CodeLyoko.Fr
 
 Dernières news  
[Site] Les trouvailles du Père Dudu - E...
[Site] Reboot VS Code Lyoko : le dossier
[IFSCL] Le retour des voix officielles!
[Site] Un nouveau dossier : Le français...
[Site] Un nouveau fanprojet : RTTP Podcast
[IFSCL] IFSCL, Bande annonce du 9e anniv...
[IFSCL] Sortie du jeu IFSCL 38X!
[Créations] Code Lyokô sort du grenier
[IFSCL] Trailer IFSCL, Fin du cycle 36X!
[Site] Apparaissez sur la chaîne offici...
 
 Derniers topics  
Kadic à Poudlard ?
Traduction d'un nouveau dossier
[Jeu Vidéo] Interface IFSCL 38X!
Source (extrêmement hypothétique) d'i...
[Fanfic] Le risque d'être soi
Anciens : Réveillez-vous ! La bulle d...
Quel est votre personnage préféré ?
Quelle est votre saison préférée ?
[Fanfic] Replika on the Web
[Fanfic] Code Alpha 2.0 - Rainy Days ...
 
     
 Accueil | Règles du forum News | FAQ | Rechercher | Liste des Membres | Groupes d'utilisateurs | T'chat | Retour au site 
  Bienvenue, Invité ! (Connexion | S'enregistrer)
  Nom d'utilisateur:   Mot de passe:   
 

[Fanfic] Transfert

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko


Page 1 sur 2

Aller à la page 1, 2  Suivante





Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet


Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant 
 Auteur Message
Shinataan13 MessagePosté le: Mar 10 Déc 2013 11:09   Sujet du message: [Fanfic] Transfert Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 12 Avr 2013
Messages: 63
Bonjour tout le monde,

Comme je l'avais promit, voici le prologue de ma nouvelle Fanfiction qui s'appelle "Transfert". Je vous apprend des choses Twisted Evil

Attention, ce paragraphe contient un spoil !. L'un des Lyoko-guerriers n’apparaîtra que très rarement compte tenu de la fiction.

De plus comme les vacances de noël approchent et avec elles des examens horribles, il y aura donc des pauses plus longue que ce que vous avez l'habitude de voir avec moi.

Bref, trêve de parole ! Ma fiction se déroule après la saison 4, mais ne prend pas en compte Code Lyoko Evolution. Alors faite comme moi et dite vous que cette suite n'a jamais existé Twisted Evil . Je vous montre donc un résumé.

Après quelques mois de repos bien mérité, les lyoko-guerriers découvrent avec effroi que XANA est de retour et encore plus puissant. Mais cette fois, l'équipe ne sera pas au complet. Ils devront alors faire un choix qui décidera du sort de toute une espèce. Est-ce de nouveau un piège de XANA ou peuvent-ils faire confiance à cet étrange nouvel allié ?

Derrière information, comme j'en avais marre de mettre les chapitre sans nom, j'ai décidé de faire comme dans TARA DUNCAN, un conseil, si vous ne connaissez je vous conseil de lire la série.

Bon, je vous laisse voir par vous même.
N'oubliez pas de laisser vos commentaires, j'y répondrais dès que possible.

Salutations et bonne lecture




Prologue ou comment gâcher une journée qui avait déjà mal commencé.


C’était un dimanche de plus pour la ville, le jour du Seigneur, le jour de la famille, le jour du repos et pour certains, le jour où ils se levaient vraiment du mauvais pied. Avec le temps, on reconnait les jours spéciaux où notre corps refuse de sortir de son sommeil réparateur. Mais dans société où nous nous trouvons, les travailleurs se doivent ignorer ses signaux. Après tout que pouvait-il arriver dans le pire des cas ? Rencontrer la mauvaise personne ? Se fourrer dans la mauvaise situation ? Ou encore avoir un accident ? Ou les trois ensembles ? C’était justement le cas de ce jeune homme qui escaladait une falaise par un temps pourri.

- Courage mon vieux, s’encouragea-t-il, en s’accrochant à une bonne prise. Regarde le bon côté des choses, d’ici tu as une vue imprenable sur… ta mort.

Découvrant à quel point il était idiot, son corps se plaqua contre la roche par réflexe. Le paysage avait beau être magnifique, il était un peu trop bas à son goût. Oui, le jeune idiot qui escaladait cette falaise n’avait pas le vertige, mais n’aimait pas pour autant se trouver à une telle hauteur. Dans sa tête, il retentait de se souvenir de la raison de son idiotie. Il se souvint très vite, plus haut, à une certaine distance qu’il refusait de connaitre de peur de désespérer, se trouvait un nid d’oiseau. Jusqu’à là tout va bien, sauf qu’un connaisseur qui passait par là, vit qu’un bébé aigle blessé y était coincé. Bien entendu, le vent menaçait de faire tomber le pauvre animal à tout instant. De plus comme si ce n’était pas suffisant les gardes forestiers n’arriveraient pas avant deux heures. C’est à ce moment, que le jeune homme du nom de Luc Santos, entendit les demandes désespéré de l’homme et décida d’escalader la falaise. Son ami tenta de l’en dissuader, mais rien à faire. Pourtant il ne faisait pas ça pour une fille, ni pour la gloire et encore moins car il était suicidaire. Non, il avait une éthique « Ne jamais hésiter ». Depuis tout petit, Il avait vu les adultes qui hésitaient à agir devant des situations. Que se soit devant un accident de voiture ou un choix entre un jus à l’ananas et un jus d’orange. La plus part des personnes si ce n’est toutes hésitaient trop longtemps. Et ce manque d’initiative pouvait causer de lourd dégât irréparable. Pour cette raison, il s’était toujours décidé de faire un choix au quart de tour, même si c’était dangereux. Bien entendu, c’était la raison pour laquelle il tombait dans des situations comme celle-ci.

- Bien, maintenant j’ai fait plus de la moitié, se dit-il, avec un sourir. Ce qui veut dire que si je tombe, .... je peux dire adieu à la vie.

Cette simple pensé le pétrifia une seconde. Sans se rendre compte, il regarda la masse de personne qui s’assemblait en bas. Devant elle se trouvait son ami d’enfance, un véritable génie de l’informatique qui n’a jamais fait quelque chose de dangereux de toute sa vie. Pourtant malgré leur différence, les deux jeunes se connaissaient depuis qu’ils savaient parler et ne s’étaient jamais quitté. Comme quoi rien ne sépare les amis du bac à sable.

- Génial, je parie que Jérémie est encore plus pétrifié que moi.

Sur ses mots, Luc reprit du poil de la bête et se remit à escalader. En vérité, son ami s’appelait Dom Chris, mais il ressemblait tellement à l’un des héros de son dessin animé préféré qu’il décida de le surnommé ainsi. Comme son héros, son ami était le premier de la classe et fan d’informatique. Il passait même plus de temps devant son ordinateur qu’un handicapé sur sa chaise roulante, ce que Luc ne cessé de lui répéter. À la mention de sa série préférée, l’adolescent reprit toutes les forces qu’il avait besoin pour finir l’escalade. Code Lyoko voilà le nom de cette série qui fit des milliers de fans rien qu’en France. Quand à lui, on pouvait dire qu’il avait dépassé cette étape, il était carrément accro. Au point que ses parents lui disent que la série lui pourrissait la vie, mais c’est là qu’ils avaient tort. Car sans Code Lyoko, il n’aurait plus de vie à l’heure actuelle.

Sans pouvoir y remedié, Luc se souvint de l’accident qu’il subit, il y a de cela quelques années en arrière. Encore maintenant, il n’arrivait pas à ce souvenir de ce qui s’était passé ce jour-là. Mais il y a au moins une chose qu’il était sûr. Ce n’était pas sa faute, ni celle du conducteur, c’était seulement de la malchance. A son réveille, ses parents lui dirent qu’il allait très vite se remettre sur pied, mais son ami refusa de lui mentir et révéla que les médecins ne pensaient pas qu’il puisse remarcher normalement. Prenait les jambes d’un gamin qui ne connaissait encore rien de la vraie vie et il sera détruit. C’est ce qui se passa avec Luc, plus rien ne lui importait. Ni les exercices de réhabilitation, ni les visites de ses amis, ni la nourriture, alors que normalement il mangeait pour trois. Il n’était plus qu’un mort-vivant, mais tout changea le jour où son ami d’enfance vint le voir. Depuis son accident un an en arrière, Dom était venu tous les jours, alors que tous les autres avaient finit par l’abandonner. Il n’avait jamais fait attention à ses visites, mais ce jour était spécial. C’était le 3 septembre 2003, la sortie d’un nouveau dessin-animé. Le garçon ne se souvenait plus pourquoi ils avaient allumé la télévision, ni se qu’il voulait voir, pourtant au moment où l’épisode commença tout avait changé. C’était comme se réveiller d’un rêve où on ne pouvait rien faire. Son ami dû remarquer que Luc s’était finalement décidé à ne plus faire le mort, car il se tut. Dans toute la maison, on n’entendit plus que la musique du générique, puis les voix des personnages. Le blessé buvait chaque parole, regardait chaque détail et observait chaque scène d’action avec la plus grande des attentions. Le temps s’écoula et l’épisode fini quand il sentit son corps frémir d’excitation. Ce n’était pas une simple série, mais un phénomène.

Depuis il ne ratait aucun épisode, les regardant autant de fois qu’il le désirait. Voir ses adolescents à peine plus âgés que lui, se battre contre une force qui leur était bien supérieur, lui redonnait l’envie de vivre. Depuis ce jour, le garçon retrouvait peu à peu ses forces. Les jours ne se ressemblaient plus, il était enfin sortit de son état proche de la mort qui avait attristé ses parents et son ami. Bien entendu, il n’y eut aucun miracle qui lui donna du jour au lendemain la force de marcher. Non, il dut lutter chaque jour avec son ami qui l’aida à faire ses exercices de réhabilitation. Chaque mouvement lui coutait plus d’effort que s’il avait courut un marathon, mais il ne baissa jamais les bras. Ce disant que d’autres n’avaient même pas sa chance. Finalement, le jour de la diffusion du dernier épisode de la saison 1, Luc se décida à faire son premier pas seul depuis des mois. Rien que ce mettre debout lui demanda quelques minutes de préparation. Quand il fut prêt, le garçon se concentra de toutes ses forces pour bouger ses jambes. L’effort fut terrible et sa peur n’arrangeait rien, pourtant il réussit à faire un pas, puis un deuxième et enfin un troisième avant de s’écrouler sur son ami. Aucun des deux ne fut vraiment blessé, au contraire ils n’auraient pu être plus heureux de cet exploit. Quatre ans plus tard, l’adolescent avait retrouvé son ancienne vie que se soit pour le meilleur comme pour le pire. Car avoir un accident n’a pas guérit son « don » pour se fourrer dans des situations pas possible comme celle où il était. Bien entendu, ce n’était pas toujours à cause de son grand cœur. Souvent, sa grande bouche était aussi fautive, lui mettant à dos des délinquants pas très recommandables. Heureusement, voir les Lyoko-guerriers se battre tous les jours contre XANA lui avait donné envie de se renforcer un peu plus. Au début, il hésita à apprendre le Penchak-Silat comme Ulrich, mais finalement il préféra quelque chose d’autre qui lui était propre. C’est à ce moment qu’il vit des danseurs s’entrainer pour un quelconque tournoi. Il ne resta que quelques minutes à les voir presque voler, mais à la fin de la démonstration, il avait prit sa décision. Le jour même, il demanda à son ami de se documenter sur un style de combat qui ressemble à la danse et ils tombèrent sur la Capoeira. Un art martial afro-brésilien qui était en réalité un mélange de méthodes de combats et danses des africains au temps de l’esclavagisme au Brésil. À l’époque, les colons interdirent les esclaves d’apprendre à se battre pour éviter toute révolte dangereuse. Après tout, il était beaucoup plus simple de mater des paysans sans expériences que des soldats. C’est ainsi que cet art martial est né faisant croire aux colons qu’ils dansaient. En tout cas, c’est ce que son ami lui dit.

- Allez encore un petit effort, s’encouragea-t-il alors qu’il tendait sa main pour attraper le bébé aigle.

L’animal tenta vainement de s’enfuir de cet intrus, mais il n’alla pas bien loin avec les deux ailes cassé. Finalement, l’oiseau fut mit en sécurité dans le sac de l’adolescent qui l’avait mit sur sa poitrine pour que les rochers ne lui gêne pas. Pour le plus grand bonheur de Luc, la descente se fut beaucoup plus facile et rapide,… un peu trop même. Sans prévenir les menaçants nuages qui avaient prit domicile sur la ville depuis une semaine se mirent à déverser toute leur eau. Tout de suite, ses prises se firent beaucoup plus rares et moins sûr. Pourtant, il ne tomba pas, jusqu’à ce qu’un éclair tombe sur le sommet de la falaise. La surprise fut telle qu’il s’accrocha à la mauvaise racine. Celle-ci fini par céder à cause de son poids, le faisant chuter. Le temps sembla ralentir pour l’adolescent, mais aussi étrange que cela paraisse toute peur l’avait quitté. Attrapant son sac, il le souleva un peu pour que le bébé aigle ne soit pas blessé à cause de la chute. Il savait que ses chances de survivre était mince, voir inexistante. Dans maximum trois secondes, il se sera écrasé par terre. Alors pourquoi se débattre ? A la place, il eut une dernière pensé pour son ami d’enfance. Le genre d’ami qui vaut plus que tout l’or du monde. De plus, il ne put s’empêcher de penser à Code Lyoko et surtout à l’épisode 69 « Double Foyer ».

- Maintenant, c’est au moment où l’halo blanc englobe la Terre pour le retour vers le passé, ne put s’empêcher de dire Luc.

Pourtant aucune lumière ne vint l’accueillir. L’adolescent ne vit que deux choses, le visage terrifié de son ami quand il arriva par Terre et les ténèbres qui l’englobèrent juste après.




Erreur. Comme mon personnage principal vient de malencontreusement mourir, suite à un horrible accident. Je vous informe que la Fiction se finit, aussi vite qu'elle a commencé...

STOP, je rigole ! Mais j'ai pas put résister à écrire ce paragraphe. Very Happy
Suite dès que possible...

Je profite de ce moment pour vous révéler que Luc Santos n'existe pas. Je sais que certains rende hommage à de vrai personne dans leur Fanfiction, mais ce n'est pas le cas dans celle-ci. Je précise car une connaissance m'a posé la question.
_________________
Bats toi avec les meilleurs ou meurs avec le reste !


Auteur des Fanfic:
- Invasion
- Transfert
- Le secret des jumeaux
- Voyage vers le passé
- Nouvelle recrue

N'hésitez pas à venir les commenter.



Dernière édition par Shinataan13 le Mar 14 Jan 2014 22:16; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Shinataan13 MessagePosté le: Mer 15 Jan 2014 10:58   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 12 Avr 2013
Messages: 63
Désolé de la longue pause de ma fiction, mais bon c'est toujours comme ça pendant les vacances. On n'a pas un seul moment pour soit Laughing

Dommage que personne n'a mit de commentaire, j'espère que certains trouveront ma fic intéressante dans l'avenir. Bref trêve de blabla et passons directement à la suite.




Chapitre 1

L’enfer ou toujours prendre le nécessaire, si on a le mal des voyages


Souvent, les humains se demandent se qui se passe au moment de mourir et désormais, Luc avait la réponse. Bien qu’engourdit, le jeune homme commençait à retrouver ses sens. Il ne savait pas où il se trouvait exactement, mais au moins il y avait un soleil, ainsi qu’un béton. De plus, il entendait tout autour de lui des voix familière et sentait l’odeur d’un chocolat chaud qui l’irrita les narines. Lorsque ces informations arrivèrent jusqu’à son cerveau, l’adolescent ouvrit brusquement les yeux en relevant sa tête. Tout de suite, Luc comprit une chose. Il était en enfer car devant ses yeux se trouvait une fenêtre où l’on pouvait voir une salle de classe.

« Merde, je suis bel et bien mort. Après tout, il y a aucune chance que je remette les pieds dans une école avant la rentrée des cours, pensa-t-il avant que sa tête lui fasse souffrir. Bordel, les cours n’ont même pas commencé que j’ai mal à la tête ! »

Plaçant sa main sur la partie douloureuse de son crane, l’adolescent remarqua un groupe d’adolescent assemblé autour de lui. Pour être exact, ils étaient trois garçons et une fille, mais ce n’était pas eux qui le préoccupaient. Car quelques secondes lui suffirent pour se dire qu’il y avait un problème, n’ont pas avec son environnement, mais avec lui-même.

« Alors, la falaise a disparut, ainsi que la masse de personne et je suis dans une école… Bref, c’est logique, puisque je suis mort, mais pourquoi est-ce que je porte des lunettes ?!

Se concentrant de nouveau sur les quatre adolescents, il lui fallu encore moins de temps pour les décrire. L’un avait les cheveux châtains avec un corps musclé et bien proportionné, preuve qu’il pratiquait un art martial. Un autre était beaucoup plus grand que les autres et avait un petit air ténébreux. Quand à la fille ressemblait à un ange aux cheveux roses et finalement le dernier avait les cheveux blond en pointe avec quelques mèches violette au sommet, entre tous il était le plus magrich… pardon svelte. Tétanisé, Luc resta couché sur le sol, le regard sur ses héros de toujours, les Lyoko-guerriers. Il leva les yeux pour faire une brève prière à quiconque l’entende.

« Si c’est un rêve ne me réveillez pas et si je suis mort… bah laissez-moi ici. »

À contrecœur, il se pinça pour vérifier que tout était réel et à son plus grand bonheur, il ressentit la douleur sans que ses héros ne disparaissent. Ouvrant la bouche pour dire quelque chose, il la referma immédiatement en sentant que son crane allait exploser. Au-dessus de lui, il entendit la voix si reconnaissable d’Odd.

- Bah, Einstein, il faudrait que tu apprennes à te calmer. Ce n’est pas parce que tu vois Aelita demander des conseils de DJ à William qu’elle va sortir avec lui.

- ODD ! cria la concernée, alors que Luc essayait péniblement de se lever.

Debout, sa tête continuait de le faire souffrir comme si un chantier était en pleine construction dans son crane, mais il réussit tant bien que mal à ignorer la douleur. C’est alors que sans prévenir son estomac se mit en vrac. En même instant, ses jambes le lâchèrent sans crier gare. Heureusement, son héros, Ulrich eut le réflexe de l’attraper avant qu’il ne retombe par terre, mais à la place de le remercier le fan de Code Lyoko ne put s’empêcher de lui vomir son petit déjeuner. Le pull beige du samouraï se recouvrit de nourriture à peine digérée. Au même instant, le pauvre poussa une légère plainte, mais ne repoussa pas l’adolescent, au contraire il cria à William d’aller directement à l’infirmerie pour prévenir l’infirmière Yolande. Du coin de l’œil, Luc réussit à voir le visage inquiet d’Aelita avant de que son regard se pose sur une fenêtre ou plutôt son reflet. Il mit un peu de temps à comprendre ce qu’il voyait. Quatre adolescents se reflétaient sur la glace, c’était bel et bien les Lyoko-guerriers. Pourtant à la place où il se trouvait, il vit le corps de Jérémie. Il n’avait aucun doute là-dessus, il aurait pu le reconnaître entre mille. Que se soit sa coupe de cheveux, sa manière de s’habiller ou encore les cernes dessinées sous ses yeux. C’est alors qu’il se souvint des paroles d’Odd, il l’avait surnommé « Einstein ».

« C’est une blague ? De tous les héros que je pouvais incarner, je tombe sur Jérémie. C’est vrai que je l’aime autant que les autres, mais... »

Le jeune homme ne réussit pas à finir sa pensée qu’une nouvelle vague de douleur l’assaillit. Hurlant de douleur, il plaqua ses deux mains sur sa tête comme si de cette manière la douleur disparaîtrait. Autour de lui, Aelita resta tétaniser sans savoir quoi faire, alors qu’Ulrich le déposa délicatement par terre. Au loin, il vit qu’Odd partait en direction de la cafétéria, surement pour chercher de l’aide auprès de Rosa. À cette pensée, Luc ne put s’empêcher de pousser un petit rire avant de vomir une nouvelle fois. Il avait beau sentir que sa tête allait exploser, il réussissait encore à connaitre tous les détails des lieux. N’arrivant toujours pas à comprendre ce qui se passait, il tourna la tête vers la droite et vit deux personnes courir vers lui. L’un était l’adulte incontournable de la série, ainsi que le surveillant et professeur de sport, Jim Morales. Devant lui courrait une jeune et belle japonaise qui ne pouvait être que Yumi. À leur vue, le fan ne put retenir son émotion et fini par s’évanouir, alors que toutes les personnes autour de lui, hurlait le nom de Jérémie Belpois.

*****

Une nouvelle fois, il sentit les ténèbres l’englober comme s’il se trouvait dans l’espace. Quand ses yeux se rouvrirent, il découvrit une salle un peu trop familière à son goût. Pourtant Luc ne sut pourquoi, mais il sentait que ce lieu ne faisait pas partit de ses meilleurs souvenirs. Malheureusement, sa vision était brouillée ce qui l’empêchait de bien voir les détails de la salle. Les seuls choses qu’il arriva à distinguer fut la couleur blanche des murs, des sortes de machines à sa gauche et un rideau à sa droite. L’adolescent tenta de se déplacer sans succès, pour une raison comme pour autre son corps refusait de lui obéir. Reportant son attention sur la salle, il réussit à entendre de drôle de petits bruits insupportables et réguliers venant des machines. Mais c’est les bruits venant de sa droite qui l’intéressa réellement. Au loin derrière le rideau, la voix de deux hommes se fit entendre, mais leurs mots n’étaient qu’un assemblage de bruit sans aucun sens. Pourtant le jeune Santos réussit à distinguer un bruit qu’il reconnaissait entre mille où plutôt une voix. Quand son cerveau comprit à qui appartenait la voix, il eut une nouvelle nausée et le bruit agaçant des machines devint presque infernal, s’accentuant de plus en plus. Et comme si ça ne suffisait pas, les hommes derrière le rideau se mirent à leur tour à crier. Au milieu de tout se bruit, Luc sentit son cerveau le lâcher. La dernière chose qu’il vit fut des formes blanches bougé dans tous les sens avant que les ténèbres ne l’engloutissent.

*****

Encore une fois, Luc ouvrit les yeux avant de les refermer. Il commençait sincèrement à avoir marre de s’évanouir toutes les cinq minutes. Pourtant cette fois, aucune douleur ne vint le frapper, au contraire, il avait plus ou moins les idées clairs. Sans bouger, il tenta de se souvenir des drôles de rêves qu’il avait eut. D’abord, il tombait d’une falaise, puis se retrouvait dans la peau de l’un de ses héros préférés qui en passant devait avoir chopé la pire migraine du monde, pour finir il était dans une salle blanche pas très agréable. Poussant un léger soupir, il ouvra les yeux pour voir qu’il se trouvait encore une fois dans une salle, mais contrairement à l’ancienne, celle-ci le calma tout de suite. S’aidant de ses mains, Luc réussit à se lever sans trop de difficulté à part un léger mal de tête. Ce simple geste lui permit d’arriver une seule conclusion, les trois rêves n’étaient finalement que ça. Des rêves. Baissant les yeux, il ne put s’empêcher d’être déçu, il aurait tout donné pour vivre une aventure avec les Lyoko-guerriers. C’est alors qu’il remarqua les habits qu’il portait. Un magnifique jeans assortit à un pull brun, très joli, mais ce n’était pas ses vêtements. Pire, c’était ceux qu’il portait dans son rêve quand il était dans le corps de Jérémie. La preuve, il y avait encore la tâche de vomi. Pour couronner le tout, il se souvint du lieu où il se trouvait, c’était l’infirmerie de Kadic. Au même moment, un mouvement vers la droite attira son attention.

- Jérémie ! Tu es réveillé ! s’écria une adolescente avant de l’enlacer. On a tous été inquiet à ton sujet.

- Yumi ? C’est toi ? demanda Luc en reconnaissant la jeune fille.

- Bien sûr que c’est moi ! Aelita et les autres sont en cours avec Jim et comme j’ai fini les miens, je suis venu voir si tu allais mieux.

Alors qu’elle prenait place sur un siège, le fan de Code Lyoko resta figé sur place, c’était belle et bien Yumi qui se trouvait devant lui. Sauf que la geisha de Lyoko avait un peu changé depuis la dernière fois qu’il l’avait vu sur écran. En effet, la jeune fille était plus rayonnante et avait laissé pousser ses cheveux qui lui arrivaient désormais jusqu’au milieu du dos. Son pantalon noir était toujours le même, mais son pull fut échangé par un dos nu noir. Elle lui lança un large sourire avant de devenir sérieuse.

- Jérémie, j’espère que tu n’as pas recréé un nouveau casque neuronal ! voulu savoir Yumi. Tu nous avais promit d’oublier Lyoko. C’est trop dangereux et je te rappelle que XANA a été détruit !

« Casque neuronale, épisode 38 « Tentation ». C’est au moment où Jérémie crée à partir du journal de Franz Hopper, un casque qui découple ses capacités cérébrales grâce aux retours vers le passé. Sauf que ça n’a pas du tout marché et il a failli y laisser la vie, se remémora Luc à toute vitesse. »

- Non, je t’assure, déclara Luc sans savoir pour autant si Jérémie avait bel et bien respecté sa promesse. J’ai juste eut un malaise.

La belle Yumi le regarda fixement un instant se demandant s’il lui mentait. Finalement, elle hocha la tête croyant ce que son ami lui racontait. Après lui avoir posé la main sur son front pour vérifier s’il avait de la fièvre, elle se mit debout et rangea ses affaires.

- Je te crois, dit-elle avant de se tourner vers la sortie. Comme tu es réveillé, je vais donner mon devoir à Mme Hertz et je reviens. Yolande a dit que tu ne devais pas bouger avant son retour, alors recouche-toi.

Comme d’habitude, la voix de Yumi était autoritaire et ne laissait pas de place au refus. Alors que la japonaise lui dit à tout à l’heure, Luc se replongea dans ses pensées ne croyant pas à ce qu’il lui arrivait. Il avait évité de révéler qu’il n’était pas Jérémie. D’abord, parce qu’il ne savait pas si tout ça était réel. Après tout, tout le monde savait qu’il était un fan de Code Lyoko, peut-être que son ami Dom lui avait fait une surprise. Mais il rejeta cette idée, sachant que son ami ne fera jamais quelque chose qui l’aurait rendu malade sans le prévenir avant. De plus, il se souvenait clairement de sa chute, ainsi que de l’étrange salle. Son hypothèse de sa propre mort devait aussi être fausse, à moins qu’il soit possible d’être malade au paradis. Et il était sûr de ne pas rêver. La seule explication « logique » était qu’il était passé dans un monde parallèle au moment de sa… mort.

Après s’être frappé la tête pour lui faire oublier sa « possible » chute de la falaise, il se donna un rapide choix. Comme à son habitude, il ne lui fallu qu’un dixième de seconde pour prendre une décision. Se mettant debout, il s’agrippa au bord du lit quand son corps chancela légèrement. Comparé à la dernière fois, son mal de tête avait presque disparut, enfin presque, mais il en fallait beaucoup plus pour abattre Luc Santos. Après avoir prit une grande inspiration, il se concentra sur son corps et se mit à marcher lentement vers ses chaussures. Chaque mouvement lui prenait plus de temps quand temps normal, mais il préférait ça qu’à décorer l’infirmerie de son déjeuner ou de ce qui en restait. Très vite, son corps se réhabitua à bouger. C’était surement dû au fait qu’il avait été dans une situation bien pire suite à son accident de voiture. Lorsqu’il fut habillé, il sortit par la fenêtre et se dirigea vers les bois. Car s’il y avait un lieu qui pouvait lui donner des réponses, c’était l’Usine.




Voilà c'est la fin du chapitre 1, j'espère que vous avez aimé.

Suite dès que possible...
_________________
Bats toi avec les meilleurs ou meurs avec le reste !


Auteur des Fanfic:
- Invasion
- Transfert
- Le secret des jumeaux
- Voyage vers le passé
- Nouvelle recrue

N'hésitez pas à venir les commenter.



Dernière édition par Shinataan13 le Ven 24 Jan 2014 00:18; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
benjisop MessagePosté le: Mer 15 Jan 2014 14:32   Sujet du message: Répondre en citant  
[Manta]


Inscrit le: 23 Juin 2006
Messages: 608
Localisation: Devant mon PC
Salut,

Je viens de lire et je dois dire que je suis plutôt intéressé. Incarner un héros de sa série préférée alors qu'on est semble-t-il au bord de la mort, faire des sortes de "transferts mentaux" je trouve l'idée vraiment intéressante. Je n'ai pas réellement de reproche à faire, la fic n'est que peu avancée et la plupart de tes choix ne sont pas encore justifiés ou expliqués. Actuellement je trouve plutôt que ça donne vraiment envie de lire la suite Wink

De plus c'est plutôt bien écrit et agréable à lire, je t'invite donc à persévérer et j'attends impatiemment la suite.


PS : Du coup je vais également aller lire tes autres fics en attendant.

_________________

http://img109.imageshack.us/img109/3185/signature3xx6.png
http://imageshack.us/a/img28/46/knwq.pnghttp://imageshack.us/a/img163/1125/ksmc.pnghttp://imageshack.us/a/img89/4558/4saz.png
Spoiler

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
 
solal MessagePosté le: Mer 15 Jan 2014 14:53   Sujet du message: Répondre en citant  
[Rampant]


Inscrit le: 22 Sep 2013
Messages: 369
A

Dernière édition par solal le Ven 19 Juin 2015 06:17; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Shinataan13 MessagePosté le: Mar 21 Jan 2014 10:35   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 12 Avr 2013
Messages: 63
Merci pour les commentaires sa fait très plaisir et n'hésitait pas à indiquer les points négatifs ou si vous avez des questions. c'est toujours bien venu.

Et voilà sans plus attendre le chapitre 2.


Chapitre 2
La décision ou comment faire un choix, mais que le monde entier décide de te tomber dessus


Pour le plus grand des bonheurs, personne ne le vit sortir de l’infirmerie pour ensuite sprinter jusqu’au parc et s’arrêter juste au premier arbre. Attrapant une branche de sa main gauche, l’adolescent se plia en deux tellement, il avait du mal à respirer. Après quelques instant, il tourna la tête vers l’infirmerie. Celle-ci, se trouvait à moins de 100 mètres de sa position. Il savait que Jérémie n’était pas du tout sportif, mais là ça battait des records. Luc se disait que la prochaine fois, il voudrait plutôt posséder Ulrich. Alors qu’il reprenait sa route en marchant, l’adolescent se demanda pour la énième fois, pourquoi il était à l’intérieur de Jérémie ? Même s’il admirait son héros comme tous les autres Lyoko-guerriers, il était plutôt du genre à foncer au quart de tour comme Odd et Ulrich ou encore William. Jérémie, lui, était quelqu’un qui réfléchissait trop à son goût. Sa question ne put jamais être répondue car un gloussement le fit sursauter. Quelques mètres plus loin, un couple d’adolescent s’embrassait amoureusement, c’était Théo Gauthier et Heïdi Klinger. Depuis sa cachette, Luc vit comment les deux amoureux se regardaient dans les yeux en rougissant avant de s’embrasser une nouvelle fois. Prenant l’initiative, Heïdi s’assit contre un arbre avant d’inviter son petit-ami à faire de même. S’en suivit d’une longue série de câlin et mots doux. Pendant ce temps, Luc ne put retenir un léger sourire, les deux adolescents formaient un très jolie couple et les voir ainsi le rendait heureux. Surtout qu’il avait aimé leur brève apparition auprès des Lyoko-guerriers. Pourtant à ce moment, il aurait préféré que se ne soit pas le cas, car un mètre devant leurs pieds se trouvait la bouche d’égout qui menait à l’usine. Après quelques minutes à attendre une quelconque réaction, le fan décida de passer par un autre chemin. Le passage de la chaufferie n’était pas vraiment conseiller pour la raison qu’il se trouvait à côté du gymnase. Hors, Luc préférait ne pas revoir tout-de-suite les Lyoko-guerriers. Tournant les pieds, il se faufila entre les arbres vers le portail de l’entrée.

Par chance, il réussit à passer sans que personne ne le remarque. Le chemin vers l’usine ne lui posa aucun problème. Après tout, il le connaissait comme ça poche. Enfin, c’est ce qu’il croyait car la série ne montrait pas tout le chemin. Hors ses zones d’ombres faillir le tromper plus d’une fois, heureusement il en fallait plus pour déstabiliser le fan de Code Lyoko. Sauf que le temps qu’il passait à se tromper de chemin, c’était du temps en moins avant que Yumi ou les autres ne découvrent sa petite escapade. Pourtant, il avait beau être pressé son corps ne voulait toujours pas courir sans s’arrêter tous les 100 mètres. Au bout d’un moment, il comprit que ce n’était pas seulement la pitoyable forme physique de Jérémie qui l’empêchait de courir. Il y avait autre chose dont il n’arrivait pas à mettre le doigt, mais Luc avait la nette impression d’avoir déjà été dans cette situation. C’est donc en trottant que Luc traversa les rues de Paris, jusqu’au moment où il percuta un groupe de trois jeunes.

- Sorry, dit-il avant d’essayer de les contourner, mais l’un d’entre eux l’attrapa par le col. Tu permets, je suis un peu pressé.

- Oh, toutes mes excuses, je ne voudrais pas que Jérémie Belpois, le meilleur élève de Kadic soit en retard à son rendez-vous, dit l’adolescent qui tenait Luc. Mais dit moi, on m’a dit que ton cerveau avait trop chauffé ce matin et que tu as même vomi sur ton pote Ulrich. Vraiment, c’est pathétique.

- Si tu veux, je peux te rendre le même service, mais ça te coutera 30 francs, plaisanta Luc en reconnaissant l’adolescent.

C’était un élève de la même classe que Yumi. Pour dire vrai, c’était un personnage qui ne servait que d’arrière plan. Au point qu’il n’avait jamais parlé dans un seul épisode. Dans le « monde » de Luc, il était nommé « l’élève 16 ». La peau légèrement plus fonçait que la normale, il avait les cheveux noirs et était plutôt beau gosse. Par contre, les deux autres adolescents devaient appartenir à un autre lycée car le fan ne les avait jamais vus. Tous les trois portaient le même pull vert, comme s’ils faisaient parti d’une bande.

- Parce que tu crois qu’être le chouchou des profs te met au-dessus des autres, menaça l’adolescent de droite en lui montrant son poing.

- Et les gars ! Et si on lui donnait une petite leçon ? proposa le dernier. À notre manière.

- Bonne idée, rigola l’élève 16. On va lui montrer se que les gars normaux peuvent faire.

- Vous l’aurez voulu, déclara Luc en priant pour que le corps de Jérémie tienne le coup.

Sans crier gare, le fan leva son pied sur l’abdomen de l’élève 16 et donna une forte impulsion vers l’avant avec son talon. L’adversaire se retrouva par terre avant que ses amis ne comprennent se qui se passait. Ne perdant aucune seconde, Luc plia les genoux, se mettant à auteur du ventre de ses adversaires protégeant son menton avec le bras droit. Avec un peu de retard, ses deux adversaires levèrent les bras prêts à se battre, mais on voyait sur leur visage qu’ils ne s’attendaient pas à rencontrer de la résistance. Les pauvres ne savaient pas que leur adversaire était un expert en capoeira. Changeant de position, Luc mit son pied droit derrière le gauche se positionnant latéralement aux adolescents. Ensuite, il croisa les jambes en avançant sa jambe droite, puis tourna son bassin pour relâcher la jambe de devant, qui fit un demi-cercle. Intrigué par ses étranges mouvements hypnotiques, celui qui avait voulu lui donner une petite leçon reçu le talon en plein menton. Alors que le dernier adolescent voyait son ami tomber comme une mouche, il ne fit pas attention à Luc qui était en excellente position pour frapper. Son poing droit n’attendit pas et alla frapper la partie sensible de son ennemi. Au font de lui, Luc avait toujours de la peine pour ceux qui l’affrontait. La capoeira avait beau être un sport qui se danse, ceux qui pratiquait la capoeira de combat n’hésitait pas à frapper les zones sensibles comme les yeux, la partie inférieur ou à percer les tympans.

Finalement, l’élève 16 leva la tête du sol pour voir ses amis gémir, mais il ne vit Luc que trop tard. Ce dernier avait enjambé les corps pour se mettre à gauche du malheureux qui reçu un revers de pied en pleine tête. Ce coup envoya l’élève 16 au pays des songes. Le vainqueur aurait du être fou de joie, si à ce moment là, sa tête n’avait pas commencé à tourner, déformant sa vision. Il n’eut pas le temps de faire quoi que ce soit qu’il vomit pour la troisième fois de la journée. Quelques secondes plus tard, il parti en direction de l’usine en titubant maladroitement. Derrière lui, il ne laissait que trois adolescents blessés, dont un assommé et couvert de son vomit.

- Est-ce que je vais lui facturer les 30.- ? se demanda Luc, alors qu’il arrivait au dernier virage qui menait à l’usine. On verra.

L’usine, ce lieu avait un certain charme, si on oubliait les toiles d’araignées, les crottes de pigeons, les murs qui semblaient s’effondrer à chaque instant ou encore l’absence d’escalier vu que tout avait rouillé. Pourtant, elle restait là, fier et gardant un secret digne de la science fiction. S’aventurant à l’intérieur, le fan s’arrêta au bord de l’étage et attrapa une corde pour descendre. Il se surprit à prendre une grande inspiration avant de s’assurer que la corde supporterait son poids. Vivre une chute d’une dizaine de mètres changeait un homme. Finalement, il réussit à descendre sans trop penser à la possible chute. Sans perdre un instant, il s’installa à l’intérieur du monte-charge et pressa le bouton pour descendre au dernier étage. Vint alors la partie décisive, le code de l’ascenseur.

- Si personne ne l’a changé, c’était 5793, murmura le fan, alors qu’il insérait le code.

À son grand soulagement, la porte s’ouvrit sur une pièce vide et froide. Sursautant, l’adolescent se frotta les bras pour se donner un peu de chaleur. C’est à ce moment que Luc découvrit son deuxième problème. Le supercalculateur, s’il était bien là, se trouvait en dessous de ses pieds et à premier vu, rien ne permettait de le faire sortir. Frustré, le fan fouilla le moindre recoin de la salle, sans trouver d’indice. Il fini par abandonné tout espoir quand ses doigts commencèrent à lui faire mal, tellement il faisait froid. Alors qu’il les mettait dans sa poche et ses doigts découvrirent plusieurs objets. Rien d’extraordinaire, deux tickets pour une exposition à un musée, quelques chewing gum, un porte monnaie et un trousseau de clefs. Ce dernier attira plus son attention surtout une vieille clef qui paraissait avoir plusieurs dizaines d’années. C’est alors qu’il se rappela avoir distingué une serrure sur le sol. N’aillant rien à perdre, Luc inséra la clef et la tourna vers la gauche. Sans crier gare, le sol s’ouvrit sous ses pieds, laissant apparaitre le supercalculateur dans toute sa grandeur. Heureux, Luc récupéra la clef avant d’avoir une pensée pour Jérémie. Ce dernier du la garder pour que personne ne découvre le supercalculateur comme lui. Après être sortit de sa rêverie, Luc se dirigea vers la machine et attrapa le levier.

- J’espère que j’suis pas en train de faire une énorme bêtise, murmura le fan en se souvenant de la phrase que Jérémie avait dit. Aller… go !

Abaissant le levier, la machine se mit tout de suite en marche. Milles lumières s’allumèrent en même temps l’aveuglant à moitié. Son travail terminé, l’adolescent se dirigea vers le monte-charge et se rendit cette fois à la salle de commande ou comme certain l’appelait « le laboratoire de Jérémie ». Le fan s’installa en face du clavier et ne put résister à pousser un cri de joie en se rendant compte du lieu où il se trouvait. C’était un rêve devenu réalité. Reprenant son sérieux, le jeune Santos se mit à taper sur le clavier à toute vitesse. Pour dire vrai, il ne savait pas du tout ce qu’il faisait. Peut-être que sans se rendre compte, il effaçait des mois de recherche ! Pourtant, il continua à taper ne se fiant qu’à sa mémoire.

« Alors, si je me souviens bien, ce qui est toujours le cas, Jérémie tapait sur ses touches, puis sur Enter pour lancer le super scan, pensa-t-il alors qu’il découvrait qu’il ne s’était pas trompé. Il ne va surement rien trouver, mais au moins ça prouve que ce n’est pas une blague de mauvais goûts avec une caméra caché. Bien maintenant, voyant voir le journal vidéo de Jérémie. »

Au fond de lui des milliers de sentiments se bousculèrent, de la joie à la tristesse en passant par la l’excitation et la mélancolie. Luc était tout ça à la fois, mais un autre sentiment se cachait en fond de lui, la peur. Il avait beau aimé Code Lyoko, jamais il n’aurait voulu que cette situation n’arriva. Et surtout, il avait peur pour Jérémie, car si Luc se trouvait dans le corps de Jérémie où était ce dernier ? Fouillant dans la base de données, le fan se vautra sur le siège en regardant les vidéos des différentes expériences de son héros. Il était tellement concentré que presque aucun bruit ne l’atteignait.

- Jérémie ! Qu’est-ce que tu fais ! cria une voix furieuse derrière lui. On avait juré de ne plus revenir ici.

Sursautant, le fan se tourna vers l’équipe de Lyoko-guerriers, sans William. Un instant, il ouvrit sa bouche pour trouver une excuse, mais la referma tout-de-suite après. Il ne pouvait pas leur dire qu’il n’était pas Jérémie ! Voyant que son ami ne disait rien, Aelita s’approcha pour attraper sa main. Comparé aux autres l’expression de son visage était difficile à décrire. Elle était en colère, ça c’était sûr, mais aussi inquiète, triste et en même temps heureuse. Surement pensait-elle que Jérémie avait travaillé sur un programme de recherche pour son père. Quand aux autres, ce fut beaucoup plus simple. Odd était surexcité, espérant surement retourner sur Lyoko. Ulrich lui, était à la fois heureux de reprendre leur aventure et en colère que son ami ne leur ait rien dit. Vint en fin, Yumi qui ne montra que sa colère pour son ami qui venait de rompre leur promesse. Bien entendu, tout ça n’était qu’une pure hypothèse du fan de Code Lyoko. Finalement, il se décida à tout leur révéler quand soudain il fut sauvé par le gong. Si on pouvait le dire car la sonnerie ne provenait d’aucun téléphone, mais du super calculateur. Le super scan venait de découvrir une tour, XANA était vivant et prêt à l’attaque !



Voilà fin du chapitre 2 et que le combat commence ! Very Happy
Dans ma tête, c'était beaucoup plus loin, mais bon un peu d'action ça fait jamais de mal.


Bref, la suite dès que j'ai un instant de souffler.
_________________
Bats toi avec les meilleurs ou meurs avec le reste !


Auteur des Fanfic:
- Invasion
- Transfert
- Le secret des jumeaux
- Voyage vers le passé
- Nouvelle recrue

N'hésitez pas à venir les commenter.



Dernière édition par Shinataan13 le Ven 24 Jan 2014 00:19; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
benjisop MessagePosté le: Mar 21 Jan 2014 11:14   Sujet du message: Répondre en citant  
[Manta]


Inscrit le: 23 Juin 2006
Messages: 608
Localisation: Devant mon PC
J'ai bien aimé le passage avec l'élève 16, on sentait bien que c'était Luc qui avait le dessus, alors que sur le SC, c'est comme si le vrai jérémy avait repris le "contrôle" (en effet il ne sait pas vraiment ce qu'il fait, à part juste lancer le super-scan). Ah, qu'est ce que je donnerai pas pour voir Aelita devant moi Mr. Green

Attention quand même, il y a quelques fautes, mais rien de bien gênant.

Le mystère se lève petit à petit, ton rythme est plutôt pas mal. J'ai hâte d'avoir plus d'explications, le réveil de XANA, le combat qui recommence, etc...

_________________

http://img109.imageshack.us/img109/3185/signature3xx6.png
http://imageshack.us/a/img28/46/knwq.pnghttp://imageshack.us/a/img163/1125/ksmc.pnghttp://imageshack.us/a/img89/4558/4saz.png
Spoiler

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
 
Shinataan13 MessagePosté le: Jeu 23 Jan 2014 21:53   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 12 Avr 2013
Messages: 63
Bienvenu au club, benjisop ! Même si je préfère l'Aelita de la première saison.

Pour les talents de Luc, tu as de l’œil en disant que Jérémie avait repris le contrôl. Attention, je ne dit pas que c'est vrai, mais j'aime bien recevoir les points de vu et impression des autres.

Bref, les explications n'arrivent que bien plus tard. On va quand même pas tout révéler aux premiers chapitres Twisted Evil
Mais comme je suis sympas, je vais révéler une information cruciale : Le combat commence !




Chapitre 3
Le combat ou comment gagner un combat qui semble perdu d’avance


Alors que l'alarme retentissait dans toute la pièce, Luc se concentra sur les Lyoko-guerriers. Cette fois tout le monde avait la même expression sur le visage, celle de la peur et du désespoir. Le fan ne pouvait pas leur en vouloir, ils avaient passé trois années de leur vie à combattre le programme multi-agent. Sacrifiant tout pour la cause qu’ils croyaient juste. Et c'est seulement grâce à un lourd sacrifice qu’ils réussirent finalement à le vaincre, leur redonnant une vie normale et sans danger. Et même s’ils avaient apprécié leur aventure en groupe, la bande ne voulait pas que le cauchemar ne recommence.

- Jérémie… dis-nous que ce n’est qu’un bug, supplia l’ange de Lyoko, dont les yeux étaient maintenant rempli de larme.

Voyant Aelita dans cet état, Luc sut immédiatement ce qu’il devait faire. Se retournant vers les écrans, il ordonna aux autres d’aller aux scanners. S’ils commençaient par se laisser aller par le désespoir, ils perdraient surement un temps précieux. Sans oublier qu’ils ne seront pas au meilleur de leur forme sur Lyoko. Prendre les commandes du groupe, donnait l’illusion qu’il savait exactement quoi faire. Ce qui bien sûr était faux, mais il avait une conviction, plus vite les Lyoko-guerriers arriveraient à la tour, plus vite ils auront résolu ce mystère. Comme prévu ses héros obéirent à ce qu’ils croyaient être l’Einstein du groupe. Alors que le monte-charge les amenait à la salle des scanners, Luc prenait note des coordonnés de la tour.

- Jérémie, on est devant les scanners, déclara Yumi.

- Bien reçu, les garçons plongent en premier, la tour ce trouve dans le Territoire de la Montagne, annonça Luc, ne croyant toujours pas ses yeux qu’il allait virtualiser ses héros sur Lyoko. Scanner Ulrich, scanner Odd, transfert Ulrich, transfert Odd, virtualisation !

Un instant, il crut que s'être trompé quelque part, mais les deux amis arrivèrent sain et sauf sur Lyoko. Soulagé, Luc attendit quelques secondes avant d’envoyer les filles. Pour dire vrai, il avait d'abord choisi les garçons car il avait peur de foirer la virtualisation d’Aelita. Ce qui bien sûr aurait fait échouer la mission avant même qu’elle n'ait commencé. Après les filles, vint le tour des véhicules et les Lyoko-guerriers purent en fin partir accomplir leur objectif. Depuis son poste, Luc ne quitta pas les écrans, prêt a informer ses héros du moindre danger, mais pour l'instant XANA n’avait envoyé aucune créature. Ce n’est qu’à plusieurs centaines de mètres de la tour que trois formes apparurent sur son écran. Des Krabes.

- Chouette ! Quelqu’un a de la mayo ? demanda l’irrécupérable Odd, après avoir reçu la nouvelle.

- Odd ! On n’est pas là pour faire les pitres, dit Ulrich.

- Un peu de concentration, s’il vous plait, dit Luc après un petit ricanement. On ne sait pas ce que XANA prépare et je préférerais ne pas être visité par un spectre.

- Ne t’inquiète pas Jérémie, on se charge de tout, le rassura Yumi. Euh… il y a des parasites dans la communication ou tu as vraiment trouvé la blague d’Odd drôle.

- Hé, toutes mes blagues sont drôles !

- Première nouvelle, plaisanta Ulrich.

- Euh, les amis, je ne voudrais pas vous interrompre, mais XANA a vraiment l’air en pleine forme pour un revenant, interrompit Luc. Il vient d’ajouter 3 Krankrelats et 3 Blocks à la défense de la tour.

- Oh, t'inquiète Jérémie, tu nous connais, dit Odd. On va vite leur botter le cul et…

- C’est pas tout, maintenant il envoie 3 Frolions, 3 Mégatanks et 3 Rampants.

- Waouh, je ne savais pas qu’il pouvait envoyer des Rampants en dehors du cinquième Territoire, s'exclama Ulrich. C’est pas mal pour sa première attaque, je sens que ça va se jouer serré.

- Bah, la suite est encore mieux, il y a maintenant 3 Tarentules qui sont venues se joindre au groupes, continua Luc. Suivit de 3 Mantas, 3 Kongres, 3 Rekins et…

- Jérémie, là on est mal, s’alarma Aelita. Jamais XANA n’avait réussit à nous envoyer des montres du Réseau sur Terre. Il va nous falloir du renfort…

- Non ! Il est hors de question qu’on appelle William, s’écria Yumi. Il a beau avoir changé, il n’est pas digne de confiance sur Lyoko.

- 3…3…3, balbutia Luc, alors qu’il comprenait que William n’avait pas était complètement accepté dans la bande.

- Euh, tu as bugée Einstein ? demanda Odd, inquiet.

- 3 Kolosses !

- Quoi ! s’écrièrent toutes la bande en même temps.

- Pfff ! Désolé, c’était plus fort que moi ! rigola Luc. Pas de Kolosse… pour l’instant, mais ça m’inquiète tous ses montres. Surtout qu’ils sont tous en même nombre.

- Jérémie, cria Aelita, indignée. Ne nous refait plus jamais ça !

- C’est vrai, laisse les blagues au pro, déclara Odd. Ça me rappelle une excellente, c’est un pingouin qui rencontre un phoque et…

- Odd ! Plus tard tes blagues, le comité d’accueil est juste devant, annonça Yumi.

Depuis son écran, Luc vit les Lyoko-guerriers foncer sur les monstres de XANA, prêt à tout pour ouvrir la voie à Aelita. Un large sourire venait de se dessiner sur son visage, son plan avait marché. Il savait que ses héros seraient trop stressé avec la soudaine attaque, c’est pour ça qu’il avait fait la plaisanterie. Et il pouvait dire que ça marchait, vu le nombre d'ennemi qu'ils anéantissaient. Pourtant, le fan se dit que quelque chose n’allait pas. Pourquoi XANA enverrait exactement 3 monstres de chaque espèce ? N’était-il pas plus logique d’envoyer directement un spectre sur Terre et les dévirtualiser ? A la place, on dirait qu’il veut montrer ses forces, mais le pire c’est que les créatures étaient… désorganisées. Comme si c’était la première fois que XANA combattait. En tout cas, c’était l’avis de Yumi qui esquivait la plus part des tirs avec facilité.

- Peut-être que XANA a du mal à se réveiller, plaisanta Odd avant de recevoir un tir de Rampants. Aïe, faite attention à Susie, elle est d'humeur mordante.

- Odd, moins... 20 points de vie, murmura Luc a voix base. C'est bizarre... Zut, Ulrich, Odd faite attention, vous avez déjà perdu la moitie de vos points de vie. Quand à Yumi et Aelita, vous en avez encore 60. Vite, il faut que vous créiez un chemin pour Aelita, rappela Luc. Avant que…

Il n’eut pas le temps de finir sa phrase qu’un bruissement retint son attention. Derrière lui une fumée sortait d’une des nombreuses prises de la pièce, prenant peu à peu la forme d’un humain. Il y avait rien à dire XANA sortait le grand jeu dès le début. Pourtant le fan ne put s’empêcher de penser que quelque chose clochait avec l’ennemi juré des Lyoko-guerriers. Justement au même moment, la voix d’Aelita le rappela à la réalité.

- Jérémie ! Tu as un problème ? s’alarma Aelita.

- Un spectre en formation, je vais essayer de le retenir, informa Luc pas du tout sûr de son plan. Occupez-vous de la tour, avec tous ses monstres vous ne serez pas trop de quatre pour y réussir.

Sans tenir compte des protestations de ses héros, le fan enleva son oreillette et tourna son siège face à son adversaire. Gardant autant que possible un regard neutre, il regarda calmement l’ennemi qu’il voulut toujours combattre. Mais il n’était pas idiot, même avec son vrai corps, il savait que ses chances de vaincre un spectre polymorphe était presque inexistante. Sa seule chance était de surprendre XANA comme il avait surpris les délinquants, ce qui fera gagner du temps à Aelita pour désactiver la tour. Il espérait juste que le corps de Jérémie tienne le coup et qu’aucun malaise ne le frappe au mauvais moment.

- Enchanté de te rencontrer XANA, salua Luc en tendant la main. Je me lèverais bien pour te saluer correctement, mais je n’ai pas encore récupéré de ma chute de la falaise.

Sa petite comédie n’eut qu’un seul effet, rien du tout. Sans dire un mot, le spectre se contenta de prendre la forme d’un homme habillé en noir. Cet homme n’était pas inconnu au fan. Il ne savait presque rien sur lui ni l’organisation pour laquelle il travaillait, mais ce qui était sûr, c’était qu’il était l’un des agents envoyés pour kidnapper Aelita et Franz Hopper. La question était de savoir pourquoi il avait prit cette forme à la place d’une autre ? L’attaque aurait était beaucoup plus efficace si XANA avait pris la forme d’Aelita.

Alors qu’il se sentait un peu idiot de garder sa main en l’air, Luc sauta de côté pour esquiver un éclair que lui lançait son adversaire. Se rattrapant sur ses mains, il réussit à frapper son ennemi en plein thorax avec ses deux pieds, l’envoyant par la même occasion contre le mur. Comme attendu, le spectre ne resta que trois secondes par terre avant de se jeter sur Luc. Ce dernier avait profité de la pause pour se mettre en position. Face à son adversaire, Luc fléchit l’une de ses jambes en avant, tandis que l’autre derrière avait le genou orienté vers le sol, sans être croisée. Son bras de devant se tenait à bonne distance pour protéger son menton, quand à l’autre il le positionna en arrière, le cachant à son adversaire. Suivant un rythme bien défini, il amena son pied de derrière à la même hauteur que l’autre. Finalement, il amena le pied devant à l’arrière et recommença à l’envers. Sans faire attention à son corps, l’expert en capoeira n’arrêta pas de bouger sur une ligne invisible. Ce n’était pas la meilleure tactique contre un spectre, mais il avait tellement de fois utilisé ce jeu de jambe que c’était comme une garde pour lui.

Toujours aussi muet qu’avant, le spectre tenta de l’attraper, mais ne trouva que de l’air. Ayant prévu l’attaque, Luc s’était laissé tomber aux pieds de l’ennemi pour y enrouler ses jambes, ainsi il put tirer de son pantalon pour le faire tomber une nouvelle fois en arrière. Son adversaire par terre, il se remit sur ses mains et lui envoya un puissant coup de talon en pleine tête qui rendit le spectre flou un bref instant. De nouveau debout, le fan se remit à exécuter son jeu de jambe, sachant très bien qu’il ne faisait que retarder l’inévitable. Et ce moment arriva 2 minutes plus tard. Il n’avait commit aucune erreur de mouvement et le spectre n’était n’ont plus pas devenu plus intelligent. Non, sa seule erreur fut de surestimé le corps de Jérémie. Car au moment où le fan allait effectuer une prise au sol qui le permettrait de casser un bras a son ennemi, son corps s'arrêta une dixième de seconde. Durant ce temps, Luc ne put rien faire comme s'il était complètement figé sur place. Le clone dut sentir l'opportunité car il souleva le jeune homme par le col. Ce dernier n'eut pas le temps de comprendre que son corps se mit de nouveau à bouger ou plutôt à trembler. Comme si toutes les cellules de son corps s'étaient mit sur vibreur. C'est alors que sans crier gare, il ouvra la bouche pour vomir sur son adversaire. Ce dernier ne parut pas s'inquiéter de la nourriture qui le pendait un peu partout, car il balança le pauvre malade contre un mur.

Alors qu’il sentait le choc du mur, son regard se posa sur l'homme en noir, brun, blanc et rouge. Oui, sa vue ne lui jouait pas des tours, sur le corps de son agresseur se trouvait son vomi, mélangé à son sang. Frustré, Luc tenta vainement de se relever avec l'aide ses bras, mais c’était peine perdu. Ses pauvres membres n’avaient même pas la force de supporter leur propre poids. Quand à XANA, il se contenta de lui tourner le dos pour taper sur le clavier. Par terre, le fan maudit son impuissance. Sur Lyoko, ses héros se battaient contre des dizaines d'ennemis, alors que lui ne pouvait même pas se tenir debout. Rassemblant toute sa rage, il réussit à faire bouger ses jambes et dans un dernier effort, il se remit debout. Ce geste fut le dernier qu’il ordonna au corps de Jérémie. Car à peine debout, Luc oublia qu’il se trouvait dans le corps de Jérémie, il oublia même l’état du dit corps. Faisant le vide dans sa tête, il inspira lentement avant de se propulser comme il le fit des milliers de fois. Tournoyant sur lui-même, le spectre ne vit pas le coup de pied sauté qui l’envoya voltiger à travers la salle. La scène aurait était sublime, si à la fin Luc ne s’était pas écroulé par terre, sans la moindre énergie.

Vaincu, le fan ne put que lancer une dernière insulte à XANA, alors que celui-ci se relevé une énième fois sans problème. C’est sans la moindre blessure, ni émotion que le spectre leva la main vers Luc pour l’achever d’un éclair. Ce qui l’aurait définitivement assuré la victoire, si une barre métalique ne vint pas percuter le front du spectre. C’est à ce moment que le fan vit ses héros, Ulrich et Yumi, qui jetèrent un regard étonné à ce qu’ils croyaient être Jérémie avant de foncer sur leur ennemi.

- Depuis quand tu sais te battre Jérémie ? demanda Ulrich étonné par le dernier coup de son ami.

- C’est une longue histoire, répondit Luc, en s’installant sur le siège avec difficulté. Si vous êtes là, ça veut dire qu’Odd et Aelita sont seuls sur Lyoko. Il y a encore beaucoup de monstres ?

- Euh, justement on a un problème, dit une petite voix.

Derrière lui se tenait Odd qui venait de sortir de la trappe. Sa présence ne voulait dire qu’une seule chose. Aelita était seule contre les monstres de XANA. Sans perdre un instant, le félin sauta aider ses amis. Ensemble, ils gardèrent le spectre à bonne distance du poste de commandement et le fan put voir la situation périlleuse de son héroïne. Les Lyoko-guerriers avaient fait du bon boulot. De tous les monstres qui gardaient la tour, il n’en restait que 2 Blocks, 1 Krabe, 1 Rekin et 1 Mégatank. Seul problème était qu’un autre monstre était venu se joindre à la partie. En face d’Aelita se trouvait la Méduse qui tentait de l’attraper par tous les moyens. Horrifié, Luc ne put rien faire quand celle-ci enroula ses tentacules autour de l’ange de Lyoko. Tout était perdu, les Lyoko-guerriers étaient vaincus, Aelita allait être capturé et XANA gagnera la partie. Quand à lui, il ne pouvait plus rien faire et tout était de sa faute. C’est alors que son regard se posa sur deux touches qu’il connaissait très bien. Sur de lui, il appuya en même temps sur elles, ce qui enclencha un compte à rebours.

« De tout manière, c’était un jour pourri depuis le début. »

- Qu’est-ce que tu as fait ? demanda Yumi, alors qu’elle pointait son arme sur le spectre qui leur fonçait dessus.

- Au pire une connerie, mais bon ça ne peut pas être pire qu’avoir monté sur la falaise pour faire un saut de l’ange, déclara Luc en se dirigeant péniblement vers l’ascenseur.

- Attend de quoi tu parles ? Et où vas-tu ? s’écria Ulrich, alors qu’il réussissait à assommer le spectre à l’aide d’Odd.

- J’ai enclenché une virtualisation différé, informa Luc, alors que tout le monde hoquetait de surprise.

- Attend, Einstein va aller sur Lyoko ! s’écria Odd qui n’en croyait pas ses oreilles.

Il n’eut jamais de réponse car les portes du monte-charge se refermèrent sur Luc qui descendit vers les scanners. Comme durant chaque épisode qu’il avait visionné, sa bouche s’ouvrit devant la super scène qu’il voyait. Son ami d’enfance lui avait souvent demandé ce qu’il trouvait d’extraordinaire dans une salle avec des milliers de câbles et trois cylindres. Il y avait des lieux bien plus impressionnant, comme le laboratoire de Jérémie ou le supercalculateur. Pour être sincère, Luc ne le savait pas n’ont plus, mais ce qui était sûr c’est que ce passage, il l’avait vu plus de fois qu’une personne normale va au toilette. Entrant à l’intérieur du premier scanner, il sourit une dernière fois avant que la virtualisation ne démarrait. Il avait rêvé de ce jour toute sa vie. La virtualisation se fit comme à chaque fois, le scannage de l’enveloppe, puis le transfert des données et finalement la virtualisation sur Lyoko. Sentant son corps se reformer numériquement, il réussit à se réceptionner sur ses pieds.

- Jérémie juste pour info, tu es sûr que tu ne t’es pas frappé la tête trop fort ? demanda la voix reconnaissable d’Odd. Et attend une minute, ce n’est pas ta tête qui apparait sur ton avatar ! A moins que tu ais eut le tems de te peindre les cheveux en noir et de te changer la couleur de tes yeux.

- Et c’est maintenant que je retrouve mon corps ! Bon, les explications plus tard, lui promit Luc.

Sautant sur un pied, il tenta de se calmer, ce qui était un peu dure, puisque son rêve venait de se faire réalité. Pourtant au même moment, il découvrit quelque chose d’étrange comme si son corps et se qui l’entouré était trop réelle. Il se sentait comme si son corps était nu et qu’il n’avait jamais sentit le touché du sol. La sensation le rendait mal à l’aise car dans la vraie vie, le cerveau ne transmettait que les informations utiles, or ici il connaissait chaque centimètre du sol. Au point que même s’il avait été aveugle, il aurait pu se repérer. Se souvenant soudain de sa mission, le fan parti en direction de la tour.

Alors qu’il courait sauver son héroïne, Luc ne jeta qu’un coup d’œil au corps de son avatar et ce qu’il découvrit ne le surprit guère. Il découvrit sans étonnement qu’il portait ses habits pour pratiquer la capoeira et par habits, c’était un pantalon et une corde qui servait de ceinture. Normalement, certains professeurs exigeaient aux élèves de porte un pull, mais Luc préférait s’entrainer à la bonne vieille tradition. Ce qui permettait par la même occasion de montrer ses magnifiques abdos. Par contre, il découvrit certains détails étranges, en commençant par la couleur de sa ceinture. Dans la vrai vie, il avait une ceinture vert foncé et jaune qui prouvait qu’il avait atteint le troisième rang dans son école, mais ici sa ceinture était blanche. Cette couleur signifiait qu’il était au treizième rang, donc qu’il était un grand-maitre. Ce qui était complètement impossible, puisque dans la capoeira, il ne suffisait pas de connaitre les techniques pour monter de rangs. Il fallait aussi prouver sa discipline et son respect, sans oublier savoir utiliser les instruments et les chants de la capoeira. Ce qui bien sûr n’était pas son cas, lui n’avait apprit que les techniques de combats, préférant regarder les épisodes de Code Lyoko que d’apprendre plus sur l’art martiaux. Il découvrit aussi d’étranges chaines accrochées sur chaque jambe et finalement, il vit le détail qui faillit le faire trébuché. Sur sa poitrine se trouvait le symbole de XANA !

Paniqué, il tenta de l’enlever en grattant dessus, mais rien à faire, la marque de l’œil restait tatoué sur son corps. Il espérait juste que ce dernier ne pouvait pas le contrôler comme avec William. Reportant son attention en face de lui, les créatures de XANA l’attendaient de pied ferme, prêt à tout pour l’empêcher d’atteindre Aelita. Zigzaguant entre les rochers, il réussit à esquiver tous les tirs ennemis. Excité par le combat, il fit une roue avant de sauter derrière un Block. Cet action le mit en parfaite position pour frapper. Son poing toucha l’ennemi en plein milieu du signe, c’est alors que Luc découvrit plusieurs choses intéressantes. Premièrement, comme son corps n’était qu’un seul et grand bloque dans un monde virtuel, sans os, ni muscle, il n’avait pas besoin de s’inquiéter de sa force et pouvait donc frapper de toutes ses forces. Si cette information le ravi, la deuxième était beaucoup moins jouissif, car devant lui le Block regarda le poing sur son signe comme s’il attendait quelque chose. Les deux adversaires restèrent ainsi quelques secondes avant que le Block tourna sur lui-même et lui lança un rayon givrant. Esquivant par chance, Luc se mit sur ses mains et attaqua de toutes ses forces avec son pied. Le coup n’eut pas plus d’effet que l’ancien à part de faire un peu plus reculer son adversaire. Paniqué, le fan ne vit pas la torpille que lui lança un Rekin. Le coup l’envoya valser quelques mètres plus loin. Fracassant, le sol à l’aide de son poing noir, Luc maudit son impuissance. Autour de lui, les créatures l’encerclèrent prêt à en finir avec lui. Ses poings et ses pieds ne faisaient rien à l’ennemi et il avait beau cherché, aucune arme n’était dissimulé dans son avatar. Pourquoi était-il le seul des Lyoko-guerriers à ne pas posséder d’arme ?



Fin du chapitre 3, pauvre Luc, il n'a vraiment pas de chance. Bah, après tout, il n'y a pas que les bon côté dans un rêve. Twisted Evil

Bref, je posterais le prochain chapitre quand je pourrais souffler, mes profs se sont tous ligué contre nous pour nous faire un mois entier de test non-stop. Sad

J'attend de vos commentaires
_________________
Bats toi avec les meilleurs ou meurs avec le reste !


Auteur des Fanfic:
- Invasion
- Transfert
- Le secret des jumeaux
- Voyage vers le passé
- Nouvelle recrue

N'hésitez pas à venir les commenter.



Dernière édition par Shinataan13 le Ven 24 Jan 2014 00:25; édité 2 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Jeu 23 Jan 2014 23:58   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1052
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
Bonsoir. J'avais déjà lu tes précédentes fic dans le cadre du pôle et elles ne m'avaient pas emballées au plus haut point.
Mais ce soir, j'ai eu envie de poster un commentaire sur celle-ci parce que plusieurs points me chiffonnent pas mal, voire énormément.

Commençons par la forme. Déjà, il y a une chose que je ne comprends pas, c'est par rapport à ta présentation des dialogues. Exemple :

Citation:
 Chouette ! Quelqu’un a de la mayo ? demanda l’irrécupérable Odd, après avoir reçu la nouvelle. 

 Odd ! On n’est pas là pour faire les pitres, dit Ulrich. 

 Un peu de concentration, s’il vous plait, dit Luc après un petit ricanement. On ne sait pas ce que XANA prépare et je préférerais ne pas être visité par un spectre.


Pourquoi mettre des  avant chaque réplique ? Techniquement, un dialogue peut se présenter des manières suivantes :

Exemple 1 a écrit:
- Brûlons-le, proposa Ikorih.
- Foudroyons-le plutôt, renchérit Zéphyr.
- On pourrait pas lui faire un câlin tout simplement ? demanda Oddye.


Exemple 2 a écrit:
« Jérémie ! Y'a du vent sur Lyokô ! expliqua Aelita.
- Mais... c'est impossible, balbutia le génie. Sans zones de haute pression et de basse pression, les vents ne peuvent se former.
- Faut croire que Xana aime jouer avec l'environnement », envoya Yumi avec tout son optimisme. 


Ta présentation des dialogues est donc suspecte, d'autant plus que tu ne les faisais pas ainsi dans tes autres fics. Les tirets sont tes amis o/

J'ai aussi relevé pas mal de fautes, notamment sur les terminaisons, accents ou alors sur la ponctuation. Je t'ai relevé les plus préoccupantes :

Chapitre 1 a écrit:
Le pull belge du samouraï se recouvrit de nourriture à peine digéré.


Le fail orthographique du mot « beige » te vaut une frappe stratégique de la part d'IDM4 au nom des PPPL chez toi. Tu as 15 minutes Mr. Green.
Et on écrit « à peine digérée ».

Citation:
avant que les ténèbres ne l’engloutissaient.


Une collègue venue des abysses me charge de te signaler que l'on dit : « avant que les ténèbres ne l'engloutissent ».

Chapitre 3 a écrit:
le spectre leva la main vers Luc pour l’achever d’un éclaire

*Zéphyr tendit la main et en fit sortir un éclair pour montrer à Shinataan comment ce mot s'orthographiait*

Chapitre 3 a écrit:
"Pourtant au même moment, il découvrit quelque chose d’étrange comme si son corps et se qui l’entouré était trop réelle.  ."

« Pourtant, au même moment, il découvrit quelque chose d'étrange, comme si son corps et ce qui l'entourait était trop réel. »
Ponctuation manquante et fautes.

En ce qui concerne ton style d'écriture, les fautes d'orthographe qui sont présentes par endroits nuisent à la fluidité du texte je trouve. Je pense que tu devrais essayer de relire tes chapitres depuis la fin avant de les poster (Kassdédi à Kender). Cela te permettrait de discerner les fautes avec plus d'acuité.

Quant à ta narration, je pense qu'elle peut s'améliorer. Exemple : le chapitre 3. Il suit une espèce de rythmique très étrange : descriptions + 2-3 dialogues / gros échange de répliques avec aucune description entre /retour à descriptions + 2-3 dialogues / scène de combat uniquement descriptive / retour à descriptions + 2-3 dialogues / retour à scène d'action uniquement descriptive. Ce que je veux dire par là, c'est que tu pourrais ponctuer tes scènes d'action/combat par des petites répliques qui permettraient d'une part de moins s'ennuyer et de moins faire effet paquet. De même pour les répliques échangées à l'arrivée des LG sur Lyokô. Tu pourrais mettre des phrases descriptives entre pour dynamiser l'ensemble.

En somme, tu as encore des progrès devant toi.


Parlons du scénario maintenant. Là aussi, des éléments me font sourciller.

Bon, l'idée de base est originale, il faut le dire. Mais je trouve que tu gères très mal le fait que Luc soit dans le corps de Jérémie.

Premièrement, le fait qu'il mette au tapis trois personnes dans le chapitre 2. Désolé, mais je ne trouve pas ça crédible. Plusieurs éléments jouent contre ça. L'état physique de Luc/Jérémie. Il était, avant de se battre, à deux doigts de s'écrouler, donc il partait déjà à 3 contre 1 en mauvaise condition physique. Et même s'il avait été en pleine forme, Jérémie n'est pas un athlète, donc je doute que même avec un expert dans un art martial dans son corps, il parvienne à dégommer 3 mecs. Et enfin, même un mec badass en arts martiaux ne casse pas la gueule à trois types aussi facilement selon moi. D'ailleurs, cette scène m'en a rappelé une du « Secret des Jumeaux » où ils démontaient deux fois la même bande avec la même barre de fer Rolling Eyes.
Deuxièmement, ses vomissements. En l'espace de 3 chapitres, tu nous fais vomir Luc/Jérémie pas moins de 4 fois. En général, on ne vomit pas autant dans un laps de temps aussi court. Deux fois de suite passe encore, même si la deuxième fois, c'est plus de la bile qui sort que de la nourriture. Mais quatre fois, c'est abusé. Surtout lorsque tu précises qu'il a encore de la nourriture à vomir au bout de la quatrième fois contre le spectre.
Troisièmement, son combat contre le spectre. Presque les mêmes remarques que pour le premier point. Même s'il connaît bien les spectres de par ses connaissances de la série, il est censé être affaibli physiquement et il gère beaucoup trop longtemps la créature à mon goût.

Je pense que ton principal souci, c'est que tes personnages sont trop cheatés, que ce soit sur Terre ou sur Lyokô. Du coup, le lecteur ne peut pas vraiment s'identifier au personnage, puisque presque parfait, ce qui a tendance à m'énerver pour ma part. Reste à voir si ma théorie se confirme pour Luc en ce qui concerne ses capacités virtuelles, vu qu'il a prouvé qu'il gérait déjà dans un corps qui ne lui appartenait pas sur Terre.
Le meilleur conseil que je pourrais te donner serait de te tempérer un peu sur les capacités de tes personnages. C'est vrai que la création de son propre personnage, ou OC, ouvre plein de possibilités. Et c'est vrai qu'on a envie qu'il ne fasse pas tâche parmi les LG. Lui donner des capacités cool, on en a envie, on en rêve par moment, mais souvent, ça se fait au détriment du réalisme et de la crédibilité d'une histoire, ce qui est bien dommage.
Il faut seulement trouver le juste équilibre. Lui donner quelques défauts et points faibles permet en général de l'atteindre.

Je termine sur deux points :

Citation:
Scanner Ulrich, scanner Odd, transfert Ulrich, transfert Odd, virtualisation


Si je ne dis pas de bêtises, le bon ordre est : « Tranfert X, Scanner X, Virtualisation ».

Citation:
 Suivit de 3 Mantas, 3 Kongres, 3 Rekins et…


Pourrais-tu nous expliquer comment des Kongres et des Requins, qui sont des monstres aquatiques, peuvent se retrouver dans le territoire des Montagnes ? À moins qu'ils n'attaquent en faisant des sauts hors de l'eau... Mais dans ce cas-là, on rappellera que les plateaux et sentiers surplombent allègrement la mer numérique.
Et comme tu n'apportes aucune description/explication pour ce phénomène, ça en devient problématique et la crédibilité en prend un coup.


En conclusion, je pense que tu peux faire mieux que ça. Rien qu'en te tempérant un peu du côté des actions qu'accomplit ton personnage OC et de ses capacités, l'ensemble ressortira déjà plus réaliste. Et ne néglige pas les détails comme ceux que je t'ai montré, ce sont eux qui embelliront ton texte et le feront sortir du lot.
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.


Dernière édition par Zéphyr le Jeu 28 Mai 2015 14:46; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Shinataan13 MessagePosté le: Ven 24 Jan 2014 01:10   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 12 Avr 2013
Messages: 63
Zéphyr, j'ai deux choses à te dire. Premièrement merci pour ton commentaire et pour me montrer les problèmes avec mes dialogues. Sincèrement, je sais pas pourquoi ça se transforme en carré quand je le colle sur le site.
De plus chaque critique est bonne à prendre, je ferais donc mon possible pour m'améliorer.

Vient maintenant, la partie qui me dérange c'est quand tu te mets à critiquer le scénario. Désolé, mais je déteste ça. Je suis pour le fait qu'on donne son avis ou qu'on dise se qu'on pense qui va se passer, mais je suis contre le fait qu'on dise directement que c'est pas crédible.
Sincèrement, la fiction vient à peine de commencer, on connait presque rien de la situation de Luc !
Attention, je ne te contredis pas. Je sais que pratiquer un art martiaux ne donne qu'un léger avantage sur l'adversaire, mais par exemple dans "Le secret des jumeaux".
La première fois. Paolo venait de prendre par surprise les autres délinquants, or souvent on peut tourner un combat à notre avantage rien qu'avec ça.
La preuve, la deuxième fois, il c'est fait massacré, sans rien pouvoir faire.

Mais bon je m'égare, ce que je voulais dire c'est que quand tu dis que Jérémie ne peut pas battre 3 gars beaucoup plus fort que lui, même s'il est contrôlé par un expert. Moi, je te réponds: tu as tout à fait raison.
- Oui, un intello qui ne fait jamais de sport ne peut pas devenir plus fort du jour au lendemain.
- De plus, Luc n'est pas un grand maitre de la capoeira, il a juste pratiqué pendant plusieurs années ce qui fait qu'il sait toutes les attaques, défenses, prises et comment bouger. Il aime bien cette art martial, mais ce n'est pas un génie. Comme je le précise, il préfère regarder Code Lyoko que s’entraîner ou même étudier. (ces parents lui disent même que la série lui pourrie la vie).

Donc oui, Luc ne devrait pas combattre un spectre pendant 2 minutes sans se faire écartelé, surtout que les LG se mettent à 3 pour le retenir. Voilà, je l'ai dit.
Le "secret" de Luc sera révélé plus tard.

Pour les Rekins, j'aurais du plus mettre l'accent dessus, mais Luc est surexcité (qui ne le sera pas XD). Dans sa tête, il arrive toujours pas à oublier qu'il va sauvé Aelita. Enfin, s'il se fait pas dévirtualiser avant.


Désolé, si j'ai parut mal élevé, mais je supporte vraiment pas les critiques sur le scénario. Les lecteurs peuvent toujours donner leur avis que se soit en bien ou en mal, mais jamais dire dès le début " c'est pas possible".


Sinon, comme je le dis plus haut, je te remercie des autres critiques et points à améliorer. j'espère que mon prochain chapitre te plaira plus.
_________________
Bats toi avec les meilleurs ou meurs avec le reste !


Auteur des Fanfic:
- Invasion
- Transfert
- Le secret des jumeaux
- Voyage vers le passé
- Nouvelle recrue

N'hésitez pas à venir les commenter.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Ven 24 Jan 2014 17:24   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2211
Localisation: Territoire banquise
Shinataan13 a écrit:
la partie qui me dérange c'est quand tu te mets à critiquer le scénario.


Le ministère public fait part de son intention de poursuivre M. 13 au motif suivant : Trouble à l'ordre public.

Soyons sérieux : L'intervention de Zéphyr est justifiée aussi pleinement que sa barre de rang. Laisse-moi t'en donner les raisons, que beaucoup pensaient assez flagrantes, mais au vu de ta réaction, ce n'est pas forcement le cas de tout le monde.

La première chose qui joue carrément contre toi, c'est le nombre de fictions à ton actif : 4. Autrement dit, tu es bien connu des services (de police ?) du pôle fiction et le commentaire de mon collègue a bien entendu pris en compte ton casier j... tes antécédents pour formuler son scepticisme.

En effet, ton scénario n'a jamais été ton point fort, pour employer un terme doux, tout au long de ton parcours. Le coup du "attendez la suite" n'est évidemment pas utilisable vis-à-vis de tes trois fictions terminées. Au vu du début de celle-ci, il est naturel que le pôle fiction craigne un quatrième récit du même genre pour compléter le carré. Bien évidemment, tant que le reste ne sera pas publié, impossible de certifier que ce sera le cas à 100%. Mais là où le doute raisonnable s'applique parfois, tu cumules un nombre suffisamment conséquent de maladresses pour qu'il soit levé et justifier une intervention. Décryptage :

- Tu as commis dans tes fictions précédentes, outre les bourdes qui relèvent généralement de l'originalité douteuse, quelques erreurs classiques attribuées souvent aux débutants : Par exemple, le type qui intègre la bande des LG en un battement de paupière.

- Ton rythme de parution se rapproche davantage des textes bas de gamme que des écrits de qualité. Ce n'est pas un reproche, mais ça accentue certaines probabilités.

- Tu l'ignores peut-être mais le pseudo à chiffre est bien souvent associé à un auteur qui manque de maturité. Cet état de fait est confirmé par certaines statistiques, comme celles du pôle fiction qui estime par son expérience qu'environ 4 auteurs verrouillés sur 10 avaient un chiffre en bout de pseudo. Là encore, ce n'est que des statistiques, mais quand plusieurs collent...

- Tu arrives à inverser "Scanner" et "Transfert" quand l'un des deux est le titre même de la fiction. Cette remarque, anecdotique, permet quand même de confirmer que peut-être, le travail en amont est insuffisant.

- Une maitrise du français parfois obscure ne vient pas améliorer ton image.

- Ta réponse a Zéphyr esquive certaines remarques clef. Un classique dont on a été habitué par une catégorie d'auteur qui n'est pas forcement un modèle pour la république.

- Ton bilan en tant que membre ne montre pas une attitude toujours exemplaire vis-à-vis du respect du règlement (Il n'a même pas semblé lu au début), pourtant indispensable à la vie en société virtuelle de cette structure.

Eu égard de ces élements dont Zéphyr est parfaitement conscient, il a décidé de formuler un commentaire pour essayer de te remettre dans le droit chemin, si je puis m'exprimer ainsi.

C'est là qu'on arrive à la partie la plus importante de mon message : Le pourquoi de tout ça.

En effet, pourquoi est-ce qu'on viendrait te casser les couilles alors qu'il serait plus simple de laisser chacun faire ce qu'il veut ? Tu sembles aimer le délire des personnages parfaits, c'est un droit que je respecte parfaitement en tant qu'être humain, mais le référent voit les choses un peu différemment :

Tu es arrivé ici alors que la politique de droite du pôle fiction avait déjà commencé à porter ses fruits, c'est à dire que les textes médiocres étaient verrouillés. Nous ne faisons pas ça parce que ça nous amuse (Enfin, au début on avait pas accepté pour ça, et on a réussi à s'en amuser pour être davantage motivé au travail, hihi), mais parce que sans nous, les auteurs qui font de réels efforts pour fournir des textes de qualité ne seraient jamais reconnu comme ils le méritent, noyés dans un océan de médiocrité. Ce n'est pas moi qui t'apprend que tu écris des textes. Ces textes, ils seront lus. Et donc, si ils sont mauvais et qu'on ne fait rien, ils vont inspirer consciemment ou non certains des récits futurs... bien vite, le cercle vicieux se met en place. Comme la majorité des gens qui passent par ici ne sont pas non plus des puits de science...
Pour te donner une idée, à la création de la fonction que j'occupe actuellement, les trois fictions les plus vues du sous-forum (Ce n'est plus valable aujourd'hui, notamment parce que l'une d'entre-elle a été supprimé sur demande de l'auteur qui avait gran... murit) peuvent se qualifier ainsi :
- Mauvaise pour la première.
- Catastrophique pour la seconde.
- Médiocre pour la troisième. On notera qu'au final, la meilleure des trois est la moins vue.

Pire que ça, l'auteur de la première est devenue une source d'inspiration pour certaines auteurs qui se pensaient moins doués alors qu'ils l'étaient bien plus, ce qui a gâché un certain potentiel.
C'est assez révélateur des résultats de la politique libérale du "laissez faire", qui a eu tout de même le droit à de nombreuses années pour prouver son efficacité. Elle n'en a en réalité aucune.

C'est pour cela que je te demande de ne pas prendre personnellement les remarques sur le scénario qui sont là d'une part pour améliorer tes performances individuelles, mais surtout pour monter la moyenne de l'ensemble. C'est notre boulot.

Je te souhaite bonne chance pour la suite. Je termine sur une note positive : Avec trois fictions publiées en trois mois, je note avec satisfaction que la quatrième a été lancée tout autant de temps plus tard, et même si la reprise scolaire y est sûrement pour quelque chose, ça laisse présager un texte davantage travaillé. Continue comme ça.

_________________
http://i.imgur.com/028X4Mi.pnghttp://i.imgur.com/dwRODrW.pnghttp://i.imgur.com/mrzFMxc.pnghttps://i.imgur.com/X3qVFnj.gifhttp://i.imgur.com/h4vVXZT.pnghttp://i.imgur.com/gDzGjSF.pnghttp://i.imgur.com/x46kNev.png

« Les incertitudes, je veux en faire des Icertitudes... »

https://i.imgur.com/C4V4qOM.png


Dernière édition par Icer le Jeu 28 Mai 2015 14:45; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
benjisop MessagePosté le: Sam 25 Jan 2014 20:00   Sujet du message: Répondre en citant  
[Manta]


Inscrit le: 23 Juin 2006
Messages: 608
Localisation: Devant mon PC
Le dernier chapitre était pas mal. Et tu coupes au bon moment en plus, mais je sens qu'on va avoir droit aux explications après la baston Mr. Green


Sinon, je t'encourage vivement à prendre en compte les remarques de Zéphyr et d'Icer. Ils sont la pour t'aider à t'améliorer, ils n'ont rien à gagner à te descendre ou te blesser. Applique leurs conseils qui sont bien plus critiques et bien plus poussés que moi, qui n'est pas très difficile et ça ira mieux Wink

En plus, tes défauts sont un peu commun à toutes tes fics, mais mine de rien elles sont bien et quand même plaisantes à lire tu sais Wink

_________________

http://img109.imageshack.us/img109/3185/signature3xx6.png
http://imageshack.us/a/img28/46/knwq.pnghttp://imageshack.us/a/img163/1125/ksmc.pnghttp://imageshack.us/a/img89/4558/4saz.png
Spoiler

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail Visiter le site web de l'utilisateur MSN Messenger
 
Shinataan13 MessagePosté le: Lun 17 Fév 2014 18:30   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 12 Avr 2013
Messages: 63
Enfin de retour ! mon écran avait rendu l'âme, Sad Bon, j'ai lu ce que vous avait marqué et je vois qu'on a mal compris ce que je voulais dire, mais bon je m'y attendais. Je suis comme ça, des fois il vaut mieux que je me taise car mal interprète se que je dis.
La seule chose qui me fais marrer entre guillemet, c'est le fait qu'avoir un chiffre dans le pseudo veut dire qu'on est immature, j'ai bien rigolé à ce moment. Very Happy


Pour ceux qui l'ont remarqué, de nombreuses fautes sont marquées dans ma fiction. Exemple, perdre 20 points de vie quand on est touché par un rampants, l'étrange sensibilité de Luc sur Lyoko ou comme on l'a remarqué "scanner, transfert" et plein d'autres. La réponse la plus simple est que Luc est con (dans les deux sens), heureusement les Einsteins seront là pour la rubrique scientifique.

Bon trêve de blabla, voici le chapitre 4 et on va vite découvrir, ce que fait Luc.



Chapitre 4

La victoire ou comment gagner et se rendre compte qu’on est juste tombé sur un problème plus grave.



Esquivant les tirs ennemis, Luc réussit à s’en sortir sans le moindre dommage. Mieux encore, un Block fut détruit par un tir maladroit de Mégatank. Alors que le fan se réceptionnait habilement sur ses mains, il vit la marque que son poing avait laissée sur le sol, quelques instants auparavant.

« Comment peut-il y avoir une marque, alors que mes coups n’ont fait aucun dommage au Block ? se demanda Luc. »

Il tenta de résoudre ce mystère tout en essayant de sauver sa vie. Se remémorant toute la scène, le fan se souvint de quelque chose d’étrange. Son poing était devenu noir au moment du coup, sauf qu’après réflexion, il déduisit d'où venait ce changement de couleur. C'était ses chaînes qui s’étaient enroulées autour de son poing. Priant pour que se soit ça, Luc se concentra sur celles-ci. Et cette fois quand le fan sauta sur le Krabe, il vit clairement ses chaînes s’allonger jusqu’à son pied pour former un talon en forme de pique. Le coup transperça la carapace de l’ennemi qui explosa juste après. Fou de joie, il ne vit pas le tir du Block qui l’envoya par terre. Ses yeux jetèrent un regard noir sur son adversaire. C'est alors qu'il découvrit que si un regard pouvait tuer, c’était le sien. Étonné, le fan vit le Block exploser, laissant sa chaîne figé dans les airs. Celle-ci, c’était allongé selon les désires de son maitre et ne semblait vouloir obéir à la loi de la gravité.

« Alors, je peux vraiment la contrôler à volonté, sourit Luc, alors qu'il se mettait à l'abri des tirs. Ça fait que je possède une arme polyvalente qui peut s’user au corps à corps et au moins à courte distante. Trop cool !»

Ravi, l’expert en capoeira imagina tout ce qu’il pourrait faire avec une telle arme, bien sur si XANA lui laissait faire. Justement, les créatures restantes ne voulaient toujours pas qu’il aille sauver Aelita. Jouant le tout pour le tout, Luc sauta aussi haut que possible avant d’envoyer sa chaîne sur un rocher. Se balançant vers l’avant, il attendit le bon moment pour lancer son autre chaîne. Tel un Tarzan avec ses lianes, Luc se dirigea vers la Méduse, laissant derrière lui le Mégatank qui avait du mal à bouger dans les petits espaces de la montagne. C'est alors qu'il vit une forme voler au dessus de la Méduse, c'était le Rekin qui lui tira dessus. La situation lui parut tellement bizarre qu'il n'eut pas le temps d'esquiver. Le tir arracha ses chaînes de la pierre ce qui le fit tomber par terre. Furieux et se sentant idiot de ne pas avoir remarqué plutôt le requin volant, Luc lança sa chaîne sur le poisson, mais ce dernier l'esquiva sans problème. C'est alors que son arme resta figé en l'air et malgré toute sa concentration, la chaîne ne s'agrandit pas d'un chouilla, ni ne changea de direction. À contre cœur, il ramena son arme.

« Dommage, elle n'a pas que des avantages, pensa Luc en courant vers son objectif. Impossible de changer sa direction et elle mesure moins de dix mètres. »

Arrivé à une distance acceptable, le fan ne put esquiver le tir d’une nouvelle torpille qui le toucha au bras. Tentant le tout pour le tout, Luc projeta sa chaîne qui alla se planter dans la Méduse. Cette dernière desserra légèrement ses tentacules, mais pas suffisamment pour relâcher l'ange de Lyoko. D’une pensé, son arme se raccourcit, l’envoyant percuter son ennemi qui relâcha sa proie. Cette dernière tomba par terre comme morte, mais elle réussit à se remettre sur pied avec difficulté.

- Désactive la tour! hurla Luc.

- Qui… qui es-tu? demanda Aelita encore sonné. Attention!

Le fan n’eut pas le temps de se retourner que des tentacules s’enroulèrent autour de lui. Alors que son corps se figeait, il eut une dernière pensée pour ses héros avant d’être électrocuté. La douleur faillit faire ressortir ses yeux de la tête, si c’était possible sur Lyoko. Se débattant autant qu’il le pouvait pour échapper à l’étreinte de son ennemi, il ne put que remarquer une nouvelle fois son impuissance. Finalement, un étrange bruit retentit derrière lui et il fut propulsé par terre comme un vulgaire jouet. Tout en se plaignant, Luc leva sa tête vers la Méduse semblait dans le même état que lui. L’invertébré secoua ses tentacules comme pour se débarrasser de quelque chose et s’enfuit loin du fan. Au loin, Aelita le regarda étonné avant d’entrer dans la tour. Quelques instants plus tard, Luc tenta vainement de se lever, mais un tir de Mégatank l’acheva lui brouillant la vue.

Quand il reprit ses esprits, Luc était debout dans un scanner qui ouvrit ses portes. Plus loin, il vit un autre scanner s’ouvrir pour faire apparaitre Aelita. Chancelant un peu, il faillit tomber, mais Ulrich apparut dans son champ de vision pour le retenir. Le sourire aux lèvres, le fan essaya de remercier son héros, mais tout ce qui sortit de sa bouche se fut un liquide rouge. Son corps venait d’atteindre ses limites. Après cela, il ne se souvint de rien à part les voix Lyoko-guerriers.

*****

Sortant finalement de son sommeil, Luc découvrit qu’il était de nouveau dans la salle blanche, mais sa vue n’était plus aussi brouillé. Comme la dernière fois, il essaya de bouger, mais ses articulations n’étaient pas du même avis que lui. La douleur qu’il ressentit fut tellement insupportable qu’il faillit s’évanouir. Vers sa droite, il découvrit un homme habillé en blanc. Ce dernier ne remarqua pas le réveille du blessé et se contenta de marmonner dans sa barbe. Intrigué, Luc essaya de distinguer les mots de l’homme. Malheureusement, son cerveau était encore à moitié endormi et il ne comprit que la moitié des choses

- L’imbécile… eut… chance l’autre fois… et il refait des putains de connerie… on n’est pas payé… sauver… les… émos…. Sans oublier…putain… surdoué… croit tout savoir…. Sauf… son ami… perdu… tête, dit l’homme avant qu’il ne sursaute.

Plus loin derrière le rideau, un jeune homme était entré d’un pas furieux. L’homme en blanc alla vers lui en tentant de le calmer. Luc ne put distinguer la deuxième personne, mais certains mots lui arrivèrent jusqu’aux oreilles.

- Faîtes votre boulot…sauver… pas hallucination… mort
Toujours aussi perdu qu’avant, Luc se laissa aller par le sommeil qui l’emporta une nouvelle fois.

*****

Alors qu’il revenait à lui, Luc découvrit qu’il était de nouveau dans un lit avant qu’une voix résonna dans toute la pièce.

- C’était complètement idiot et irresponsable, hurla une voix masculine qui fit sursauter Luc. Vous pouvez me dire ce que vous faisiez dehors avec un Belpois malade?

- Mais monsieur, c’est ce qu’on essaye de vous expliquer, répondit la voix particulière d’Odd. Yumi s’est absenté une minute pour rendre un travail et à son retour, Jérémie n’était plus là. Alors elle nous a appelés pour qu’on parte à sa recherche.

- Et vous n’avez pas eut l’idée d’appeler un adulte pour vous aider ?

- Bah, j’étais tellement inquiète que ça ne m’a pas traversé l’esprit, avoua Yumi.

- Bon pour cette fois c’est bon, mais la prochaine fois VOUS AUREZ DIX HEURES DE COLLES CHACUN !

- Jim baissait d’un ton, on a un malade qui a besoin de repos, ordonna une jeune femme.

- Désolé, Yolande, s’excusa le surveillant avant que la porte ne se ferme.

- Madame, on peut rester un moment ici pour voir s’il se réveille ? demanda la douce voix d’Aelita.

- Bien sûr, mais interdiction de le quitter des yeux, je dois m’entretenir avec le proviseur concernant cette fâcheuse habitude qu’ont les blessés de s’enfuir.

Ce n’est que quand la porte se ferma que Luc se leva du lit sous le regard étonné de ses héros.

- Jérémie ! s’écrièrent tous de joie.

Sauf que le fan tendit une main pour les arrêter, alors que de l’autre se plaqua contre sa bouche. Cette fois, Ulrich sauta en arrière pour ne pas se faire décorer le pantalon pour l’énième fois. Après un bref instant de tournis, le fan retomba sur le lit.

- Vous… vous ne plaisantiez pas quand vous disiez que la dévirtualisation était dure, réussit-il à dire.

- Jérémie, qu’est-ce qui t’as prit d’allumer le supercalculateur ? Pourquoi XANA est encore en vie ? Et surtout, pourquoi tu as une tête différente sur Lyoko ? interrogea Yumi d’une voix énervée.

- Yumi, calme-toi, dit Aelita. Il vient juste de revenir à lui.

- Sincèrement, je ne peux pas te répondre à la deuxième question, lui expliqua Luc. Mais le reste, il y a une explication logique… enfin, je pense.

- Et c’est quoi ton explication ?

- Je ne suis pas Jérémie.

- Quoi ! s’écria toute la bande.

- Oula, doucement avec le volume, supplia le fan en se bouchant les oreilles.

- Je crois que sa tête à percuté le sol un peu trop fort, déclara Odd.

- De l’hauteur où je suis tombé, ça m’étonne pas, répondit Luc en frissonnant quand il se rappela sa chute.

- Tu exagère, dit Ulrich. Je t’ai rattrapé à chaque fois, sauf la première et à ce moment tu étais déjà assis par terre.

- Bon, on n’est pas prêt de finir si on continue comme ça. Alors s’il vous plaît asseyez-vous et ouvrez votre esprit à l’histoire de taré que je vais vous raconter, demanda le fan. Ah et avant que je commence, est-ce que je peux avoir un autographe ?

- Pardon ?

- Un autographe, supplia le fan en tendant un stylo et une feuille.

Seul Odd s'empressa de signer, alors que les autres continuèrent de regarder le faux Jérémie avec attention. Quand Odd eut fini, Luc attrapa la feuille et la serra contre lui comme l’aurait fait un bébé avec son doudou. Reprenant un peu son sérieux, il s’installa avant de commencer son histoire. Le fan se mit alors à tout leur raconter de son monde qui semblait si identique au leur, si on oubliait le supercalculateur et que leur aventure était diffusée à la télé en temps que dessin animé. Après quoi, il se mit à raconter sa mésaventure depuis qu’il s’était réveillé le matin même. Sa chute de la falaise avant de se réveillé inexplicablement dans le corps de Jérémie. Suivit de son évanouissement pour atterrir dans une salle blanche. Suite à quoi, il tenta d’expliquer son choix de partir vérifier l’existence du supercalculateur.

- Pourquoi avoir fait ça ? l’interrompit Yumi. Si ce que tu dis est vrai, tu aurais du comprendre que le supercalculateur est trop dangereux.

- Et je le comprends, mais c’était aussi mon seul indice. De plus, vous n’auriez pas cru à mon histoire, même moi je pense plutôt que je suis mort.

- Sympas et nous alors on est quoi ? rétorqua Ulrich. Des anges ?

- Désolé, je me suis mal exprimé, se rattrapa Luc. Je voulais dire que mon corps est mort durant la chute et comme la dernière chose que j’ai pensée avant de mourir, et durant toute ma vie aussi, c’était vous. Il est donc possible que mon… âme est trouvé ce chemin toute seule.

- Waouh, on nage carrément dans la science-fiction, s’exclama Odd. A côté de ça, Lyoko, c’est que dalle.

- Sauf qu’il reste des points obscurs dans ton histoire, dit Aelita après un moment de silence où elle sécha ses larmes. Premièrement, si tu es là où est Jérémie ?

- il y a aussi la pièce blanche où tu te retrouves quand tu t’évanouis, poursuivit Yumi. Sans oublier que quand tu es arrivé, XANA s’est réveillé.

- Et en parlant de ça, Aelita, tu n’as pas dit que la Méduse l’avait relâché ?

- Oui, mais c’était comme si une explosion d’électricité les avait séparé, confirma Aelita. Ça nous fait quatre mystères et aucun indice pour l’instant.

- Vous oubliez le point le plus important, rappela Yumi. Son combat avec le spectre.

- En quoi me prendre une raclée au point de vomir mon sang est important?

- Oh, c'est vrai. Tu t'es juste battu à arme égal contre un spectre à la force surhumaine. Sans oublier ton dernier coup qui l'a envoyé a l'autre bout de la pièce. C'est à la portée de tout le monde, déclara ironiquement Ulrich.

- Et n’oublie pas que tu étais tout ce temps dans le corps de Jérémie, précisa Odd. DE JÉRÉMIE !

- Vu sous cet angle..., confirma Luc qui venait de ce rendre compte que même au mieux de sa condition, il n’aurait pas put battre les trois délinquants aussi facile. Mais il préféra garder cette information pour lui, ainsi que le moment où son corps c’est arrêté pendant son combat contre le spectre.

Déçu de ne pas avoir trouvé d’informations sur le retour de leur pire ennemi, les quatre amis baissèrent la tête quand tout à coup l’infirmière Yolande entra dans la pièce. Après l’avoir prit la température du faux Jérémie, elle déclara qu’il ne courrait plus aucun danger et qu’il pouvait rentrer chez lui pour se reposer. La panique se vit sur les visages de tous les adolescents. Luc avait beau tout savoir des Lyoko-guerriers, leur vie en dehors de Kadic était un vrai mystère pour lui.

- Non, je vous assure que je vais très bien, dit Luc. De toute manière, je préfère rester avec mes amis que cloîtrer chez moi à ne rien faire.

- Ça, c’est à tes parents d’en décider, coupa l’infirmière avant de décrocher son téléphone pour composer le numéro.

- Il faut que l’un d’entre vous fasse diversion, pendant qu’Aelita va dans la chambre de Jérémie pour utiliser son adaptateur de voix, murmura Yumi.

D’un signe de la tête, Aelita partit alors qu’Odd s’écroulait par terre en hurlant de douleur. Surprise, Yolande raccrocha avant que quiconque ne puisse répondre et s’empressa de s’occuper d’Odd. Après quelques instants, elle conclu que ce n’était pas grave, mais juste une réaction dû au stress des dernières heures. C’est à ce moment que le téléphone sonna et que tous prièrent pour que se soit bien Aelita. L’infirmière commença à parler avec l’interlocuteur. Quand elle eut fini, Yolande s’adressa au blessé.

- J’ai eut ton père, il est d’accord pour que tu restes à Kadic. Si tout se passe bien, tu pourras reprendre les cours dans trois à quatre jours, mais interdiction de faire du sport, pendant au moins deux semaines.

- Entendu, lâcha Luc avec une pointe de regret qui étonna l’infirmière. Je peux retourner dans ma chambre ?

L’infirmière acquiesça et Ulrich lui prêta son épaule pour qu’il puisse se déplacer avec plus d’aisance. Quelques instants plus tard, la bande retrouva Aelita dans la chambre de Jérémie. Après s’être installé dans le lit de son héros, Luc commença à questionner les adolescents.


La suite, surement ce weekend.


Qui veut un autographe d'Odd? XD

Blague à part, j'ai juste une questions à ceux qui voudrait bien me répondre : à ça place vous seriez allé tout de suite au supercalculateur ?
J'ai déjà reçu quelques réponses de mon entourage et je suis curieux de l'avoir des fans eux-mêmes.
_________________
Bats toi avec les meilleurs ou meurs avec le reste !


Auteur des Fanfic:
- Invasion
- Transfert
- Le secret des jumeaux
- Voyage vers le passé
- Nouvelle recrue

N'hésitez pas à venir les commenter.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Zéphyr MessagePosté le: Lun 17 Fév 2014 20:29   Sujet du message: Répondre en citant  
Z'Administrateur


Inscrit le: 16 Mar 2013
Messages: 1052
Localisation: Au beau milieu d'une tempête.
Allez, je passe en coup de vent pour commenter ce nouveau chapitre. Bon, je t'avoue que je m'attendais à ce que Luc gère pas trop mal sur Lyokô. Bon, son pouvoir reste encore raisonnable. Du moment qu'on atteint pas le stade Yahn Beckett...
Par ailleurs, mes sourcils restent toujours froncés par rapport à la présence d'un monstre sous-marin à la surface (remarque que tu as esquivée).
Bon, j'attends de voir ce que tu as prévu par rapport aux mystères entourant Luc/Jérémie.

Ensuite, il y a un point qui me dérange hautement : c'est par rapport à l'infirmière et les problèmes de santé de Luc dans le corps de de Jérémie. Elle a bien vu qu'avant la fuite de Luc, il était plus que mal en point (même si comme déjà dit, j'ai du mal à croire qu'on puisse vomir plusieurs fois de suite de la nourriture). Lorsque les LG ramènent Luc/Jérémie, celui-ci venait quand même de cracher du sang juste avant (à moins qu'il n'ait bu du jus de cranberries et qu'un reste venait de remonter).
Peut-être que l'infirmière n'est pas assez compétente pour déceler un éventuel soucis de ce côté, mais ça m'étonne que les autres LG ne lui aient pas signalé, surtout qu'ils ne savaient pas encore que Jérémie n'était pas vraiment lui.

Autrement, je pense que Yolande aurait soit envoyé « Jérémie » à l'hôpital, soit elle l'aurait gardé en observation, mais certainement pas le renvoyer chez lui comme si de rien n'était. Je ne pense pas qu'elle ait eu son job dans une pochette surprise (enfin, j'espère). Là, on a limite l'impression qu'elle lui dit : « Bon, t'as perdu au moins trois fois des boyaux, mais tout est normal. Couvre-toi bien ! ».

Autre remarque sur l'infirmière :

Citation:
- Bien sûr, mais interdiction de le quitter des yeux, je dois m’entretenir avec le proviseur concernant cette fâcheuse habitude qu’ont les blessés de s’enfuir.


Je suis pas franchement convaincu ici. Un malade lui a échappé, et elle compte quitter l'infirmerie ? Faut pas s'étonner après qu'il y ait des fugues. Limite, elle aurait pu demander au proviseur de passer la voir, attendre que « Jérémie » soit parti ou même attendre la fin de la journée. Mais abandonner un élève malade, je pense pas que ce soit dans son éthique, ni même vraiment en adéquation avec ses obligations de travail.

Je termine là-dessus :

Shinataan13 a écrit:
ou comme on l'a remarqué "scanner, transfert" et plein d'autres. La réponse la plus simple est que Luc est con (dans les deux sens)


Cette explication ne me satisfait pas vraiment dans la mesure où Luc est censé être un fan de la série CL. Et vu que la procédure de virtualisation est répétée au minimum une fois par épisode, on finit par la retenir (on appelle ça du bourrage de crâne je crois). Il peut être con sur le reste, mais pas sur un truc du genre je pense. Bref.

Sur ce, bon courage pour la suite.
_________________
http://i.imgur.com/Z94MNN5.png

« Jérémie avait fait un superbe travail. Ce dernier voyage sur Lyokô promettait d'être inoubliable. »
Un jour, peut-être.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Shinataan13 MessagePosté le: Sam 22 Fév 2014 23:58   Sujet du message: Répondre en citant  
[Frelion]


Inscrit le: 12 Avr 2013
Messages: 63
Zéphyr, ça me tue de dire ça, mais à la base c'est normal de voir une manta volante ?
C'est vrai que voir des monstres du réseaux tout à coup dans les airs de Lyoko ça surprend. La preuve Luc s'est carrément laissé prendre une torpille quand il l'a remarqué XD. Mais il faut dire que ce XANA est beaucoup plus puissant qu'avant "en quelque sorte".


Pour ce que tu dis sur l'incompétence de l'infirmière, je sais que c'est vrai, mais j'ai créé cette partie de l'histoire en m'inspirant de ce que j'ai vécu quand j'étais en primaire. Oui, l’infirmière n'avait strictement rien à faire que des élèves étaient gravement malade. Quitte à partir prendre sa pause à la récré.
Coïncidence, on était deux à vomir plusieurs fois en une heure, donc je sais que c'est possible Shocked .
Et il faut dire qu'elle sert pas à grand chose Yolande (désolé pour les éventuels fans)


Et finalement, la partie que je déteste, j'ai nommé les secrets de LUC !
Le problème, c'est que si j'en dis trop, ça tue le mystère. Alors, je ne dirais qu'une partie de la vérité. Luc a du mal à se souvenir de ce qu'il a entendu, on découvrira bien plus tard la raison.



Bon, j'espère que vous apprécierez ce nouveau chapitre qui est un peu plus long. Sans plus attendre, je vous laisse à votre lecture.


Chapitre 5


La question ou comment être encore plus perdu en sachant la réponse, qu’avant de connaître la question




- Maintenant que nous sommes de nouveau à l’abri des oreilles indiscrètes, vous pouvez me dire ce qui c’est passé entre l’extinction du supercalculateur et aujourd’hui ? questionna Luc, intéressé par cette « suite » que personne ne connait.

- Pourquoi tu veux savoir ça ? demanda Yumi, perplexe.

- Parce que la série s’est arrêtée au moment où vous éteignez le supercalculateur et que vous vous faites attraper par Jim, donc je ne sais rien de ce qui c’est passé après, expliqua-t-il. Et ça sera problématique, si je tombe sur quelqu’un qui a changé depuis. Par exemple, Sissi ou William.

À ses noms, le groupe se rembrunit tout en se jetant des regards entre eux. On voyait clairement, qu’ils ne faisaient toujours pas confiance à la personne qui se trouvait à l’intérieur du corps de leur ami.

- Avant tout, il faudrait retourner à l’usine pour faire un scan, dit Aelita. Peut-être qu’on peut facilement inverser le processus.

- Pas maintenant, je suis en convalescence et Jim viendra surement vérifier que ce n’est pas une mauvaise blague. Faut dire qu’il n’a jamais accepté que Jérémie ne soit pas doué en sport, déclara Luc. Le mieux, c’est d’y retourner la nuit, après que Jim ait fait sa deuxième tournée…

- Mais tu te prends pour qui ! rétorqua Yumi. T’as beau être dans le corps de notre ami, tu ne fais pas pour autant partie de la bande.

- Désolé, c’est l’émotion.

- Il n’a pas tort, dit Odd. Mais avant tout, qu’est-ce que tu sais exactement sur nous ?

- Je connais presque toutes vos missions contre XANA. À part, une bonne partie de votre première année en tant que Lyoko-guerriers.

À ce moment, Aelita, Yumi et Ulrich rougirent. Ils étaient surement en train de penser aux nombreux moments personnels et intimes qu’ils eurent ensemble, sans se douter un instant que quelque part dans un autre monde des spectateurs les regardaient bien confortablement installé sur leurs fauteuils. Seul Odd semblait trouver l’idée excellente au point de demander combien de filles ont craqué sur son charme irrésistible.

- ODD ! Un peu de sérieux, exigea Yumi.

- Pfff, si on peut plus rigoler. Donc juste pour être sûr, tu sais ce qui c’est passé entre Ulrich et Sissi, au moment où le proviseur xanatifié nous a kidnappé, Yumi et moi ? demanda Odd, intéressé par l’information


- Bien sûr, c’est à l’épisode 41 « Ultimatum », répondit Luc, en levant les yeux en haut à droite pour se souvenir de la mission. Mais je préfère ne rien dire à haute voie pour ma propre sécurité.
À la place, il murmura la réponse à Ulrich qui se mit à rougir encore plus avant de confirmer. Suite à quoi, ils finirent par répondre aux différentes questions du fan, concernant leur vie sans XANA. Ainsi, il découvrit que leur amitié avec Sissi ne dura pas très longtemps. En effet, cette dernière avait prit la mauvaise habitude de toujours se faire obéir par Hervé et Nicholas. Il ne fallut, donc pas longtemps pour qu’elle tente de changer les Lyoko-guerriers. Commençant bien entendu par le choix vestimentaire d’Aelita et Yumi qu’elle trouvait passé de mode depuis la préhistoire. Vint après, sa tentative de renvoyer Odd du groupe qui ne pouvait pas passer une journée sans se moquer de la jeune fille. Finalement la goutte qui fit déborder le vase fut bien entendu ses nombreuses tentatives de séparer Yumi et Ulrich, définitivement. Exaspéré, ils finirent par ne plus adresser la parole à la peste qui se retrouva sans ami depuis quatre mois. Entre temps, William avait rejoint le groupe. En effet, le ténébreux s’était peu à peu rapproché de ses anciens alliés qui finir par le pardonner.

- Alors pourquoi ne pas l’avoir appeler quand vous êtes venu à l’usine ? demanda Luc, intrigué.

- Parce qu’on lui a pardonné de se faire capturer par XANA, mais il reste trop prétentieux et frimeur pour se battre sur Lyoko, railla Yumi.

- Oui, par sa faute, on a failli perdre contre XANA, poursuivit Ulrich. Même si c’est un ami, ce n’est pas un Lyoko-guerrier.

- Ouai, vous êtes con, lâcha Luc, sans le vouloir. Il avait beau être dans un autre corps, sa mauvaise langue était toujours la même.

- Quoi ! hurla Yumi. Tu ne sais pas ce qu’il a fait ! Toi, tu n’as fait que regarder nos combats depuis ton écran ! Tu ne…

- Je sais ce qu’il n’a pas fait, l’interrompit Luc tout en se redressant. Quand vous l’avez rejeté, il n’est pas allé voir les autorités, il n’est pas retourné vers XANA pour se venger de votre traitrise et il ne vous a pas tourné le dos. Il a peut-être été sous l’emprise de XANA, mais je te rappelle Yumi qu’il a combattu le programme même jusqu’au bout, déclara-t-il en faisant allusion à l’épisode 76 « Le lac ». En plus, Ulrich ce que tu ne comprends pas c’est que c’est un bon Lyoko-guerrier, aussi bon que vous la première fois que vous vous êtes virtualisés. Et c’est ça le problème, vous vous attendiez à ce qu’il ne fasse pas vos erreurs, mais il faut faire des erreurs pour comprendre. Et sa seule erreur fut d’être intégrée dans l’équipe alors que XANA était devenu trop puissant. Tout ça ne se sera surement pas produit, s’il avait été admis plutôt.

Reprenant son souffle, il jeta un regard aux Lyoko-guerriers à tour de rôle. Comme à son habitude, l’innocente Aelita avait pardonné William depuis bien longtemps. Odd avait surement appris à connaitre le ténébreux comme il a connut Ulrich la première fois et par la même occasion à lui pardonné. Bien entendu, il restait Ulrich et Yumi qui n’arrivaient toujours pas à avaler la pilule, mais Luc savait que peu à peu, ils referaient confiance à William. Enfin, il l’espérait.

- Pour l’instant, on lui dit rien, finit par couper Yumi. On verra quand Jérémie sera de retour et après on trouvera un moyen de vaincre de nouveau XANA.

- Cool ! Bon, je ne sais pas vous, mais moi j’ai les crocs, s’écria le ventre sur patte.

- Une minute, j’ai une dernière question, dit Luc au grand dam d’Odd. Ou plutôt, une remarque. Je vais faire quoi, si je dois rester dans ce corps.

- Bah, c’est simple, dit Odd. Comme tu as du nous voir des centaines de fois, et surtout moi, tu dois nous connaitre. Tu n’as donc qu’à imiter Jérémie.

- Justement, je ne suis pas vraiment quelqu’un de studieux, murmura Luc. Et le pire c’est que je sais presque rien d’informatique, donc je ne pourrais pas aider Aelita.

- Mais alors comment tu as fait pour nous virtualiser sur Lyoko aussi facilement et les véhicules ? demanda Ulrich qui se rendait compte qu’il avait été virtualisé par un débutant. Ne me dis pas que tu as fait tout ça au pif !

- Non, rassura le fan. En vérité, je suis le roi du copier/coller. La preuve, je n’ai jamais révisé un seul test de ma vie ! Mon meilleur pote, Dom Chris, était un genre de Jérémie bis.

- Bref, tu fais comme Odd, simplifia Ulrich, alors que le félin félicitait son fan avec un grand sourire. Euh, tu veux dire que tu connais par cœur tous les programmes de Jérémie.

- Non, c’est plutôt comme Odd qui a appris les mouvements de Jim à force de regarder « Paco le roi du disco ». Je sais donc sur quelle touche appuyer à quel moment, après tout j’ai dû regarder toute la série plus de mille fois durant ses dix dernières années.

- Dix ans ! s’écria Yumi. Mais il ne s’est écoulé que quatre ans depuis la découverte du supercalculateur. Comment est-ce possible ?

- Peut-être que dans son monde, le temps s’écoule plus rapidement, proposa Aelita. Après tout le temps s’écoule différemment dans l’espace. Peut-être que…

- On s’en fout ! hurla Odd, complètement exaspéré. Il sait utiliser le supercalculateur en cas de problème et il se bat plutôt bien, sauf quand il se décide à vomir son repas. C’est plus que suffisant. Maintenant, c’est couscous boulettes !

Sur ses mots, le groupe partit en direction de la cantine. Arrivé là-bas, Yumi les salua avant de partir chez elle. Luc et Ulrich la regardèrent un moment complètement hypnotisé par sa démarche avant de suivre le reste de la bande. Comme à son habitude, les repas de Rosa avait rempli le réfectoire de pensionnaires. Salivant d’avance, Luc ne prêta pas attention aux dizaines d’yeux qui se posèrent sur lui. Son malaise avait dû faire le tour de l’école car quelques groupes murmurèrent entre eux tout en le gardant dans leur champ de vision. Certains se demandèrent même s’il n’avait pas attrapé quelque chose de contagieux. Bien entendu, tous les murmures se turent après les hurlements de Jim et le regard noir de Rosa. Cette dernière lui donna même une double ration pour qu’il reprenne des forces. À peine, le fan s’était assis avec ses héros qu’il s’attaqua à son assiette comme si c’était la première fois qu’il mangeait. Mais même s’il le voulait, Luc n’aurait pas pu se retenir. La nourriture avait un goût tellement délicieux qu’il pourrait en mangeait jusqu’à exploser. Cette action étonna tous les élèves, le Jérémie qu’ils connaissaient n’était pas un grand mangeur. Ce que lui fit remarquer Odd, mais le regard d’Aelita l’arrêta.

- Alors Jérémie, tu as repris du poil de la bête, remarqua William qui s’assit à côté d’Ulrich. Tu nous as vraiment fait peur ce matin.

- Ah, William, ne t’inquiète pas. C’était juste un petit malaise dut au stress, rassura Luc. Une semaine de repos et la bonne nourriture de Rosa me feront le plus grand bien.

- Et moi alors ? Comment je vais survivre sans ta part, s’exclama Odd, mais il fit très vite profil bas, sous le regard noir d’Aelita.

- La chance ! Louper une semaine de cours ennuyeux, ronchonna le ténébreux. Par contre évite de manger trop vite, je ne veux pas que tu changes la couleur de mes vêtements comme pour Ulrich.

- Très drôle, William, grogna Ulrich en lui lançant un regard d’assassin, alors que le reste de la table riaient à plein poumon.

Le souper aurait pu continuer aussi bien, si une voix crispante n’était pas venue casser la bonne humeur du groupe. La propriétaire de cette voix n’était d’autre que Sissi. Luc lui jeta un bref regard pour remarquer qu’elle n’avait guère changé depuis la dernière fois qu’il la vit. La même coupe, le même surplus de maquillage, le même regard supérieur, la seule chose qui la différenciait des autres fois était son costume de majorette. À peine s’approcha-t-elle de la bande qu’une lourde atmosphère s’abattit sur la table. Comme à son habitude, la fille du proviseur voulut immédiatement s’asseoir à côté de « Son Ulrich ». Heureusement pour lui, Odd et William ne bougèrent pas de leur place, même sous la menace. Frustrée, la peste de Kadic se tourna vers Luc qui se trouvait justement en face d’Ulrich.

- Hé, retourne à l’infirmerie, le binoclard. Je ne veux pas que tu contamines mon Ulrich ou pire moi. Mieux retourne avec tes programmes d’intello qui te font bouillir ton cerveau jusqu’à te rendre malade ou à moins que c’est de découvrir la relation d’Aelita et William qui t’as fait tourner de l’œil ?

Un silence funeste s’abattit sur la table, alors que les yeux de ses héros jetèrent des éclairs en direction de Sissi qui n’y prêta pas attention. Elle connaissait bien la bande et savait pertinemment qui blesser dans une telle situation pour avoir ce qu’elle voulait. Et cette fois, elle avait bien l’intention de sortir avec Ulrich et même les commentaires d’Aelita ou Odd ne l'arrêteront pas. Sauf que ce n’était aucun des deux qui prit la parole, mais le faux Jérémie. Ce dernier fut le seul à ne pas être en colère, la situation semblait même lui plaire comme s’il avait attendu cet instant durant toute sa vie. L’adolescent se tourna vers la peste, un léger sourire aux lèvres.

- Au moins avec ton pois chiche, c’est sûr que tu ne risque rien. Mais dis-moi, Jim aurait finalement accepté un « babouin femelle qui jongle avec un boumerang dans son équipe de majorette » ?

- Comment tu sais…, rugit la peste rouge de honte.

C’est ainsi que sous le regard étonné de toute la bande, Sissi tourna les talons pour s’asseoir à l’autre bout du réfectoire. Satisfait, Luc engloutit le reste de la nourriture avant de s’arrêter à contrecœur. Le regard vague, il remarqua n'avoir mangé que la moitié de ce qu’il avait l’habitude d’engloutir. Pourtant son estomac refusa d’accepter le moindre gramme en plus comme s’il avait atteint les limites humaines. Au même moment, Luc remarqua que la bande continuait de le regarder avec insistance. Apres tout, c’était la toute première fois que Jérémie rabattait le clapé à Sissi. Ce fut finalement William qui brisa le silence.

- Waouh, c'est la première fois que je te vois aussi énergique.

- Oh, c'est juste que tu ne connais pas encore notre Einstein aussi bien que nous, dit Odd pour rattraper la bêtise de Luc. Quand il est en forme, il s'enferme dans sa chambre. Mais quand il tombe malade, là il devient une nouvelle personne. La preuve, il n'a même pas touché à son ordinateur portable.

- Odd, s'écria Luc pour jouer le jeu.

- hm, fit William qui semblait accepter l'explication.

Suite à cette scène, Luc regarda ses héros discuter comme si tout allait bien alors qu'il faisait semblant d'être Jérémie. À leur plus grand bonheur, personne ne remarqua les petites différences que le nouveau Jérémie montrait. C'est ainsi que le groupe retourna dans ses dortoirs pour se préparer à une longue nuit. De son côté, Luc patienta dans sa nouvelle chambre en effectuant quelques étirements qui lui firent le plus grand bien. Son nouveau corps avait complètement récupéré de sa mésaventure. Même le léger malaise qu’il ressentait depuis son arrivé sur ce monde, avait disparut. Pour dire vrai, il se sentait comme s’il s’était reposé pendant toute une semaine entière. Jim vint plusieurs fois vérifier, si Jérémie était bel et bien malade. Heureusement à chaque fois, Luc l’entendit venir de loin et eut le temps de foncer sous sa couette. Au bout de presque 1 heure, quelqu'un ouvra la porte pour le découvrir dans une drôle de position.

- Euh, tu es en train de faire quoi, là ? demanda Ulrich, l'air étonné de rencontrer son ami dans une telle posture.

- Le poirier, j’aime bien avoir la tête en bas, murmura le fan en sautant sur ses jambes. Et comme ça, je m’échauffe pour m'habituer à ce corps. Je préférerais ne pas vomir une nouvelle fois.

- J'espère que tu n'as pas l'intention de rester dans ce corps, menaça Ulrich.

- Ne t'inquiète pas, si on trouve un moyen de faire revenir Jérémie. Alors je ferais tout pour y arriver, mais on doit voir la vérité en face, fit remarquer Luc. Sans lui, ça risque de prendre du temps.

- Ne sous-estime pas Aelita, elle trouvera une solution en moins de deux clics.

- Elle n'est pas Jérémie, rappela le fan en attrapant la trottinette de Jérémie. Lui, il aurait travaillé tout le week-end non-stop, mais Aelita n'a ni l'endurance et ni l’expérience qu'il a acquis durant toutes ses années.

Sur ses mots, le fan parti en direction de la bouche d'égout suivi de son héros. Ce dernier ne répliqua pas à son argument, il savait très bien que celui qui résolvait leurs problèmes au péril de sa santé, ne pourra surement rien faire cette fois. Se fendant dans la nuit glacée, les deux jeunes hommes trouvèrent Odd sur la bouche d'égout. Il les informa rapidement qu'Aelita était parti en avance pour préparer les différents programmes. Luc ne dit rien, mais il se doutait bien de la raison pour laquelle le félin les avait attendus. C'était pour le surveiller et pour laisser le temps à Aelita qui pouvait vérifier si Luc n'avait pas fait d'erreur qui endommagerait quelque chose que se soit volontaire ou non. Suite à quoi, il souleva le couvercle, laissant sortir l'odeur infecte des eaux usées de Paris. Plaquant sa main contre sa bouche, Luc évita d'inspirer une trop grande bouffée d'air. Il avait suffisamment vomit pour tout un mois. Après une rapide descente qui ne fit qu'empirer sa nausée, le fan remarqua que ses compagnons supportaient l'odeur assez bien.

- Ne t'inquiète pas, on s'habitue vite, lui rassura Odd.

- Sinon, il suffit que tu dormes dans la même chambre que lui et ses pieds pour apprécier ce doux parfum, plaisanta le samouraï sous le regard outré du félin.

Suite à quoi le groupe parti en direction de l'usine, sans perdre une seconde. Mais malgré sa grande connaissance des différents épisodes, le fan faillit se perdre plus d'une fois ce qui irrita ses deux compagnons qui lui firent remarquer.

- Désolé, mais c'est la première fois que je passe par ici et les épisodes ne montrent qu'une partie de ce trajet, protesta Luc. Et c’est presque toujours la partie où vous faites des figures.

- Attend, ne me dis pas que tu es allé par en haut ! s’écria Ulrich, alors que le fan acquiesça. Mais tu es idiot ou quoi ! À ton avis, tu crois qu'on passe par les égouts pour se parfumer ? Si quelqu'un t'as suivi, on peut dire adieu au supercalculateur.

- Oh, sa va, hurla Luc. Je sais tout ça, mais Théo et Heidi s'embrassait juste à côté de la bouche d'égout. Je n’avais pas d'autre choix.

- Quoi! Heidi sort avec Théo ? Mais comment je vais faire pour remplir mon tableau de drague si l'une des seules filles qui me manquaient se mette avec un autre mec.

- Odd, tu t'occuperas de tes petits problèmes plus tard, ordonna Ulrich, alors qu’il dépassait Luc pour montrer le chemin sur son skateboard.

Odd, quand à lui, continua de parler des autres filles qui lui résistaient encore, tout en effectuant ses figures habituelles. Impressionné, Luc failli tomber par terre à force de le regarder. Voir ses deux héros se déplacer avec tant de facilité, lui confirmait à quel point ils étaient exceptionnelles. Surtout que pour sa part, il arrivait à peine à faire les virages correctement sur sa trottinette. Heureusement au bout de quelques minutes, le groupe sortit des égouts où Luc put enfin avoir les pieds sur terre et prendre une vraie bouffée d’air. Alors que ses compagnons le regardaient étonné par son délicat odorat, Luc se dirigea vers l’ascenseur. Ils finirent par découvrir les filles en pleine discussion. Elles devaient surement parler de William, puisque Yumi refusa tout commentaire après avoir croiser ses bras. Aelita poussa un petit soupir résigné avant de porter son attention sur Luc.

- Va dans la salle des scans, ordonna-t-elle.

Ce qu'il fit sans rechigner. Après s'être fait scanner, Luc retourna vers les adolescents pour découvrir le résultat. Dommage qu'il oublia que le temps passait toujours plus lentement dans la vraie vie que dans la télé. Car la bande passa plusieurs dizaines de minutes à faire ce qu'ils pouvaient pour tuer le temps. Pendant qu’Aelita tapait sur le clavier à la recherche d’un quelconque indice. Odd avait commencé à jouer à un jeu vidéo tout en mangeant des chips. Quand aux deux tourtereaux, ils ne s'adressèrent pas la parole une seule fois, la seule chose qu’ils faisaient, c’était de se jeter des regards furtifs à un intervalle régulier. Ce simple comportement ne voulait dire qu’une seule chose. Ils avaient encore mit sur la table, leur dispute concernant le "copain et c’est tout". De son côté, Luc soupira devant la situation. C’était le seul point qu'il n'avait jamais compris sur eux. C’était pourtant pas si compliqué de vérifié si on était vraiment amoureux de quelqu'un ! Il suffisait juste de sortir un mois avec la personne concerné pour savoir si elle convenait. Et il savait de quoi il parlait, quatre fois il sortit avec une fille et à chaque fois il rompait après un mois. Non pas qu’il en avait marre, comme Odd, mais il savait juste que la fille ne l'accepterait jamais comme il était vraiment. Bien sûr, tout était plus dur si aucun des deux ne voulaient faire le premier pas. Finalement, Luc reprit sa série d’exercice jusqu’à ce qu’Aelita finisse par crier de rage.

- C’est pas possible, il doit y avoir quelque chose qui cloche avec les scans, révéla-t-elle. J’ai fait tous les tests imaginables, utilisé tous les programmes à notre dispositions, mais le résultat reste le même. Il est impossible que Luc soit dans le corps de Jérémie.

- Pourtant, une fois Odd et moi on avait changé de corps, rappela la Yumi.

- Oui, mais à la base vous étiez tous les deux sur Lyoko, c’est au retour qu’il y a eut un problème. Hors le changement a été effectué, alors que le supercalculateur était éteint. De plus votre cas s’était un simple bug, vos esprits se sont juste trompé de corps, il suffisait de leur aider à trouver le bon chemin. Sauf qu’il semblerait que l’esprit de Luc ne veut pas retourner d'où il vient. Comme s’il était collé au corps de Jérémie.

- Et tu as réussis à retrouver Jérémie ?

- J’ai cherché dans tous les endroits du réseau, mais il reste introuvable et il n’est pas dans son corps, sinon il aurait été virtualisé avec Luc. Je sais vraiment plus quoi faire.

- Bah, c’est simple, il suffit de faire un petit retour vers le passé. Comme ça, Jérémie sera de retour et il cherchera une solution. Quand a toi Luc, tu dois juste éviter de mourir.

D’un coup, tous les regards s’étaient tournés vers Odd. En effet, la réponse était tellement simple que personne n'y avait pensé. Sans perdre un instant, Aelita tapa le programme de retour vers le passé sous le regard satisfait de Luc. Il n’était pas idiot, il savait que le retour ne le ressuscitera pas, mais voir ses héros heureux et prêt à se battre contre la menace de XANA lui suffisait largement. Pourtant, le destin en voulu autrement car au moment où Aelita valida le programme une fenêtre d’erreur s'ouvrit, suivit d’une alarme qui résonna dans toute la salle.



Suite dans je pense 2 semaines, voir moins ça dépends du destin et surtout des tests.


Et voilà, comme prévu c'est Odd qui trouve la solution en quelques secondes. VIVE ODD ! Very Happy, sauf que comme le destin est capritieux, il y a un mais...
Espérons que les Lyoko-guerriers (ou plutot Aelita) réussiront à trouver une solution avant la prochaine attaque de XANA Exclamation
_________________
Bats toi avec les meilleurs ou meurs avec le reste !


Auteur des Fanfic:
- Invasion
- Transfert
- Le secret des jumeaux
- Voyage vers le passé
- Nouvelle recrue

N'hésitez pas à venir les commenter.

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Icer MessagePosté le: Lun 24 Fév 2014 14:31   Sujet du message: Répondre en citant  
Admnistr'Icer


Inscrit le: 17 Sep 2012
Messages: 2211
Localisation: Territoire banquise
Bon, cette fois je m'avance pour le com d'ensemble.

La première remarque que j'ai à faire est positive : Par rapport à tes textes précédents, je trouve que celui-ci est mieux. Ce n'est certes pas difficile de faire mieux que Le secret des jumeaux et le coup de la barre de fer, mais bon, ça veut dire que tu peux progresser (certains peuvent pas).
Par exemple, le fait que Luc se retrouve dans le corps de Jérémie après avoir chuté d'une falaise. On ne peut pas attaquer la cohérence sur ça étant donné que personne ne sait ce qui se cache derrière la mort après tout (La plupart des maigres témoignages qui nous parviennent font souvent étant d'une vue en hauteur sur son propre corps décédé ou d'une lumière mais ça me semble influencé par la culture populaire ça). Du coup j'ai trouvé ça intéressant.

Mais certaines conséquences ne sont absolument pas maitrisées... quand Luc nous sort que la seule explication logique serait le monde parallèle... Bon, tu me pardonnera de mettre la crédibilité du raisonnement en doute. C'est marrant aussi qu'Aelita semble en avoir absolument rien à foutre qu'un inconnu ait pris le corps de Jérémie d'une manière encore plus SF que le labo de son père. Elle écoute limite sans broncher.
Idem quand le mec prétend faire un choix en un dixième de seconde. T'as même pas le temps de repenser à l'énoncé brother.

Y a aussi l'habituel péché mignon de la baston où le mec éclate tout le monde, ce qui me rappelle des scènes douteuses avec des barres de fer.

Le best-of arrive au moment où il est expliqué comment il s'en sort au pupitre de commande pour les virtualisations et compagnie :

Citation:
- Non, rassura le fan. En vérité, je suis le roi du copier/coller. La preuve, je n’ai jamais révisé un seul test de ma vie ! Mon meilleur pote, Dom Chris, était un genre de Jérémie bis.


Epic fail dude. Ne me fait pas croire que Dom Chris bosse sur un supercalculateur quantique qui génère un monde virtuel.

Je t'attend sur l'explication du retour de X.A.N.A mais au vu de ton casier judiciaire, il est estimé à 84 % qu'elle soit pas viable selon un rapport de l'ONU.

Sans compter les esquives et les réponses hors sujet sur les questions de Zéphyr, très pertinentes. On dirait que tu t'inspires de Georges Marchais.

Bref, étant donné que j'estime que le niveau est meilleur, je ne toucherai pas à cette fic. Par contre, je te préviens. Si on a encore le même genre de scénario à la prochaine, ça dégage. Nous n'avons aucun intérêt à avoir quelque chose de recyclé indéfiniment. Je suis sûr que si tu te précipitais pas comme ça d'une fic à l'autre tu pourrais faire mieux, parce que concrètement, moi je vois un truc bâclé.

À bon entendeur.

_________________
http://i.imgur.com/028X4Mi.pnghttp://i.imgur.com/dwRODrW.pnghttp://i.imgur.com/mrzFMxc.pnghttps://i.imgur.com/X3qVFnj.gifhttp://i.imgur.com/h4vVXZT.pnghttp://i.imgur.com/gDzGjSF.pnghttp://i.imgur.com/x46kNev.png

« Les incertitudes, je veux en faire des Icertitudes... »

https://i.imgur.com/C4V4qOM.png
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
 
Montrer les messages depuis:   

Forum Code Lyoko | CodeLyoko.Fr Index du Forum -> Vos Créations -> Fanfictions Code Lyoko Page 1 sur 2
Aller à la page 1, 2  Suivante

Poster un nouveau sujet
 Réponse rapide  
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 
Répondre au sujet



Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure

Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum




Powered by phpBB Lyoko Edition © 2001, 2007 phpBB Group & CodeLyoko.Fr Coding Dream Team - Traduction par : phpBB-fr.com
 
nauticalArea theme by Arnold & CyberjujuM
 
Page générée en : 0.1802s (PHP: 58% - SQL: 42%) - Requêtes SQL effectuées : 20