pas tarder à pouvoir aller dîner, fit Christophe en consultant son portable. J'vais voir avec l'infirmière si tu peux sortir.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngSelf de Kadic

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngC'était la première fois que la bande des Lyoko-guerriers interne se retrouvait au complet. La réplique, désormais inutile sur Terre, était restée dans le Labo. Ne manquait que Yumi, chose dont William n'allait pas se plaindre.
- Bon bon bon, commença Jérémie alors qu'Odd avait déjà eu le temps d'attaquer la moitié de son plateau. Déjà, bon retour parmi nous William.
- Ouais mec c'est cool ! plaça Odd entre deux bouchées.
Ulrich se contenta d'un hochement de tête.
- Tu nous manquais, acheva Aelita.
- Euh... merci.
L'adolescent avait l'air un peu paumé, ce que nota Jérémie. Ce n'était pas ainsi la première fois, pourtant il avait cette fois été libéré plus vite. Étrange.
- Alors, je sais que tu as pas mal de retard à rattraper mais on va éviter de tout t'expliquer ici, continua Jérémie. Là, on va juste s'assurer que tout est ok chez toi. Tu te sens comment ?
- Ben... un peu étourdi encore. Je retrouve – de nouveau – les cinq sens. Mais sinon, tout m'a l'air ok.
- Bien. C'est déjà ça. J'imagine que tu te souviens de rien coté xanatification ?
- Non, mentit William.
- Normal. Et pour ce qui est des souvenirs d'avant ? Tout est là ?
- Oui.
- Parfait, on a récupéré un Lyoko-guerrier en état, conclut Odd. D'ailleurs, puisque tu es étourdi, tu vas pas réussir à manger ton steak en entier. Pas vrai hein ?
- Odd ! s'exclama toute la table en dehors de William.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngDomicile des Ishiyama

- Tout va bien Yumi ? demanda sa mère.
La japonaise en effet, ne parlait pas beaucoup à table, se contentant de fixer son bol. Elle pensait surtout au fait que William était de retour. Après la gifle mentale infligée par Ulrich, la lycéenne ne savait plus trop où elle en était. Elle repensait au fait que William, lui, ne lui avait jamais fait de coups bas en amour. Il avait même été loyal envers Ulrich. Mais maintenant, le samouraï était hors-jeu. Alors peut-être que...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngChambre de Jérémie Belpois

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngLa seconde partie des retrouvailles avait lieue à huis clos, histoire que William puisse entrer dans les détails croustillants. Et puis, Odd avait mangé tout ce qu'il y avait de croustillant à la cantine.
- Booon. Alors. Tu n'as pas eu le temps de leur faire face au moment de ton retour de septembre, mais il y a d'autres français qui peuvent se virtualiser et qui viennent parfois sur Lyoko mais pour une étrange raison. Nous pensons qu'ils résident en Bretagne.
William retint sa surprise. En Bretagne ?
- Ils entretiennent des relations ambiguës avec X.A.N.A, mais ne semblent pas alliés, compléta Aelita.
- D'ailleurs, on ne sait pas bien non plus ce que cherche à faire ce dernier, appuya Jérémie.
Le plan de X.A.N.A. William, lui, avait tout. Il savait tout. Alors pourquoi est-ce qu'il ne leur avouait pas immédiatement ?
- C'est pour ça qu'on a besoin de toi, ajouta Christophe en prenant l'épaule de son camarade de classe.
- De moi ? Pourquoi ?
- Je bosse sur un programme qui me permettra d'analyser ton subconscient pour en apprendre plus sur X.A.N.A et de fait, mieux le combattre et trouver un moyen de le détruire définitivement.
- Je vois...
- Tu n'as pas l'air très emballé ! constata Odd. Pourtant cet enfoiré n'arrête pas de s'en prendre à toi !
- Si si bien sûr, répondit William. Mais là je suis juste fatigué. J'ai l'impression de ne pas avoir dormi depuis...
- … une quarantaine de jours, précisa Christophe.
- Ça se comprend, avoua Jérémie. Moi aussi j'en peux plus, j'avais veillé tard hier en jouant sur les vacances mais au final aujourd'hui...
- Dodo time ! conclut Odd.
- Aller, on reprendra tout ça lundi. Je pense achever le programme demain si j'y passe la soirée.
Et sur ces mots, le groupe se sépara.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngDimanche 28 octobre 2007, Chambre de William Dunbar, au matin

http://i39.servimg.com/u/f39/17/09/92/95/espace10.pngChristophe ne se donna même pas la peine de frapper pour entrer, sachant son camarade encore au lit.
- Aller vieux, debout ! Il y a quelque chose que je rêve de faire depuis longtemps.
Il mit en évidence son ballon de basket.
- Hmm... bon ok mais laisse-moi au moins prendre une douche.
- Une douche pour aller faire du basket ?
- … Oui bon je me change juste.
L'affaire failli mal tourner quand une Melody Rousseau sans lunettes entra brusquement sans frapper alors que William était en passe de s'habiller.
- Hé !
- Oh pardon, déclara-t-elle sans pour autant s'attarder sur William. Je... c'est bien William là ?
- Et Christophe. Tu as un soucis ?
- J'ai perdu mes lunettes. Je crois qu'on me les a volé.
- Qu'est-ce qui te fait croire ça ?
- Ben... hier, Barbara et Céline sont venues me voir parce qu'elles voulaient faire du sport et qu'elles avaient besoin d'un arbitre entre elles, mais moi je voulais lire. Et, elles l'ont mal pris. Donc je pense que ce sont elles.
- Faut pas déconner, répliqua Christophe. Pourquoi toi ? Il suffisait d'aller demander à quelqu'un d'autre.
- Avec Barbara, nous sommes les seules filles de la classe à être restées à Kadic pour les vacances. Et elle ne veut appeler ni Yumi, ni Maïtena, ni Anaïs.
- Je rêve... et elles t'auraient piqué tes lunettes juste pour ça ?
- Barbara est une emmerdeuse, lui rappela William, finalement habillé. Mais de la part de Céline, ce serait plus surprenant.
- Comment elles auraient fait ?
- Au moment de ma douche, informa Melody. Je les enlève mais j'ai du mal à fermer ma porte à clef sans en sortant, alors je ne le fait pas. Jusqu'ici je n'avais jamais eu de problèmes. Vous pourriez m'aider s'il vous plaît ? J'en ai vraiment besoin, je suis incapable d'aller les récupérer toute seule.
- Tu n'as pas une seconde paire ?
- C'est celle-ci. La première s'est cassée lors de la bagarre du mois dernier.
Christophe commençait à avoir l'habitude. Et puis cette fois, il avait l'original, ça ne serait que plus sympathique.
- On s'en occupe Willy ?
- … Aller.
- Merci ! s'exclama la rouquine.
- No problemo me... meuf ? Retourne à tes occupations, je préfère que tu ne nous suive pas. Et puis on est un duo, et tout...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngCouloir du dortoir des filles

Toc toc toc.
- ...
- Personne ?
- J'ai pas entendu de bruit. Donc non.
- Bah, de toute façon on a qu'à attendre ici et discuter. Elle finira bien par rentrer.
William s'assit donc contre la porte, suite à la proposition de son camarade, tandis que l'ivoirien se plaçait sur son ballon de basket.
- Alors, pas trop dur le retour à la vie sur Terre ?
- Tu sais, moi j'ai l'impression d'être parti pour à peine quelques heures. Enfin ça dépend. Dès fois ça me semble lointain, dès fois proche. C'est bizarre.
Il commençait à exceller dans l'art d'inventer des histoires pour qu'on ne soupçonne pas qu'il ait été conscient pendant quasiment toute sa capture virtuelle.
- Je vois... tu imagines pas comment j'ai vécu ta capture.
- Ouais d'ailleurs tu as rejoint la bande. Comment tu as fait ?
- Eh bien... ta réplique n'a pas pu résister à mon examen attentif. En plus elle traînait avec Yumi. Alors je les ai suivi un jour où ils partaient à l'Usine, puis j'ai utilité les notes de Jérémie pour m'enregistrer dans un scanner parce qu'ils parlaient de retour dans le temps. Ensuite je suis allé les voir. Et voilà.
- Eh bien, voilà un scénario bien différent du mien... et ça se passe bien ?
- Oh oui. Mais mon objectif premier a toujours été de te ramener. Maintenant que c'est chose faîte, on est fin prêt à faire face à tous les dangers mec !
- ...
- Un problème ?
- Non. Et ensuite il s'est passé quoi ? demanda-t-il, faussement intéressé.
- On a essayé de te ramener une première fois, ce qui s'est traduit par un échec lamentable. Et puis X.A.N.A nous a tendu un piège qui s'est terminé par la mort de Talia Rose, ajouta-t-il, chuchotant bien.
Dunbar fit un gros effort intérieur pour ne pas grimacer. Il n'aimait pas se rappeler cet épisode.
- Je vois... c'est le premier mort à ma connaissance.
- Je crois aussi. Et ensuite, à cause de moi, X.A.N.A a pu avoir Dark Maul.
Dark Maul. Le fameux chouchou de X.A.N.A. Au final, William n'avait rien pu prouver du tout. Il s'était fait avoir... mais, comment avait-il perdu déjà ?
- On a découvert ça pendant l'exploration du territoire ennemi, une espèce de forêt. Et puis on s'est récemment translaté chez eux une première fois. On s'est un peu chié, mais la prochaine sera la bonne avec toi !
- J'espère aussi, simula William.
- Enfin, on a avorté une attaque que tu as toi-même menée contre le Skid, tout en récupérant au passage ta Manta pour m'en faire un véhicule. Ce qui est cool, c'est que tu pourras toi-même la retrouver du coup, puisque Jérémie sait la programmer.
- Ah.
- Oh et puis y a eu hier et la perte du Skid à cause de Dark Maul, pendant que tu étais ramené sur Terre.
Dark Maul. Dark Maul ! Alors en plus de ça, le zabrak offrait à son CV un Skid détruit à lui tout seul.
- Putain... ne put s'empêcher de lâcher William.
- Qu'est-ce qu'il y a ?
- Rien. Disons que je suis dégoûté d'avoir été contre vous.
- Je comprends mais tu vas vite avoir l'occasion de te racheter vieux.
- Sûrement...

http://i.imgur.com/200NNZi.gif


- Euh, ça fait combien de temps là ?
- Il est midi mec.
- On vient de perdre une matinée. J'ai l'impression qu'elle ne viendra pas.
- Comment ça ?
- Melody a parlé de Céline. Je te parie que Barbara est chez elle et qu'elle y reste le plus longtemps possible pour éviter que Melody puisse faire quelque chose.
- Eh bien, c'est réussi. On peut pas aller là-bas. Imagine qu'il y ait des parents...
- Allons manger puis faire ta partie d'basket. On repassera ici ce soir. Elle reviendra forcement.
- Bonne idée.

http://i.imgur.com/200NNZi.gif


Après une après-midi à refaire du sport avec son meilleur ami, comme au bon vieux temps, William commençait à se demander si, finalement, il ne pourrait pas tout avouer. Oh naturellement Ulrich et Yumi s'acharneraient sur la moindre faute qu'il commettrait et donc il se verrait sans doute exclu de la bande. Mais il aurait toujours Christophe. Et c'était déjà énormément pour lui. Il avait encore jusqu'à demain pour y réfléchir. Après ça, Jérémie aurait terminé son programme...
À nouveau, les deux adolescents campèrent devant la porte de Barbara, commençant d'ailleurs à éveiller les soupçons d'autres filles du couloir, encore à Kadic. Mais au bout de plus de deux heures, il fallait se rendre à l'évidence : la voleuse présumée n'était pas rentrée.
- Ne me dit pas qu'elle dort aussi chez Céline !!? s'écria Chris.
- Quand elle veut faire chier le monde, c'est une experte. Je constate que certaines choses n'ont pas vraiment évoluées pendant mon absence.
- J'aime pas quand les voleurs s'en tirent à bon compte, ragea Christophe.
- On pourra aider Melody mardi. Parce que Céline a tennis le soir.
- Oh mais ouais ! Euh attends, valable en vacances ?
- Je sais pas. On verra bien. On pourra au moins tenter quelque chose si Barbara est introuvable.
- Okay... en tout cas j'ai bien aimé discuter des heures avec toi. Ça faisait tellement longtemps. Aller, bonne nuit.
Il avait lâché ça d'une manière surnaturelle, comme si sa réplique avait été préparée. Auparavant il avait envoyé – et surtout reçu – quelques SMS sur son portable, sans en dire plus à William. Lui cachait-il quelque chose ? Et puis pourquoi ne pas l'attendre pour redescendre jusqu'à l'étage des garçons ? L'ivoirien s'était pressé de partir de lui-même. Mais après l'après-midi sportive, Dunbar n'avait pas l’énergie pour un casse-tête. Alors il redescendit à son tour... pour trouver Yumi devant sa porte, l'air gênée. L'enfoiré de Christophe !
- Salut William...
- Je rêve ? Qu'est-ce que tu fous là ?
- J'ai à te parler, je peux entrer ?
Un rêve ? Un cauchemar plutôt. Mais s'il refusait, ça lui retomberait sûrement dessus.
- Mouais, répondit-il mollement.
Une fois à l'intérieur de la chambre de William, la japonaise se lança.
- Écoute, ta seconde capture m'a fait beaucoup réfléchir. On... enfin surtout, j'ai été horrible avec toi et je comprends que tu m'en veuilles. Mais voilà, ça m'a obnubilé tout le week-end et je pense que... enfin, j'ai réalisé à ton retour que... tu étais vraiment un mec bien. Et comme tu ne m'as jamais laissée totalement insensible, je pense que... euh......
Mais la suite n'arrivait pas. Yumi en devint vraiment rouge pivoine. Elle était tout simplement physiquement incapable de se déclarer. Le syndrome Stern ?
- J'ai compris c'est bon. Pas la peine d'en dire plus.
Il se surprenait lui-même à ne pas exploser. Et ce n'était pas que la fatigue. En théorie, Yumi, il n'en avait plus rien à faire. Étant donné son attitude, William en avait conclut qu'il valait bien mieux qu'elle. Mais il était bien plus évident de jouer les célibataires endurcis lorsqu'elle était inaccessible que quand elle venait reconnaître qu'elle l'avait mal jugé... et il commençait à douter.
- Je... rentre chez toi. Ce n'est pas un non mais... je dois réfléchir. Je ne m'y attendais pas tu vois.
- Oui, je comprends. Pardon, bonne nuit William.
Elle fila sans demander son reste, toujours aussi rouge. Puis l'ancien xanatifié s'effondra sur son lit. Mais pas pour dormir, oh non, là il ne le pouvait plus. Alors ainsi Yumi voulait sortir avec lui, et pas uniquement parce qu'Ulrich n'était plus libre. Elle avait de bonnes raisons, et la mise en couple du samouraï n'avait qu'aidé à s'en apercevoir. Mais ça ne changeait rien au fait que William n'aurait jamais osé être aussi injuste avec quelqu'un. Il pouvait lui pardonner bien entendu, mais certaines fautes révélaient quand même la nature profonde d'une personne. Jamais l'adolescent ne pourra être pleinement heureux avec une fille pareille. Il le savait. Sa partie rationnelle le savait. Mais il ne pouvait s'empêcher d'être cependant très attiré par la japonaise. Les hormones ? En tout cas il commençait à avoir véritablement très peur de se laisser piéger. Fallait-il que celui-ci se mette à la méditation focalisée pendant tout un été pour se concentrer sur des objectifs plus important que l'attirance envers autrui ? Non, c'était une idée totalement stupide, le genre de choses contre-productive qui aidait juste à finir dans le lit de Sissi.
Il se releva en sueur, après près de trois quart d'heure de torture mentale. Il n'y avait qu'un seul véritable moyen pour ne pas céder comme un imbécile aux charmes de Yumi.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngChambre de Christophe M'Bala & Matthias Burrel

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngL'ivoirien fut réveillé par un SMS, en pleine nuit. Curieux, il ne put s'empêcher d'y jeter un coup d’œil. Il était de William. Christophe espérait en l'ouvrant que celui-ci n'avait pas mal pris que son camarade aide Yumi à lui tomber dessus pour lui avouer ses sentiments. Il n'avait pas pu résister à la demande – par texto également – de la jeune fille. Mais ce n'était pas du tout ça :

Tu es quelqu'un de formidable. Quitte la bande des lyoko-guerriers. Le plan de X.A.N.A ne laisse aucune chance à l'humanité, mais tu seras le premier touché si tu restes à le combattre.


Christophe fut soudain envahi d'un horrible pressentiment. Il se précipita dans la chambre de Jérémie mais vit que celui-ci était déjà levé.
- Ah Christophe tu tombes bien. Tour activée !
- Oh merde, ça c'est pour William.
- Hein ?
- Plus tard, faut foncer à l'Usine !


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngLundi 29 octobre 2007, Usine

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngMinuit était passé lorsque les Lyoko-guerriers internes arrivèrent à l'Usine. En entrant dans le labo, tous constatèrent que la réplique n'y était plus.
- Oh merde !
Le petit génie se rua – pour changer – sur les commandes. Mais tout était déjà terminé. La tour n'était plus active, celle de la réplique n'émettait plus aucun signal, preuve de la destruction du clone polymorphe, et enfin, William s'était virtualisé sur Lyoko.
Accédant à l'enregistrement de la caméra de surveillance du labo, Jérémie et le reste du groupe (Yumi étant arrivée peu après) purent tous voir de leur propres yeux que William avait anéanti par surprise son double de lui-même avec des éclairs bleus avant de se virtualiser. Le combat illustrait clairement que leur camarade avait été xanatifié. Mais pas de façon classique, puisque la tour activée par X.A.N.A s'était désactivée avant que William ne soit sur Lyoko, si on s'en rapportait à l'heure de l'historique du scanner et celle de la désactivation de la tour, elle aussi enregistré. Jérémie en déduisit qu'elle avait servi à translater la Méduse le temps de reprendre un contrôle permanent de Dunbar.
- William est délibérément retourné du coté de X.A.N.A... alors que je venais d'achever mon programme...
Yumi et Christophe se regardèrent avec effroi. Mais la seule question de vigueur était : pourquoi ?
- Je ne peux pas le croire, fit Aelita.
- Et pourtant. Il n'est pas là, ironisa nerveusement Ulrich.
- Écoutez... on est tous sous le choc, parvint à placer Jérémie. Je pense que le mieux est d'y réfléchir à froid demain, d'accord ?
- Mais Jérémie...
- Odd !
- Ok ok.
Le groupe s’apprêtait alors à repartir, dépité, quand celui qui avait ordonné la retraite stratégique les rappela de lui-même.
- Oh attendez, avec le coup de William, j'avais totalement oublié !
Les têtes se retournèrent.
- Les bretons ont commis une erreur en me refusant l'accès au Skid 2 après l'avoir volé. S'ils ont pensé à protéger le vaisseau, ils n'ont pas pensé à masquer la source du signal qui me paralysait. J'ai pu la remonter. Et cette fois j'ai leur localisation précise. Et c'est du 100 % fiable, j'ai déjà repéré la maison sur Google Map. Figurez-vous que nous faisions fausse route !
- Quoi ? Ils sont pas bretons ?
- Autant que toi Yumi.
- Mais alors, d'où sortent ces types ? demanda Ulrich pour tout le monde.
- Nos ennemis se terrent depuis tout ce temps en Irlande, annonça Jérémie.


À suivre : La version irlandaise


Dernière édition par Icer le Lun 12 Aoû 2019 21:24; édité 10 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Brounaus MessagePosté le: Lun 09 Sep 2013 18:53   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 30 Avr 2013
Messages: 77
Yop !

J'ai suivit ta fanfic depuis quelques temps mais je n'ai jamais vraiment prit la peine de commenter. Mais je vais y remédier. (Bon, j'ai la flemme alors je vais faire court)

Concernant le dernier chapitre :

Je crois que c'est la première fois que je vois William dexanatifier puis rexanatifier. Tu y es allé t'aiment fort sur ce coup-là. Il s'en prends des xanatifications le pauvre Willy. Après cette histoire d'hormones m'a fait doucement rigoler pour tout de dire. Moi, si une fille me fait un sale coup de pute, je ne vais certainement pas ressentir encore de l'attirance. Après, c'est toi qui voit. Wink

Et aussi, j'apprécie bien l'idée de mettre Christophe en tant que Lyoko-guerrier, ça change des Sissi et Sam. En plus, tu lui as créer sa propre personnalité et j'aime bien ça !

Par contre, le coup du Munja et Dark Maul. Je sais pas ou tu vas chercher ces idées farfelues ^^' Mais bon, tu fais comme tu le sens.

Voilà, j'ai tout ce que j'avais à dire et je te souhaite bonne chance pour la suite !


_________________
Madara : The best of shinobi


http://www.plixup.com/pics_core3/14694876696368madara.jpg
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Nyx MessagePosté le: Lun 09 Sep 2013 20:34   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 11 Aoû 2013
Messages: 305
Localisation: Lisieux, France
Wahouuu un nouveau chapitre, dévoré beaucoup trop rapidement ^.^

Citation:
Hum, je pensais pas que tu prendras la réponse au premier degré Crying or Very sad


Loin de moi cette idée, déjà que j'ai du mal à trouver du temps pour écrire moi-même Mr. Green

Citation:
[color=#417EF4]- Cratère.


Petite erreur de balises Wink

Bon, trêve de bavardages! Encore un chapitre palpitant.
Finalement nos bretons sont irlandais, pour ça qu'on avait le droit aux Understood incessants (EDIT: Ce qui n'explique toujours pas pourquoi ils parlent français). D'ailleurs je suppose que le titre de ton chapitre 18 fait référence au 18ème tome de XIII, non ? Si oui, c'est vraiment bien joué Mr. Green
Je sais pas, mais j'ai l'impression que Yumi va craquer psychologiquement avant la fin de ta fic', avec tous les revers auxquels elle a le droit. Pauvre fille, elle est un peu désagréable niveau comportements sentimentaux mais elle mérite pas ça Mr. Green
Et Jérémie qui se fait encore une fois détruire son joli vaisseau, il va céder lui aussi Embarassed

Bref, que d'émotions encore une fois; l'issue est toujours aussi incertaine et ce n'en est que plus plaisant Wink

EDIT: Mon 100ème commentaire aura été pour ta fiction Mr. Green

_________________
Tout ce qui plaît a une raison de plaire, et mépriser les attroupements de ceux qui s'égarent n'est pas le moyen de les ramener là où ils devraient être.
Charles Baudelaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Mer 11 Sep 2013 09:18   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2211
Localisation: Territoire banquise
Annonce importante : Munja ne va pas finir comme Dark Maul. Visiblement l'exuvie du chapitre 16 n'a pas encore été correctement interprétée. Plus tard, peut-être Mr. Green
N'en déplaise à kender, vous aurez le droit à votre lot de pokémons, mais pas de suite !

Brounaus a écrit:
Moi, si une fille me fait un sale coup de pute, je ne vais certainement pas ressentir encore de l'attirance.


Ça, c'est dit (y)

Brounaus a écrit:
j'apprécie bien l'idée de mettre Christophe en tant que Lyoko-guerrier, ça change des Sissi et Sam. En plus, tu lui as créer sa propre personnalité et j'aime bien ça !


Plaisir totalement partagé !

Brounaus a écrit:
Par contre, le coup du [...] Dark Maul. Je sais pas ou tu vas chercher ces idées farfelues ^^'


Simple. William seul ne faisait pas le poids. Il me fallait du renfort. Or, les monstres - si ils conservent une utilité parfois décisive - ne sont pour beaucoup plus au niveau des Lyoko-guerriers. Créer un nouveau monstre ? Je préférais conserver une nette démarcation entre les mobs classiques et les boss qui sont plutôt humanoïdes à l'instar de William. Et surtout, potentiellement dotés de parole. Je voyais mal X.A.N.A sortir ça de son chapeau, je préfère lui laisser la légendaire conception des mochetés.
J'ai donc cherché un méchant dont le style aurait pu correspondre. Le sith m'a semblé un choix parfait, sans compter que j'ai toujours regretté son apparition éphémère dans les films.
Un second prétendant au titre est prévu mais il aura un rôle bien moins déterminant et plus éphémère.


Nyx a écrit:
(EDIT: Ce qui n'explique toujours pas pourquoi ils parlent français)


Plus qu'a attendre le chapitre suivant Mr. Green

Nyx a écrit:
D'ailleurs je suppose que le titre de ton chapitre 18 fait référence au 18ème tome de XIII, non ? Si oui, c'est vraiment bien joué Mr. Green


Yeah bro ! Le titre, c'est totalement ça. Et je me suis rendu compte après que par un heureux hasard, le numéro était le même. C'est toujours plaisant.

Merci à vous pour vos encouragements. Le prochain ne saurait tarder.

_________________
http://i.imgur.com/028X4Mi.pnghttp://i.imgur.com/dwRODrW.pnghttp://i.imgur.com/mrzFMxc.pnghttps://i.imgur.com/X3qVFnj.gifhttp://i.imgur.com/h4vVXZT.pnghttp://i.imgur.com/gDzGjSF.pnghttp://i.imgur.com/x46kNev.png

« Les incertitudes, je veux en faire des Icertitudes... »

https://i.imgur.com/C4V4qOM.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Mar 17 Sep 2013 19:34   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2211
Localisation: Territoire banquise
Spoiler



http://i.imgur.com/YCphbuQ.png




http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngAéroport international de Dublin

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngUn jeune adolescent quittait l'avion A320 de la compagnie Air France en provenance de Paris-Charles-de-Gaulle. Après avoir perdu énormément de temps dans les traditionnels contrôles de sécurité et pour récupérer sa valise – sortant comme par hasard à la fin – il parvint à attraper un taxi dont le chauffeur parlait français. Avait-il anticipé l'arrivée d'un vol parisien ? En tout cas, le garçon pensait l'avoir dirigé vers l'adresse de sa grande tante qu'il n'avait encore jamais rencontré. Il fut donc surpris de constater que le taxi s'était en réalité arrêté devant le lycée français d'Irlande. Il descendit en remarquant que sa valise avait disparue, ce qui n'eut pas l'air de l’inquiéter. D'ailleurs, la course fut gratuite, et le chauffeur – un homme peu bavard – fila limite à l'anglaise. Qu'importait. Le lycéen se savait inscrit dans cet établissement et n'avait qu'une envie : rencontrer sa classe. Ce qui tombait bien puisque c'était le jour de la rentrée. Il n'avait aucun sac, ce dont il se fichait bien. Il se contenta de se diriger sous le préau de la cour, là où une masse grouillante d'élèves se pressait autour des listes de répartition des classes. Ce n'était pas compliqué pour l'adolescent : il était en 1ère ES 2, la seule classe de sa filière avec une L2 espagnol. Il nota la salle où il devait se rendre, et ne perdit pas plus de temps au milieu de la foule. Il n'aimait pas trop ça.
Apparemment, il avait été rapide, car il était seul en arrivant devant la salle indiquée. Enfin, presque seul. Une jeune fille de son âge, plus petite avec de jolies tresses rousse, patientait déjà. Quand elle vit que le garçon attendait devant la même porte, elle lui fit un sourire :
- Salut, tu es dans ma classe ?
- Euh, oui.
- Chouette ! Moi c'est Clémence Roussel.
- Ah. Moi c'est Senja. Senja Lua.
- C'est un drôle de nom.
- Ben... je ne l'ai pas choisi.
Senja décida finalement de s’asseoir par terre, avec elle.
- D'où tu viens ? questionna la rousse.
- De Paris. Enfin, de banlieue. Je suis arrivé il y a deux heures.
- Quoi !? C'est inhabituel.
- Les billets d'avion étaient beaucoup moins cher le jour même de la rentrée.
- Ah, forcement.
Senja n'eut pas le temps de lui demander à son tour d'où elle venait, car deux autres élèves étaient arrivés. Il s'agissait d'une grande blonde et d'une fille aux cheveux noirs de taille moyenne, portant de grosses lunettes. Les deux camarades ignorèrent Clémence et Senja, trop occupées à discuter entre elles. Clémence voulu les interpeller mais elle fut devancée par Senja, qui ne s'adressait d'ailleurs pas aux deux adolescentes, mais à un grand frisé – encore plus grand que Senja lui-même – calé plus loin.

- Dis, tu viens d'arriver de France aussi toi non ?
- …Mais, comment le sais-tu ?
Rassuré par ce geste de sympathie, l'adolescent percé à jour se rapprocha de Clémence et Senja.
- Comment tu t’appelles ? T'es dans notre classe ? demanda la rousse.
- En 1ère ES 2 oui. J'viens d'arriver de Bordeaux. Et je suis Guillaume Chevallier.

- Salut ! répondit Senja.
Les trois adolescents se retrouvèrent donc tous assis par terre, tandis que le flot des arrivants commençait à s’accélérer. Une fille aux traits parfaits et aux longs cheveux noirs vint ensuite les voir d'elle-même :
- Coucou, je peux m’asseoir avec vous ?
- Bien sûr, lui répondit Clémence. 1ère ES 2 ?
- Oui ! Je m’appelle Miranda.
- Guillaume.
- Senja !
Par la suite, de nombreux autres élèves arrivèrent un peu en même temps, et les quatre nouveaux camarades eurent du mal à en aborder d'autres, exceptée une rousse complètement barjot qui les salua avant de repartir aussi vite qu'elle était apparue. Puis ce fut au tour du professeur d'apparaître, pour ouvrir la salle, invitant les élèves à le suivre. Guillaume, Miranda, Clémence et Senja se placèrent côte à côte, et ce dernier retrouva à sa gauche les deux filles précédemment citées. Tout ceci était possible grâce à la disposition des tables en double U.
- Bienvenue, lança chaleureusement l'adulte. Je suis Monsieur Rosier et je serais votre professeur principal pour cette année de première économique et sociale. J'espère que vous avez tous passé d'agréables vacances, et que vous êtes prêts à attaquer la nouvelle année. Je vais commencer par vous distribuer vos emplois du temps, car j'imagine que c'est ce qui vous intéresse.
Des murmures approbateurs se firent entendre.
- Mais avant, je dois faire l'appel, sourit-il. N'hésitez pas à me signaler si j'écorche vos noms.
Il sortit sa liste.
- Chevallier ?
- Présent m'sieur !
- Diganne ?
- Présente !
- Forestier ?
- Ici.
- Lua ?

- Là !
- Roussel ?
- Présente !
- Sauvage ?
- C'est moi !
- Sol ?

- Oui.
Senja se tourna vers sa collègue de gauche. Sol ? Pourquoi ce nom lui évoquait quelque chose ?

- Dis, on ne s'est pas déjà rencontré ? osa-t-il en direction de la jeune fille aux lunettes carrés.
Elle grimaça légèrement en se retournant.

- Pas que je sache.
- Oh. Pourtant, tu m'inspires confiance.

Elle haussa un sourcil.
- Moi ?
- Oui oui, toi. Vous voulez manger avec nous à la cantine ce midi ?
demanda-t-il en élargissant la question à la blonde d’à coté.
- Pourquoi pas ? répondit la plus grande.

- D'accord.
- Et vous vous appelez comment ?

- Joséphine.
- Alba.
Senja fit alors les présentations à Guillaume, Miranda et Clémence. Puis les emplois du temps arrivèrent jusqu'à eux.
- Hmm, ça m'a l'air pas trop mal comme emploi du temps, fit Guillaume.
- Ouais, reste à voir si les profs sont compétents, nuança Joséphine.
- Et sympa ! compléta Clémence.

- Dommage qu'il n'y ait plus musique, j'aurais pu remonter ma moyenne avec l'accordéon... se lamenta quelque peu Alba.
Senja n'ajouta rien immédiatement, mais fini par sourire.

- Vous savez quoi ? J'ai l'impression qu'on va passer une année géniale ensemble ! lança-t-il.
À ces mots, l'ensemble de la pièce se figea, et devint grise. Guillaume et Joséphine, qui se trouvaient aux deux extrémités, se brisèrent immédiatement en mille morceaux, tandis que Clémence s'effaçait lentement, sans réagir. Tournant la tête de nouveau vers la gauche, Senja se rendit compte qu'Alba avait disparue. Seule Miranda, tout comme Senja, ne sembla pas avoir été touchée.

- Qu'est-ce qui se passe !? Pourquoi est-ce qu'ils disparaissent tous ?
Mais Miranda ne répondit pas.
- Bon, au moins tu n'as rien, voulu positiver Senja.
- Mais moi, je suis déjà morte imbécile.
Il n'eut pas le temps de réagir aux paroles horribles que venait de prononcer Miranda car Senja senti son propre corps se couper en deux dans le sens de la longueur. Il se mit à hurler, sans qu'aucun son ne sorte pourtant de sa bouche.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngLundi 29 octobre 2007, Résidence des Forestier, périphérie de Dublin

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngSenja se réveilla en sursaut, tandis que le jour se levait à travers la fenêtre. Encore un songe débile. Ça lui arrivait de temps en temps, et il commençait à en avoir un peu marre. Et il n'aimait pas repenser à Miranda ainsi.
Puisque la lumière lui indiquait qu'il était inutile de se rendormir, le garçon se leva et alla prendre sa douche, ce qui permettrait à Guillaume d'avoir le champ libre par la suite. La bande avait encore été invitée à dormir chez Joséphine, profitant des vacances scolaires. Et puis aujourd'hui était de surcroît un jour férié en Irlande, même si les cinq français ne se sentaient pas vraiment concernés. Une fois sa toilette faîte, il descendit dans la cuisine pour se servir des céréales, qui constituaient généralement à elles seules son petit déjeuner. Mais il n'était pas le premier.
- Alba ?

- Hm ? Salut.
- Déjà levée ?
- Je suis un vrai hibou diurne tu te souviens ? Je me lève tous les jours à l'aube.
Senja l'avait oublié. D'habitude, c'est lui qui ne se levait pas à cette heure-ci.
- Ça va... ?

- Ouais. La routine. Et pour toi ?
- J'ai encore rêvé de nous. Avec Miranda.
La jeune fille ne répondit pas et se concentra sur ses tartines.
- Sinon, on prévoie quoi ce matin ? Puisque la mission n'est que dans l'après-midi...

- Toi je ne sais pas mais moi j'ai des livres en anglais à dévorer. Je dois m'améliorer.
- Ah, d'accord...
La conversion prit fin sur cette réplique. Alba termina de déjeuner puis remonta dans sa chambre. Senja se déplaça alors dans le salon avec son bol de céréales Chocapic sans lait et se mit alors à regarder les informations en anglais. Mais il n'arrivait pas vraiment à suivre, malgré les images. Heureusement, Joséphine possédait également un bon stock de film en VF. Senja décida de se passer I, Robot, mais s'arrêta avant la fin car ce fut au tour de Joséphine de lever, et il préféra aller la rejoindre dans la cuisine.
- Bonjour.
Senja lui rendit son salut avec un signe de tête.
- Bien dormi ?
- Si on veut... Tu as prévu de faire quoi ce matin ?
- Hum, eh bien cet après-midi, on va les virtualiser...
- Non non je sais bien mais pour ce matin ?
- Oh. Ben... peut-être surveiller comment le nouvel écosystème de l'Eire évolue. Puck est toujours à la recherche de Sidhuse.
- Pourquoi tu ne supprimes pas purement et simplement Sidhuse en deux clics ?
- C'est mieux si le gardien fait son boulot. Ça l’entraînera lorsqu'il y aura de vrais intrus. Mais le plus incroyable n'est pas là. J'ai remarqué que Puck s’arrêtait pour la nuit. Une créature virtuelle agit comme si elle était réelle. Alors qu'elle ne dort pas. C'est fascinant.
La blonde avait l’œil brillant.
- Ouais c'est décidé, je vais travailler dessus.
Au final, Joséphine remonta en oubliant de manger. Senja ne suivit pas. Ce matin il avait envie de quelque chose de... réel ? Mais il doutait pouvoir compter sur Guillaume et Clémence, une fois de plus. Il alla d'abord regarder la fin de son film. Mais ne savait pas vraiment quoi faire ensuite, ne souhaitant pas se joindre à Clémence et Guillaume qu'il entendait dans la cuisine. Heureusement, il était possible, à partir de la salle à manger séparant la cuisine du salon dans lequel il se trouvait, de rejoindre l'escalier sans être vu en passant par un couloir à coté de la pièce où déjeunaient les deux amoureux, à condition de se baisser suffisamment pour esquiver la fenêtre qui permettait de voir le couloir depuis la cuisine et inversement. Ce que Senja fit, avant de remonter dans sa chambre. Il se brossa les dents, histoire de s'occuper un peu. Puis il hésita à déranger Alba, qui se trouvait probablement dans sa chambre en train de lire. Finalement, il y renonça, et se replongea lui-même dans son bouquin, Colonie perdue de la saga d'Artemis Fowl. Dans ce livre, le prodige irlandais affrontait quasiment sa version française. N'était-ce pas exactement le genre de combat qu'ils étaient en train de mener ? Sauf qu'eux étaient hybrides : il s'agissait de français en Irlande...
Finalement, comme il avait eut une fin de nuit agitée, Senja s’endormit sans s'en rendre compte.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngGrenier de la résidence des Forestier, dans l'après-midi

- Ah, voilà Senja, fit remarquer Joséphine.
En effet, l'adolescent était en retard à cause de sa sieste improvisée.
- Nous sommes donc au complet, reprit-elle. Je vous rappelle ce que vous avions prévu aujourd'hui. La dernière fois, Clémence et Senja ont repéré une interface dans le cinquième territoire de Lyoko. Il est possible que les informations sur ce que nous recherchons se trouvent dessus, puisque nous anticipons déjà sa présence sur ce territoire. Donc, on y retourne, et on fouille cette interface.

- On y arrivera pas à trois, souligna Alba.
- Il faut essayer. Je peux pas demander de renfort à l'Aes, son clan n'est pas encore assez grand. Il est plus obnubilé par la trahison de Sidhuse. On va devoir se débrouiller seuls. Par ailleurs, on va se servir du brouillage de Senja pour gagner du temps.
- Bon aller, motivé ! lança Guillaume.
Un par un, les quatre sélectionnés se firent virtualiser par l'unique scanner de la pièce.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngEire

- Tour jumelée. Allez-y.
Une fois rendus sur Lyoko, les quatre français d'Irlande se dépêchèrent de se rendre à l'extrémité du territoire banquise et de prendre le transporteur. Puis ils traversèrent Carthage, et prirent l'ascenseur jusqu'à arriver devant l'interface, dans la voûte céleste.
- À partir du moment où vous naviguerez dans l'interface, le brouillage ne suffira plus, prévint Joséphine. Ils ne sont pas idiots à ce point. Senja, à toi la main.
L'elfe gris commençait donc à fouiller dans les données.
- … Ça va être long. Très long.
Clémence en profita pour mettre en place sa rune de protection sur chacun de ses amis puis sur elle-même, chose qu'elle aurait d'ailleurs dû faire depuis le début du voyage.
- La tour continuellement activée sur le territoire du désert vient de s'éteindre. Et y a le type à la grosse épée pas loin. Je crois que c'est ça qui les a fait flipper, transmit Joséphine.

- Mais ça veut dire qu'ils sont là.
- Ouaip, restez sur vos gardes.
Il ne fallu pas longtemps pour qu'Odd Della Robbia débarque à l’horizon sur sa planche de surf volante, balançant quelques fléchettes absorbées par Guillaume, sans pour autant s'arrêter, et ainsi redisparaître à l'autre bout de la planète bleue. Une ridicule tentative de diversion qui s’avéra efficace puisque aucun des camarade de Senja ne vit venir la douzaine de lasers bleus qui dévirtualisèrent rapidement le hackeur de l'interface, bien que la protection de Clémence en ait absorbé une bonne partie. En faisant volte-face, les trois survivants découvrirent ce que Joséphine pouvait désormais voir sur ses écrans étant donné que le brouillage de Senja n'agissait plus : une bonne quinzaine de Mantas étaient déployées dans le ciel de Carthage, menées par M'Bala qui était sur son propre monstre, d'une couleur plus violacée. On pouvait voir qu'il avait fabriqué des rênes à celle-ci, d'une façon inconnue. Della Robbia vint le rejoindre.
- On fait quoi pour Dark Maul ? demanda-t-il à l'adolescent noir. Les autres sont toujours aux prises avec William !
- Va falloir se séparer. La moitié des Mantas restent avec toi ici, je vais dans la salle du cœur avec le reste.
...
- Compris Jérémie.
Les deux français se tapèrent alors dans la main, puis se séparèrent. Les irlandais se retrouvaient face au félin et presque une dizaine de monstres. Sachant que Guillaume n'avait aucun moyen d'être offensif.
- Inutile qu'ils restent là à se faire abattre, intervint Senja qui revenait auprès de Joséphine. Qu'ils se dispersent plutôt dans la sphère, ils ont sûrement plus de chances de découvrir des choses intéressantes. Y a toujours un chemin qui n'a pas été exploré.
- Right. Clémence et Alba, filez par l'ascenseur
, ordonna la blonde. Guillaume par contre, tu peux garder ce passage là pour ralentir le clown au maximum.
Les rangs se rompirent. Les Mantas qui tentèrent de canarder les filles dans le dos virent toutes leur tentatives bloquées par l'armure de Guillaume. Alors elles fuirent toutes du coté du pôle Nord de la voûte. Mais Della Robbia était resté pour combattre Guillaume, qu'il ne redoutait plus du tout depuis sa Téléportation.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngRésidence des Forestier

- Il va encore perdre... commenta Senja.
- Mais au moins lui il est encore là, répliqua la blonde.
- Hé !
- Je vais équilibrer les choses, enchaîna Joséphine en tapant au clavier. Mise à jour de l'armure virtuelle.
- Hum ?
- J'ai travaillé sur un programme. Normalement l'armure est désormais capable de renvoyer les projectiles qu'elle rencontre.
- … Ça n'a pas l'air de marcher, fit Senja en regardant le début du combat entre l'ours et le chat.
- Pas logique ça. Attends... ah, je vois. La mise à jour s'appliquera à la prochaine virtualisation...
Senja mit une main sur l'épaule de sa camarade.
- Bah, on t'en veut pas d'avoir essayé, glissa-t-il tandis que le compteur de point de vie de Guillaume atteignait rapidement zéro.


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngNoyau

http://i.imgur.com/SAnDuG9.pngTandis que son petit-ami se faisait laminer par Della Robbia, Clémence Roussel, accompagnée d'Alba, suivait le couloir obscur qui leur avait été attribué au moment d'arriver au carrefour du centre du noyau. En effet, il existait un endroit où les quatre directions différentes de Carthage se rejoignaient. Les irlandaises en connaissaient trois : Celle d'où elles venaient tout d'abord, était le chemin qui menait à l'ascenseur, et donc à la voûte céleste. Ensuite, il y avait celui qui amenait réellement au centre du territoire : on y retrouvait naturellement le transporteur. Le troisième chemin permettait d’accéder à un autre ascenseur : celui qui avait refusé de fonctionner devant Alba et Guillaume à l'époque. Mais Senja plus tard avait découvert qu'il s'agissait de l'accès au pôle Nord, où était jadis garé le vaisseau virtuel des français. Et le dernier ? C'est ce que Senja avait évoqué : il s'agissait de le découvrir. Mais les Mantas se rapprochaient trop rapidement.

- Vas-y, je te couvre, lança soudain Alba.
Et elle se métamorphosa en Christophe M'Bala. Quelques secondes plus tard, les Mantas arrivèrent, mais furent troublées par l'apparence de la jeune fille pendant un court instant. Elle en profita alors pour faire apparaître son arc de lumière et les canarder. Elle put en détruire deux avant que les bestioles ne contre-attaquent, mais ce n'était pas assez. La protection de Clémence sauta rapidement, suivi des points de vie de la jeune fille. Et Alba disparût. Le gain de temps fut cependant suffisant pour la rousse. Et celle-ci découvrit...


http://i.imgur.com/cxKTwMD.pngRésidence des Forestier

- Une tour !? s'exclama Joséphine. Incroyable, pourquoi je ne la détecte pas ?
- Elle... flotte. Les câbles de celle-ci n'ont pas l'air reliés, précisa l'agent de terrain.
- Il nous reste bien des choses à comprendre sur Lyoko... proclama Senja. Même pour toi Jo'.
- Va voir au Canada si j'y suis Senja. Je résoudrai tout.

- Pas aujourd'hui en tout cas, anticipa Alba en constatant sur les écrans que Clémence faisait face à six Mantas, ce qui ne laissait aucun doute quant au résultat de l'affrontement.
- J'ai pas eu le temps de voir grand chose sur l'interface d'ailleurs. Très complexe. Il faudrait peut-être que t'y aille à ma place.
- Je vais y réfléchir...

http://i.imgur.com/200NNZi.gif


Après le relatif échec de la mission, Senja était retourné dans sa chambre, pour faire ses affaires. Il n'allait pas tarder à rentrer chez lui. Enfin, si on veut. Il considérait ne pas en avoir. Il était parti de là où il était né parce qu'il ne se sentait pas intégré. Et pouvait on se sentir chez soi dans un endroit où l'on avait même pas passé un dixième de sa vie ?
Il fût interrompu dans ses réflexions par quelqu'un qui avait frappé à la porte.
- Euh... oui ? dit-il en souhaitant très fort qu'il s'agisse d'Alba.
C'était Clémence.
- Mais, qu'est-ce que tu fais là ? s'étonna le garçon qui voyait rarement la jeune fille sans Guillaume à coté.
- Je suis venue voir comment tu allais chou. Je t'ai pas vue de la matinée, et tout à l'heure tu es arrivé en retard. Donc, tout va bien ?
C'était adorable de sa part. Mais aussi inattendu.
- Ben... oui, on va dire ça.
La jeune fille s'assit sur le lit.
- Tu sais Senja, tu as beau dire que tout va bien, moi j'ai l'impression que tu es dépressif. C'est encore plus frappant quand je repense au garçon que j'ai connu en début d'année dernière. Tu te souviens à quelle vitesse on s'est lié ? Jamais quelqu'un ne m'a rendu si vite ma sympathie. Mais je me demande si, tel que tu es aujourd'hui...
- Ne dis pas ça, coupa-t-il. C'est faux. Totalement faux.
Cette affirmation sembla la rassurer.
- Mais alors, qu'est-ce que tu as ? À l'époque, tu m'en aurais parlé immédiatement.
- ...
Il n'était pas possible de répondre. Pourtant, il détestait mentir à Clémence. Il choisi donc de dissimuler la vérité et d'avouer qu'une seule partie de la réponse. C'était pas mentir.
- C'est à cause d'Alba.
La rousse ne se montrait qu'à moitié surprise. Et savait que sur ce terrain là, elle était impuissante. Elle se releva.
- Je suis ton amie Senja et je veux que tout se passe bien pour toi. Je sais que sur ce point j'aurais du mal à t'aider. Alors je ne te dirai pas de garder la pêche. Mais plutôt la carotte !
Cette affirmation fit sourire son interlocuteur.
- Au fait, qu'est-ce qu'elle est devenue ?
- Oh chou, je l'ai jetée. Tu te doutes bien qu'après tout ce temps...
- Je vois.
- Il faudra essayer d'en trouver une autre.
- Oui. Quand on aura le temps.
Elle lui fit un signe de la main amical puis quitta la pièce. Le temps. Ils ne l'auraient pas, en l'état actuel des choses.

http://i.imgur.com/200NNZi.gif


Les irlandais étaient de nouveau dans le grenier. Mais cette fois, quatre d'entre-eux possédaient des sacs. Il était temps de rentrer chez soi.
- Jusqu'à la prochaine fois hein ! fit remarquer Guillaume.
- Vous êtes sûrs ? Pas d'Halloween ensemble... ?
- Non Senja, je peux pas, répondit Clémence. Les parents de Guillaume ont déjà prévu un truc et m'ont invité.
- Et toi Alba ?

- Je le fête pas.
- J...
- Allez on s'arrache nous ! coupa l'homme-ours virtuel. À plus !
Suivi par sa petite amie, il emprunta le téléporteur qui débouchait sur les sous-sols du lycée français d'Irlande...

- Ouais. À la prochaine mission.
Et Alba disparût à son tour.
- Je vais continuer à surveiller l'écosystème de l'Eire, informa Joséphine. Mais tu devrais rejoindre les autres pour quitter l'LFI non ?
Senja fut tiré de ses pensées.
- Mince, oui...
Il lui fit un bref signe de tête, et se téléporta à son tour. Arrivant à destination, il se rendit compte qu'Alba l'avait attendu, ce dont lui ne s'attendait pas.
- Et les autres ?

- À ton avis ?
- ...Merci de m'avoir attendu.
- Pas de quoi.
Pour autant, elle n'en fut pas plus bavarde. Et puis il valait mieux éviter de se faire surprendre ici en période de vacances scolaires. D'ailleurs, les guerriers de l'Eire avaient galéré pour trouver une sortie alors que le portail principal était fermé.
Puis vint la rue, et le moment où il fallait se séparer.
- Alba. J'aimerai que tu passes la soirée d'Halloween avec moi.
- … Pourquoi ? répliqua-t-elle sèchement en y joignant son traditionnel regard de chouette suspicieuse.
- Ben... pour se voir ?

- Et aller. Bon. Je vais y réfléchir. Et demander à ma mère. Nos rapports ne sont pas excellents en ce moment.
- Je comprends. Merci.

- J'y vais.
Et elle s'éloigna de son coté. Senja la regarda partir.
« Elle ne viendra pas. »
S'il le savait bien – Alba l'ignorait mais le garçon avait découvert depuis longtemps qu'elle ne vivait qu'avec son père – Senja s'en moquait. Il était content de connaître ses amis actuels. Même si tout n'avait pas été facile, surtout au début. Même si certains événements l'avaient profondément changé. Il profitait de chaque instant qu'il vivait à leur coté. Il n'y avait rien de plus précieux que l'amitié pour lui.
Pour autant, il n'oubliait pas ce pour quoi ils se retrouvaient la plupart du temps réunis. Ils avaient une mission. Et avec Joséphine, Guillaume, Clémence et Alba, Senja savait qu'ils l'a mèneraient à bien.
- On te ramènera Miranda.


À suivre : Saignée


Dernière édition par Icer le Mar 13 Aoû 2019 21:44; édité 12 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Nyx MessagePosté le: Mar 17 Sep 2013 20:42   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 11 Aoû 2013
Messages: 305
Localisation: Lisieux, France
Hellow!

Finalement ça a valu le temps d'attendre ce chapitre 18!
J'avais un peu pensé à cette possibilité qu'ils soient dans un lycée français, mais je pensais pas que la réponse la plus logique et la plus simple allait être la bonne.
Ce chapitre, comme tu l'avais prévu, nous donne quelques informations sur ces français d'Irlande, mais soulève naturellement de nouvelles questions (C'est un cercle vicieux Mr. Green). Le fait qu'il soit totalement centré sur eux change un peu de la routine des LG, et c'est plaisant. J'ai l'impression que c'est assez tendu dans le groupe... Réponse dans le prochain chapitre ? Je veux des disputes. C'est cool les disputes.
Non ?
Donc maintenant Jérémie a réussi à cloner des mantas ? Du coup ça doit être assez utile contre Dark Maul et William! Mais les choses vont certainement changer avec la prochaine virtualisation de Guillaume, Odd fera moins le malin (et du coup les mantas aussi Sad) Twisted Evil
D'ailleurs on ne sait pas si avec l'aide de ces mantas, les LG ont réussi à venir à bout de notre cher Sith (et William), même si je pense que tu vas faire durer le plaisir avec ce gars!

Encore un bon chapitre Icer, mais tu devrais mettre plus de vocabulaire compliqué et de tournures lourdes et répétitives, parce que ça se lit franchement trop bien et trop rapidement Mr. Green
Bon allez, j'arrête de raconter des conneries moi.

_________________
Tout ce qui plaît a une raison de plaire, et mépriser les attroupements de ceux qui s'égarent n'est pas le moyen de les ramener là où ils devraient être.
Charles Baudelaire
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Floramagic MessagePosté le: Mar 17 Sep 2013 21:02   Sujet du message: Répondre en citant  
[Magazine]


Inscrit le: 31 Oct 2012
Messages: 66
Chapitre 18 ; déjà, j'aime bien ce nombre.
Donc... Une fois le chapitre devant les yeux, on lit le titre. Puis la curiosité s'éveille... On regarde la longueur : il est pas vraiment plus long que les autres. Mais, après lecture, je peux dire qu'il n'en est pas moins généralissime ! Au contraire d'ailleurs. Il se trouve même qu'à ce jour, c'est mon chapitre préféré !

Voyons ça plus en détail... Le début est juste énorme. Le rêve, qui nous embrouille assez au départ, donne très envie de lire la suite. C'est un passage que j'ai vraiment adoré. Alors on continue, intéressé. On découvre bien le côté irlandais... De nouveaux personnages, avec qui on essaie de mieux se familiariser. Le passage sur Lyoko n'est pas très long... Mais ça suffit, je trouve. En tout cas, ça m'a pas dérangé. Le chapitre reste quand même énormément riche en informations, donc ça compense on va dire. La fin du chapitre reste assez touchante. Et la dose habituelle de suspense est là, aussi. Un mix parfait ? Presque, je dirais ! À moi, en tout cas, ça m'a plu.

Je vais pas bien plus m'étendre, le peu étant dit !

Et... Autre chose, avant que je me taise !
Spoiler

_________________
http://img255.imageshack.us/img255/2505/floramagiccodelyokofrsi.gif
http://imageshack.us/a/img443/526/evxl.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Wolverine MessagePosté le: Mar 17 Sep 2013 21:32   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 13 Juil 2013
Messages: 331
Localisation: Dans les tréfonds de la folie
Hé bah dis donc, j'ai profité des 5 heures de permanences que j'ai eu aujourd'hui pour pouvoir lire ta fic. Je dois avouez que j'ai été très pris par ton récit.

L'histoire est alléchante, autant par son scénario que par son style d'écriture.
D'ailleurs je trouve que ta fic est une excellente source d'inspiration.
J'ai beaucoup aimé l'arrivé de Dark Maul, ça m'a donné une petite idée pour ma fic.

Bref entre les histoires avec les Irlandais, le plan de XANA qu'on ne connait toujours pas, et William ou on sait pas trop dans quel camp il est. Tu nous gâtes en termes de suspens Wink .

Cette fic va devenir (si ce n'est déjà fait) l'une des plus cultes du forum.
Deux petites questions, qu'est-ce qui t'a inspiré pour faire cette fic?
Y-a-t-il encore beaucoup de chapitres avant la conclusion? (Genre, ou est-ce qu'on en ait dans le récit, vers la deuxième moitié?)

Voilà, À plus.

_________________
http://imageshack.us/a/img5/6674/avpz.png

Tout être mourra un jour, ce qu'il nous faut c'est décider quoi faire du temps qui nous est impartie.

Allez L'OM
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Mar 17 Sep 2013 22:17   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1052
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
Tout comme Floramagic, ce chapitre est mon préféré (ex-aequo avec le 4 en fait). Déjà, c'est franchement sympa de changer de point de vue de temps en temps. Découvrir un peu nos irlandais, et plus particulièrement Senja, qui jusque là, était quand même assez effacé, c'est cool.

Pour commencer, le rêve de Senja, auquel je ne m'y m'attendais pas je dois dire. En fait, je m'attendais à un rebondissement du genre puisqu'aucune information temporelle n'avait été mise à côté du « Aéroport international de Dublin », mais pas à ça. Bref, j'ai trouvé ce songe vachement intéressant, puisqu'en plus de montrer comment la bande à Jo' s'est formée, on a enfin une réponse par rapport à ce que tu disais dans ce post à propos d'une sixième personne. Il s'agit donc de Miranda. Tout porte à croire qu'elle est décédée. Le tout reste de savoir dans quelles circonstances. Affaire à suivre.
Par contre une question : pourquoi Senja parle-t-il en bleu dans son rêve (de même qu'Alba) alors que d'ordinaire, c'est en gras qu'il parle ?
Pour en revenir au rêve, j'ai vraiment adoré la fin de celui-ci : quand tout le monde se brise autour de Senja et que Miranda lui balance qu'elle est déjà morte. Ça a donné un effet vraiment retentissant je trouve.

On en apprend un peu plus sur le monde virtuel de la petite bande. Si je ne me mélange pas cette fois-ci, leur monde virtuel se nomme l'Eire. Un certain Puck (une autre créature de ce monde sûrement) traque Sidhuse. Je sens tout de même que cet elfe aura une importance pour la suite (on voit quand même son ombre dans le titre du chapitre, je ne pense pas que tu ais laissé ça au hasard). D'après les dires de Joséphine, c'est un « Gardien ». On peut penser que c'est une sorte d'alter-égo d'Aelita dans la saison 1 (et comme par hasard, il s'appelle comme la peluche d'Aelita...).

Je reste sceptique sur la quinzaine de Mantas déployées par Jérémie. Possède-t-il suffisamment d'énergie (puissance machine il me semble) pour faire une telle manœuvre ? J'espère que des éclaircissements nous serons apportés.

Sur les personnages en eux-mêmes. Clémence est remontée dans mon estime. Jusqu'à présent, je la voyait comme une potiche toujours collée à Guillaume. La voir parler à Senja pour voir ce qui n'allait pas, ça m'a plu. Ce passage m'a intrigué :

Citation:
- Au fait, qu'est-ce qu'elle est devenue ?
- Oh chou, je l'ai jetée. Tu te doutes bien qu'après tout ce temps...
- Je vois.
- Il faudra essayer d'en trouver une autre.

Je sais pas pourquoi, mais cette chose de jetée m'a évoqué une photo. Mais la quatrième phrase semble contredire cette hypothèse.

J'en profite pour annoncer à ceux qui liraient ce commentaire ainsi que ceux à venir de ne pas prendre pour argent comptant les éventuelles hypothèses que je pourrais soulever. Comme leur nom l'indique, ce ne sont que des suppositions sorties de mon esprit dérangé. Dans la majorité des cas, elles sont fausses.

Par contre, j'arrive pas à cerner Alba j'avoue. Elle m'énerve un peu aussi. Bref.
Ils possèdent un téléporteur qui relie le grenier à leur lycée Oo ? Pratique, mais est-ce vraiment possible à cette époque-là ? Je veux bien que Joséphine soit capable de retaper un SC et de créer un monde virtuel, mais transférer de la matière d'un point à un autre... Je réfléchis trop peut-être, ce n'est pas le plus important après tout.
La dernière phrase de Senja nous permet de comprendre un peu mieux leur objectif, qui semble être de ramener Miranda à la vie. Du coup, je ne peux m'empêcher de relier ça à leurs recherches sur Lyokô et j'en viens à penser que ce qu'ils cherchent est le Retour vers le Passé. Mais comme il ne ramène pas les morts, ils risquent d'être déçus. Mais je m'égare.

Pour conclure, j'ai vraiment adoré ce chapitre, et comme tu l'avais prévu, plus de questions se soulèvent désormais. Bien joué Wink !

Sur ce, joyeux un an sur le forum Wink (je plaide coupable : j'avais pas remarqué tout de suite, mais cette erreur est automatiquement pardonnée bien évidemment puisque je t'ai posté un super commentaire Mr. Green).
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 8 sur 20
Aller à la page : Précédente  1, 2, 3 ... 7, 8, 9 ... 18, 19, 20  Suivante

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.2038s (PHP: 59% - SQL: 41%) - Requêtes SQL effectuées : 25